Benjamin Griveaux renonce aux municipales, neuf morts en Allemagne : résumé des deux dernières semaines

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris à la suite de la publication d’une vidéo à caractère sexuel l’impliquant. Photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

France

Benjamin Griveaux se retire des municipales. Le député de La République en marche, Benjamin Griveaux, a annoncé le retrait de sa candidature à la Mairie de Paris, vendredi 14 février. Il a pris cette décision à la suite de la diffusion d’une vidéo privée à caractère sexuel. L’artiste russe Piotr Pavlenski, à l’origine de la publication des images, a justifié son geste en disant vouloir « dénoncer l’hypocrisie » de l’élu, « qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants ». Alexandra de Taddeo, sa compagne de 29 ans, aurait entretenu une liaison consentie avec l’ex porte-parole du gouvernement et aurait été la destinataire des vidéos en 2018. Sur CNN, vendredi 21 février, Piotr Pavlenski a précisé qu’il avait récupéré cette vidéo sur l’ordinateur de la jeune femme. Mis en examen depuis mardi 18 février pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « diffusion sans l’accord de la personne d’un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement », ils ont été placés tous les deux sous contrôle judiciaire.

 

Agnès Buzyn candidate à la mairie de Paris. « J’y vais pour gagner », a annoncé l’ancienne ministre de la Santé, qui a quitté le gouvernement le 17 février pour se lancer dans la course à la mairie de Paris. Agnès Buzyn a repris les rênes laissées par Benjamin Griveaux. Elle dispose de quatre semaines pour mener une campagne éclair et rattraper son retard sur la maire sortante du Parti socialiste Anne Hidalgo et la candidate Les Républicains Rachida Dati, respectivement première et deuxième d’un sondage Ipsos/Sopra Steria, diffusé jeudi 20 février. Agnès Buzyn a été rejointe par Gaspard Gantzer, l’ex-conseiller en communication de François Hollande. Olivier Véran, député de l’Isère et neurologue, a repris le portefeuille de la Santé.

 

Le coronavirus fait une première victime en France. Un touriste chinois de 80 ans, hospitalisé en France depuis fin janvier, est mort le 14 février. L’homme était en réanimation depuis plus de deux semaines à Paris, souffrant d’une grave infection pulmonaire. « Il s’agit là du premier décès par le coronavirus en dehors de l’Asie, donc le premier décès en Europe » a annoncé Agnès Buzyn, alors ministre de la Santé. Jusqu’ici, seuls trois décès avaient été recensés hors de Chine : aux Philippines, à Hong Kong et au Japon. Le dernier bilan français faisait état de 12 personnes contaminées.

Macron contre le « séparatisme islamiste ». Le président de la République, en déplacement à Mulhouse, a présenté une série de mesures destinées à lutter contre le « séparatisme islamiste » et la radicalisation. Parmi ces annonces du 18 février, Emmanuel Macron a annoncé la fin de l’accueil des « imams détachés », envoyés et financés par des pays étrangers comme la Turquie ou l’Algérie pour satisfaire le besoin des mosquées en France. Les « Elco », cours facultatifs en langue étrangère donnés en France, vont aussi être arrêtés. Les enseignants sont choisis par des gouvernements étrangers (Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie) et ne sont pas contrôlés par l’État. Ces postes vont être supprimés dès septembre 2020 et remplacés par un dispositif d’enseignements internationaux en langue étrangère (EILE). Les enseignants recrutés, leurs programmes et leur maîtrise du français seront contrôlés par le ministère de l’Éducation nationale.

La réforme des retraites anime l’hémicycle. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a chiffré à « 150 jours de séances » l’examen de la réforme des retraites, pour mettre en garde les opposants au texte. Depuis le démarrage, il y a eu 17 suspensions de séance et 71 rappels au règlement. À cette atmosphère houleuse s’ajoutent les quelque 36 500 amendements déposés, dont plus de 20 000 par la France insoumise, qui ralentissent le processus. Dans cette ambiance de bras de fer, Jean-Luc Mélenchon a accusé, jeudi 20 février, le gouvernement de préparer un recours à l’article 49-3 pour faire adopter la réforme.

