(Photo : Des milliers de manifestants réunis le 28 mars 2017 à Cayenne, en Guyane, pour réclamer de meilleurs conditions de vie. Jody AMIET/AFP)

Semaine du 25 au 31 mars 2017.

Monde

Le Brexit se met en marche. La Première ministre britannique Theresa May a remis au Parlement européen la lettre actant officiellement le divorce entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. En vertu de l’article 50 du Traité de Lisbonne, des négociations de deux ans se sont ouvertes le 29 mars afin de trouver un accord de sortie. Les points d’achoppement s’annoncent nombreux, notamment sur ce qu’il reste au Royaume à payer à l’Europe (environ 60 milliards d’euros selon les premiers calculs). Autre conséquence du Brexit : le Parlement écossais a autorisé la Première ministre Nicola Sturgeon à demander l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance de l’Écosse.

Premier round pour Merkel. L’Union chrétienne-démocrate (CDU) a remporté les élections législatives de la Sarre – l’un des 16 Länder composant l’Allemagne, dimanche 26 mars. Avec 40,72% des voix, le parti d’Angela Merkel a devancé de plus de dix points le Parti social-démocrate (SPD) de Martin Schulz (29,58%). Selon les sondages, le SPD était pourtant annoncé en mesure de tenir la dragée haute aux conservateurs. Les résultats de cette élection, considérée comme un test avant celles prévues en septembre, sont donc rassurants pour une CDU concurrencée à l’échelle nationale.

Manifestations réprimées en Russie. Des milliers de personnes sont descendues dans les rues, dimanche 26 mars, pour protester contre la corruption du pouvoir russe. Alexeï Navanly, candidat à la présidentielle de 2018, avait lancé le mot d’ordre dans plus de 99 villes du pays. Au moins 7 000 manifestants étaient réunis dans la capitale Moscou. L’opposant du Kremlin a été arrêté, à l’instar de plusieurs centaines de personnes, dès le début de la manifestation. Il a été condamné à quinze jours de détention et une amende de 20 000 roubles (330 € environ) pour avoir organisé ce rassemblement, interdit par les autorités. Cette vague de manifestations a constitué la plus grande mobilisation contre le Kremlin depuis celle de 2012.

Des centaines d’arrestations en Biélorussie. La répression de l’État se durcit en Biélorussie, où près de 1 000 interpellations ont eu lieu le 25 mars d’après Ales Beliatski, directeur du Centre des droits de l’homme. Depuis la mi-février 2017, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour demander l’arrêt d’une taxe sociale mise en place par le président Alexandre Loukachenko. La taxe en question veut notamment lutter contre les « parasites » (sic) qui travaillent moins de six mois dans l’année. Ce mouvement de protestation est le plus important en Biélorussie depuis celui organisé contre la réélection de M. Loukachenko en 2010.

Le GERB reconduit en Bulgarie. Boïko Borisov, le candidat pro-européen de centre-droit, a à nouveau remporté les élections législatives en Bulgarie, dimanche 26 mars. Premier ministre entre 2009 et 2013, puis de 2014 à 2017, il s’apprête à débuter son troisième. Son parti conservateur GERB a obtenu 32,5% des voix, devançant ainsi le Parti socialiste (PSB) représenté par Kornelia Ninova. Pourtant annoncé en tête dans les sondages, le PSB a réuni 27% des suffrages.

Nouveau décret sur le climat aux États-Unis. Le président américain a signé, mardi 28 mars, un décret qui demande le réexamen du « Clean Power Plan », projet pour une énergie propre adopté en 2014 par l’administration de Barack Obama. Cette mesure imposait aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Le nouveau décret sur l’indépendance énergétique a pour objectif de relancer l’industrie du charbon aux États-Unis. Sans concession, Donald Trump a dit vouloir « mettre fin à la guerre contre le charbon ». À aucun moment, dans son discours, il n’a mentionné la question du changement climatique. Il a par la suite souligné la nécessité de supprimer plusieurs réglementations environnementales jugées « inutiles et destructrices ».

