(Photo : Réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, le 5 avril. L’ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies montre des photos des victimes de l’attaque chimique syrienne. / AFP PHOTO / Getty Images / Drew ANGERER)

Semaine du 3 au 8 avril 2017.

Monde

Réponse militaire américaine après l’attaque chimique en Syrie. Le président américain Donald Trump a ordonné des frappes contre une base aérienne syrienne, vendredi 7 avril, vers 3h40. Au total, 59 missiles de croisière américains ont heurté la base de Shayrat, d’où aurait décollé le raid aérien responsable d’une attaque chimique qui a fait au moins 87 morts parmi les civils dont 30 enfants et 160 blessés, mardi 4 avril, vers 7 h du matin. Ce raid aérien, attribué par de nombreux régimes occidentaux à l’armée de Bachard al-Assad, a diffusé un gaz toxique, probablement du gaz sarin, sur la ville syrienne de Khan Cheikhoun, aux mains des rebelles djihadistes, dans le nord-ouest de la Syrie. Damas a démenti « catégoriquement avoir utilisé toute substance chimique ou toxique à Khan Cheikhoun ». La Russie, qui avait également accusé le régime de Bachar al-Assad de ces bombardements chimiques, a dénoncé l’attaque américaine comme une « agression contre un État souverain ».

Attaque au camion en Suède. Vendredi 7 avril, vers 15 h, un camion a foncé dans la foule en plein centre-ville de Stockholm. La police suédoise a fait état d’au moins 4 décès et 15 blessés et a mis en place un périmètre de sécurité après l’attaque. Vendredi soir, elle recherchait encore activement le conducteur et auteur présumé de l’attaque. Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a annoncé que « tout porte à croire qu’il s’agit d’un attentat terroriste ». La Suède n’avait jusque là connu qu’un seul attentat sur son sol, en 2010.


Attentat à Stockholm: un camion fonce dans la… par LEXPRESS

Explosion à Saint-Pétersbourg. Lundi 3 avril, en milieu de journée, une explosion s’est produite dans une rame de métro de la deuxième plus grande ville de Russie. Elle a eu lieu à la station Institut-Technologique, en centre ville. Le soir-même, le bilan faisait état d’au moins 11 morts et 45 blessés, selon la commission nationale antiterroriste. Le président Poutine s’est rendu sur les lieux dans la soirée et a présenté ses condoléances aux victimes dans une courte allocution télévisée. La totalité des stations du métro ont été fermées et une enquête a été ouverte pour acte de terrorisme.

Recherches des survivants après une coulée de boue en Colombie. Les pluies diluviennes qui ont touché Lima ont fait au moins 97 morts, plus de 124 000 sinistrés et affecté environ 800 000 personnes depuis décembre 2016, d’après le Centre national des opérations d’urgence (COEN). La capitale a été particulièrement touchée par ces coulées et torrents de boue. Martin Vizcarra, le vice-président du Pérou, a demandé davantage d’aides internationales pour reconstruire les habitations et subvenir aux besoins des Péruviens.

La Cour suprême vénézuélienne revient sur sa décision. La Cour suprême du Venezuela est revenue, samedi 1er avril, sur sa décision de priver les députés de leur immunité et de s’attribuer les pouvoirs du Parlement. Ce dernier est contrôlé par l’opposition antichaviste (du nom de l’ancien président Hugo Chavez) depuis les élections législatives de 2015. Quelques heures après que la Cour suprême est revenue sur sa décision, la haute juridiction a publié une résolution qui annule l’élargissement des pouvoirs qu’elle avait donné au président Nicolas Maduro. A l’annonce de la Cour suprême de s’octroyer le pouvoir législatif, le président du Parlement Julio Borges avait accusé le président socialiste de faire un « coup d’État ». La décision de la Cour suprême a créé un regain de tensions au sein du pays. Des heurts ont éclaté, jeudi 6 avril, lors de manifestations anti-gouvernement à Caracas.

