Visé par une enquête préliminaire pour « agression sexuelle » après les plaintes de deux ex-collaboratrices (lire leurs plaintes en intégralité sur Rue89), Georges Tron, ministre de la Fonction publique et maire de Draveil (Essonne), a démissionné du gouvernement, dimanche.

Dans sa lettre de démission publiée par L’Express, il promet de « faire reconnaître [son] innocence en combattant les accusations vindicatives de deux anciennes collaboratrices, dont l’une a été licenciée pour avoir détourné les deniers publics qui lui étaient confiés et l’autre a quitté ses fonctions en raison d’un comportement indigne ». En revanche, il dit ne pas vouloir démissionner de la mairie de Draveil.

Un autre ministre est mis en cause mais exclut de quitter le gouvernement. Selon Les Inrocks, Gérard Longuet, ministre de la Défense, aurait bénéficié d’un séjour en Tunisie en grande partie payée par le désormais ex-président Ben Ali, une information confirmée par les Tunisiens. Gérard Longuet a expliqué qu’il n’était alors pas encore ministre et qu’il était prêt à payer les frais engagés.

Et un ancien ministre sera-t-il bientôt poursuivi pour pédophilie ? En affirmant, sur le plateau du Grand Journal (voir la vidéo ci-dessous), avoir appris « par les plus hautes autorités de l’Etat » que des actes impliquant des mineurs avaient été commis au Maroc mais sans révéler quel responsable politique était concerné, Luc Ferry ne pensait sans doute pas déclencher une telle tempête. L’histoire évoquée avait été publiée quelques jours auparavant dans Le Figaro Magazine, sans dire non plus qui était incriminé. Aussitôt prié d’étayer ses accusations, Luc Ferry s’est rétracté en déclarant n’avoir « aucune preuve » de ce qu’il affirmait. Convoqué par le parquet de Paris après l’ouverture d’une enquête préliminaire sur ses propos, il a eu l’occasion de le dire vendredi matin à la brigade de protection des mineurs. Une association marocaine de protection de l’enfance va porter plainte. Le nom de Jack Lang circulant avec insistance dans la rumeur, ce dernier envisage également de déposer une plainte.

Une souche bactérienne très rare a semé un début de psychose en Europe. L’Allemagne est le principal pays concerné avec dix-huit morts recensés, un autre ayant été déclaré en Suède. Les concombres venus d’Espagne ont, un temps, été accusés par l’Allemagne de transmettre la bactérie meurtrière Eceh mais ils ont finalement été innocentés par des analyses également venues d’outre-Rhin. Trop tard cependant pour rattraper les énormes pertes enregistrées par les producteurs espagnols… La chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé que son gouvernement était prêt à les indemniser. La souche meurtrière, très résistante, a finalement été identifiée jeudi mais son vecteur de propagation est, lui, encore inconnu. L’épidémie semble toutefois se stabiliser.

Les agriculteurs n’avaient pourtant vraiment pas besoin de ça. Le printemps 2011 est le plus chaud depuis 1900 et la sécheresse qui touche la France est au moins comparable à celle qui a sévi en 1976. La situation est de plus en plus difficile pour les agriculteurs, notamment en raison de la rareté (et donc de l’explosion du prix) de la paille à fournir au bétail. Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, a exclu la création d’un nouvel « impôt sécheresse » comme en 1976 mais a lancé l’indemnisation des agriculteurs.

La sécheresse menace l’activité des centrales nucléaires proches des cours d’eau bientôt asséchés. Mais l’Allemagne ne connaîtra bientôt plus ce problème puisque le gouvernement a décidé la fermeture progressive des 17 centrales nucléaires du pays. Les Allemands ne devraient plus recourir à l’énergie nucléaire en 2022. Huit centrales avaient déjà été arrêtées après l’accident de Fukushima, au Japon. Pour compenser les 22% d’électricité produite par le nucléaire, l’Allemagne va devoir davantage développer les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Dans un premier temps, elle devra sans doute importer de l’électricité de ses voisins… et notamment de la France, où près de 80% de l’électricité est d’origine nucléaire et où le gouvernement a pour le moment exclu d’imiter son homologue d’outre-Rhin.

Fukushima a donc poussé le nucléaire vers la sortie en Allemagne, et les suites de l’accident ne font que se poursuivre. Pour la première fois, des tests sur deux employés de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, ont montré une exposition supérieure à la limite fixée pendant la crise. Pour éviter que de jeunes Japonais ne soient irradiés, ce sont… 200 ingénieurs retraités qui se sont portés volontaires pour participer aux opérations de refroidissement dans la centrale. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a rendu son premier rapport (lire sur le site de l’AIEA, en anglais) cette semaine, saluant la réponse « exemplaire » du Japon à l’accident nucléaire mais pointant la sous-évaluation du risque de tsunami.

En Syrie, le président Bachar al-Assad a proposé une amnistie générale, mardi, mais cela n’a pas calmé l’envie de changement de l’opposition : des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi dans les principales villes du pays. Les forces de sécurité ont continué de mater le mouvement, tuant au moins quarante personnes cette semaine. Des dizaines d’enfants figurent parmi les victimes de la répression. Le jeune Hamza al Khatib, torturé et exécuté à l’âge de 13 ans, est devenu l’icône de la contestation syrienne. L’ONG Human Rights Watch a dénoncé des « crimes contre l’humanité » actuellement commis en Syrie.

