Les Rattrapages de l’actu prennent leurs quartiers d’été. Rendez-vous à la rentrée pour la reprise des résumés hebdomadaires ! Bon été à toutes et à tous.

 

MONDE

Israël a lancé mardi 8 juillet une opération militaire dans la bande de Gaza, notamment contre le Hamas, en réponse à des tirs de centaines de roquettes sur le sud du pays. Les raids aériens de l’armée israélienne ont tué plus de 110 personnes et blessé 600 autres côté palestinien en quelques jours. Le gouvernement israélien n’écarte pas une opération terrestre, ayant notamment rappelé près de 40 000 réservistes.

Ce déluge de violence, le plus important depuis l’opération “Pilier de défense” en 2012, a été provoqué le meurtre de trois adolescents israéliens, dont les corps ont été retrouvés près de Hébron le 30 juin, puis celui d’un jeune Palestinien, brûlé vif dans la nuit du 1er au 2 juillet. Six extrémistes juifs présumés ont pour cela été arrêtés le 6 juillet et trois auraient avoué leur implication.

 

En Ukraine, l’armée ukrainienne a repris samedi 5 juillet Sloviansk, ville de 110 000 habitants et un des bastions des séparatistes prorusses. Cette prise s’est faite sans combats à terre mais avait été précédée de bombardements massifs, tuant de nombreux civils qui n’avaient pas encore fui. Les forces de Kiev se tournent désormais vers Donetsk, ultime gros bastion des séparatistes et où l’affrontement devrait être intense.

 

La colère monte en Allemagne après l’arrestation d’un agent des services de renseignements, le 2 juillet, suspecté d’avoir espionné des parlementaires de son pays au profit des Etats-Unis et de l’Agence nationale de sécurité (NSA). Cette dernière aurait été particulièrement intéressée par la commission d’enquête parlementaire la visant après les révélations d’Edward Snowden. Jeudi, Berlin a demandé au chef du bureau de la CIA en Allemagne de quitter le territoire allemand, une décision rarissime entre alliés.

 

L’eurodéputé néonazi allemand Udo Voigt s’est vu attribuer un siège dans la commission des libertés civiles du Parlement européen, a révélé le site Euractiv mercredi 9 juillet. Connu pour ses hommages à Hitler et à la Waffen SS ainsi que pour son révisionnisme, il avait été élu avec moins de 1% des voix lors des élections du 25 mai, devenant le premier élu néonazià entrer au Parlement européen.

 

Au Nigeria, 63 des 68 femmes enlevées par Boko Haram lors d’un raid contre un village la semaine des 16 juin sont parvenues à s’échapper, a annoncé l’armée dimanche 6 juillet. Elles ne faisaient toutefois pas partie du groupe des 200 adolescentes enlevées à la mi-avril, suscitant une indignation mondiale.

 

L’ancien président géorgien Edouard Chevardnadze est mort lundi 7 juillet à l’âge de 86 ans. Il avait été l’un des artisans de la fin de la Guerre froide lorsqu’il était ministre des Affaires étrangères soviétique, pendant le gouvernement de Mikhaïl Gorbatchev.

 

 

FRANCE

L’UMP présentait au 30 juin une dette de 74,5 millions d’euros, selon un audit financier publié mardi 8 juillet. Elle est notamment constituée de “44 millions d’euros de prêts bancaires” et “27,45 millions d’euros pour un emprunt” immobilier pour son siège rue de Vaugirard, à Paris. Y figure également le prêt de plus de 2 millions d’euros accordé par le groupe UMP de l’Assemblée nationale. Alain Juppé, qui fait partie de la direction provisoire avec François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, a annoncé un “plan d’économies”, notamment de fonctionnement et d’organisation d’événements.

Cet audit s’est doublé de multiples révélations sur le train de vie des cadres de l’UMP. Comme Nadia Copé, femme et conseillère de l’ex-président de l’UMP, qui a bénéficié de 24 000 euros de billets d’avion pour un “rôle de représentation”, l’eurodéputée Rachida Dati et ses 10 000 euros de frais de téléphone et 13 000 euros de billets d’avion et de train (malgré l’indemnité de 4 300 euros du Parlement européen pour “frais généraux”) ou encore Geoffroy Didier, collaborateur de Brice Hortefeux alors vice-président du parti, payé 6 200 euros nets mensuels. Une enquête interne au sein du parti aurait été actée.