L’ex-première dame ivoirienne acquitté. La Cour d’assises d’Abidjan a acquitté Simone Gbagbo, mardi 28 mars. Elle était jugée depuis mai 2016 pour crime de guerre et crime contre l’humanité, une première en Côte d’Ivoire. Au moment de l’ouverture du procès, le procureur général avait requis la prison à perpétuité. La « dame de fer ivoirienne » était impliquée dans la crise ayant suivi l’élection présidentielle de 2010. Son mari Laurent Gbagbo, alors battu par Alassane Ouattara, avait refusé de quitter le pouvoir. Selon les Nations Unies, plus 3 000 personnes ont été tuées entre novembre 2010 et mai 2011 lors des protestations qui ont accompagné ces événements.

Moubarak est libre, des passeurs condamnés. Hosni Moubarak a officiellement quitté l’hôpital militaire du Caire. L’ancien président égyptien y était enfermé depuis les contestations dites du « Printemps arabes » de 2011. Il avait auparavant régné sans partage sur le pays durant plus de 30 ans. Parallèlement, la justice égyptienne a condamné 54 passeurs à des peines allant de sept à dix ans de prison, pour leur rôle dans la mort de 202 migrants en mer Méditerranée en 2016. Cet événement avait au préalable poussé le Parlement d’Égypte à voter une loi contre les passeurs.

France

La Guyane au bord de l’implosion. Munie d’un porte-voix, la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, s’est publiquement excusée auprès du peuple guyanais, jeudi 30 mars, depuis le balcon de la préfecture, à Cayenne. Accompagnée d’une délégation gouvernementale, comprenant le ministre de l’Intérieur Matthias Felk, elle a ainsi aidé à la réouverture des négociations afin de tempérer les protestations. Depuis une semaine, la Guyane faisait face à une grève générale sans précédent. Dix-sept syndicats de travailleurs se sont réunis pour réclamer de meilleures conditions de vie, par exemple en ce qui concerne la sécurité ou l’accès aux soins. La première rencontre n’avait duré que quelques minutes, car les médias n’aient pas été autorisés à y assister. « Ça ne pouvait pas se passer comme ça pour des soucis de transparence », a expliqué Stéphane Lambert, du Medef local.


Grève générale en Guyane : les raisons de la colère de la population

Manifestations après la mort d’un ressortissant chinois. Vague d’indignation et de colère suite à la mort de Shaoyo Liu, à Paris, dimanche 26 mars. L’homme d’origine chinoise de 56 ans a été tué par un policier lors d’une intervention à son domicile. Des centaines de personnes de la communauté asiatique se sont rassemblées devant le commissariat du XIXe arrondissement, où des incidents se sont multipliés. L’ambassade de Chine en France a demandé aux autorités d’éclaircir au plus vite les circonstances de la mort du ressortissant. Selon la police, il les aurait attaqué avec une paire de ciseaux, ce qui a déclenché le tir mortel. D’après les enfants de la victime, les policiers ont enfoncé la porte et immédiatement tiré sur leur père, qui utilisait les ciseaux pour vider du poisson.

Creusot Forge : EDF et Areva savaient. EDF et Areva avaient été alertées des problèmes de qualité de la Forge du Creusot, et ce avant la fabrication de la cuve de l’EPR (réacteur nucléaire) de Flamanville. Des documents, révélés par France Info, attestent que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait informé, dès décembre 2005, les industriels de « nombreux écarts concernant le forgeron Creusot Forge ». L’ASN inspectait ensuite – en avril 2006 – le site et faisait état de seize constats d’écarts et d’irrégularités. Cinq mois plus tard débutait pourtant la fabrication du couvercle et du fond de la cuve de l’EPR.

Chambardement dans le paysage syndical. La CFDT est officiellement devenue le premier syndicat de France chez les salariés du privé, vendredi 31 mars. Avec 26,38% d’affiliés, la confédération de Laurent Berger a détrôné pour la première fois la CGT, reléguée à 24,86%. Dans l’ensemble, le bloc réformiste et ses 41,21% (CFDT, CFTC et UNSA) pèse désormais plus lourd que la section dite des contestataires (CGT + FO), à 40,44%.