Meurtre de Vanille à Angers. Le corps de Vanille, une fillette d’un an, a été retrouvé sans vie le dimanche 9 février, à Angers. « La maman nous a confirmé avoir donné la mort à son enfant vendredi avant même l’heure à laquelle elle devait la remettre à la référence de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) », a indiqué Eric Bouillard, procureur de la République d’Angers. La mère, Nathalie Stephan, a expliqué avoir prémédité son assassinat pour le jour du premier anniversaire de son enfant. Elle était hébergée depuis 2019 dans un foyer pour femmes enceintes et mères isolées. Sa petite fille était placée dans une famille d’accueil par le juge pour enfants mais pouvait continuer à voir sa mère pendant un temps donné. Une information judiciaire a été ouverte pour des faits « d’homicide volontaire aggravé ».

Tempête Dennis. Des rafales à plus de 100 km/h ont provoqué des dégâts importants dans le nord-ouest de la France, du dimanche 16 au lundi 17 février. Près de 45 000 foyers ont été privés d’électricité, des toitures ont été arrachées et le trafic ferroviaire a été fortement perturbé. La Normandie, les Pays de la Loire et la Bretagne font partie des régions les plus touchées. Aucun blessé n’est à déplorer. À Laval, en Mayenne, des rafales de vent ont atteint les 120 km/h, parmi les plus puissantes jamais enregistrées dans la ville. Un TGV Nantes-Paris a dû être arrêté suite à la chute d’un arbre, dans le secteur de La Loupe, en Eure-et-Loire. Le train, avec plus de 750 passagers à son bord, a mis 15 heures pour rallier Nantes à Paris. La tempête a aussi touché le Royaume-Uni.

Mort de Jean Daniel. L’observateur, écrivain, journaliste et figure de la gauche Jean Daniel est mort mercredi 19 février, à l’âge de 99 ans. Il avait fondé avec Claude Perdriel le Nouvel Observateur en 1964. Jusqu’en 2008, il avait été son directeur de la publication, exemple d’une rare longévité dans la presse française. Pendant très longtemps, il a signé l’éditorial de son hebdomadaire. Dans un tweet, Emmanuel Macron a qualifié l’homme de « monument du journaliste » et d’« éclaireur de la gauche » ajoutant : « La France perd une conscience, de ces hommes qui font l’Histoire à la seule force de leur plume. » Jean Daniel a laissé derrière lui une trentaine de livres. En 1952, il publiait notamment «L’erreur », salué par Albert Camus.  « Il fut à la fois un témoin, un acteur et une conscience de ce monde », écrit l’Obs.

 

Monde

Xénophobie meurtrière en Allemagne. Une tuerie à l’arme à feu dans la ville de Hanau, près de Francfort,  a provoqué la mort de 9 personnes, mercredi 20 février. Un homme de 43 ans est suspecté par le parquet fédéral allemand d’avoir perpétré cet attentat. Il a été retrouvé mort, à son domicile, où il vivait avec sa mère, elle aussi découverte sans vie. Le terroriste a ciblé un bar à chicha où se trouvaient des personnes d’origine étrangère avant d’abattre quatre autres personnes devant un kiosque. Des vidéos à caractère raciste ont été trouvées chez l’homme, qui publiait aussi du contenu conspirationniste sur YouTube. La chancelière allemande, Angela Merkel, a condamné cette attaque : « Le racisme est un poison, la haine est un poison. »

Séisme politique à la tête de la CDU. Annegret Kramp-Karrenbauer, présidente de l’Union chrétienne démocrate (CDU), a annoncé lundi 10 février, ne pas vouloir se présenter aux élections législatives de 2021. Elle prévoit aussi de quitter la présidence du parti libéral-conservateur, après avoir succédé à Angela Merkel en décembre 2018. Ce départ est en partie dû au scandale qui a ébranlé les chrétiens-démocrates le 5 février, à l’occasion d’élections régionales en Thuringe. Le candidat libéral (FDP), Thomas Kemmerich a été élu grâce au soutien de la CDU mais surtout de l’AFD (Alternative pour l’Allemagne), le parti d’extrême droite. Une situation inédite qui a provoqué l’éviction, par la chancelière Angela Merkel, de deux cadres du parti, impliqués dans l’accord avec les extrémistes.

