(Photo : La police scientifique rassemblent des preuves sur le site de l’explosion d’une bombe qui a frappé des fidèles réunis pour célébrer le Dimanche des Rameaux, dans l’église copte de la ville de Tanta, au nord du Caire, le 9 avril 2017. Pigiste/AFP)

Semaine du 8 au 14 avril 2017.

Monde

Attentats kamikazes en Égypte. Dimanche 9 avril, pendant la messe des Rameaux, deux attentats kamikazes ont touché des églises coptes à Tanta et Alexandrie. Le bilan humain s’est élevé à au moins 44 morts et plus de 120 blessés. Ces attaques sont survenues pendant une célébration chrétienne, trois semaines avant la venue du Pape François en Égypte. L’état d’urgence a été mis en place par le chef de l’État Abdel Fattah al-Sissi pour une durée de trois mois.  Les attentats ont été revendiqués par le groupe État islamique. Mercredi 12 avril, le ministère de l’Intérieur égyptien a dit avoir identifié le kamikaze de l’attaque de l’église d’Alexandrie.

Fortes tensions entre Trump et Kim Jong-Un. Les États-Unis ont déployé des destroyers lanceurs de missiles près de la péninsule coréenne, dimanche 9 avril, face au nouvel essai nucléaire nord-coréen. S’ils ont suffisamment de preuves que Pyongyang va procéder à son sixième test nucléaire, les Américains pourraient effectuer une frappe préventive contre la Corée du Nord, selon la chaîne américaine NBC et des sources du renseignement. Mardi 11 avril, Donald Trump a déclaré qu’il répliquerait militairement et Kim Jong-Un a promis une « réponse sans pitié » à toute provocation américaine. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a alerté qu’un « conflit pourrait éclater à tout moment».

Yémen : plus de 40 rebelles tués en 24 heures. Dans l’ouest du Yémen, des combats entre rebelles et soldats pro-gouvernementaux ont fait plus de 40 morts lundi 10 avril. De civils ont également été touchés. Depuis quelques jours la coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite multipliait les raids aériens dans le centre du pays. Depuis deux ans, on estime que la guerre au Yémen a fait plus de 7500 morts.

Boris Johnson annule sa visite en Russie. Le ministre britannique des Affaires étrangères a annoncé, samedi 8 avril, l’annulation de sa visite en Russie prévue le pour lundi 10 avril. Il a justifié ce choix par « des développements en Syrie qui ont changé fondamentalement la situation ». Boris Johnson a poursuivit : « Nous déplorons la défense continue par la Russie du régime d’Assad, même après l’attaque aux armes chimiques contre des civils innocents ». Le ministre a appelé la Russie à faire « tout ce qui est possible » pour qu’un règlement politique ait lieu en Syrie. Une décision jugée « absurde » par la ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Nouveau veto Russe pour la Syrie. Alors que Vladimir Poutine recevait le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson dans un climat tendue, la Russie a, pour la huitième fois depuis le début de la crise, bloqué une résolution de l’ONU contre le régime de Damas. Cette résolution avait pour objectif d’ouvrir une enquête concernant l’attaque chimique de Khan Cheikhoun.

L’organisation ETA officiellement désarmée. Samedi 8 avril, l’organisation ETA, qui milite pour l’indépendance du Pays Basque, a révélé à l’État français la position de huit caches d’armes sur le territoire. C’est l’aboutissement de leur abandon de la lutte armée, alors que l’organisation avait réalisé de nombreux attentats sur les sols espagnols et français. La police y a trouvé un véritable arsenal contenant notamment des fusils, des armes de poing ou des détonateurs. La France s’est félicitée de cette avancée alors que le gouvernement espagnol a continué à réclamer la « dissolution définitive » du groupe et a prévenu que ses membres « ne [pouvaient] attendre aucun traitement de faveur ».

Interdiction des Uber levée en Italie. Les chauffeurs des véhicules Uber vont pouvoir continuer à circuler dans la Péninsule. Le tribunal de Rome avait été saisi par les chauffeurs et taxis qui accusent Uber de leur faire une « concurrence déloyale ». Il avait émis une ordonnance, vendredi 7 avril, interdisant le services de VTC à partir du 17 avril et avait émis une astreinte de 10 000 € par jour de retard. La plateforme de réservation de voiture avec chauffeur avait fait appel de cette décision et avait saisi le tribunal de Rome. Ce dernier a accepté, vendredi 14 avril, la requête de suspension qui permet à la société de poursuivre ses activités jusqu’au jugement en appel.