Accord trouvé sur l’assurance chômage. Le patronat a annoncé que les partenaires sociaux ont « trouvé un accord » sur l’assurance chômage, mardi 28 mars, après de longues heures de négociations avec les syndicats. Selon les premières estimations, il devrait permettre de réaliser près de 900 millions d’euros d’économies. Parmi les principales mesures sont soulignées la fin de la surtaxation de certains contrats courts, le changement de calcul des allocations ou le durcissement des règles pour les seniors. L’âge d’entrée dans la filière senior de l’assurance chômage a été reporté à 55 ans, au lieu de 50 ans ; un palier intermédiaire sera toutefois créé.

La FNSEA change de visage. Affectée par le décès récent de son président, Xavier Beullin, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), a, durant son congrès à Brest, réaffirmé son soutien à une France au sein de l’Union européenne. Un nouveau conseil d’administration a été intronisé, jeudi 30 mars. Christiane Lambert, agricultrice du Maine-et-Loire, devrait en prendre la présidence. Il s’agira de la première femme à la tête du syndicat agricole. Le congrès a été l’occasion pour sept des onze candidats à l’élection présidentielle de venir exposer leur programme.

Des vitres autour de la Tour Eiffel. Le Conseil de Paris a voté à l’unanimité, lundi 27 mars, le projet de sécurisation de la Tour Eiffel, rendu nécessaire par une « menace terroriste particulièrement élevée » dans la capitale. Il prévoit notamment une paroi en verre pare-balles de 2,50 mètres sur deux côtés de la tour, le premier direction Seine et le second menant sur l’avenue Gustave-Eiffel. L’achèvement du projet, qui devrait coûter 20 millions d’euros, est prévu pour le deuxième trimestre 2018. L’accès au parvis sera toujours libre et gratuit.


Tour Eiffel : un mur de verre autour de la Dame de fer

Les « loups blancs » condamnés. Les 18 membres du groupuscule d’extrême droite White Wolves Klan (« Clan des loups blancs »), jugés à Amiens, ont été condamnés, jeudi 30 mars, pour 35 infractions commises entre 2012 et 2014, telles que des violences avec armes, des dégradations de biens par incendie et des vols aggravés. Les peines vont de six mois jusqu’à 9 ans de prison pour le leader, Jérémy Mourain. Il était auparavant partisan de la Troisième Voie, une organisation nationaliste révolutionnaire dirigée par Serge Ayoub. Ce-dernier, soupçonné d’avoir donné l’ordre aux White Wolves Klan d’attaquer un groupe rival en 2012, a été relaxé.

Campagne présidentielle

Manuel Valls votera Emanuel Macron. L’ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé, sur RMC, mercredi 29 mars, son intention de voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour de la prochaine élection présidentielle. Il a donc défié la règle l’obligeant  à soutenir Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la Belle Alliance Populaire dans laquelle il s’était engagé. Un geste d’une « contrevenance grave au principe de loyauté » selon la Haute Autorité des Primaires citoyennes.

Marine Le Pen rencontre Vladimir Poutine. Marine Le Pen, candidate du Front national, a été reçue pour la première fois au Kremlin par Vladimir Poutine. Le président russe a assuré qu’il ne veut « en aucune façon influencer les événements en cours », à savoir l’élection présidentielle française. Concernant la situation en Syrie, il s’est dit d’accord avec Marine Le Pen en ce qui concerne l’union des nations : « C’est seulement en combinant nos efforts que nous pourrons faire face à la menace terroriste. » Deux journalistes du Monde, spécialistes du Front national, ont fait savoir que ce n’était pas une première : deux rencontres privées auraient déjà eu lieu entre M. Poutine et Mme Le Pen.

Benoît Hamon en visite en Allemagne. Benoît Hamon s’est rendu à Berlin pour y rencontrer Angela Merkel et Martin Schulz. Son entretien avec la Chancelière allemande, douze jours après celui d’Emmanuel Macron, s’apparentait à une visite de courtoisie. Benoît Hamon et Angela Merkel ont souligné les divergences qui composent leurs programmes respectifs. C’est plutôt du côté de Martin Schulz, leader du Parti social-démocrate allemand (SPD), que le candidat du PS a trouvé du soutien. « Benoît Hamon a le SPD derrière lui », a déclaré le candidat à la Chancellerie.