Percée du Sinn Fein aux législatives irlandaises. Le parti nationaliste de gauche s’est imposé à l’issue des élections législatives du dimanche 8 février, dans le contexte particulier du Brexit. Une première dans le pays puisque le Sinn Fein a bousculé l’habituel partage du pouvoir entre deux parti de centre-droit. Longtemps considéré comme la branche politique de l’IRA, le Sinn Fein milite en faveur de la réunification de la République d’Irlande et de l’Irlande du Nord. Le parti a obtenu 37 sièges au Dáil (chambre basse du Parlement irlandais) qui en compte 160. Le Fianna Fail a totalisé 38 sièges. Le Premier ministre, Leo Varadkar, est quant à lui fragilisé, puisque le Fine Gael n’est arrivé qu’en troisième position avec 35 sièges. La formation d’un gouvernement de coalition pourrait prendre plusieurs mois.

Deux morts et plus de 600 cas de coronavirus sur le Diamond Princess. Cinq-cents personnes, non affectées par le coronavirus, ont pu être débarquées, mercredi 19 février, après deux semaines de quarantaine. Le nombre de cas s’est multiplié sur le navire de croisière, mis à l’isolement le long des côtes japonaises. Deux octogénaires, atteints du Covid-19, sont morts, jeudi 20 février, après avoir été évacués du bateau, les 11 et 12 février. Au total, 621 cas de coronavirus ont été recensés sur les 3 700 passagers du paquebot. Depuis le mois de janvier, le Covid-19 a provoqué la mort de plus de 2 200 personnes, principalement en Chine.

 

Cameroun : 22 civils tués lors d’un assaut. Une cinquantaine d’hommes ont attaqué le village de Ntumbo, au Nord-ouest du Cameroun, le 14 février. Selon les Nations unies, cet assaut a fait 23 victimes civiles, dont 14 enfants, tués par balles et brûlés. D’après des sources locales, le bilan humain est bien plus élevé. Depuis trois ans, des combats entre militaires et séparatistes armés sévissent à l’Ouest du pays. Le gouvernement est soupçonné par des ONG locales d’être à l’origine de cette tuerie. «Il s’agit d’un malheureux accident, conséquence collatérale des opérations de sécurisation dans la région », avait affirmé le porte-parole de l’armée dans un communiqué de presse. Une version qui a déclenché un tollé chez les travailleurs humanitaires, les ONG et l’opposition camerounaise. L’ONU a réclamé une enquête « indépendante, impartiale et complète » aux autorités du Cameroun.

Nouvelles attaques meurtrière au Burkina Faso. Un assaut mené par des djihadistes sur une église protestante, dimanche 16 février, a fait au moins 24 morts, 18 blessés. D’autres Burkinabais ont été enlevés. Cinq soldats ont été tués le même jour, au nord du pays, dans un attentat à la bombe. Ces attaques et ces enlèvements se sont répétés dans la région du Sahel et ont causé la mort de 750 personnes depuis 2015, selon l’AFP. Les assassinats pour des motifs religieux sont récurrents depuis quelques mois. Le 25 janvier, 39 civils étaient exécutés dans le nord du pays en raison de leur appartenance à l’Église catholique.

Tensions extrêmes au sein du Parlement salvadorien. Le président du Salvador, Nayib Bukele, a fait irruption au Parlement, le 9 février, accompagné de soldats munis de fusils d’assaut. Il s’agit d’une situation sans précédent depuis la fin de la guerre civile en 1992. Nayib Bukele cherchait à intimider les députés afin de les pousser à voter un emprunt visant à lutter contre les «maras», des bandes criminelles qui s’affrontent pour le contrôle du trafic de drogue. Le Président du Parlement, Mario Ponce a accusé l’exécutif de tentative de coup d’État, avant d’ajouter : « Nous ne pouvons pas répondre au pouvoir exécutif avec un pistolet sur la tempe. » La chambre constitutionnelle de la Cour suprême a également exigé du Président qu’il cesse ses dérives autoritaires. En interne comme à l’international, les appels au dialogue se sont multipliés.

