Exceptionnellement, les Rattrapages de l’actu sont publiés dès jeudi soir. La journée de vendredi sera bien évidemment traitée dans les Rattrapages de la semaine prochaine. Bonne lecture !

Alexandre

 

Alors que l’élection présidentielle de 2012 est de plus en plus présent dans les esprits, les sondages ont précipité un peu plus les acteurs vers la campagne. Deux premiers, réalisés par Harris Interactive pour Le Parisien, ont donné Marine Le Pen, probable candidate du Front national, en tête au premier tour avec 23 % puis 24 % des voix, devant Nicolas Sarkozy, Martine Aubry, François Hollande ou Dominique Strauss-Kahn selon les scénarios.

Cela n’a pas manqué de relancer la polémique autour des sondages, qui montrent toutefois la progression de la popularité du parti d’extrême droite. Jeudi, un troisième sondage, réalisé par l’Ifop pour France Soir, a en revanche montré Marine Le Pen en troisième position derrière DSK et Nicolas Sarkozy.

Il n’y a pas que les sondages qui peuvent être la source de maux de tête pour le président de la République. Jeudi, le Conseil constitutionnel a censuré treize articles de la Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi 2). Parmi les dispositions inconstitutionnelles figurent l’extension des peines planchers aux mineurs et l’évacuation forcée de terrains, occupés illégalement, décidée directement par le préfet.

 

Quelques jours avant, le gouvernement avait finalement renoncé à étendre la déchéance de nationalité française aux personnes d’origine étrangère condamnées pour des crimes graves. Les alliés centristes de l’UMP s’opposaient notamment à cette disposition.

 

L’hypothétique déchéance de Jacques Chirac dans les coeurs des Français attendra elle aussi. Le procès de l’ancien président de la République a débuté lundi… et a été reporté dès mardi pour une question de procédure, que le Conseil constitutionnel pourrait être amené à trancher. Jacques Chirac, poursuivi pour « détournement de fonds », « abus de confiance » et « prise illégale d’intérêts » dans l’affaire des emplois présumés fictifs de la mairie de Paris, pourrait être jugé à la fin de l’année. L’opposition a dénoncé une justice à deux vitesses.

 

C’est en revanche une attaque informatique massive et à pleine vitesse dont a été victime le ministère de l’Economie et des Finances en décembre dernier, a révélé le site Internet de Paris Match, lundi. L’Elysée et le ministère des Affaires étrangères auraient également été « ciblés » sans être touchés. Des données « sensibles », en lien avec la présidence française du G20, auraient été récupérées avec l’infection de quelque 150 ordinateurs. La « guerre des monnaies » étant une des priorités de la France, la Chine est soupçonnée d’être derrière cet acte dont l’origine sera difficilement traçable.

 

En Libye, Mouammar Kadhafi continue de réprimer la révolte contre son pouvoir. Son armée a bombardé plusieurs villes du pays tenues par les insurgés et ses partisans gagnent du terrain au sol. Pilonnée, Ras Lanouf, ville d’environ 13 000 habitants, a été reprise par les pro-Kadhafi jeudi. Sur le plan diplomatique, un projet de zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye est en discussion à l’ONU même si cette solution apparaît difficile à mettre en oeuvre. De son côté, la France a été le premier pays à reconnaître officiellement le Conseil de transition libyen et envisage, entre autres, des frappes aériennes « ciblées » pour contrer les forces de Kadhafi. En réaction, le régime libyen a menacé de révéler un « grave secret » sur Nicolas Sarkozy et le financement de sa campagne électorale.

 

Au Yémen, le pouvoir du président Ali Abdullah Saleh est toujours très contesté. La police a tiré sur une manifestation, mardi, tuant une personne. Ali Abdallah Saleh a proposé une nouvelle Constitution, mais l’opposition a rejeté cette proposition, la jugeant « dépassée ».

 

Le pouvoir a changé en Egypte, mais certaines choses n’ont pas changé. Une manifestation de chrétiens coptes a été très violemment attaquée au Caire, mardi, causant la mort d’au moins treize personnes.

 

Le dalaï-lama, âgé de 75 ans, a annoncé jeudi qu’il quittait sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil pour laisser sa place à un dirigeant « librement élu ». Il reste toutefois le leader spirituel du bouddhisme tibétain. La Chine a dénoncé une « ruse ».

 

Renaud Lavillenie, ici à Berlin en 2009, a franchi la barre des 6,03 mètres. (Erik van Leeuwen/Wikimedia commons)

 

Les Français ont été en réussite lors des championnats d’Europe d’athlétisme en salle, le week-end dernier à Paris, en repartant avec onze médailles. Teddy Tamgho a été sacré champion d’Europe du triple saut en battant le record du monde à 17,92 mètres, tandis que Renaud Lavillenie a battu le record de France de saut à la perche en passant la barre des 6,03 mètres. Jérôme Clavier, lui aussi finaliste, termine troisième du concours. En 400 mètres, le record français est également tombé avec Leslie Djhone et une course en 45 secondes 54. Et encore un autre nouveau record avec le relais 4×400 mètres messieurs, champion d’Europe.

 

Toujours du côté des médailles dorées, on compte l’heptathlon grâce à Nana Djimou Ida. Nadir El Fassi a, lui, été médaillé d’argent de cette même discipline, tout comme Kafétien Gomis en saut en longueur et Garfield Darien en 60 mètres haies. Christophe Lemaitre, lui, n’a pas pu faire mieux qu’une troisième place lors du 60 mètres. Le relais 4×400 mètres dames a lui aussi terminé troisième de sa discipline.

 

Moins glorieux : les arbitres de football de Ligue 1 et de Ligue 2 sont en conflit avec la Fédération française de football (FFF). Ils s’estiment victimes de « mépris » et ont également des revendications financières. En réaction, la FFF les a suspendus le week-end dernier et les a remplacés par des arbitres de niveau inférieur. Cette semaine, Chantal Jouanno, ministre des Sports, est intervenue en annonçant la rédaction prochaine d’une charte entre arbitres et présidents de clubs.

 

D’autres arbitres auraient bien besoin (au minimum) d’une charte… La Fédération internationale de football (Fifa) a ouvert une enquête, jeudi, à l’encontre de six arbitres ayant officié lors de matches amicaux internationaux en février. Sept penalties avaient été sifflés lors de Bolivie-Lettonie (1-2) et Estonie-Bulgarie (2-2), le 9 février en Turquie.

 


 

EN BREF

 

En France…

 

  • L’affaire Karachi a connu plusieurs rebondissements cette semaine. Dimanche, un ancien collaborateur d’Edouard Balladur pendant la campagne présidentielle de 1995 a raconté au Parisien comment il transportait d’importantes sommes d’argent en liquide. Lundi, on a appris que Ziad Takieddine, un homme d’affaire libanais soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire dans des ventes d’armes avec le Pakistan, a été arrêté le week-end dernier en arrivant en France.

 

 

 

 


 

Dans le monde…

 

 

 

  • Douze civils, dont cinq enfants, ont été tués dans l’explosion d’une bombe au sud-est de l’Afghanistan, dimanche.

 

 

 


 

Dans les sports…

 

 

  • En Ligue Europa, le Paris Saint-Germain, dernier club français engagé, s’est incliné à Lisbonne contre le Benfica, jeudi en huitième de finale aller (1-2).

 

 

 

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This