Pénélope Fillon triplement mise en examen. L’épouse du candidat de la droite à l’élection présidentielle a été convoquée par les juges d’instruction, mardi 28 mars. Elle a été mise en examen, à l’issue de son audition, pour complicité et recel de détournement de fonds publics, recel d’escroquerie aggravée et complicité et recel d’abus de bien sociaux. Pénélope Fillon est soupçonnée d’avoir bénéficié de plusieurs emplois fictifs en tant qu’assistante parlementaire de son mari et du suppléant de ce dernier, Marc Joulaud, entre 1986 et 2013 – avec des coupures. Elle est également soupçonnée d’avoir bénéficié d’un emploi fictif à la Revue des deux mondes entre 2012 et 2013.

Un « cabinet noir » à l’Élysée ? François Fillon a réaffirmé l’existence d’un « cabinet noir » et accusé directement le président François Hollande d’en être aux manettes. D’après le candidat Les Républicains, cela expliquerait la portée de ses affaires judiciaires dans les médias. Lui et ses partisans ont demandé qu’une enquête soit réalisée à ce sujet, se basant sur les révélations du livre Bienvenue Place Beauvau. L’Élysée a immédiatement répondu à François Fillon en dénonçant des « allégations mensongères » ; les auteurs du livre ont nuancé les propos de l’ancien Premier minsitre. Valérie Pécresse (LR) a elle déjà porté plainte, se disant « victime d’une tentative de déstabilisation politique » après l’interpellation – qu’elle a qualifée d’instrumentalisée – de son fils pour consommation de cannabis en septembre 2016.

François Fillon divise le centre. L’Alliance centriste (AC) a été exclue, samedi 25 mars, par l’Union des démocrates et indépendants (UDI), dont il était l’une des forces composantes. Cette décision a fait suite au choix de l’AC de rejoindre Emmanuel Macron (En Marche !) pour l’élection présidentielle de 2017. Le Conseil national de l’UDI a quant à lui acté son choix de soutenir François Fillon (Les Républicains), en dépit des affaires et polémiques qui touchent le candidat de la droite. En 2012, déjà, l’Alliance centriste avait appelé à voter François Bayrou (MoDem).

Débat sur la date du dernier débat. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) s’est dit « préoccupé » par la date du dernier débat télévisé de l’élection présidentielle, prévu le 20 avril sur France 2. Selon Olivier Schrameck, président du CSA, la date de l’émission serait trop proche de celle du premier tour. Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron ont également fait part de leur réticence et remis en question leur participation. Le candidat d’En Marche ! a déclaré sur Europe 1 avoir « autre chose à faire que de courir de chaîne en chaîne pour multiplier les débats à onze ». De son côté, le candidat de la France insoumise a annoncé qu’il ne souhaitait pas participer à un débat « au-delà du lundi 17 avril ».

Sports

Les Bleus en route pour le mondial. L’Équipe de France de football était sur le pont ces dernières jours. Samedi 25 mars, elle s’est imposée 3-1 au Luxembourg grâce à des buts d’Antoine Griezmann et Olivier Giroud (doublé). Elle a conservé la tête de sa poule de qualifications pour la Coupe du Monde 2018, devant la Suède et les Pays-Bas. Mardi, les Bleus ont affronté l’Espagne lors d’un match amical à Paris. Les hommes de Didier Deschamps se sont inclinés 0-2, avec pour la première fois en France le test de l’arbitrage vidéo. Celui-ci a permis de valider le deuxième but espagnol, mais également d’invalider un but de Griezmann signalé hors-jeu.

Monaco, nouveau géant du basket européen ?  La section basket-ball de l’AS Monaco s’est qualifiée pour le Final Four de la Ligue des champions. La Roca Team, qui n’en finit plus de dominer le championnat de France, s’est imposée à deux reprises contre les italiens de Sassari (73-62 / 76-79) en quarts de finale, mercredi 29 mars. Il s’agit du dernier club français en lice dans la compétition, Lyon-Villeurbanne ayant été éliminé par Tenerife (62-62 / 61-51).