Campagne présidentielle

La campagne présidentielle est officiellement lancée. Lundi 10 avril, la campagne présidentielle a officiellement été lancée, à deux semaines du premier tour. De nouvelles règles ont été imposées aux candidats. Sur le temps de parole : il doit y avoir une égalité parfaite des déclarations, de chaque candidat ainsi que de leurs soutiens. Chaque candidat dispose aussi de 43 minutes d’antenne pour diffuser leurs spot TV chaque soir à 20h30. Dans toutes les communes de France, des panneaux ont été installés avec les affiches des onze en course pour l’Élysée, dont l’ordre d’affichage a préalablement été tiré au sort. La campagne officielle se terminera le 5 mai à minuit.

Semaine agitée pour Marine Le Pen. Pendant un meeting à Ajaccio, samedi 8 avril, la candidate du Front National a été perturbée par de jeunes nationalistes corses. Une quinzaine d’indépendantistes ont débarqué dans le Palais des congrès pour troubler la venue de Marine Le Pen. Des bagarres ont éclatées et les services d’ordre du FN se sont chargés de mettre les détracteurs dehors. Autre coup dur pour la candidate à la Présidentielle : dans la nuit de mercredi 12 à jeudi 13 avril, le QG de campagne de Marine Le Pen a fait l’objet d’une tentative d’incendie. Le feu a touché le rez-de-chaussé de l’immeuble, quoique sans gravité puisque seuls une porte et un paillasson ont été endommagés selon les policiers. L’incendie serait, d’après l’enquête, d’origine criminelle.

Mélenchon en meeting à Marseille. Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise, a tenu un meeting sur le Vieux-Port à Marseille, dimanche 9 avril, devant 70 000 personnes selon les organisateurs. Le candidat a consacré une partie de son meeting à sa politique internationale. Une minute de silence y a été réalisée pour les migrants décédés en mer. Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur les frappes aériennes lancées par les Américains contre la Syrie pour dénoncer l’approbation totale d’Angela Merkel et de François Hollande.

Le PenelopeGate continue. Pénélope Fillon travaillait à l’Assemblée comme chargée de mission depuis 1982. Ces informations de Mediapart ont contredit les propos de François Fillon, qui parlait lui de 1986. Les dernières nouvelles du Canard enchaîné ont même fait remonter ses rémunérations jusqu’à 1980, via un travail de collaboratrice, alors qu’elle était âgée de 25 ans. L’entourage du candidat du parti Les Républicains a démenti. Dans le même temps, les journaux-auteurs de révélations ont reçu des balles en guise de menaces.

François Hollande met en garde contre Jean-Luc Mélenchon. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Le Point, le Président de la République, François Hollande, a, sans le nommer, attaqué Jean-Luc Mélenchon, en forte hausse dans les sondages (voir par ailleurs). Il a notamment expliqué qu’il existait « un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte. » Il a par ailleurs refusé de se positionner officiellement en vue du premier tour de la présidentielle, mais le fera lors de l’entre-deux tours, a-t-il assuré.

Le Pen suscite un nouvelle controverse. La présidente du Front national a affirmé, dimanche 9 avril, sur RTL, que la France n’est pas responsable de la rafle du Vél d’Hiv. Cette opération a été menée le 16 et 17 juillet 1942, à Paris, par la police française. Au cours de celle-ci, plus de 13 000 personnes juives ont été arrêtées puis déportées. En niant la responsabilité de la France dans la rafle du Vél d’Hiv, pourtant reconnue officiellement par Jacques Chirac le 16 juillet 1995, Marine Le Pen a suscité une vague d’indignation. Marine Le Pen a jugé que l’État français « ce n’est pas la France » car, selon elle, la France était à Londres.

Demande de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen et de l’eurodéputée Marie-Christine Boutonnet. En raison du soupçon d’emplois fictifs d’assistants parlementaires visant Marine Le Pen et l’eurodéputée Marie-Christine Boutonnet, la justice française a demandée au Parlement européen la levée de l’immunité parlementaire de celles-ci, visées par une enquête. les juges d’instruction ont adressé ces requêtes les 29 et 30 mars. Pour refuser les convocations des juges en février et en mars, la candidate d’extrême droite à la présidentielle s’était retranchée derrière son immunité parlementaire, promettant d’honorer ces rendez-vous judiciaires après la période électorale.

