> Le quiz de l'actu du 22 février au 7 mars est en ligne ! Venez vous tester

 

MONDE

C’est une semaine où l’on a bien cru au retour de la guerre sur le continent européen – un risque encore présent. Après l’accord pour un gouvernement d’union nationale, une réforme de la Constitution et une élection présidentielle anticipée, les événements en Ukraine ont viré à la crise d’ampleur internationale. Alors que le président Viktor Ianoukovitch s’est réfugié en Russie, dénonçant un “coup d’Etat” dans son pays, et que l’Union européenne a renouvelé son offre d’un accord commercial avec l’Ukraine auprès des nouvelles autorités, la Crimée, région ukrainienne russophone s’est soulevée samedi 1er mars en demandant son rattachement à la Russie. Des hommes armés prorusses, sans insignes, ont pris possession du Parlement et des aéroports.

Puis la Russie est entrée ouvertement le jeu, son président, Vladimir Poutine, demandant et obtenant du Parlement, le 1er mars, l’autorisation d’envoyer des troupes en Ukraine “jusqu’à la normalisation de la situation dans le pays”. De fait, plusieurs milliers de soldats (toujours sans insignes mais dans des véhicules à plaques d’immatriculation russes) avaient déjà pris position en Crimée – notamment autour de la très stratégique base navale russe de Sébastopol. L’Ukraine a aussitôt mis son armée en état d’alerte, rappelant les réservistes.

La communauté internationale a aussitôt très fermement condamné l’attitude de la Russie, exhortant Vladimir Poutine de retirer ses troupes d’Ukraine. L’Union européenne puis les Etats-Unis ont tour à tour menacé Moscou de sanctions politiques et économiques. La réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, lundi, a été un véritable camouflet pour la Russie, qui a essayé de justifier son action sans convaincre tous les autres membres. Ces derniers ont un par un condamné l’intervention en Crimée, y compris l’allié chinois au nom du “principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays”.

Le lendemain, Vladimir Poutine a semblé temporiser, écartant une intervention militaire à court terme. “La situation tendue en Crimée qui justifiait un recours aux armes a simplement disparu”, a-t-il affirmé mardi. Mais les troupes russes sont toujours sur place et la pression internationale s’est accrue avec des premières sanctions européennes et américaines contre de hauts responsables ukrainiens et russes (suspension de visas, gel d’avoirs) tandis que l’Union européenne a débloqué 11 milliards d’euros pour venir en aide à l’économie ukrainienne asphyxiée. De son côté, le Parlement régional de Crimée – qui fait l’objet d’une procédure de dissolution par le Parlement de Kiev – a officiellement demandé le rattachement à la Russie et a convoqué jeudi un référendum sur la question pour le 16 mars.

 

Un groupe non identifié armé de couteaux a poignardé au hasard les passagers et employés de la gare de Kunming (sud-ouest de la Chine), samedi 1er mars, tuant 29 personnes. Les autorités chinoises ont attribué cette attaque à des “séparatistes” et des “terroristes” du Xinjiang, la région autonome ouïgoure. Le président XI Jinping, a également appelé à “redoubler d'efforts” afin de retrouver les coupables et de les punir “conformément à la loi”.

 

Au Mexique, le narcotrafiquant chef du cartel de Sinaloa, Joaquim Guzman Loera, dit “El Chapo” (“le trapu”), a été arrêté dans la nuit du 21 au samedi 22 février. Ce dirigeant du plus important cartel du Mexique était recherché par les agences de lutte contre la drogue américaines et mexicaines depuis son évasion d'une prison de haute sécurité en 2001. Après son arrestation, “El Chapo” a été amené à la prison mexicaine de haute sécurité d'Altiplano.

 

Le Venezuela est secoué depuis début février par un vaste mouvement de contestation contre l’insécurité, les pénuries alimentaires et la forte inflation. Les manifestations tournent désormais aux affrontements avec les forces de l’ordre : un policier et un civil ont de nouveau été tués jeudi 6 mars à Caracas, portant à 20 morts le bilan depuis le début du mouvement. Des experts de l’ONU ont appelé le pouvoir à enquêter sur des détentions arbitraires et un usage disproportionné de la force par les autorités. De leur côté, plusieurs ONG ont dénoncé des cas de tortures de manifestants.

 

Agé de 77 ans et alors que sa santé fait l’objet de nombreuses interrogations depuis son accident vasculaire cérébral en avril 2013, Abdelaziz Bouteflika a annoncé lundi 3 mars sa candidature pour un quatrième mandat à la tête de l’Algérie. Elu pour la première fois en 1999, il avait fait modifier la Constitution en 2008 pour pouvoir se présenter pour un troisième mandat de cinq ans.

 

Le drame sur l’esclavage 12 Years a Slave, du réalisateur britannique Steve McQueen, a remporté l’Oscar du meilleur film, dimanche 2 mars. La récompense du meilleur réalisateur est allée à Alfonso Cuaron pour Gravity, celle du meilleur acteur à Matthew McConaughey, pour son rôle dans Dallas Buyers Club tandis que Cate Blanchett a reçu la statuette de la meilleure actrice pour son jeu dans Blue Jasmine.