 

La troisième conférence sociale du quinquennat de François Hollande s’est tenue lundi 7 et mardi 8 juillet. Organisé annuellement, ce rendez-vous doit permettre de fixer la feuille de route sociale de l’année à venir lors de négociations entre le gouvernement et les syndicats. Avant même le discours d’ouverture du chef de l’Etat, la CGT et Force ouvrière ont annoncé qu’elles boycotteraient la deuxième journée de la conférence sociale après les concessions de Manuel Valls sur le compte pénibilité, dont une partie entrera en vigueur en 2016 contre 2015 initialement prévu. Leurs départs s’ajoutent à la non-participation initiale de Solidaires et de la FSU, première fédération de l'éducation.

François Hollande a ensuite justifié ce report partiel par l’aspect “compliqué” du dispositif et “permettre une pleine garantie de ce compte pénibilité” en laissant un an supplémentaire aux entreprises. Le chef de l’Etat a également annoncé l’ouverture d’une négociation entre patronat et syndicats sur le chômage de longue durée (notamment sur la question de la formation professionnelle) et le renforcement de l’apprentissage.

En clôture, mardi, Manuel Valls a annoncé une baisse d’impôts sur le revenu pour les classes moyennes, sans donner plus de détails. Selon France 2, cette mesure concernerait les revenus inférieurs à deux fois le Smic, soit 2 200 euros nets mensuels pour un célibataire. Le Premier ministre a également annoncé la remise en place d'une aide à l'apprentissage, sous la forme d'un versement de 1 000 euros par apprenti embauché, ainsi que le déploiement de la “garantie jeunes” (allocation d'environ 450 euros par mois pour les 18-25 ans précaires), actuellement testée dans 10 départements.

 

Lors d’un grand discours présenté comme la “feuille de route du redressement économique de la France”, le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, a annoncé jeudi 10 juillet une prochaine loi “sur la croissance et le pouvoir d'achat”. Elle contiendra “30 mesures” pour, notamment, “restituer 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français”. Parmi les pistes envisagées figurent des aides à l’économie sociale et solidaire, à la transition énergétique ou encore des investissements dans “la révolution numérique”. Le ministre a également annoncé une réforme des professions réglementées et une “règle des trois tiers” pour les économies budgétaires de l’Etat : un tiers pour la réduction du déficit, un tiers pour la baisse de la pression fiscale sur les ménages et un tiers pour la baisse des prélèvements sur les entreprises.

 

Le parquet de Paris a ouvert le 2 juillet une enquête préliminaire pour “abus de confiance” contre Nicolas Sarkozy, a-t-on appris lundi 7 juillet. Cette nouvelle enquête vise cette fois le paiement par l’UMP de l’amende de 363 615 euros infligée à l’ancien candidat à la présidentielle après le rejet de ses comptes de campagne de 2012 en juillet 2013, alors que cette amende devait être payée par Nicolas Sarkozy en personne.

 

Le gouvernement craignait que la “fronde” prenne trop d’ampleur dans les rangs socialistes. Mais le budget rectificatif de la Sécurité sociale a bien été adopté par l’Assemblée nationale, mardi 8 juillet, par 272 voix pour, 234 contre et 54 abstentions. Ce texte, important pour l’exécutif, prévoit notamment une réduction des cotisations patronales pour les salaires inférieurs à 1,6 Smic et des cotisations salariales pour les salaires entre 1 et 1,3 Smic.

Mais le même jour, le Sénat a rejeté le projet de loi de finances rectificative. Dénonçant la “rigueur budgétaire”, les sénateurs communistes se sont joints à ceux de la droite pour retoquer le texte prévoyant 4 milliards d'euros d'économies pour réduire le déficit public.

