(Photo : Les policiers bloquent l’accès aux Champs-Élysées, à Paris, après une fusillade, jeudi 20 avril 2017. / AFP PHOTO / Thomas SAMSON)

Semaine du 15 au 22 avril 2017.

France

Un attentat fait un mort sur les Champs-Élysées. Il était 20h50, jeudi 20 avril, sur l’avenue des Champs-Élysées quand Karim Cheurfi, 39 ans, a arrêté sa voiture derrière un car de police et ouvert le feu à l’arme automatique sur les gardiens de la paix. L’un d’eux a été tué sur le coup, deux autres ont été grièvement blessés. Une passante a également été légèrement touchée par une balle perdue. L’assaillant finira par être abattu. La panique a alors gagné l’avenue, toujours prisée des touristes. Certains se sont réfugiés dans des magasins, d’autres dans les rues adjacentes, alors que des renforts arrivaient vite pour sécuriser la zone. L’État Islamique a très vite revendiqué l’attaque, via Amaq, son organe de propagande. Cette attaque a bouleversé le dernier jour de la campagne présidentielle : Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen ont annulé leurs meetings prévus vendredi 21 avril.

Attentat « imminent » déjoué à cinq jours de la présidentielle. Deux hommes fichés « S », soupçonnés de préparer un attentat, ont été arrêtés, mardi 18 avril, à Marseille. Les deux hommes de nationalité française devaient passer à l’acte « dans les prochains jours », a indiqué Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur. La menace avait été identifiée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) depuis environ une semaine. Les enquêteurs ont retrouvé de nombreux équipements et trois kilos d’explosif artisanal dans l’appartement occupé par les deux suspects. Des éléments laissaient supposer que l’attaque visait la campagne présidentielle. Les services de sécurité des candidats ont été prévenus par les services de renseignement de menaces terroriste.

Un accord de fin de conflit signé en Guyane. Cinq semaines après le début du mouvement, un accord a été signé vendredi 21 avril, à Cayenne, entre le collectif pilotant depuis plus d’un mois le mouvement social en Guyane, l’État et les élus guyanais pour mettre un terme au conflit. Ces mesures supplémentaires seront intégrées dans un « plan d’investissement », notamment sur la santé et l’éducation. L’accord a confirmé « le plan d’urgence » acté en Conseil des ministres le 5 avril dernier, à hauteur de 1,86 milliard d’euros. Des centaines de millions d’euros seront investis dans la construction de lycées, de collèges, de quatre-voies, mais aussi d’une cité judiciaire à Cayenne et d’une prison à Saint-Laurent-du-Maroni.

Dernières cérémonies d’hommage pour François Hollande. Le Président de la République en passe de laisser sa place a terminé son mandat sur des cérémonies. Samedi 15 avril, François Hollande a présidé au palais de l’Élysée une cérémonie de remise de la nationalité française à vingt-huit tirailleurs sénégalais, qui ont combattu dans les rangs de l’armée française en Indochine ou en Algérie, cinquante-sept ans après les indépendances africaines. Mardi 18 avril, le futur ex-président a participé à la cérémonie de lancement des travaux d’un mémorial en hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures. Ce mémorial sera installé dans l’enceinte du Parc André Citroën dans le 15e arrondissement de Paris, à quelques centaines de mètres du nouveau bâtiment du ministère de la Défense. Il sera inauguré en 2018. Le mémorial représentera six soldats portant un cercueil vide, qui « matérialisera le vide de l’absence », selon son concepteur Stéphane Vigny.