 

FRANCE

Il y a plusieurs semaines, Le Point avait révélé que l’ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy quand celui-ci était à l’Elysée (grand promoteur de la “droitisation”), Patrick Buisson, avait enregistré des réunions avec le chef de l’Etat et ses conseillers. L’intéressé avait démenti. Mais le Canard enchaîné a publié mercredi 5 mars le verbatim de certaines conversations en février 2011, suivi le lendemain par le site Atlantico qui a mis en ligne des enregistrements. On peut y entendre des jugements politiques (“Il n'y a qu'une personne qui peut remplacer Fillon, c'est Juppé”, Bachelot, “elle dit que des conneries”) mais une partie laisserait entendre des pressions sur la justice pour connaître le contenu d’investigations – l’ONG anticorruption Anticor a alerté le tout nouveau procureur national financier à ce sujet.

“Furieux”, selon leur entourage, Nicolas Sarkozy et sa femme Carla (que l’on peut également entendre sur les bandes) ont annoncé leur intention de porter plainte pour atteinte à l’intimité de leur vie privée. L’UMP, elle, a largement dénoncé la “trahison” de Patrick Buisson (déjà peu apprécié parmi les responsables de droite), aux “méthodes de barbouze”. Elle a été appuyée par le gouvernement, pour qui ces enregistrements constituent “une affaire exceptionnellement grave”. “On parle d’écoutes qui ont été réalisées sur les plus hautes personnalités de l’Etat”, a déclaré la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem. Par la voix de son avocat, Patrick Buisson a assuré que ces enregistrements, saisis lors d’une perquisition chez lui, avaient été réalisés en pleine connaissance de cause des interlocuteurs présents.

 

D’une écoute à l’autre, légale celle-là : Nicolas Sarkozy ainsi que deux de ses proches et anciens ministres de l’Intérieur, Claude Guéant et Brice Hortefeux, auraient été placés sur écoute par la justice pendant plusieurs mois en 2013, a révélé le journal Le Monde vendredi 7 mars. Ce serait la première fois qu’un ancien président de la République aurait fait l’objet d’écoutes téléphoniques. Le quotidien du soir révèle également que Nicolas Sarkozy se serait procuré, via son avocat, un second téléphone sous un faux nom.

La justice soupçonnerait les trois hommes d’être tenus informés, au fur et à mesure, des enquêtes les concernant, notamment le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 et ses éventuelles ramifications libyennes. L’un des plus hauts magistrats français, siégeant à la Cour de cassation, Gilbert Azibert, serait suspecté de renseigner directement l’ancien chef de l’Etat.

 

L’hebdomadaire Le Point a accusé jeudi 27 février le président de l’UMP, Jean-François Copé, d’avoir à de multiples reprises favorisé Bygmalion, une société détenue par deux proches, notamment pour l’organisation de meetings de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Des prestations qui auraient été surfacturées. Des révélations qui tombent doublement mal pour Jean-François Copé, alors que l’UMP, dans une situation financière fragile, a dû massivement faire appel aux dons de ses sympathisants après l’invalidation de ses comptes de campagne 2012… en raison d’un dépassement du plafond de dépenses autorisées.

Jean-François Copé a aussitôt dénoncé “un coup monté totalement, de manière absolument ignoble” et a annoncé son intention de porter plainte pour diffamation. Il a assuré être prêt à une transparence totale des comptes de l’UMP… ce qui est déjà une obligation légale. Le président de l’UMP a par ailleurs demandé que les responsables des médias soient soumis “aux mêmes règles de déclaration d'intérêts que les parlementaires” si leur entreprise perçoit des fonds publics.

 

Le patronat et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC) ont trouvé mercredi 5 mars un accord sur le pacte de responsabilité proposé par François Hollande. En échange de la baisse de 30 milliards d'euros du coût du travail par la suppression des cotisations familiales des entreprises, le texte prévoit notamment de “demander aux branches professionnelles” d'ouvrir “des discussions” ou “des négociations” sur “des objectifs quantitatifs et qualitatifs en termes d'emploi”. Aucun engagement chiffré, auquel tenaient les syndicats, n’a été mentionné. La CGT et FO ont refusé de signer le texte.

 

Le premier patient qui s’était implanter un cœur artificiel, le 18 décembre – une véritable prouesse médicale –, est mort lundi 3 mars, annoncé l'hôpital européen Georges-Pompidou de Paris. L’homme de 76 ans souffrait d'une insuffisance cardiaque terminale menaçant son pronostic vital à court terme et était trop âgé pour pouvoir subir une greffe. Ce cœur artificiel, mis au point par le professeur Alain Carpentier et développé par la société française Carmat, va toutefois continuer d’être testé sur trois autres patients afin de vérifier la sécurité de la prothèse.