Le président équatorien reste socialiste. Lenin Boltaire Moreno, candidat de la coalition Alianza País, a remporté l’élection présidentielle équatorienne avec 51,16% des voix recueillies au second tour, dimanche 2 avril. Soutenu par le président sortant Rafael Correa, il a permis aux socialistes de rester aux manettes d’un pouvoir qu’ils commandent depuis 2006. Battu, Guillermo Lasso du parti de droite CREO (48,84%) a contesté les résultats et quémandé un nouveau décompte des voix.

Aleksandar Vučić remporte l’élection présidentielle en Serbie. Le Premier ministre actuel de la Serbie, Aleksandar Vučić, a été élu dès le premier tour de l’élection présidentielle en Serbie, dimanche 2 avril. Cet ancien proche de Milosevic, qui a fait ses débuts en politique dans un parti ultra-nationaliste d’extrême droite, est aujourd’hui à la tête d’un parti qui se veut modéré. Aleksandar Vučić est un homme réputé populiste mais pragmatique, qui entretient des relations avec la Russie tout en se rapprochant de l’Union européenne. Il est perçu comme un des acteurs principaux pour la stabilité régionale des Balkans.

Le parti de la démocratie remporte les élections législatives birmanes. Dimanche 2 avril, le parti de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d’Aung San Suu Kyi a remporté les élections législatives en Birmanie. La LND a acquis neuf des dix-neufs sièges vacants. Le succès du parti a été important dans les grandes villes, comme dans la capitale économique de Rangoon. Il l’a moins été dans les campagnes plus reculées. Les résultats de ces élections n’ont pas changé la majorité parlementaire, mais ont permis de renforcer la popularité du nouveau gouvernement pro-démocratie, élu à la tête du pays en novembre 2015.

France

Bernard Cazeneuve rejette la demande d’aide en Guyane. Après les manifestations des deux dernières semaines, les responsables du mouvement de protestation en Guyane ont demandé une aide de 2,5 milliards d’euros à l’État français. Demande qui a été refusée par Bernard Cazeneuve, lundi 3 avril. Le Premier ministre a qualifié cette demande d’« irréaliste ». En réponse à ce refus, le collectif Pou La Gwyann dékolé a annoncé un durcissement des manifestations. Les manifestants se sont rassemblés mardi 4 avril au centre spatial de Kourou, qu’ils ont occupé jusqu’au lendemain. Le gouvernement a par la suite annoncé la mise en place d’un groupe de suivi afin de poursuivre les discussions à propos du plan d’aide proposé et sa bonne mise en œuvre. La grève générale illimitée n’était toujours pas levée vendredi soir 7 avril.

Deux adolescentes en garde à vue pour préparatifs d’attentats. Samedi 1er avril, deux adolescentes des Alpes-Maritimes de 15 et 17 ans ont été mises en examen. Elles auraient été en train de préparer leur départ pour la zone irako-syrienne. Les enquêteurs s’interrogeaient encore vendredi 7 avril sur leurs possibles velléités terroristes sur le territoire français. Leurs discussions sur l’application Telegram témoignaient d’une « éventuelle volonté de passage à l’acte qui a justifié leurs interpellations » a indiqué une source proche de l’enquête. Aucune arme n’a été retrouvée lors des perquisitions à leurs domiciles.

« Monsieur Carnaval » explose à Villepinte. L’explosion de « Monsieur Carnaval » lors de l’événement traditionnel de Villepinte a provoqué un mouvement de foule, qui a fait 43 blessés, dont 5 gravement, selon l’association SOS Victime. Les pompiers ont rassemblé jusqu’à 130 hommes pour évacuer les spectateurs dont beaucoup d’enfants qui participaient au défilé. « Il s’agit principalement de blessures au visage, et aux membres inférieurs liés à la projection de matériaux et quelques acouphènes », a expliqué la porte-parole des pompiers. La structure qui a explosé était composée d’une cuve d’encombrants, c’est-à-dire de cagettes, paille, etc. La ville avait souhaité cette année sensibiliser les citoyens contre les dépôts sauvages.

Plus de 150 000 euros volés au Grand Palais. Un exposant du salon « Art Paris Air Fair » s’est fait dérober, dans le hall du Grand Palais, des bijoux dont la somme est estimée entre 150 000 et 200 000 euros. Dimanche 2 avril, un homme a détourné l’attention de l’exposant en question, lui faisant croire qu’un billet lui avait échappé et était au sol. Alors que le commerçant le ramassait, un complice du premier homme est venu voler la valise de la victime, qui était remplie de bijoux. Les autorités ont précisé qu’il n’était aucunement question d’agressivité, les voleurs ayant simplement employé la ruse.