La Dépakine à l’origine de malformations. Selon une estimation de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), publiée jeudi 20 avril, la Dépakine a provoqué en France entre 2 150 et 4 100 cas de malformations majeures chez les nourrissons depuis 1967. Ce médicament, prescrit pour traiter l’épilepsie ou la bipolarité, est commercialisé par le laboratoire français Sanofi. Les études ont montré qu’il pouvait provoquer des troubles de développement (intellectuel ou comportemental) lorsqu’il était prescrit à des femmes enceintes. Toutefois, le médicament est de moins en moins utilisé, car sa prescription est soumise à des conditions très strictes depuis 2015.


un an après

Le CHU de Poitiers reconnu coupable d’homicide involontaire. Evelyne Biais est décédée en septembre 2013 au centre hospitalier universitaire de Poitiers. Elle souffrait d’une insuffisance rénale chronique, et devait être dialysée. Elle a contracté une infection à la suite de la pose d’un cathéter. Mercredi 19 avril, l’hôpital a été condamné à verser 15 000 euros d’amendes pour homicide involontaire pour « défaut de traçabilité ».

Les salariés de Whirlpool remontés. Les salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens ont manifesté à Paris, mardi 18 avril, pour appeler les candidats à la présidentielle à se pencher sur les problèmes de délocalisation. L’usine, menacée de fermeture, a rassemblé 150 de ses salariés pour manifester bruyamment à La Défense (là où se situe le siège de l’entreprise) et au Champ-de-Mars, à proximité du monument des droits de l’homme où se trouvait pour l’occasion un cercueil portant l’inscription « Whirlpool a tué 286 emplois à Amiens ». L’entreprise américaine a indiqué son intention de délocaliser la production en Pologne et de fermer l’usine en juin 2018.

Le Printemps de Bourges reprend ses droits. Le Printemps de Bourges, un des festivals emblématiques de la région Centre-Val-de-Loire se déroule depuis mardi 18 avril et se clôturera dimanche 23 avril. Ce festival s’illustre par son côté très éclectique, comme le montre cette liste non exhaustive des têtes d’affiche : Renaud, SCH, Lorenzo, Placebo, La Grande Sophie, Vianney, Jain, Kery James, Vincent Delerm, Calypso Rose, Møme, Petit Biscuit ou encore Feder sont venus enflammer les neuf scènes de la cité berruyère.

Campagne présidentielle

Dernière ligne droite pour les onze candidats. A trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, jeudi 20 avril, les onze candidats participaient à l’émission « 15 minutes pour convaincre » sur France 2, animée par Léa Salamé et David Pujadas. Les politiques avaient un quart d’heure pour répondre aux questions des journalistes et parler une dernière fois de leur programme avant que la campagne présidentielle ne se clôture, vendredi 21 avril à minuit. L’émission a pris une autre tournure au moment où la fusillade sur les Champs-Élysées a éclaté, orientant les discours sur la sécurité et le terrorisme.

La sécurité renforcée dans les bureaux de vote. Suite à la fusillade mortelle sur les Champs-Elysées à Paris et à la veille du 1ᵉʳ tour de la Présidentielle, la sécurité devrait être renforcée aux abords des bureaux de vote. Même si « aucune force de sécurité armée ne peut apparaître dans et à proximité immédiate des bureaux de vote », comme l’a rappelé le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, plus de 50 000 policiers et gendarmes, appuyés par 7 000 militaires de l’opération Sentinelle, seront déployés pour assurer la sécurité lors du vote dans les 67 000 bureaux de vote.

François Fillon suscite une nouvelle polémique. Déjà fragilisé par l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse et de l’affaire des costumes, François Fillon fait l’objet d’une nouvelle polémique. Samedi 15 avril, lors de l’émission Forum Radio J, François Fillon a expliqué que, s’il est élu, le mouvement ultra-conservateur lié à La Manif pour tous, Sens Commun, pourrait faire partie de son gouvernement. Interrogé sur cette participation du mouvement – né de la contestation du mariage pour tous – à son gouvernement, le candidat a répondu « pourquoi pas ». Le soutien que Sens commun a apporté à François Fillon, notamment pendant la primaire de la droite, a été critiqué par plusieurs élus des Républicains. Le mouvement a affiché explicitement son opposition au mariage gay et à la gestation pour autrui.

