NOUVEAU ! Vous pouvez désormais vous tester, chaque semaine, sur l'actualité résumée par les Rattrapages de l'actu : faire le quiz de l'actualité du 27 octobre au 9 novembre.

MONDE

 

Barack Obama a été réélu président des Etats-Unis, mardi 6 novembre. Le candidat démocrate a récolté au moins 303 grands électeurs contre au moins 206 pour son adversaire républicain, Mitt Romney (270 étaient nécessaires pour être élu). Pour gagner, Barack Obama est notamment arrivé en tête en Californie, Etat le plus peuplé (55 grands électeurs), d’une grande partie de la côte est et de l’Ohio, considéré comme un Etat-clé avec ses 18 grands électeurs.

 

 

Mitt Romney, gouverneur du Massachusetts, a notamment payé une stratégie d’éparpillement géographie pendant sa campagne, refusant de se concentrer sur les seuls “Etats-clés”. Outre ses propres bourdes, comme le fait de traiter les Américains “d’assistés” – l’obligeant ensuite à un mea culpa, il a également été la victime collatérale de propos outranciers, notamment sur le viol, de certains de ses soutiens. L’élection n’a heureusement pas été assez serrée pour attendre le dépouillement en Floride, toujours pas terminé vendredi.

Les Américains ne votaient pas seulement pour (ré)élire leur président, mais également les parlementaires de la Chambre des représentants et un tiers des sénateurs. Malgré la défaite de Mitt Romney, les républicains sont parvenus à conserver la majorité dans la chambre basse. Le Sénat, lui, reste dominé par les démocrates. Cela signifie que Barack Obama devra continuer à manier l’art du compromis lors de son second mandat. Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a fait un pas jeudi en déclarant que son parti ne tenterait plus d’abroger la réforme de la santé, qu’il dénonçait jusque-là sans relâche.

 

Quelques jours après l’élection, Barack Obama n’a pu contenir son émotion lorsqu’il a remercié son équipe de campagne : “Ce que vous avez accompli signifie que mon travail est vraiment important. Je suis fier de ça. Je suis vraiment fier de vous tous.” (à 3’30)

Outre ces élections, des dizaines de référendums étaient simultanément organisés dans plusieurs Etats. Deux d’entre eux, le Colorado et l’Etat de Washington, sont devenus les premiers à légaliser la consommation de cannabis. Le Maryland, le Maine et l’Etat de Washington ont porté à neuf le nombre d’Etats ayant légalisé le mariage homosexuel. La Californie a, elle, rejeté l’étiquetage obligatoire des produits OGM et l’abolition de la peine de mort.

La dernière semaine de la campagne présidentielle américaine avait été marquée par le passage de l’ouragan Sandy sur la côte est et notamment à New York, lundi 29 octobre. Après avoir causé la mort d’au moins 11 personnes à Cuba et surtout d’au moins 50 autres à Haïti, les intempéries ont fait plus de 90 victimes aux Etats-Unis. Des millions de New-Yorkais ont été privés d’électricité pendant plus d’une semaine alors qu’une partie de la ville était inondée.

Quelques jours après avoir assuré le contraire, le maire Michael Bloomberg a finalement annoncé vendredi 2 novembre l’annulation du marathon de New York, qui devait se tenir deux jours plus tard.

La guerre civile continue en Syrie, avec son cortège de combats, de raids aériens et de bombes. Un attentat a tué au moins 8 personnes près d’un lieu de pèlerinage chiite à Damas, mercredi 31 octobre. Lundi 5 novembre, c’est le quartier des ambassades de la capitale qui a été la cible d’un nouvel attentat, tuant au moins 11 personnes. Le même jour, au moins 50 soldats et miliciens partisans du président Bachar al-Assad ont été tués par l’explosion d’une voiture piégée à Hama, dans l’ouest du pays. Vendredi, les rebelles se sont emparés de Ras al-Aïn (nord-est) alors que les combats ont précipité la fuite de quelque 8 000 Syriens en Turquie dans la seule nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre.

Pourtant, Bachar al-Assad réfute le terme de “guerre civile”. Dans un entretien à la chaîne de télévision russe Russia Today, le président syrien a affirmé qu’il s’agissait de “terrorisme”. Mais, dans le même temps, a déclaré que son départ, et avec lui le règlement de la crise, ne pouvait se décider qu’”à travers les urnes”.