La SNCF installe des portiques anti-fraude. Après avoir été testé en 2016, le nouveau système de portiques TGV a été installé à la gare Montparnasse (Paris), mardi 4 avril. Objectifs : lutter contre la fraude, renforcer la sécurité des voyageurs et redéployer une partie du personnel vers d’autres tâches, a expliqué la SNCF. Désormais, il faudra présenter un billet valide pour que les portiques installés sur les neuf quais de TGV puissent s’ouvrir. D’ici à l’horizon 2018, douze autres gares testeront ce système, dont celle de Marseille en mai 2017.

Le président de la métropole de Lille mis en examen. Damien Castelain, président de la métropole européenne de Lille (MEL) a été mis en examen mercredi 5 avril. Il est soupçonné de trafic d’influence passif et de complicité de favoritisme dans l’affaire du Stade Pierre-Mauroy de Lille. La MEL est soupçonnée d’avoir favorisé le chantier du stade en faveur du groupe Eiffage. Damien Castelain a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres protagonistes du dossier.

Marche blanche pour Yanis. Une marche blanche a été organisée samedi 1er avril en mémoire de Yanis, 5 ans, décédé à la suite de violences présumées de son beau-père pour avoir uriné au lit. À Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais, 400 personnes se sont réunies pour un cortège vers le cimetière où des fleurs ont été déposées sur la tombe de Yanis. Le maire, Jean-Claude Dissaux, a déclaré que beaucoup de personnes attendaient avec impatiente cette marche « mais que le papa avait voulu prendre le temps du recueillement ».

Un livre blanc pour améliorer les conditions de détention. Le ministère de la Justice a reçu mardi 4 avril un livre blanc de 24 propositions destinées à améliorer le quotidien des détenus en France. Peu avant, la directrice de la maison d’arrêt de Villepinte (93) avait signé une tribune dans Le Monde pour informer les magistrats qu’elle ne pouvait plus accueillir un seul détenu supplémentaire, sa « densité carcérale » frôlant les 200%. Parmi les propositions phares : privilégier les plus petites infrastructures, la détention hors-cellule, offrir cinq heures d’activité par jour aux détenus. Dimanche 2 avril, Le Monde avait révélé la démission de Philippe Galli, directeur de l’administration pénitentiaire, en poste depuis septembre 2016 seulement, en désaccord avec la politique de Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice.

Disparition d’une pionnière du Planning familial. La sociologue française Évelyne Sullerot, née en 1924, est morte vendredi 31 mars à 92 ans, des suites d’un cancer. En 1956, elle a fondé avec la gynécologue Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé l’association La Maternité heureuse, ancêtre du Planning familial. Elle faisait partie des femmes qui se sont battues pour l’accès à la contraception et à l’avortement et ont fait avancer la cause des femmes. Évelyne Sullerot a aussi été une sociologue spécialisée sur la question du travail des femmes. Elle était l’auteur de nombreux ouvrage sur cette cause dont son livre, Demain les femmes, dans lequel elle montrait que la condition des femmes est issue de l’Histoire et n’est pas une chose définitive et naturelle.

Campagne présidentielle

Jean-Christophe Cambadélis saisit la Commission des conflits. Jeudi 6 avril, le premier secrétaire du PS a retiré le statut de membre du Bureau national à tous les élus qui ont soutenu le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron. Si aucune exclusion du parti n’a été prononcée pour l’instant, cette mesure exceptionnelle a illustré une volonté d’apaisement « afin qu’on arrête de parler de quelle tête il faut couper », a précisé une porte parole lors d’un bureau national réunissant les cadres du parti.