 

Les experts mandatés par les enquêteurs du déraillement de Brétigny-sur-Orge, qui avait causé la mort de 7 personnes en juillet 2013, ont dénoncé un “état de délabrement jamais vu ailleurs” sur le tronçon incriminé, où ils ont relevé “plus de 200 anomalies de divers degrés de criticité”, selon des extraits rapportés par Le Monde et Le Figaro dimanche 6 juillet. Ces conclusions, qui mettent lourdement en cause la SNCF, qui a réfuté tout “délabrement”, alors que son enquête interne avait affirmé qu’un “boulon manquant” avait provoqué l’accident.

 

Le tribunal administratif de Paris a jugé le 3 juillet l’Etat “responsable des fautes commises par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé” (Afssaps, devenue l’ANSM, l’agence du médicament) pour ne pas avoir retiré du marché le Mediator dès 1999 et les premières alertes, a-t-on appris mercredi 9 juillet. Prescrit pendant trente ans, notamment comme coupe-faim, le Mediator a provoqué entre 500 et 2 000 morts.

 

Le Sénat a adopté mardi 8 juillet la proposition de loi renforçant la lutte contre la prostitution. Mais la chambre haute a notamment supprimé un des piliers du texte, la pénalisation des clients, qui auraient risqué une contravention et 1 500 euros d’amende. Outre les prostituées, les policiers s’inquiétaient eux aussi de cette disposition, craignant que les clients ne témoignent plus dans les tentatives de démantèlements des réseaux. Le Sénat a en revanche conservé les autres points du texte, dont l'abrogation du délit de racolage et la mise en place de mesures d'accompagnement social et professionnel pour celles souhaitant quitter la prostitution.

 

Le taux de réussite au baccalauréat a atteint en 2014 un taux record de 87,9% parmi les lycéens, a annoncé le ministère de l’Education nationale jeudi 10 juillet. Considérant l’ensemble de la génération, le taux de bacheliers atteint 77,3%, là aussi un niveau record.

 


SPORTS

La finale de la Coupe du monde de football opposera dimanche 13 juillet l’Allemagne à l’Argentine. Les Allemands ont véritablement humilié mardi soir le pays organisateur, le Brésil, au terme d’un match historique (1-7). Il s’agit de la défaite la plus lourde jamais enregistrée par la Seleçao.

Le lendemain, les Argentins ont dû attendre les tirs au but pour écarter les Pays-Bas après un match peu animé (0-0, 4-2 aux tirs au but).

 

Après une semaine de course, c’est l’Italien Vincenzo Nibali qui domine le classement général du Tour de France. Partie de Leeds, en Angleterre, la Grande Boucle a vu plusieurs favoris tomber lors des premières étapes. D’abord le Britannique Mark Cavendish, qui a lourdement chuté lors du sprint final de la première étape, samedi 5 juillet. Puis mardi, c’est le Luxembourgeois Andy Schleck, vainqueur du Tour de France 2010, qui a dû abandonner une rupture des ligaments croisés du genou droit et une fracture du ménisque lors d’une chute. L’hécatombe s’est poursuivie mercredi avec l’abandon du vainqueur de l’édition 2013, le Britannique Christopher Froome, qui a lui aussi chuté sur une route détrempée.

 

Le joueur de tennis serbe Novak Djokovic a remporté le tournoi de Wimbledon, dimanche 6 juillet, en battant le Suisse Roger Federer en cinq sets (6-7 [7/9], 6-4, 7-6 [7/4], 5-7, 6-4). Avec cette septième victoire en Grand chelem (égalant l'Américain John McEnroe et le Suédois Mats Wilander), il est ainsi redevenu numéro 1 mondial. Dans le tableau féminin, la Tchèque Petra Kvitova a gagné le deuxième Wimbledon de sa carrière après 2011 en battant la jeune Canadienne Eugenie Bouchard (6-3, 6-0).

 

L’ancien footballeur espagnol Alfredo di Stefano est mort lundi 7 juillet à l’âge de 88 ans. Considéré comme une légende du football mondial, il avait fait les beaux jours de l’attaque du Real Madrid entre 1953 et 1964 (avec plus de 300 buts à la clé) et avait remporté deux Ballons d’or européens en 1957 et 1959. Il était devenu président d’honneur du club en 2000.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This