Un meeting mouvementé pour Le Pen à Paris. Marine Le Pen donnait son dernier grand meeting avant le premier tour, lundi 17 avril, au Zénith de Paris. Confrontée à une relative baisse dans les sondages, elle a donné un coup de barre à droite lors de son discours, en l’axant sur la dimension nationaliste et identitaire de son programme. Le meeting a été marqué par des heurts à l’extérieur de la salle entre partisans du FN et antifascistes, ce qui a pu jouer sur l’affluence dans la salle, dont les 6000 places n’étaient pas toutes occupées. Lors du discours, la présidente du Front National a été coupée par deux fois par des militantes Femen, montées sur scène sous les huées de la foule et rapidement exfiltrées par le service de sécurité.

Dernier meeting national pour Macron. Emmanuel Macron était à Bercy, lundi 17 avril, pour son dernier grand meeting national avant le premier tour. Devant 25 000 personnes, il s’est opposé à ses adversaires, comme Jean-Luc Mélenchon : « Pour certains, ce sera Cuba sans le soleil ou le Venezuela sans le pétrole. D’autres voudraient nous enfermer dans un choix simple : Thatcher ou Trotski, Castro ou Maurras ! ». Dans son discours, il a également évoqué son futur rôle de président. Et il a conclu par : « Je choisis liberté et égalité, croissance et solidarité, entreprise et salariés, la gauche, la droite et le meilleur du centre ! »

Mélenchon conclut avec ses militants. Jean-Luc Mélenchon a terminé sa campagne par une soirée « apéros insoumis », notamment ponctuée par une émission diffusée sur les réseaux sociaux et intitulée Esprit de campagne. Le mardi, le candidat de La France insoumise organisait un multi-meeting, en chair et en os à Dijon et en hologramme à Clermont-Ferrand, Grenoble, Le Port (La Réunion), Montpellier, Nancy et Nantes. Deux jours plus tôt, près de 70 000 personnes étaient venues l’écouter à Toulouse.

Monde

Erdogan remporte son référendum avec une courte majorité. Quelque 55,3 millions de citoyens turcs étaient appelés à s’exprimer dans les urnes, dimanche 16 avril,  pour le référendum sur la Constitution voulu par le président. Le camp du « oui », celui de Recep Tayyip Erdogan, l’a emporté avec 51,4% des voix. Les partis d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP) et le Parti démocratique des peuples (HDP), ont contesté les résultats obtenus, estimant qu’ils ont été manipulés par le pouvoir en place. À Ankara et Istanbul, des milliers de manifestants ont défilé dans les rues pour dénoncer le résultat du scrutin. Cette réforme de la constitution vise à instaurer un régime présidentiel en Turquie, à octroyer davantage de pouvoir à Erdogan.

Nouveau carnage en Syrie. Dimanche 16 avril, un attentat kamikaze visant un convoi de déplacés a fait au moins 126 morts dont 68 enfants selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. La grande majorité des victimes étaient des civils. Ces derniers tentaient de fuir leurs villes, Foua et Kafraya, deux localités prorégime, proches de Alep. Le cliché du photographe Abd Alkader Habak à genoux en larme juste après l’attentat a fait le tour du monde. « Quelqu’un prétendant distribuer de l’aide et attirant les enfants a provoqué cette horrible explosion », a déclaré l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Il n’y avait aucune revendication vendredi 21 avril.

Manifestations mortelles contre Maduro. Les mouvements de protestation se multiplient au Venezuela, où les manifestations ont fait au moins 10 morts en avril – la plupart causés par des affrontements avec les forces de l’ordre. Si certains rassemblements sont organisés en soutien au président Nicolas Maduro, la plupart sont le fait d’opposants qui réclament son départ. Les protestations sont notamment le résultat d’une grave crise économique qui traverse le pays pétrolier.

