La Côte d’Ivoire vit en ce moment avec deux présidents à sa tête. Laurent Gbagbo a d’abord été investi samedi et a formé son gouvernement malgré l’annonce de sa défaite dans les urnes. Le vainqueur de l’élection, l’opposant Alassane Ouattara, a ensuite a prêté serment par courrier et a formé son gouvernement. Le président sud-africain, Thabo Mbeki, a tenté une médiation mais a échoué.

 

Les pressions internationales sur Laurent Gbagbo se sont multipliées, les Etats-Unis menaçant même l’ex-président de sanctions. L’organisation régionale CEDEAO a reconnu Alassane Ouattara comme le président élu du pays, suivie par le Conseil de sécurité de l’ONU. L’Union africaine a suspendu la Côte d’Ivoire, son retour étant conditionné à l’entrée en fonction « effective » d’Alassane Ouattara. Vendredi, Laurent Gbagbo a invité son adversaire à la « discussion ».

 

Les lendemains de l’élection présidentielle sont également agités en Haïti. De violentes manifestations, faisant au moins quatre morts, ont agité l’île après le résultat du premier tour, duquel sont sortis vainqueurs l’ex-sénatrice Mirlande Manigat et le candidat du pouvoir Jude Célestin. Devant les soupçons de fraudes, le Conseil électoral a annoncé un recomptage des voix.

 

Pas d’élections, mais une situation politique toujours très compliquée au Pakistan. Le nord-ouest du pays a été frappé par quatre attentats suicides cette semaine. Les deux premiers, simultanés, ont ciblé lundi une enceinte gouvernementale où étaient réunis des chefs tribaux antitalibans. Ils ont fait au moins quarante-trois morts. Mercredi, c’est un marché qui a été visé, la bombe tuant au moins dix-sept personnes. Et vendredi, au moins onze autres sont mortes après l’explosion d’un tracteur piégé devant l’hôpital de Peshawar. Le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) a revendiqué ces attaques.

 

Les députés britanniques ont voté jeudi le triplement des frais universitaires. Plusieurs milliers d’étudiants ont manifesté leur colère à Londres (voir la vidéo) et ont affronté la police : trente-huit manifestants et dix policiers ont été blessées. Le soir même, une partie d’entre eux ont attaqué la voiture du Prince Charles et de Camilla, ce qui a provoqué l’émoi du Royaume-Uni.

 

La police n’avait pas que des étudiants à s’occuper ; il y avait aussi Julian Assange. Le cofondateur du site Wikileaks s’est rendu à la police britannique, mardi. Il était visé par un mandat d’arrêt international lancé en Suède, où il est accusé de « sexe par surprise » à l’encontre de deux femmes. Il va rester détenu au moins jusqu’au 14 décembre.

 

En réponse à cette arrestation, des hackers ont entrepris « l’opération PayBack » (voir la vidéo, en anglais). Ils ont attaqué plusieurs sites Internet, dont celui de l’avocat des deux Suédoises, celui de MasterCard, qui a bloqué les virements vers Wikileaks, ou encore celui de Sarah Palin, l’ex-candidate à la présidentielle américaine qui a critiqué Wikileaks.

 

Cela n’empêche pas le site de continuer à publier des documents confidentiels. Il a dévoilé lundi une liste d’infrastructures sensibles partout dans le monde, et notamment en France. Un responsable britannique a qualifié cette publication « d’irresponsable ».

 

Irresponsable, comme le fait d’entasser 2 000 détenus dans une prison conçue pour 1 000. C’était le cas d’une prison de Santiago du Chili où s’est déclaré un incendie mercredi. Au moins quatre-vingt-trois détenus sont morts dans la catastrophe. Le lendemain, le président Sebastian Pinera a annoncé une vaste réforme des prisons.

 

Une page sombre de l’histoire du Chili, celle de la dictature du général Pinochet, est en procès depuis mercredi à Paris. Treize Chiliens et un Argentin, presque tous militaire, comparaissent (sans être présents) devant la cour d’assises pour enlèvements et séquestrations avec actes de torture et de barbarie à l’encontre de quatre Franco-chiliens dans les années 1970. Détenus ou assignés à résidence au Chili pour d’autres faits, ils risquent ici la prison à perpétuité.