Onze candidats sont sur un plateau. Mardi 4 mars, les onze candidats à l’élection présidentielle ont débattu lors d’une émission organisée par BFM-TV et Cnews. L’enjeu principal du débat était la confrontation entre les « petits » et les « gros » candidats, dépassant les 10% dans les sondages. Chaque candidat a parlé pendant environ 17 minutes durant cette soirée. Le débat a été marqué par la saillie très crûe du candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou contre François Fillon et Marine Le Pen, englués dans des affaires judiciaires, mais également par les fortes dissensions au sujet de l’Europe. Ce premier débat réunissant tous les candidats a été salué par de nombreux téléspectateurs. Le suivant, prévu sur France 2 le 20 avril a été annulé, suites aux réserves émises par Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Il sera remplacé par des entretiens individuels.

Début de mois difficile pour Fillon. Après que François Fillon a déclaré ne pas parvenir à mettre de l’argent de côté, le journal satirique Le Gorafi a décidé de créer une cagnotte afin de récolter des fonds pour rembourser les dettes du candidat des Républicains. Deux semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle, plus de 2 900€ ont déjà été collectés. Autre mauvaise passe pour lui cette semaine, jeudi 6 avril à Strasbourg, le candidat s’est fait enfariner avant un meeting. Juste avant de monter sur la tribune pour faire un discours, un jeune homme qui portait un tee-shirt « Les jeunes avec Fillon » lui a vidé un paquet de farine dessus avant de se faire plaquer au sol. L’ex Premier ministre a relevé l’acte avec humour en répondant : « J’espère au moins que la farine était française ».

Soixante-huit euros d’amende pour un concert de casseroles. Samedi 1er avril à Calais, une quinzaine de personnes ont reçu à leur domicile une contravention de 68 euros pour avoir participé à une manifestation bruyante le 21 mars dernier, lors de la venue de François Fillon. Les manifestants étaient restés une heure et quart devant la salle pour faire sonner leurs ustensiles de cuisine, afin de perturber le meeting. Un participant a raconté avoir « vu arriver la brigade anticriminalité (BAC), la police nationale, la police municipale. » « Ils étaient 50, pour nous qui étions 30 », raconte-t-il. Les manifestants devront payer l’amende au motif d’une “émission de bruit portant atteinte à la tranquillité du voisinage ou la santé de l’Homme”.

Manifestation à Bordeaux en marge d’un meeting de Marine Le Pen. Plus d’un millier de personnes ont manifesté, dimanche 2 avril, à 10 km du Parc des expositions de Bordeaux, où la candidate à l’élection présidentielle Marine Le Pen tenait un meeting. Le candidat NPA Philippe Poutou était présent à la manifestation « en tant que citoyen ». Des tracts anti-FN ont été lancés du haut de la tour Pey-Berland. Quelques heurts ont eu lieu en fin de cortège, selon la police.

Une centaine d’artistes contre le FN. Lundi 3 avril, Libération a publié sur son site internet une tribune signée par une centaine d’artistes, acteurs, réalisateurs, plasticiens, chanteurs. Cette tribune appelle à faire barrage au Front National et à Marine Le Pen en vue de l’élection présidentielle et des élections législatives. Le texte court défend l’art et sa fonction subversive. Ils dénoncent les effets possiblement néfastes du parti “aux portes du pouvoir” pour la culture française et les dangers que représentent ses idées pour les principes fondamentaux que sont la liberté de s’exprimer, de penser ou de créer.

Le poisson d’avril de Philippe Poutou. Samedi 1er avril, Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste, a posté sur Facebook et Twitter : « Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades, ce message pour vous informer que j’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection présidentielle et d’apporter mon soutien à Emmanuel Macron », profitant de la situation pour le qualifier ironiquement de « candidat anti-système », à la tête d’un « groupe de vrais rebelles ». La publication a récolté 15 000 « j’aime » sur Facebook. « Votons tous pour Emmanuel Macron ! Ou pas… » a conclu Philippe Poutou, qui a maintenu sa candidature à la présidentielle.