La population civile fuit Idlib, en Syrie. Bachar El-Assad poursuit son offensive contre la province d’Idlib, dernier grand bastion djihadiste, dans le nord-ouest de la Syrie. Les frappes du régime, soutenues par la Russie, se sont intensifiées. Elles ont visé les populations civiles et poussé à l’exode des millions d’habitants, majoritairement des femmes et des enfants. Lundi 17 février, le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, alertait sur « le niveau terrifiant » de cette crise. Selon l’ONU, 900 000 civils se sont exilés depuis le 1er décembre. De nombreux Syriens cherchent encore à fuir Idlib, qui compte 3,5 millions d’habitants.  

Primaires démocrates : Bernie Sanders remporte le New Hampshire. Bernie Sanders, qui a réuni 26 % des voix lors de la primaire du New Hampshire, mardi 11 février, a promis de « battre Donald Trump » pour l’élection présidentielle de 2022. Le candidat Démocrate de 78 ans, est suivi de l’autre favori du Parti, Pete Buttigieg, 38 ans, qui a remporté 24 % des suffrages. Huit jours plus tôt les deux hommes avaient été les grands gagnants de la primaire dans l’Iowa. Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, présenté comme favori, n’a remporté que 8 % des voix du New Hampshire.

 

Loisirs

Parasite, grand gagnant des Oscars 2020. Le film du coréen Bong Joon-ho est reparti avec quatre statuettes, dont celles du meilleur film et du meilleur réalisateur, lors de la 92ème cérémonie des Oscars, le 9 février, à Los Angeles. Une première pour un film sud-coréen, qui avait déjà triomphé à Cannes en obtenant la Palme d’Or en mai 2019. Aucun film n’avait obtenu cette double récompense depuis 1955.  Pour la première fois, une femme a remporté l’Oscar de la meilleure musique originale. Hildur Guonadottir a signé la musique de Joker, de Todd Philips. Joaquin Phoenix (Joker) et Renée Zellweger (Judy) ont été désignés meilleur(e) acteur et actrice. Brad Pitt (Once Upon A Time In Hollywood) et Laura Dern (A Marriage Story) ont, quant à eux, obtenu les Oscars du (de la) meilleur(e) acteur et actrice dans un second rôle.

Césars : démission collective de la direction. Jeudi 13 février, l’Académie des Césars a annoncé dans un communiqué le « renouvellement complet » de sa direction, suite à une crise ouverte qui dure depuis plusieurs semaines. L’organisation essuyait de fortes critiques sur le non-renouvellement de ses membres (les 4 000 professionnels qui élisent les films, ainsi que le Conseil d’administration). Les remarques portaient aussi sur la gestion hégémonique du  producteur Alain Terzian, président de l’Académie depuis 2003. Il y a un mois, la soirée des Révélations avait mis le feu aux poudres, quand la direction avait écarté arbitrairement deux marraines, Virginie Despentes et Claire Denis.

Bilan des Victoires de la musique. La 35e cérémonie des Victoires de la musique a sacré Clara Luciani, meilleure artiste féminine et Philippe Katerine, meilleur artiste masculin, vendredi 14 février. Les Victoires, qui ont supprimé les catégories « musique urbaine » et « rap » pour cette édition 2020, ont récompensé le groupe PNL pour le clip du titre « Au DD », sacré meilleure création audiovisuelle. Grande favorite, Angèle n’est repartie qu’avec une victoire, celle du meilleur concert. Le public a décerné à Vitaa et Slimane le trophée de la chanson originale avec leur titre « Ça va, ça vient ». Alain Souchon repart avec la Victoire de l’album de l’année.

Martin Fourcade a remporté l’Individuel au championnat du monde de biathlon. Douzième titre mondial et 82ème victoire de sa carrière pour Martin Fourcade, mercredi 19 février. Le biathlète français a remporté l’Individuel. Il a également terminé troisième du sprint, juste derrière son compatriote Quentin Fillon Maillet. La compétition, qui avait lieu à Antholz, en Italie, a également sacré Emilien Jacquelin à la poursuite – une première victoire pour le prometteur Grenoblois, qui a aussi été récompensé sur le relais mixte simple, avec sa partenaire Anais Bescond (médaille de bronze derrière l’Allemagne et la Norvège). Dans l’épreuve féminine de poursuite, l’italienne Dorothéa Wiener est arrivée première.