Theresa May convoque des législatives anticipées. « Nous en avons besoin maintenant », a déclaré, mardi 18 avril, la Première ministre britannique. Les élections législatives anticipées, au Royaume-Uni, se dérouleront le 8 juin 2017. Cette décision, prise par Theresa May, a pour but de consolider la position de celle-ci avant les négociations du Brexit. Selon les instituts de sondage, elle est créditée de 20 % de voix supplémentaires face aux travaillistes et leur leader radical Jeremy Corbyn, qui n’ont jamais été aussi bas. L’occasion d’augmenter la courte majorité, de 17 députés au Parlement de Westminster, dont le parti conservateur dispose actuellement.

Un crash d’avion de tourisme tue trois Français. Un petit avion de tourisme s’est crashé, lundi 17 avril, sur un entrepôt au Portugal, tuant ses quatre occupants : trois Français et un Suisse, ainsi qu’un Portugais, au sol. L’appareil venait de décoller de Cascais, à l’ouest de Lisbonne, pour rallier Marseille. L’accident a provoqué un incendie qui a blessé trois autres personnes. 90 pompiers ont été mobilisés pour maîtriser le feu. Une des victimes était le chirurgien Jean-Pierre Franceschi, référence notable du monde du sport, qui avait reçu la Légion d’Honneur en 2012.

Un réseau de pédopornographie démantelé en Europe et en Amérique latine. Mardi 18 avril, trente-neuf personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement d’un trafic de vidéos et d’images pédopornographiques sur l’application WhatsApp. Les polices de quinze pays associées à Europol et Interpol menaient depuis quelques temps l’opération conjointe nommée « Tantalio ». Les forces de l’ordre sont parvenues à démanteler la totalité du réseau. Ce trafic d’images pédopornographiques avait été découvert en juin 2016. Plus de 130 autres individus suspectés d’être consommateurs ou producteurs d’images ont été identifiés.

2,6 milliard de dollars à payer pour Odebrecht. Aux États-Unis, un juge du tribunal de Brooklyn a condamné la firme brésilienne d’ingénierie du BTP Odebrecht ainsi que la société pétrochimique Braskem à verser une amende de 2,6 milliards de dollars (soit 2,4 milliards d’euros), lundi 17 avril, pour des délits de corruption liée au groupe pétrolier brésilien Petrobras : 2,39 milliards de dollars pour les autorités brésiliennes, 116 millions pour la Suisse et 93 millions pour les États-Unis. Odebretch aurait versé 3,3 milliards de dollars de pots-de-vin entre 2005 et 2014.

Sports

Monaco qualifié en demi-finale de la ligue des Champions. En battant le Borussia Dortmund au stade Louis II, mercredi 19 avril, Monaco a atteint pour la quatrième fois de son histoire les demies-finales de la compétition. Auteur d’un doublé, Mbappé (18 ans) est devenu le plus jeune joueur à marquer cinq buts en Ligue des Champions. Monaco rencontrera la Juventus de Turin en demi finales.

Lyon en demi-finale de la Ligue Europa. Après la victoire arrachée à Lyon au match aller (2-1), les Rhodaniens ont été emmenés en prolongations par les Turcs de Besiktas au match retour, jeudi 20 avril (1-2). Le score n’a pas évolué et les deux équipes ont dû se départager aux tirs aux buts. Le gardien lyonnais Anthony Lopes a sorti deux tirs stambouliotes pour permettre à l’OL de se qualifier pour les demies finales. Ils joueront contre l’Ajax Amsterdam les 4 et 11 mai 2017.

Le SC Bastia puni après des débordements. Lors de l’échauffement précédant le match de Ligue 1 contre Lyon, des supporteurs de Bastia sont entrés sur la pelouse pour agresser des joueurs lyonnais, dimanche 16 avril. Le match a tout de même débuté mais les mêmes débordements ont recommencé à la mi-temps contre le gardien Anthony Lopes, ce qui a cette fois entraîné l’arrêt définitif du match. Le groupe de supporteurs incriminés, Bastia 1905, a annoncé sa « mise en sommeil » dans un communiqué alors que la commission de discipline de la Ligue a condamné le club corse à disputer son prochain match à domicile sur terrain neutre et à huis clos. Le jugement a été mis en délibéré au 4 mai prochain, pour connaître les suites qui seront données à cette affaire.