Plus de 180 personnes ont été tuées depuis le mois juin (plus de 80 pour le seul mois d’octobre) dans des violences interreligieuses l’ouest de la Birmanie. Plus de 110 000 personnes ont dû fuir les affrontements entre les bouddhistes de l'ethnie rakhine et la minorité musulmane des Rohingyas, considérée par l’ONU comme une des plus persécutées au monde. Une embarcation de réfugiés Rohingyas a fait naufrage au large du Bangladesh, dimanche 29 octobre. Près de 90 d’entre eux sont portés disparus.

La BBC est secouée depuis plusieurs semaines par un scandale de pédophilie mettant en cause l’un de ses animateurs vedettes décédé en 2011 à l’âge de 84 ans, Jimmy Savile. Selon Scotland Yard, ce dernier serait “l’un des plus grands prédateurs sexuels de l’histoire” avec au moins 300 victimes identifiées à ce jour. Jimmy Savile, anobli par la reine, aurait abusé d’adolescentes d’une dizaine d’années, notamment dans des hôpitaux où il se rendait fréquemment pour des actions de charité. Ces hôpitaux et la BBC auraient longtemps couvert ces agissements, la chaîne empêchant la diffusion d’une enquête sur le sujet en décembre 2011. Fin octobre, un rédacteur en chef de la BBC a été démis de ses fonctions à la suite de cette révélation.

Le scandale s’est étendu dimanche 28 octobre quand une ancienne star de la pop britannique dans les années 1970, Gary Glitter, a été arrêté puis libéré sous caution dix heures plus tard. Agé de 68 ans, il est soupçonné d’agressions sexuelles. Jeudi 1er novembre, ce fut au tour de Freddie Starr, un comédien et chanteur britannique, d’être arrêté avec d’être lui aussi remis en liberté sous caution.

En Russie, Vladimir Poutine a limogé mardi 6 novembre son ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, discrédité par une affaire de corruption et de vente illégale de biens publics. Le président russe a affirmé vouloir “créer les conditions optimales pour une enquête objective sur la situation qui s'est créée au ministère”. Anatoli Serdioukov est en effet lié à plusieurs enquêtes ouvertes à l'encontre d’Oboronservis, une société contrôlée par ce ministère, accusée de fraude lors de la vente de biens publics. Le préjudice s'établirait à au moins trois milliards de roubles (74 millions d'euros). Ministre de la Défense depuis 2007, Anatoli Serdioukov était devenu impopulaire pour sa mise en œuvre d’une interminable réforme de l'armée. Son successeur est l’ancien ministre des Situations d'urgences, Sergueï Choïgou.

L’Irak a été frappé par une série d’attentats pendant la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, entre vendredi 26 et dimanche 28 octobre. Les explosions, qui ont tué 44 personnes et blessé 150 autres, ont été revendiquées par Al-Qaida.

Un tremblement de terre d’une magnitude de 7,4 a frappé la côte ouest du Guatemala, mercredi 7 novembre. Au moins 52 personnes ont été tuées, 150 blessées et 22 disparues, notamment à San Marcos, une ville d’environ 45 000 habitants.

Disney a annoncé mardi 30 octobre le rachat de LucasFilm, la société du réalisateur George Lucas, ainsi que la franchise des sagas Star Wars et Indiana Jones, à hauteur de 4,05 milliards de dollars (3,13 milliards d’euros). Dans la foulée, le PDG de Disney, Robert Iger, a affirmé qu’un septième opus de la saga Star Wars devrait sortir fin 2015. George Lucas interviendra en tant que consultant créatif dans les prochaines aventures de Luke Skywalker et Dark Vador.

FRANCE

Le commissaire général à l’investissement, Louis Gallois, a remis au gouvernement son rapport sur la compétitivité, lundi 5 novembre. Il a notamment préconisé de diminuer de 30 milliards d’euros les cotisations patronales et salariales, une mesure financée par une augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG) et du taux réduit de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Le rapport Gallois a également proposé de poursuivre la recherche sur les techniques d'exploitation des gaz de schiste. Mais cette proposition a aussitôt été écartée par le gouvernement, qui l’a jugée contraire aux engagements de François Hollande lors de la conférence environnementale, en septembre.

