Coronavirus en France, polémique Polanski et démission du Cardinal Barbarin : résumé des deux dernières semaines

9 décès et 577 cas de coronavirus ont été signalé en France. Photo : Loic VENANCE /AFP

France

Coronavirus : 577 cas en France, 9 morts et toutes les régions touchées. Plus de 138 cas ont été déclarés en 24 heures, jeudi 5 mars, soit la hausse la plus rapide depuis le début de l’épidémie. Toutes les régions sont touchées, les principaux foyers étant l’Oise (99 cas), la Haute-Savoie (30 cas) et le Morbihan (une vingtaine de cas). L’épidémie s’étend en outre-mer, puisque trois personnes sont infectées sur l’île de Saint-Barthélemy (Antilles). En raison des risques de contagion, le salon du Livre de Paris, prévu du 20 au 23 mars, a été annulé. Le marathon de Paris, prévu le 5 avril, a quant a lui été reporté le 18 octobre. Le semi-marathon de Paris, qui devait se tenir dimanche 1er mars, aura finalement lieu le 6 septembre.

César 2020 : Adèle Haenel quitte la salle. Lors de la 45e cérémonie des César, vendredi 28 février, l’actrice Adèle Haenel est sortie de la salle en s’exclamant « la honte ! ». Elle a décidé de partir après l’annonce de la victoire de Roman Polanski du César du Meilleur réalisateur, pour son film J’accuse. Plusieurs personnes l’ont suivie, dont la réalisatrice Céline Sciamma et l’actrice Noémie Merlant, de Portrait de la jeune fille en feu, ou encore Aïssa Maïga, qui s’était exprimé plus tôt dans un discours réclamant plus d’inclusion dans le cinéma français. Florence Foresti, maîtresse de cérémonie, n’est pas revenue sur scène après l’annonce et s’est exprimée par Instagram, postant le mot « écœurée » sur un fond noir. Ces femmes ont protesté contre ce César remis à Roman Polanski, qui est accusé de viol sur mineure par plusieurs femmes. Le réalisateur a été reconnu coupable, en 1977, de rapports sexuels illégaux avec Samantha Geimer.

Le pape a accepté la démission du Cardinal Barbarin. Mis en cause pour ses silences sur les abus sexuels du père Preynat avant d’être relaxé, le désormais ex-cardinal du diocèse de Lyon a remis sa démission au pape François. Vendredi 6 mars, le chef de l’Eglise catholique l’a cette fois acceptée (il l’avait refusé une première fois le 18 mars 2019). Pour rappel, Philippe Barbarin avait été condamné à six mois de prison avec sursis en première instance et s’était mis en retrait du diocèse. Le 30 janvier 2020, il a été relaxé par la cour d’appel de Lyon. Il a annoncé dans la foulée qu’il remettrait malgré tout sa démission au pape pour « permettre à l’Eglise de tourner la page ». Cette affaire est le symbole des dérives et des défaillances de l’Eglise face à la pédocriminalité.

Réforme des retraites : le gouvernement utilise le 49-3. Alors que des manifestations contre la réforme des retraites ont lieu depuis plusieurs mois en France, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé samedi 29 février l’utilisation de l’article 49-3 de la Constitution. Cet article a permis de faire adopter un texte sans vote, en engageant la responsabilité du gouvernement. Les groupes d’opposition, de gauche comme de droite, ont déposé chacun une motion de censure. Celle déposée par Les Républicains a recueilli 148 voix et celle des trois groupes de gauche (PCF, PS et LFI) 91 voix, bien loin des 289 suffrages nécessaires pour faire tomber un gouvernement. L’Assemblée nationale a rejeté ces motions de censure mardi 3 mars, adoptant également en première lecture le projet de réforme des retraites. Le texte doit être transféré au Sénat en avril.

Élections municipales 2020 : 20 765 listes déposées. Les candidats aux élections municipales, qui se tiendront les 15 et 22 mars, avaient jusqu’au 27 février pour déposer leurs listes en préfecture. Au total, 20 765 listes rassemblant 902 465 candidats ont été déposées, selon le ministère de l’Intérieur. Le nombre a baissé de 3% par rapport aux élections de 2014. Selon ces chiffres, 106 communes, dont 102 de moins de 1 000 habitants, n’ont eu ni liste ni candidat.