Manchester City exclu de la Ligue des Champions. L’UEFA (Union des associations européennes de football) a annoncé le 14 février que les Citizens sont exclus des compétitions européennes pendant deux ans pour non-respect du fair-play financier. Cette règle empêche les clubs de dépenser plus d’argent qu’ils n’en gagnent. En 2018, une enquête du consortium European Investigative Collaborations (ECI) avait révélé comment le club mancunien gonflait artificiellement les montants de ses partenariats. La bataille devrait se poursuivre devant le TAS (tribunal arbitral du sport) auprès duquel le club a fait appel.

Victoire à domicile pour Dortmund. Le PSG s’est incliné (2-1), mardi 18 février, en huitièmes de finale de la Ligue des Champions sur la pelouse du Signal Iduna Park. Les Parisiens ont cru jusque dans le dernier quart d’heure tenir le match nul grâce à l’égalisation de Neymar à la 75e.  C’était sans compter sur le doublé du norvégien Erling Haaland qui a offert la victoire à son équipe. Le PSG devra impérativement gagner au match retour pour éviter une nouvelle élimination précoce. La rencontre aura lieu le 11 mars et se fera sans Thomas Meunier et Marco Verratti, suspendus en raison d’un carton jaune. 

Insultes racistes dans le foot. L’attaquant du FC Porto Moussa Marega a quitté la pelouse suite à des cris racistes, le 16 février.  Son équipe affrontait le Vitória Guimarães, lors d’un match du championnat du Portugal. Le joueur, qui a grandi dans l’Essonne, a confié plus tard : « C’était une grosse humiliation pour moi. » Suite à cet incident, il a reçu le soutien de SOS Racisme et Sportitude-France, mais également de son ancien sélectionneur au Mali, Alain Giresse. Le Vitória Guimarães a annoncé qu’il comptait ouvrir une enquête. 

Nasser Al-Khelaïfi devant la justice. Le président de BeIN Sports et du PSG a été inculpé jeudi 20 février ainsi que Jérôme Valcke, directeur général de la chaîne. Ce dernier est accusé de « corruption passive, de gestion déloyale multiple et qualifiée et de faux dans les titres ». Nasser est lui accusé « d’instigation à la gestion déloyale ». Selon le MPC (bureau du procureur général suisse), entre 2013 et 2015, Jérôme Valcke aurait fait usage de son influence comme secrétaire général de la Fifa pour « influencer en faveur de partenaires médiatiques ». Ces accusation se tiennent dans le cadre de l’attribution des droits médiatiques pour l’Italie et la Grèce, des différentes Coupes du monde de football et Coupes des Confédérations de la Fifa dans la période de 2018 à 2030.

 

TELEX

Un soldat thaïlandais a tué plus de 26 personne, samedi 8 février, avec une mitrailleuse dans la ville de Nakhon Ratchasima. Le naufrage d’un bateau transportant des réfugiés rohingyas, mardi 11 février, a fait au moins 15 morts au Bangladesh. Le décret entérinant l’arrêt des réacteurs de la centrale nucléaire Fessenheim située en Alsace a été publié au Journal officiel. Le perchiste suédois de 20 ans Armand Duplantis a battu pour la deuxième fois en une semaine le record du monde en sautant 6,19 m. Le président de la Fédération française de patinage artistique Didier Gailhaguet a présenté sa démission. Le navigateur Francis Joyon et son équipe ont pulvérisé le record de la route du Thé en reliant Londres depuis Hong Kong en 31 jours (quatre de moins que le précédent record). La Russie a condamné Twitter et Facebook à une amende de 4 millions de roubles chacun pour la localisation de ses bases de données utilisateurs. Les Iraniens doivent voter pour leurs représentants au Parlement, vendredi 21 février. Le fisc a récupéré 9 milliards d’euros en 2019 grâce aux contrôles fiscaux, en hausse de 16,3 %. Le tennisman Roger Federer déclare forfait pour le tournoi de Roland-Garros à cause d’une blessure au genou qui a nécessité une opération, mercredi 19 février.

Pin It on Pinterest

Share This