Coupe Davis : la France sans ses pointures. Yannick Noah a dévoilé, mardi 28 mars, sa sélection pour le quart de finale de la Coupe Davis, qui opposera la France à la Grande-Bretagne. Pour cette rencontre, prévue du 7 au 9 avril à Rouen, le sélectionneur est privé de plusieurs joueurs importants. Jo-Wilfried Tsonga, Pierre-Hugues Herbert, Gaël Monfils et Richard Gasquet sont absents, respectivement pour causes de paternité, d’appendicite et de blessures pour les deux derniers. Noah a convoqué Nicolas Mahut, Lucas Pouille, Gilles Simon, Jérémy Chardy et Julien Benneteau afin de défier les Britanniques, qui se passeront eux du numéro un mondial Andy Murray.

Valverde confirme son bon début de saison. Alejandro Valverde a remporté son second Tour de Catalogne, dimanche 26 mars, quelques semaines après ses succès sur ceux de Murcie et d’Andalousie. Fort de ses deux victoires d’étapes, l’Espagnol a également enlevé le maillot rouge de meilleur grimpeur. Sur le podium l’accompagnaient deux de ses compatriotes : Alberto Contador (+ 1’03) et Marc Soler (+ 1’16), également vainqueur du classement des jeunes. Côté Français, Romain Bardet a terminé premier tricolore en dixième position (+ 3’05). Pierre Rolland a remporté quant à lui le classement des sprints, peu disputé sur cette épreuve.

Vettel renoue avec la victoire. Sebastien Vettel s’est imposé à l’issue du Grand Prix automobile d’Australie, premier du championnat du monde 2017 de Formule 1, dimanche 26 mars. Un triomphe acquis avec près de 10 secondes d’avance sur les deux coéquipiers Mercedes, Lewis Hamilton – parti depuis la pole position – et Valtteri Bottas. En terminant dixième, le Français Esteban Ocon a marqué le premier point de sa jeune carrière en F1. Un problème a empêché Romain Grosjean, qualifié sixième, de rallier l’arrivée. Le duo Vettel-Ferrari n’avait plus gagné depuis Singapour en septembre 2015.

Football : Lyonnaises et Parisiennes font mieux que les hommes. Deux clubs français sont dans le dernier carré de la Ligue des champions féminine de football. Battues à l’aller des quarts de finale par le Bayern Munich (1-0), les joueuses du Paris Saint Germain ont pris leur revanche en les dominant par 4 buts à 0. Lyon s’est également qualifié en éliminant une autre équipe allemande, celle de Wolfsburg (victoire 0-2 puis défaite 0-1). En demi-finale, les Parisiennes affronteront Barcelone alors que l’Olympique Lyonnais jouera Manchester City.

Une Française sacrée championne d’Europe de boxe thaï. Myriam Djedidi a remporté le titre de championne d’Europe Pro 2017 de boxe thaïlandaise. Âgée de 28 ans, la française est étudiante en deuxième année de STAPS (filière Éducation et Motricité) à l’université de Toulouse. Elle participera au prochain championnat du monde, prévu au mois de mai 2017 et où elle tentera de se qualifier pour les Jeux mondiaux de juillet 2017.

La filière équine fait reculer Bercy. Près de 5 000 personnes du monde du cheval ont battu le pavé, mercredi 29 mars, à Paris. Le Comité de réaction des Jeunes Professionnels de la Filière Cheval (JPFC) a rassemblé les professionnels des sports équestres autour de ceux des courses hippiques. Le collectif a été créé début mars pour contester l’expérimentation par la Française des Jeux (FDJ) du live-betting, soit la prise de paris sportifs en direct. Le ministère des Finances, tuteur de la FDJ, a annoncé le jour de la manifestation la suspension du projet. L’inquiétude était vive dans le monde du cheval qui porte plus de 170 000 emplois indirects. À l’heure où l’activité du PMU s’essouffle, la concurrence avec la FDJ était jugée mal venue.

Pin It on Pinterest

Share This