 

Nordahl Lelandais mis en examen pour agression sexuelle sur mineure. Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour plusieurs affaires dont le meurtre de Maëlys en août 2017, est de nouveau inquiété dans une affaire d’agression sexuelle sur une de ses cousines. Les faits rapportés par cette mineure remontent à mars 2017, lorsqu’elle avait 14 ans. Elle a porté plainte après s’être confiée à sa mère et a dénoncé des attouchements le jour de l’enterrement de son père. Nordahl Lelandais l’aurait menacée de mort si elle en parlait. Ces faits se seraient produits un mois avant l’assassinat du caporal Arthur Noyer, pour lequel le maître-chien est également mis en examen. Il a été présenté à un juge d’instruction, jeudi 27 février, alors qu’il était déjà détenu au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

Procès Balkany : 3 ans de prison et 10 ans d’inéligibilité pour les époux. Rejugés en appel après leur condamnation en septembre, Patrick et Isabelle Balkany ont été reconnus coupables de fraude fiscale, mercredi 4 mars. Selon l’administration fiscale, le montant de la fraude s’élève à 4,3 millions d’euros. Patrick Balkany a été condamné à quatre ans de prison, dont un avec sursis, sans mandat de dépôt à cause de son état de santé. Il n’est donc pas retourné en détention. Isabelle Balkany a été condamnée à trois ans de prison. Le couple a été également condamné à dix ans d’inéligibilité. Après 35 ans de mandat, les époux Balkany vont être démissionnés d’office par la préfecture des Hauts-de-Seine. Ils ont annoncé qu’ils renonçaient à se pourvoir en cassation.

Meeting géant à Perpignan pour Carles Puigdemont. L’ex leader catalan est revenu à deux pas de la frontière, samedi 29 février à l’occasion d’un meeting ayant rassemblé jusqu’à 100 000 personnes. Cette prise de parole était très attendue depuis la déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne en 2017. Devant ses soutiens, il a rappelé son objectif principal d’instaurer une république Catalane. « Nous ne nous arrêterons pas, ils ne nous arrêterons pas. Préparons-nous », a-t-il lancé à la foule. En Espagne, Carles Puigdemont est toujours accusé de sédition par la justice mais dispose, pour le moment, de l’immunité parlementaire, en tant que député européen.

Incidents à Paris en marge d’un concert du chanteur congolais Fally Ipupa. Les abords de la gare de Lyon à Paris ont été le théâtre d’une manifestation organisée par les Combattants, un groupe d’opposants au régime en République démocratique du Congo, dans l’optique d’empêcher le concert de Fally Ipupa. Le chanteur congolais allait se produire dans la soirée du 28 février à l’AccorHotels Arena, dans le 12e arrondissement de Paris.  Ils ont accusé le chanteur d’être de connivence avec le gouvernement actuel au Congo. La manifestation avait été interdite. Les manifestants ont brûlé des scooters et des poubelles ce qui a provoqué un incendie, dégageant ainsi une épaisse fumée noire. Les pompiers ont dû intervenir. Spectateurs et opposants au chanteur se sont affrontés. Une intervention policière a été déployée pour rétablir l’ordre. Plusieurs personnes ont été arrêtées et interpellées, ce qui a finalement permis à l’artiste de tenir son concert.

Monde

Escalade des violences en Syrie. Les forces turques ont abattu deux avions militaires dimanche 1er mars dans la région syrienne d’Idlib, à la frontière avec la Turquie. La région est le théâtre d’une escalade militaire entre les deux pays depuis 2018, causant une catastrophe humanitaire sans précédent. Pour l’ONU, il s’agit de « la plus grande histoire d’horreur humanitaire du XXIe siècle ». D’un côté, la Syrie de Bachar El-Assad soutenu par la Russie et l’Iran ; de l’autre, la Turquie d’Erdogan, proche de l’Europe, qui soutient les groupes rebelles. Les deux camps sont parvenus mercredi 4 mars à un accord de cessez-le-feu pour le lendemain à minuit.

 

Duel pour les primaires démocrates aux États-Unis. Mardi 3 mars, plusieurs états votaient en même temps pendant le Super Tuesday pour élire leur candidat démocrate à la présidentielle. Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, est arrivé en tête devant Bernie Sanders en remportant 9 états à la surprise générale. Le milliardaire Michael Bloomberg, malgré des milliards investis, n’a pas réussi à convaincre les sympathisants. Elizabeth Warren, sénatrice du Massachusetts, a également abandonné la course. Le duel oppose donc les deux septuagénaires. Bernie Sanders, socialiste avec de forte idées de gauche en rupture avec la tradition démocrate, et Joe Biden, le modéré héritier de la politique d’Obama et officiellement anti-Trump. Il est désormais favori dans la course.