France

Légère détente en Guyane. François Hollande a appelé lundi 10 avril à la fin des blocages en Guyane, qui paralysent le département depuis près de trois semaines, en insistant sur les bienfaits du dialogue. Il a d’ailleurs été entendu vendredi 14 avril, les barrages ayant été partiellement rouverts « jusqu’à nouvel ordre ». Le président Hollande s’est également dit prêt à recevoir des représentants du mouvement de contestation, pour parler des demandes formulées par les guyanais en assurant que la situation était traitée « avec le plus grand sérieux. »

Deux prisons d’Ile-de-France font pression sur les autorités. Plus de 350 surveillants pénitentiaires ont bloqué, lundi 10 avril, la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour protester contre l’agression de six gardiens, jeudi 6 avril. Les agents de la plus grande prison d’Europe ont dénoncé la surpopulation carcérale et le manque de personnels et de moyens. Mardi, la direction de l’administration pénitentiaire s’était engagée à transférer 350 détenus de la région Île-de-France vers des établissements d’autres régions, pour désencombrer les prisons franciliennes. Elle a aussi promis de renforcer les fouilles à Fleury-Mérogis. Des mesures jugées « insuffisantes » par les syndicats. Les surveillants de la maison d’arrêt de Villepinte se sont eux aussi mobilisés, jeudi 13 avril, pour dénoncer le problème de surpopulation carcérale et les problèmes de sécurité auxquels ils sont confrontés. Une soixantaine de surveillants pénitentiaires d’Île-de-France ont bloqué l’entrée de la maison d’arrêt.

Incendie du camp de Grande-Synthe. Le camp de migrants de la ville de Grande-Synthe a brûlé après une rixe entre migrants Afghans et Kurdes. Ce camp, ouvert en mars 2016, composé de 300 chalets, accueillait 1500 migrants. Il se voulait exemplaire en matière de construction et de respect de la personne. Près de 1200 migrants ont été mis à l’abri dans les gymnases autour de la ville. La préfecture a cependant annoncée son refus de reconstruire le camp.

Une mosquée fermée pour « incitation au djihad ». Le préfet de Seine-et-Marne a pris un arrêté préfectoral lundi 10 avril pour fermer la mosquée Rahma, à Torcy pour « grave menace pour la sécurité ». Dans un communiqué daté du lendemain, le ministère de l’Intérieur a accusé la mosquée de diffuser « une idéologie radicale et des incitations au djihad ». Cette salle de prière avait pour imam un professeur de mathématiques dans un lycée. Il a été suspendu à titre conservatoire.


Sète : fermeture salle de prière

Ségolène Royal autorise la fermeture de Fessenheim. Dimanche 9 avril, Ségolène Royal a signé le décret autorisant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim en Alsace. La ministre de l’Environnement s’en est félicitée dans un tweet. La fermeture de cette centrale était une des promesses électorale de François Hollande en 2012. Promesse qui arrive seulement un mois avant la fin de son mandat. Bien que le décret ait été signé, les conditions pour que le site soit fermé ne sont pas encore toutes réunies.

Le concours de l’ENS reporté. Lundi 10 avril, le concours de l’École Normale Supérieur a été annulé à cause de « graves intempéries en Nouvelle-Calédonie ». Le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a reporté les épreuves « pour garantir l’équité entre tous les candidats partout sur le territoire », selon un communiqué de presse envoyé à chaque candidat la veille de la première épreuve. Les 4 705 candidats de la Banque d’épreuves littéraires passeront donc leurs épreuves d’histoire et de géographie les 22 et 29 avril.

Deux accidents à la Foire du Trône. Dimanche 9 avril, à la Foire du Trône, à Paris, les sangles qui sécurisaient une jeune fille dans un manège ont en partie cédé. Une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant la jeune fille suspendue la tête en bas, manquant de heurter l’estrade de plein fouet. La jeune fille en est sortie indemne. Un second accident a été rapporté à la police le lundi 10 avril, qui a eu lieu dans un autre manège. Une adolescente de 15 ans a porté plainte contre le propriétaire du manège, l’accident ayant engendré plusieurs blessures.

