Le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle, le mercredi 3 mai, a été l’occasion pour Marine Le Pen et Emmanuel Macron de mettre en avant leurs programmes et d’insister sur leurs désaccords. La soirée a été riche en arguments plus ou moins exacts, voici une compilation des vérifications effectuées par les médias français.

MARINE LE PEN

  • Les nouvelles intox et vérités :

« Le gouvernement socialiste n’a pas baissé les charges des PME »
« De 1993 à 2002, toutes les grandes entreprises françaises pouvaient payer en euros »
« On est obligé d’accepter sur notre territoire et de subvenir aux besoins de ceux qui sortent de prison et sont de nationalité étrangère »
« Sortir de l’Union européenne, c’est 9 milliards d’économie par an »
« Vous étiez ministre quand avez vendu SFR à votre ami M. Drahi »
« Le CICE, vous l’avez accordé en fait en priorité aux grands groupes »
« Emmanuel Macron n’a pas touché au numerus clausus lorsqu’il était aux responsabilités »
« Emmanuel Macron n’a pas touché au numerus clausus lorsqu’il était aux responsabilités »
« 300 000 à 500 000 emplois ne sont pas accessibles aujourd’hui à nos compatriotes français, car ils sont remplis par des travailleurs détachés »
« Les entreprises françaises dans les années 90 pouvaient payer leurs homologues en ECU »
« Emmanuel Macron a reçu le soutien de l’UOIF, cette association islamiste qui accueille des prêcheurs de haine »
« L’épargne des Français est en danger [à cause de] la loi sur l’union bancaire »

  • Les intox et vérités redondantes :

« Il y a 10 000 fichés S pour jihadisme dans notre pays, ils doivent être expulsés »
« L’aide médicale d’Etat aux clandestins permet de prendre en charge des soins et de les rembourser bien mieux qu’on ne rembourse aux Français en situation difficile »
⚠ « L’économie britannique ne s’est jamais aussi bien portée que depuis que les britanniques ont décidé de reprendre leur liberté »
☑ « Les aidants sont 8 millions en France »

 

EMMANUEL MACRON

  • Les nouvelles intox et vérités :

« Au début des années 1990, il y avait plus de chômeurs qu’aujourd’hui »
« Les agriculteurs, les artisans, et les commerçants n’ont pas de chômage »

  • Les intox et vérités redondantes :

« Les peines de moins de deux ans sont systématiquement non appliquées »
« Nous sommes le seul grand pays de l’UE qui n’a pas gagné la bataille contre le chômage de masse »
« 20 % des élèves ne savent pas lire au CM2 »

Cet article ne reflète ni l’intégralité des arguments du candidat, ni les choix éditoriaux de Factoscope. II recense les principaux propos évalués comme étant vrais, imprécis ou faux par les médias hexagonaux.
Nous nous efforçons d’apporter la même attention à tous les candidats. Cependant, moins les arguments des candidats sont précis et chiffrés, moins ceux-ci sont vérifiables. Cela explique pourquoi Emmanuel Macron fait l’objet de moins d’articles que Marine Le Pen.

Retrouvez tous les arguments des candidats à la présidentielle vérifiés par les rédactions des médias nationaux sur Factoscope 2017.

Pin It on Pinterest

Share This