Accord entre les États-Unis et talibans. Samedi 29 février, les Américains et les talibans ont signé un accord de paix historique à Doha (Qatar), engageant les États-Unis à un retrait progressif de leurs troupes, passant de 13 000 soldats à 8 600 d’ici 135 jours (et à un retrait total dans les 14 mois). En contrepartie, les talibans se sont engagés à stopper les actes terroristes sur le territoire afghan et à engager les négociations avec le gouvernement. Cette victoire diplomatique pourrait être un atout dans la campagne de Donald Trump. Il avait promis de mettre fin au conflit qui avait été engagé en représailles des attentats du 11 septembre 2001, mené par des talibans.

Weinstein jugé coupable. Le 24 février dernier, l’ex-producteur de cinéma de 67 ans Harvey Weinstein, accusé de viol et d’agression sexuelle, a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Manhattan. Il encourt jusqu’à 29 ans de prison. Sa peine sera connue le 11 mars. Après trois semaines de procès,  l’homme a été hospitalisé pendant 10 jours pour des douleurs à la poitrine et des « palpitations », selon son porte-parole. Il a été transféré à la prison de Rikers, jeudi 5 mars. L’ex-producteur hollywoodien avait été accusé d’agression et de harcèlement sexuel par plus de 80 femmes, à l’origine de #METOO. Ce mouvement de libération de la parole sur les réseaux sociaux a eu un impact sans précédent dans le monde du cinéma et au-delà.

En Inde, les musulmans victimes d’attaques par les nationalistes hindous. Depuis le lundi 24 février, des violences ont éclaté contre les musulmans. Elles sont le fait de groupes armés proches du parti nationaliste hindou au pouvoir, le BJP (Bharatiya Janata Party). Vendredi 28 février au soir, le bilan faisait état de 42 morts et de plus de 200 blessés, selon la plateforme de journalisme participatif de France 24, Les Observateurs. Ces violences s’inscrivent dans un contexte de montée du nationalisme et de manifestations régulières contre le vote d’une loi controversée au Parlement indien, le 11 décembre dernier. Cette dernière prévoit d’autoriser la naturalisation d’immigrés de trois pays voisins (Afghanistan, Pakistan, Bangladesh, ndlr), sauf s’ils sont musulmans. Il s’agit des violences les plus dévastatrices depuis 1984, où des Sikhs avaient été massacrés en représailles à l’assassinat d’Indira Gandhi.

En Allemagne, une voiture fonce sur une foule lors d’un carnaval. A Volkmarsen, une voiture a foncé dans une foule, le 25 février, lors d’un carnaval. Bilan : 52 blessés dont 18 enfants. Le conducteur a été arrêté et le parquet général de Francfort a aussitôt ouvert une enquête pour tentative de meurtre. La piste d’acte terroriste n’a pas été retenue par les autorités. Suite à cette attaque, tous les défilés du carnaval ont été annulés dans la région par mesure de précaution.

Benjamin Netanyahou vainqueur des élections en Israël. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a revendiqué, lundi 2 mars, « la plus grande victoire de sa vie », à l’issue des élections législatives qui le placent devant son adversaire Benny Gantz. Les derniers sondages ont crédité le Likoud de Benyamin Netanyahou de 36 à 37 sièges, contre 32 à 34 sièges pour la formation centriste Bleu Blanc de Benny Gantz. Le secrétaire général de l’OLP a déploré la victoire d’un candidat jugé pour « la colonisation, l’annexion et l’Apartheid » alors que Benny Gantz a partagé avec ses partisans un sentiment de déception et de douleur. Ce troisième scrutin, après ceux d’avril et de septembre 2019, doivent permettre la formation prochaine du gouvernement afin de sortir Israël de l’impasse politique qui dure depuis un an. Inculpé par la justice pour corruption, abus de confiance et malversation, Benjamin Netanyahou devrait connaître son jugement le 17 mars 2020.