 

Après les chutes de neige de la semaine dernière, ce sont des inondations qui ont frappé Cherbourg (Manche), les plus importantes depuis 1949. François Fillon, sur place en début de semaine, a promis la reconnaissance rapide de l’état de catastrophe naturelle.

 

Après l’Ouest de la France, justement, c’est l’Ile-de-France qui a été touchée par de fortes chutes de neige mercredi. Elles ont fortement perturbé les transports en commun et bloqué des milliers d’automobilistes sur les routes franciliennes. Nombre d’entre eux ont dû dormir dans leur véhicule ou dans des bâtiments réquisitionnés.

 

La communication du gouvernement a alors connu quelques couacs. Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, a nié une quelconque « pagaille » avant de démentir avoir sous-estimé les problèmes. Malgré les alertes préalables de Météo France, François Fillon a lui accusé l’organisme de ne pas avoir anticipé cet épisode neigeux.

 

La plainte pour « abus de faiblesse » de Françoise Bettencourt-Meyers contre le photographe François-Marie Banier avait lancé « l’affaire Bettencourt« . Ce volet familial s’est finalement fermé cette semaine avec l’abandon des poursuites par la fille de Liliane Bettencourt. En échange, Patrice de Maistre cessera d’être le gestionnaire de la fortune de l’héritière de l’Oréal et François-Marie Banier de faire partie de son entourage. Ce dernier renonce à deux assurances-vie d’un montant d’environ 600 millions d’euros mais garde environ 300 millions d’euros déjà donnés par Liliane Bettencourt.

 

Dans le volet politique de l’affaire, le député socialiste Arnaud Montebourg et l’eurodéputée Eva Joly ont été mis en examen pour diffamation à l’encontre de Florence Woerth. Ils avaient accusé la femme de l’ancien ministre Eric Woerth d’ « organiser la fraude fiscale de Mme Bettencourt« . Arnaud Montebourg a maintenu ses propos cette semaine.

 

Continental Airlines a été reconnue responsable du crash du Concorde (Ardent Photography/Flickr)

 

Continental Airlines a été reconnue seule responsable du crash du Concorde à Gonesse (Val-d’Oise), le 25 juillet 2000. Un de ses salariés a également été condamné pour avoir mal fixé la lamelle de fer, restée sur la piste, qui avait provoqué l’accident. La compagnie aérienne américaine devra verser 200 000 euros d’amende et un million d’euros de dommages et intérêts à Air France, exploitante du Concorde. Elle a dénoncé un « jugement patriotique ».

 

La SNCF aussi va devoir payer une amende. Pour la première fois, la société a été condamnée à verser 5 000 € d’indemnités à un voyageur à cause du retard d’un de ses trains. La cour d’appel de Paris a rendu l’arrêt en septembre mais il n’a été révélé que cette semaine par Le Parisien. Cette décision pourraît entraîner de nombreux contentieux.

 

L’amende (sinon plus) pourrait également être très importante pour les quelque 4 000 pharmacies, soit une sur cinq en France, qui auraient profité des failles d’un logiciel pour frauder le fisc, selon le Midi libre de vendredi. Le préjudice pourrait atteindre 400 millions d’euros.

 

Une nouvelle ligne au palmarès de la Coupe Davis n'est donc pas pour cette année (Ji-Elle/Wikimedia commons)

 

L’équipe de France de tennis s’est inclinée le week-end dernier en finale de la Coupe Davis face à la Serbie (2-3). Les joueurs de Guy Forget menaient pourtant 2-1 (grâce notamment à une victoire épique en double) avant les deux derniers matches. Mais Novak Djokovic a d’abord battu Gaël Monfils avant que Viktor Troicki ne terrasse Mickaël Llodra. C’est la première fois que la Serbie remporte la compétition.

 

Les handballeuses françaises se sont qualifiées pour le tour principal de l’Euro, en Norvège, après leur victoire contre la Slovénie vendredi (29-19). Les vice-championnes du monde avaient pourtant très mal démarré la compétition avec une première défaite contre la Norvège (22-33), suivie d’une autre contre la Hongrie (18-21).

 


 

EN BREF

 

En France…

 

 

 

 

 

 

 

Un manuscrit de Léonard de Vinci a été redécouver tà Nantes (MAMJODH/Flickr)

 

 

 


 

Dans le monde…

 

 

 

Sakineh n'a toujours pas été libérée (European Parliament/Flickr)

 

 


 

Dans les sports…

 

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This