Le président du Yémen, Ali Abdullah Saleh, a été « légèrement » blessé par des tirs d’obus sur le palais présidentiel qui ont fait sept morts, vendredi. Depuis le mois de janvier, il fait face à un mouvement de contestation qui vire désormais à la guerre civile. Les combats à l’arme lourde font rage à Sanaa, la capitale du pays, avec plus de soixante morts en deux jours cette semaine. Samedi dernier, trois humanitaires français (deux femmes et un homme) de l’organisation « Triangle Génération Humanitaire », ont été enlevés dans le sud-est du pays. Aucune revendication n’est encore intervenue.

Il n’y avait pas eu de revendication mais les auteurs de l’enlèvement de quatre personnes étaient connus, en Côte d’Ivoire. Les corps des deux Français enlevés par des pro-Gbagbo le 4 avril ont été retrouvés mercredi près d’Abidjan. Il s’agit du directeur général de l’hôtel Novotel de la capitale économique du pays et du président du conseil d’administration du groupe agro-industriel Sifca. Selon les autorités ivoiriennes, les quatre otages auraient été amenés au palais présidentiel où se retranchait alors Laurent Gbagbo.

Quelques mots plus joyeux pour terminer : le FC Barcelone a remporté la Ligue des champions de football, samedi soir, en dominant Manchester United (3-1, voir les buts en vidéo) à Londres. Les Barcelonais, au-dessus de leur adversaire du jour, ajoutent une quatrième « Coupe aux grandes oreilles » à leur palmarès après leur victoire en 2009.

 


EN BREF

 

 

En France…

  • Philippe Legorjus, ancien patron du groupe d’intervention de la gendarmerie mobile (GIGN), a affirmé dans une interview aux Nouvelles Calédoniennes que des indépendantistes kanaks ont été exécutés par la gendarmerie nationale en 1988. Quatre soldats français avaient été tués et trente autres retenus en otages par des Kanaks dans la grotte d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie, avant l’intervention violente du GIGN. Cette déclaration intervient à quelques mois de la sortie du film « L’Ordre et la Morale », de Mathieu Kassovitz, qui évoque cet épisode.

  • Le député européen (UMP) Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse, devrait prochainement être nommé premier « Défenseur des droits » par Nicolas Sarkozy. La nouvelle autorité, créée par une loi le 15 mars dernier, regroupe le Médiateur de la République, le défenseur des enfants, la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) et la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS). En choisissant une figure du centrisme, Nicolas Sarkozy semble vouloir séduire à gauche de l’UMP.

 


 

Dans le monde…

  • L’ancien général serbe Ratko Mladic a été transféré devant le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslaie (TPIY) de La Haye, où il va comparaître pour génocide et crimes contre l’humanité après avoir commandité le massacre de Srebenica, en juillet 1995. Lors de sa première audience, Ratko Mladic a dénoncé des accusations « odieuses » et affirmé avoir « défendu mon peuple et mon pays ».

  • Empêtré dans plusieurs affaires de moeurs, le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, a subi une sévère défaite électorale, dimanche et lundi. Le parti du « Cavaliere » a perdu son fief, Milan, ainsi que d’autres grandes villes comme Naples ou Cagliari. Silvio Berlusconi n’envisage toutefois pas d’élections législaties anticipées avant celles de 2012.


GILL SCOTT HERON « the bottle » par siegfried1budoka

 


 

Dans les sports…

  • Plus aucun Français n’est en lice au tournoi de tennis de Roland-Garros. Chez les hommes, c’est Gaël Monfils qui est allé le plus loin, jusqu’en quarts de finale, mais a dû s’incliner contre Roger Federer (4/6, 3/6, 6/7). Le Suisse a ensuite battu le Serbe Novak Djokovic en demi-finale (7/6, 6/3, 3/6, 7/6) pour rejoindre l’Espagnol Rafael Nadal, tombeur du Britannique Andy Murray (6/4, 7/5, 6/4).

  • Chez les femmes, Marion Bartoli est devenue la première Française accéder aux demi-finales depuis Mary Pierce en 2005. Elle n’a toutefois rien pu faire contre la tenante du titre, l’Italienne Francesca Schiavone (3/6, 3/6). Cette dernière sera opposée à Na Li, première Chinoise à disputer la finale de Roland-Garros après sa victoire contre Maria Sharapova (6/4, 7/5).

  • Le Paris Saint-Germain a changé de propriétaire cette semaine. L’actionnaire principal américain, le fonds d’investissement Colony Capital, a vendu la majorité de ses parts à un autre fonds d’investissement possédé par Tamim bin Hamad al-Thani, le prince héritier du Qatar. Ce rachat suscite beaucoup d’attentes parmi les supporters du club, qui espèrent des recrutements importants dans les mois à venir.

  • C’est une finale inédite que va connaître le championnat de France de rugby, le Top 14, ce samedi. Montpellier a créé la surprise en battant le Racing Metro 92, samedi dernier à Marseille (26-25). Pour la première finale de l’histoire du club, les Montpellierains rencontreront le Stade Toulousain, qui a largement maîtrisé le champion en titre, Clermont (29-6).

  • Les courses de Formule 1 se suivent et l’issue se ressemble : encore une fois, l’Allemand Sebastian Vettel, champion en titre, a gagné dimanche dernier. Cette fois, c’était à Monaco même si sa cinquième victoire (en six courses) a été difficile. La course a également été marquée par un accident à six tours de l’arrivée. Le Russe Vitaly Petrov a dû être hospitalisé mais il devrait pouvoir concourir à Montréal le 12 juin. Lors des qualifications, le Mexicain Sergio Perez avait perdu le contrôle de sa voiture, avait foncé dans un mur à 200 km/h et s’en était sorti avec une légère commotion cérébrale. (voir la vidéo)

   

Vous avez aimé ? Vous pouvez soutenir les Rattrapages de l’actu grâce à

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This