Le lendemain, mardi 6 novembre, Jean-Marc Ayrault a présenté une série de mesures destinées à améliorer la compétitivité de la France, s’inspirant très largement du rapport Gallois. Le gouvernement prévoit ainsi un crédit d’impôt pour les entreprises, d’un montant total de 20 milliards d’euros, calculé sur la masse salariale en excluant les salaires supérieurs à 2,5 fois le smic. Un fonds de soutien aux PME (petites et moyennes entreprises), doté de 500 millions d’euros, va également être créé.

Ces mesures seront notamment financées par une hausse de la TVA en 2014 : le taux normal passera de 19,6% à 20%, le taux intermédiaire de 7 à 10% tandis que le taux réduit diminuera de 5,5 à 5%. L’UMP a ironisé sur ce “retour” de la TVA sociale que prônait Nicolas Sarkozy (qui souhaitait, lui, un taux normal de 21,2%) et que le PS honnissait alors, tandis que le Front de gauche, par la voix de Pierre Laurent (secrétaire national du PCF), a dénoncé “un véritable coup de massue contre le pouvoir d’achat”. Les professionnels de la restauration et du bâtiment, qui bénéficient du taux intermédiaire, ont eux aussitôt dénoncé cette augmentation. Outre la hausse de la TVA, le gouvernement prévoit 10 milliards d’euros d’économies supplémentaires dans les dépenses publiques.

Autre rapport remis cette semaine : celui de la commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, présidée par Lionel Jospin, remis vendredi 9 novembre à François Hollande. Elle préconise, entre autres :

  • de limiter le cumul des mandats : il serait interdit de cumuler un mandat de parlementaire (député, sénateur) avec un mandat d’exécutif local (maire, président de conseil général ou régional…). L’UMP y est largement hostile et la question divise jusqu’au sein du PS ;

  • de remplacer les 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle par un “parrainage citoyen” avec 150 000 signatures de Français dans au moins 50 départements ;

  • de fermer tous les bureaux de vote à 20 heures pour éviter les annonces prématurées de résultats comme cela a été le cas lors des élections présidentielle et législatives cette année ;

  • d’introduire une dose de proportionnelle lors des élections législatives, avec 10% des députés élus par ce mode de scrutin. Il s’agit d’une revendication récurrente des “petits” partis face au PS et à l’UMP.

Plusieurs projets de loi mettant en oeuvre ces mesures seront déposés au Parlement au début de l’année 2013.

Le Sénat a rejeté mercredi 7 novembre le projet de loi de programmation budgétaire, qui fixe les objectifs budgétaires du gouvernement sur le quinquennat. Le texte, qui prévoyait un déficit de 3% du PIB en 2013 (limite européenne) réduit à 0,3% en 2017 (contre 4,5% en 2012), a été rejeté grâce à une alliance de circonstances entre l’UMP, le centre et les communistes. Ces derniers ont justifié leur position par “le refus de l’austérité” mais se sont défendus d’être dans l’opposition face au gouvernement.

Martine Aubry a été mise en examen, mardi 6 novembre, pour “homicides et blessures involontaires” dans l’affaire de l’amiante, qui doit déterminer pourquoi les pouvoirs publics ont autant tardé à interdire l’amiante – une décision intervenue en 1997, beaucoup plus tardivement que de nombreux autres pays. Martine Aubry a été mise en examen en sa qualité de directrice des relations du Travail (DRT) au ministère du Travail, de 1984 à 1987. La maire de Lille a dénoncé une décision “injustifiée”, un avis partagé par… une association de victimes de l’amiante, l’Andeva, qui a estimé que “Martine Aubry n'est pas plus responsable que les autres”.

Jean-Marc Ayrault, a suscité une polémique mardi 30 octobre en affirmant dans Le Parisien que le retour à la semaine des 39 heures “n’est pas un sujet tabou”. Interrogé sur le sujet par Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, le Premier ministre est ensuite revenu sur ses propos en assurant que la durée légale du travail, fixée à 35 heures par semaine, "ne changerait jamais tant que la gauche sera au pouvoir". La présidente du Medef, Laurence Parisot, a profité de cette cacophonie pour appeler à un “big bang économique” pour soulager “des entreprises qui étouffent”.