Un gouvernement enfin formé en Tunisie. Après quatre mois de blocage à la suite des élections législatives, le parlement a approuvé, jeudi 27 février, la composition du gouvernement dirigé par le social-démocrate Elyes Fakhfakh. Ce gouvernement se veut d’union nationale et est composé d’une trentaine de ministres. Il dit vouloir relever les défis de la criminalité, du chômage, de la dette ou encore des enjeux climatiques. M. Fakhfakh, ex-cadre chez Total, est le huitième chef de gouvernement en Tunisie depuis 2011, quand la dictature de Zine El-Abbidine Ben Ali a été renversée.

En Irak, le nouveau Premier ministre a renoncé à ses fonctions. Mohamed Tawfik Allawi, nommé il y a un mois, a finalement jeté l’éponge lundi 2 mars. Il a dénoncé une obstruction des partis politiques : pour la troisième fois, le parlement a rejeté la formation du gouvernement qu’il a proposée. Or, Mohamed Tawfik Allawi avait été désigné comme Premier ministre pour tenter de mettre fin à la crise politique et sociale dans laquelle l’Irak est actuellement plongée. Cette même crise avait forcé à la démission son prédécesseur Adel Abdel Mahadi en novembre 2019. Les manifestants ont réclamé des autorités la désignation d’un citoyen comme chef du gouvernement. Il s’agit d’Alaa Al-Rikabi, pharmacien résidant à Nassiriya, bastion de la contestation. Depuis octobre 2019, les manifestants sont dans la rue pour exiger un changement total du système politique de leur pays. Ce qui a provoqué plus de 500 morts et 30 000 blessés. Le président irakien a jusqu’au 17 mars pour nommer un nouveau Premier ministre.

Loisirs

Les Cahiers du cinéma, la rédaction démissionne. Le 27 février, une quinzaine de membres de la rédaction, dont le rédacteur en chef Stéphane Delorme, ont quitté la revue. Les salariés ont décidé de faire jouer leur “clause de cession”, qui leur permet de quitter la publication en cas de changement d’actionnaire et de faire valoir leur droit au chômage. Cette décision intervient après le rachat, début janvier, de l’entreprise par un groupe d’investisseurs, dont Xavier Niel. « Quels que soient les articles publiés sur les films de ces producteurs, ils seraient suspects de complaisance », explique le communiqué signé par la rédaction.

Berlinale 2020 : l’Ours D’or est attribué à “There is not Evil” de Mohammad Rasoulof. Samedi 29 février s’est tenu la 70e édition de la Berlinale, une année anniversaire, pour le festival de cinéma allemand. Cette nouvelle édition a été marquée par l’entrée du nouveau président, l’italien Carlo Chatrian et par une sélection diverses, mêlant jeunes cinéastes et cinéastes reconnus. L’ours d’or a récompensé le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof pour son film sur la peine de mort. Les français Gustave Kervern et Benoît Delépine sont repartis avec l’Ours d’argent “spécial” du festival pour leur comédie Effacer. Le jury été présidé par l’acteur britannique Jeremy Arons, accompagné, entre autres, des acteurs Bérénice Béjo et Luca Marinelli.

Perrine Laffont remporte son troisième coupe du monde de ski à bosse. La française de 21 ans s’est imposée dimanche 1er mars sur l’étape d’Altamy, au Kazakhstan. La championne olympique compte plus de 300 points d’avance sur sa dauphine australienne Jakara Anthony. Il ne reste que trois épreuves avant la fin de saison et la Française a déjà remporté sept de ses neuf courses disputées cette saison, dominant sa discipline. Perrine Laffont est également en position de remporter le classement général du ski acrobatique. La jeune skieuse a annoncé une “année de transition” dans une saison, sans championnat du monde, ni Jeux Olympiques.

Benjamin Thomas décroche l’or sur l’omnium (quatre épreuves de cyclisme sur piste) à Berlin. Le cycliste français a retrouvé son titre de champion du monde, qu’il avait décroché il y a trois ans. Vice-champion du monde l’an passé, il s’est cette fois imposé en patron. Lors de la dernière épreuve du combiné, il a même réussi à prendre un tour d’avance sur le peloton à trois tours de l’arrivée, s’assurant d’emblée la médaille d’or. C’est la première victoire française à Berlin lors de ces Mondiaux. Une réussite de bon augure pour cet été, puisque l’omnium est une épreuve olympique. 