 

Des centaines de militants de Greenpeace ont mené conjointement des actions dans des centrales nucléaires en France (dans l’Ain et dans le Nord), en Belgique, en Suisse, en Espagne, aux Pays-Bas et en Suède. L’ONG a ainsi voulu dénoncer la vétusté et la dangerosité du parc nucléaire européen. Dix-huit personnes ont été interpelées après cette action à la centrale de Gravelines (Nord). Par ailleurs, les 29 militants de Greenpeace qui avait pénétré dans la centrale du Tricastin (Drôme) en juillet ont été condamnés jeudi 6 mars à trois mois de prison avec sursis pour “violation de domicile” et “dégradations en réunion”.

 

Le groupe Bouygues et la holding Altice, qui gère notamment Numéricable, ont tous deux déposé jeudi 6 mars des offres de rachat de l’opérateur téléphonique SFR, que souhaite vendre Vivendi. Le premier a déposé une offre valorisant SFR à hauteur de 14,6 milliards d’euros (et 46% du capital du futur ensemble), tandis que Numericable a proposé une offre totale de près de 15 milliards d’euros (32% du capital). L’opérateur géré par Vivendi a notamment pâti de l’arrivée d’un quatrième opérateur avec Free, en janvier 2012.

 

Mathieu Gallet remplacera Jean-Luc Hees à la tête de Radio France. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a surpris en choisissant le jeune (37 ans) directeur de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) plutôt qu’en reconduisant l’actuel patron de la “maison ronde” ou piochant entre les favoris Anne Durupty (directrice générale d’Arte France) et Martin Ajdari (secrétaire génral de France Télévisions).

 

Grand vainqueur des 39e Césars du cinéma français, Guillaume Gallienne est reparti vendredi 28 février avec cinq statuettes : meilleur film, meilleur premier film, meilleure adaptation, meilleur acteur et meilleur montage, pour son film Les garçons et Guillaume, à table !. Sacrée meilleure actrice, Sandrine Kiberlain a reçu un César pour le film d'Albert Dupontel 9 mois ferme tandis que Roman Polanski a été reconnu comme meilleur réalisateur pour La Vénus à la Fourrure. Deux films repartent déçus : L'Inconnu du Lac, d'Alain Guiraudie, et La vie d'Adèle, d'Abdellatif Kechiche, n’ont obtenu respectivement “que” le César du meilleur espoir masculin (Pierre Deladonchamps) et féminin (Adèle Exarchopoulos). Alabama Monroe, du Belge Félix Van Groeningen, a par ailleurs a été reconnu meilleur film étranger.

 

Le réalisateur français Alain Resnais est mort samedi 1er mars à l’âge de 91 ans. Il était notamment connu pour son documentaire Nuit et Brouillard (1955), sur la déportation et l’extermination des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale, et pour certains de ses nombreux films, dont Hiroshima mon amour (1959), Providence (1977), Mon oncle d’Amérique (1980) ou encore On connaît la chanson (1997). Il avait reçu en février un prix d’honneur lors de la 64e Berlinale pour son dernier long-métrage, Aimer, boire et chanter.

;

 

Le réalisateur français Jean-Louis Bertuccelli est mort jeudi 6 mars à l’âge de 71 ans. Il était notamment connu pour ses films Remparts d’argile (1970) et Docteur Françoise Gailland (1975), avec Annie Girardot.

 


SPORTS

Les Jeux olympiques de Sotchi se sont terminés dimanche 23 février avec la victoire, chez elle, de la Russie, qui a totalisé 33 médailles, dont 13 d’or. Les Français ont, eux, ramené une moisson record de 15 médailles (le précédent record était de 11, à Vancouver en 2010), dont 4 en or.

 

L’équipe de France de football a battu les Pays-Bas (2-0), mercredi 5 mars lors d’un match amical en préparation de la Coupe du monde qui se déroulera en juin au Brésil. Karim Benzema (31e) puis Blaise Matuidi (41e) ont scellé la victoire des Bleus.

 

La Fédération internationale de football (FIFA) a officiellement autorisé, samedi 1er mars, le port du voile ou du turban lors des compétitions. Le port du voile avait été testé pendant deux ans, sous des conditions strictes, à la demande de pays musulmans.

 

L’Olympique lyonnais s’est qualifié pour les huitièmes de finales de la Ligue Europa, jeudi 27 février, en battant sur le fil le club ukrainien d’Odessa (1-0). Les footballeurs lyonnais, seuls représentants français dans cette compétition, affronteront les Tchèques du Viktoria Plzen au tour suivant.

 

En rugby, le Pays de Galles a sévèrement battu le XV de France vendredi 21 février lors de la troisième journée du Tournoi des Six Nations (27-6). Il s’agit de la première défaite des Bleus dans la compétition après deux victoires convaincantes contre l’Angleterre et l’Italie.

 

>> Le quiz de l'actu du 22 février au 7 mars est en ligne ! Venez vous tester

 

 

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

 

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This