Le maire écologiste de Sevran, Stéphane Gatignon, a entamé vendredi 9 novembre une grève de la faim devant l’Assemblée nationale. L’élu souhaite obtenir pour sa commune une augmentation de la dotation de solidarité urbaine (DSU), destinée à aider les villes les plus en difficulté et qui doit être votée la semaine prochaine.

La Cour de cassation a annulé mercredi 31 octobre le non-lieu prononcé en avril 2011 en faveur de deux policiers, mis en examen pour “non-assistance à personne en danger” après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré. Ces deux adolescents de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont été électrocutés le 27 octobre 2005 dans un transformateur EDF, où ils s'étaient réfugiés pour échapper à la police. Leur mort avait déclenché des violences urbaines sans précédent. La décision de la Cour de cassation, qui a estimé que la cour d’appel de Paris n’avait pas répondu à l’argumentation des parties civiles, ouvre la voie à un nouveau procès pour déterminer la responsabilité des policiers.

La militante basque Aurore Martin, sous le coup d'un mandat d'arrêt européen émis par Madrid en 2010 pour “faits de participation à une organisation terroriste et terrorisme”, a été interpellée jeudi 1er novembre à Mauléon dans les Pyrénées-Atlantiques, avant d'être remise le soir même aux autorités espagnoles. Madrid lui reproche sa participation en 2006 et 2007 à des réunions publiques de Batasuna, parti autorisé en France mais illégal en Espagne à cause de ses liens avec le groupe séparatiste basque ETA. Aurore Martin risque douze ans de prison. Sa famille a accusé Manuel Valls d’être intervenu dans cette arrestation, une accusation formulée par Mediapart à l’encontre de François Hollande jeudi 8 novembre. L’Elysée et le ministère de l’Intérieur ont démenti ces accusations.

François Hollande et le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, ont rendu hommage, jeudi 1er novembre à Toulouse, aux victimes de Mohamed Merah, tuées le 19 mars à l'école juive Ozar Hatorah. Quelques jours plus tôt, un rapport de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait révélé des failles du service des renseignements intérieur (DCRI), pointant une erreur d'appréciation de la dangerosité du tueur et un manque de réactivité des autorités centrales. Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Claude Guéant, a lui-même reconnu vendredi 2 novembre une “défaillance” dans ce dossier. Les familles des victimes ont demandé aux députés la création d'une commission d'enquête parlementaire, une demande a soutenue le même jour par les élus d’Europe Ecologie-Les Verts.

Le ministère de l’Intérieur a expulsé mercredi 31 octobre l’imam tunisien Mohammed Hammami, responsable religieux de la mosquée Omar, dans le XIe arrondissement de Paris. Manuel Valls l’accuse d’avoir “valorisé le djihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence et aux châtiments corporels contre les femmes”, ce que dément l’imam ainsi que son entourage et ses fidèles. La commission d'expulsion, dont l'avis n'est que consultatif, avait rendu en mai dernier un avis défavorable à son expulsion, estimant que “celle-ci porterait atteinte à sa vie familiale”.

De violentes intempéries dans le sud de la France ont provoqué la mort de deux étudiants, vendredi 26 octobre, emportés par les eaux sur le campus universitaire de Toulon, dans le Var. Deux jours plus tard, des vents violents ont poussé un ferry, le Napoléon Bonaparte, contre le quai du port de Marseille, créant une brèche sans toutefois couler le navire. Les opérations de pompage ont commencé mardi 30 octobre.

Un avion militaire algérien de transport de fret s’est écrasé vendredi 9 novembre en Lozère avec six personnes à bord. Les raisons du crash, intervenu dans une météo brumeuse, ne sont pas encore connues.