Le duo féminin d’architecture, Yvonne Farrell (69 ans) et Shelley McNamara (68 ans) remportent le prix Pritzker. Les deux architectes irlandaises, également fondatrices de l’agence Grafton ont été lauréates de la récompense du “Nobel en architecture” de la fondation Hyatt. Les deux femmes se distinguent dans le métier pour leur architecture dite “citoyenne et durable”. Depuis le lancement du prix en 1979, c’est la première fois que l’architecture irlandaise est récompensée. Les deux architectes ont livrées en France deux bâtiments en 2019 : l’Institut Mine-Télécom à Saclay et la Toulouse School of Economics. Jusqu’à présent, elles n’étaient que trois femmes sur quarante-six lauréats à avoir gagné la récompense et seulement une ne la partageait pas avec un homme. Une victoire  sûrement dûe au fait, que cette année, le jury du prix était exceptionnellement composé d’autant de femmes que d’hommes.

Pinturault encore vainqueur en Autriche. En remportant le géant d’Hinterstoder en Autriche, Alexis Pinturault a décroché sa 29e victoire. Après une première manche parfaite (plus d’une seconde d’avance sur le 2e), il a assuré lors de la deuxième pour finir devant le Croate Filip Zubcic (+0’’45) et le Norvégien Henrik Kristoffersen (+0’’72). Ce succès lui permet de reprendre la tête du classement général, qu’il avait perdu depuis mi-janvier. Le Norvégien Aleksander Kilde, à qui Pinturault vient de ravir la première place du classement général, aura l’occasion de reprendre la tête à domicile à Kvitfjell (Super-G et descente). Les épreuves de Coupe du monde de ski sont elles aussi menacées de suspension, à cause du coronavirus.

Lyon bat la Juventus en Ligue des Champions. L’Olympique Lyonnais a battu la Juventus Turin pour la première fois de son histoire (1-0), en huitième de finale de la Ligue des champions. À domicile, les hommes de Rudi Garcia ont réussi l’exploit face à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers. Grâce à une première période solide ponctuée par un but de Lucas Tousart (31e), les Lyonnais se donnent le droit de rêver à une qualification en quarts de finale. Il faudra pour cela rééditer une grosse performance au match retour, qui pourrait se tenir en terrain neutre, en cas d’impossibilité de le jouer en Italie, à cause du coronavirus. La rencontre aura lieu le 17 mars prochain. 

Nicolas Portal meurt à l’âge de 40 ans. Le Français Nicolas Portal, ancien coureur et directeur sportif de l’équipe Ineos est mort d’un arrêt cardiaque le mardi 3 mars. Sa carrière sportive commence en 2002 sous les couleurs d’AG2R. Il rejoint ensuite la Caisse d’Épargne avant de finir sa carrière chez Ineos (anciennement Sky). Il met un terme à sa carrière en 2010 et devient directeur sportif en 2013. Il est aux commandes de l’équipe lors des sacres de Froome, Thomas et Bernal. Ineos, en deuil, a décidé de se retirer de toutes les compétitions jusqu’au 23 mars et manquera les courses, Paris-Nice et le Milan-San Remo.

Le dessinateur André Chéret est décédé à l’âge de 82 ans. Ce dernier s’est éteint le jeudi 5 mars : “André est décédé ce matin en région parisienne. Il s’en est allé tranquillement sans souffrir.” a indiqué sa fille Corinne dans un communiqué. Le dessinateur célèbre a marqué toute une génération, en créant en 1969, avec le scénariste Roger Lécureux, le plus célèbre héros historique de la bande dessinée, “Rahan”, dit le “tarzan à la française”. Le héros est apparu pour la première fois dans le premier numéro de Pif Gadget. Il était l’auteur également de la série “Bob Malard”, un aviateur intrépide. André Chéret était remarqué pour son trait vif et son souci du détails. 

Lionel D est mort à 58 ans. Le chanteur est décédé dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 février 2020 dans un hôpital de Londres. Il était le pionnier du rap et du hip-hop français. Il est notamment le premier à avoir enregistré un album, en 1990. De 1988 à 1989, il animait une émission sur le rap sur Radio Nova qui a largement contribué à la diffusion du rap en France. Dans les années 90, il lance son premier album « Y’a pas de problème » qui est un échec commercial. Sur les réseaux sociaux, Mouloud Achour a déclaré : « Lionel D est un pionnier, une légende. Il a essuyé les plâtres d’une musique marginale devenue dominante. » Aujourd’hui le monde culture se mobilise pour que son corps soit rapatrié en France. 

Pin It on Pinterest

Share This