Sports

Trois bombes artisanales explosent avant le match Monaco-Dortmund. Une explosion s’est produite à côté du bus des joueurs de Dortmund, alors qu’ils se rendaient au stade pour leur match contre Monaco en quart de finale de Ligue des Champions mardi soir. Un seul joueur, Marc Bartra, a été légèrement blessé à la main. Le match a été reporté au lendemain. Les Monégasques l’ont emporté 2-3. Vendredi 14 avril, aucune piste n’était privilégiée par la police allemande.

Lyon gagne dans le chaos en Ligue Europa. Lyon était opposé au Besiktas Istanbul, jeudi 13 avril, en quarts de finale aller de la Ligue Europa. 25 000 supporteurs turcs étaient attendus pour ce match à hauts risques. Des violences se sont produites sur le parvis du stade et dans les tribunes, provoquant l’envahissement de la pelouse et un retard de 45 minutes du coup d’envoi. Au total, 12 personnes ont étés interpellées et 7 blessés étaient à déplorer. Lyon s’est imposé à l’arrachée 2-1 grâce à deux buts inscrits en deux minutes en fin de match.

Coupe Davis : les français en demi. Samedi 8 avril, la paire française Nicolas Mahut et Julien Benneteau s’est imposée face aux Britanniques Dominic Inglot et Jamie Murray. Au bout de 3 heures 20 minutes de jeu, les tennismen français ont gagné leur place en demi-finale de la Coupe Davis. La demi-finale opposera les Bleus à la Serbie en septembre 2017.

Un couple vainqueur au Marathon de Paris. Il y avait de l’amour dans l’air au Marathon de Paris, dimanche 9 avril. Pour la 41e édition, un couple de kényans a été sacré vainqueurs. Chez les hommes, Paul Lonyangata s’est imposé en 2h06’10 ». Côté femme, c’est sa compagne Purity Rionoripo, qui s’est imposée, établissant un nouveau record de l’épreuve à 2h07’14 ». Plus de 57 000 coureurs étaient au départ des 42,195 km.

« L’enfer du Nord » pour la Belgique. Greg Van Vermaet (BMC) a remporté le premier Paris-Roubaix de sa carrière. À bientôt 32 ans, le Belge n’en finit plus d’impressionner après son succès olympique à Rio en 2016. Le podium de « l’enfer du Nord » a été complété par le Tchèque Zdeněk Štybar (Quick-Step) et le Néerlandais Sebastian Langeveld (Cannondale). Premier Français, Arnaud Démare (FDJ) s’est classé sixième. Quadruple vainqueur de l’épreuve, Tom Boonen (Quick-Step) a pris sa retraite à l’arrivée.

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Chine. Le pilote britannique de Formule 1 a remporté, dimanche 9 avril, le Grand Prix de Chine qui s’est déroulé à Shanghai. Roulant pour la marque Mercedes, il a pu prendre sa revanche sur l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), qui l’avait battu lors du premier GP de la saison en Australie, fin mars. Triple champion du monde, il a également signé sa 63e pole position et pulvérisé le record de Michael Schumacher.

Trois rugbymen de Grenoble mis en examen pour viol en réunion. Trois rugbymen du FC Grenoble ont été mis en examen mardi 11 avril pour « viol en réunion ». Les faits se seraient déroulés à Bordeaux, le 11 mars. Les trois joueurs, Denis Coulson (Irlande, 22 ans), Rory Grice (Nouvelle-Zélande, 27 ans) et Loïck Jammes (France, 22 ans) ont interdiction d’entrer en contact avec la victime, une jeune femme de 21 ans. Ils sont donc placés sous contrôle judiciaire, avec une obligation de pointage, et une interdiction de sortie du territoire. Leur club a d’ores et déjà fait savoir que les trois joueurs avaient « été convoqués à un entretien préalable en vue d’une éventuelle rupture anticipée de leur contrat » et pour « les mettre à pied à titre conservatoire. »

Affaire de la “sextape” : Cissé mis en examen. Le parquet de Versailles a mis en examen l’ex-footballeur Djibril Cissé, le 24 février, pour son implication dans l’affaire de la tentative de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. L’information a été révélée par Le Parisien, jeudi 13 avril. Cinq autres personnes sont mises en examen dans ce dossier, dont Karim Benzema. Djibril Cissé est, lui aussi, soupçonné d’avoir apporté son concours à ceux qui ont tenté de faire payer Mathieu Valbuena, en 2015, après s’être procurés une vidéo intime du footballer.

 

Pin It on Pinterest

Share This