Le sidérurgiste russe Severstal, qui appartient à l'oligarque Alexeï Mordachov, étudie le rachat des hauts fourneaux de Florange (Moselle), mis en vente par ArcelorMittal, ont affirmé Les Echos lundi 29 octobre. Mais le lendemain, une source proche de Severstal a exclu l'éventualité d’une reprise, estimant qu'il s'agit juste de "rumeurs et de spéculations". En plus de Severstal, deux autres groupes auraient marqué leur intérêt pour ces hauts fourneaux. Condamnés en raison de la mauvaise conjoncture en Europe, les hauts fourneaux devront trouver un repreneur avant le 30 novembre.

Une série de prix littéraires ont été remis cette semaine :

  • Lundi 5 novembre, Patrick Deville a été récompensé par le prix Femina pour Peste et Choléra (Editions Seuil), qui retrace le destin de l'explorateur Alexandre Yersin, disciple de Pasteur qui a fait le tour du monde à la recherche du bacille de la peste, qu’il découvrit en 1894 à Hong-Kong.

  • Mardi, le prix Médicis a été attribué à Emmanuelle Pireyre pour son quatrième roman, Féerie générale (Editions de l'Olivier). Frédéric Mitterrand, membre du jury, a décrit ce livre comme étant “amusant et drôle et intelligent, d'une liberté totale”.

  • Mercredi, le prestigieux prix Goncourt a été remporté par Jérôme Ferrari, professeur de philosophie, pour Le Sermon sur la chute de Rome (Actes Sud). De son côté, la Rwandaise d’origine tutsi Scholastique Mukasonga, qui n’était pas dans la sélection, a été couronnée par le prix Renaudot pour Notre-Dame du Nil ( Gallimard). Le prix Renaudot de l’essai a été décerné à Franck Maubert pour Le Dernier modèle (Mille et une nuits).

  • Jeudi, Oscar Coop-Phane a remporté le prix de Flore pour son ouvrage Zénith-Hôtel (Editions Finitude), qui traite crûment du thème de la prostitution. Le même jour, le prix Décembre a été remis à Mathieu Riboulet pour Les Œuvres de la miséricorde (Editions Verdier), récit consacré à la mémoire héritée des conflits du XXe siècle.

 

SPORTS

C’est une lourde sanction qu’a prononcée jeudi 8 novembre la Fédération française de football (FFF) à l’encontre cinq jeunes joueurs de l’équipe de France espoirs, dont Yann M’Vila, qui a lui déjà joué en équipe de France “principale”. Chris Mavinga, Antoine Griezmann, Wissam Ben Yedder et Mbaye Niang ne pourront plus être sélectionnés en équipe nationale jusqu’à fin décembre 2013, tandis que Yann M'Vila est suspendu jusqu’en juin 2014 et ne pourra donc pas participer à la Coupe du monde 2014 au Brésil. Ils ont payé une virée nocturne dans une boîte de nuit parisienne, le 13 octobre, alors qu’ils étaient en stage avec les “Bleuets” à quelques jours d’un match capital contre la Norvège. Un match ensuite perdu (3-5), entraînant la non-qualification pour l’Euro 2013. La décision de la FFF a fait débat, certains approuvant cette sanction exemplaire, d’autres la jugeant disproportionnée.

Après quatre matchs sur six, le parcours de Lille et Montpellier est déjà terminé en Ligue des champions de football. Les Lillois ont subi une véritable leçon de football, mardi 6 novembre, sur le terrain du Bayern Munich (1-6) tandis que les Montpelliérains se sont inclinés en Grèce sur le terrain de l’Olympiakos (1-3). Seul survivant des trois clubs engagés, le Paris-Saint-Germain est désormais aux portes des huitièmes de finale après son large succès à domicile contre le Dynamo Zagreb (4-0).

Le bilan est meilleur en Ligue Europa. Lyon est d’ores et déjà qualifié pour les seizièmes de finale de l’autre compétition de football européenne après sa victoire sur le terrain de l’Athletic Bilbao, finaliste la saison passée (3-2). Bordeaux s’est relancé avec un succès contre les Portugais du Maritimo (1-0) mais Marseille s’est compliqué la tâche en concédant le match nul contre Mönchengladbach (2-2).

 

NOUVEAU ! Vous pouvez désormais vous tester, chaque semaine, sur l'actualité résumée par les Rattrapages de l'actu : faire le quiz de l'actualité du 27 octobre au 9 novembre.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

 

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This