Sports

Paris bien portant en Coupes nationales. Samedi 1er avril, le Paris Saint-Germain s’est imposé 4-1 contre l’AS Monaco en finale de la Coupe de la Ligue de football, remportant son deuxième trophée de la saison, après le Trophée des Champions en août. Monaco a égalisé par l’international français Thomas Lemar après l’ouverture du score de Julian Draxler en début de match. Par la suite, Di Maria puis Cavani, par deux fois, ont marqué pour offrir la Coupe au club francilien. Les deux équipes se rencontreront à nouveau, cette fois-ci en Coupe de France pour les demi-finales. Le PSG a en effet éliminé les amateurs d’Avranches (4-0), tandis que Monaco s’est débarrassé de Lille (2-1). L’autre demie opposera Angers à Guingamp le 25 avril.

Tennis : Federer poursuit son ascension. Rien ne semble pouvoir arrêter Roger Federer. À bientôt 36 ans, le Suisse a remporté dimanche 2 avril son troisième tournoi de la saison 2017 lors du Masters 1000 de Miami. Vainqueur de Rafael Nadal en finale (6-3/6-4), il pointe désormais quatrième au classement ATP. De retour des États-Unis, Federer a annoncé vouloir faire une pause afin de préparer au mieux Roland-Garros et ainsi éviter toute blessure ou complication physique.

Coupe Davis : première journée satisfaisante pour les Français. Deux victoires tricolores à l’issue de la première journée du quart de finale de la coupe Davis pour le tennis français. Vendredi 7 avril, à Rouen, en un peu plus de deux heures de jeu, le Français Lucas Pouille s’est imposé (7-5, 7-6 [8-6] et 6-3) face au Britannique Kyle Edmund. De son côté, Jérémy Chardy a eu raison de Daniel Evans sans difficulté (6-2, 6-3, 6-3).

Papadakis et Cizeron vice-champions du monde en danse sur glace. Les doubles champions du monde en titre de danse sur glace, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, ont été détrônés par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, samedi 1er avril à Helsinki. Les Français, deuxièmes sur le podium, sont passés à côté de la victoire avec 196,04 points contre 198,62 points pour les vainqueurs. Toutefois, le couple français a été récompensé par un record du monde de points au programme libre (119,15 points).

Un bon week-end pour les freerideurs français. Samedi 1er avril avait lieu l’Xtreme de Verbier, étape finale de la compétition de ski Freeride World Tour 2017, qui se déroulait en Suisse. C’est sur le Bec des Rosses, culminant à 3233 mètres, que les freerideurs se sont affrontés. Le Chamoniard Léo Slemett s’est imposé en remportant son premier titre de champion du monde de ski freeride. Côté féminin, la Française Marion Haerty s’est elle-aussi offert son premier titre de championne du monde en snowboard freeride lors de cette étape.

Performances en Coupes d’Europe en handball et volley. En handball, Montpellier a réalisé un véritable exploit en sortant de la Ligue des Champions les tenants du titre, les Polonais de Kielce, dès les huitièmes de finale. Le club héraultais a remporté les deux manches et défiera les Hongrois de Veszprem en quarts de finale. Le PSG s’est également qualifié en éliminant Nantes et rencontrera Szeged. Toujours en Coupe d’Europe, mais cette fois en volley, Tours s’est qualifié en finale de la CEV Cup. Les Tourangeaux ont remporté leurs deux matchs contre Francfort et rencontreront Trentino pour la finale, avec le retour à domicile.

Rugby : Clermont prend sa revanche. L’ASM Clermont sera le seul club français en demi-finale de Coupe d’Europe de rugby. Les Montferrandais se sont qualifiés au détriment du RC Toulon, sèchement battu 29-9, dimanche 2 avril, et affronteront les Irlandais de Leinster pour une place en finale. Le Stade Toulousain a également été stoppé en quart par le Munster (41-16). En Challenge Européen, La Rochelle a obtenu son ticket pour le dernier carré en gagnant à Édimbourg (22-32). Même chose pour le Stade Français chez les Ospreys (21-25), mais pas pour le CA Brive vaincu par les Anglais de Bath (20-34).

Victoire de Philippe Gilbert sur le Tour des Flandres. Dimanche 2 avril, le cycliste belge Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) a remporté la 101e édition du Tour des Flandres. A 34 ans, le champion de Belgique est parti en solitaire 50 kilomètres avant l’arrivée. Il est devenu le deuxième wallon à s’imposer sur cette course cycliste, trente ans après Claude Criquielion.

Pin It on Pinterest

Share This