Tours champion d’Europe de volley. Le Tours Volley-Ball (TVB) a remporté sa première Coupe de la CEV, son deuxième trophée européen après la Ligue des champions en 2004-2005. Les hommes de Giampaolo Medei ont réalisé l’exploit puisque, vaincus à l’aller chez les Italiens de Trente (3-0), ils se sont imposés à domicile au retour (3-1) avant de remporter le set en or (15-13). De quoi sauver la saison du TVB, éliminé dès les quarts de finale Pro A par Toulouse.

Cyclisme sur piste : les Français brillent sur le podium. La France s’est imposée en vélo sur piste avec plusieurs titres aux championnats du monde. Le jeune Benjamin Thomas (21 ans) a décroché la médaille d’or sur l’omnium, samedi 15 avril, spécialité dont il était déjà champion de France. Moins de 24 heures plus tard, c’est aux côtés de son coéquipier Morgan Kneisky (29 ans), qu’il a gagné la course. La paire française a dominé l’américaine pour monter sur la plus haute marche du podium. La France a terminé deuxième au classement des médailles avec onze titres, juste derrière l’Australie.

Le GMT94 triomphe au Mans. La Yamaha n°94 du Guyot Motorcycle Team a remporté la quarantième édition des 24 heures du Mans moto. Le trio, composé de Mike di Meglio, David Checa et Niccolo Canepa, a devancé la n°7 du Yamaha Austria Racing Team (YART) de seulement 19 secondes, un écart faible dans une telle épreuve d’endurance. Le podium est complété par le Team SRC Kawasaki, où roulait l’ex-pilote MotoGP Randy de Puniet. C’est la quatrième victoire Yamaha sur l’épreuve après 1991, 2005 et 2009. Au classement du championnat du monde, le Suzuki Endurance Racing Team – vainqueur du Bol d’Or – reste aux commandes.

Adidas gâche la fête au marathon de Boston. Lundi 17 avril avait lieu le traditionnel marathon de Boston aux États-Unis. Remporté par deux Kényans (Geoffrey Kirui chez les hommes et Edna Kiplagat chez les femmes), le marathon a suscité une polémique suite à un message de la marque Adidas qui n’a pas été du goût de tout le monde. En effet, la marque a envoyé un email aux participants du marathon en les félicitant d’avoir « survécu » à la course. Une maladresse qui n’est pas passée inaperçue, quatre ans après le double attentat qui avait fait trois morts et plus de 260 blessés lors du même marathon, en 2013. La marque s’est dite « terriblement désolée » de son « erreur » dans un communiqué partagé sur Twitter, et s’est excusée « profondément », regrettant un message « qui manquait de sensibilité ».

Des rats sur le stade de Copenhague. Lundi 17 avril, lors d’un derby de football entre Brondby et le FC Copenhague, des supporters danois ont lancé des cadavres de rat depuis les tribunes. Après un corner tiré par Ludwig Augustinsson, joueur du FC Copenhague, les supporters de l’équipe adverse, Brondby, lui ont lancé des rongeurs morts.  Devant le public dégoûté, le joueur les a écartés d’un coup de pied. Un agent de sécurité a enlevé les animaux du terrain, ce qui a causé une brève interruption du match. Le FC Copenhague l’a finalement emporté (1-0).

Rugby : Dusautoir prend sa retraite. Mercredi 19 avril, Thierry Dusautoir a annoncé, très ému, la fin de sa carrière de rugbyman lors d’une conférence de presse. A 35 ans, le capitaine du Stade Toulousain et ancien capitaine du XV de France a connu 80 sélections chez les Bleus. Dans son palmarès : trois titres de champion de France (en 2008, 2011 et 2012) et un titre de champion d’Europe (en 2010).

Pin It on Pinterest

Share This