(Photo : Vendredi 4 novembre, une colonne de chars de l’armée irakienne entre dans Mossoul par les quartiers est, forçant les djihadistes à se replier. / AFP PHOTO / Andrea BERNARDI)

Semaines du 21 octobre au 4 novembre.

MONDE

Entrée des forces irakiennes dans Mossoul. Les unités spéciales irakiennes ont pénétré, mardi 1er novembre, dans Mossoul, un des bastions de Daesch depuis 2014. Les forces spéciales ont ensuite avancé et pris position dans le quartier de Gogdali, à l’est de la ville. Cependant, elles ont fait face à « une résistance féroce » des djihadistes selon un journaliste de l’AFP présent à Mossoul, d’autant plus que les 3000 à 5000 terroristes retranchés dans la ville ont pris au piège près d’un million de civils dans Mossoul. Jeudi 3 novembre, le chef de l’État islamique, Abou Bakral-Balghdadi, a appelé les troupes de djihadistes à résister aux frappes de la coalition internationale qui se sont intensifiées.

Bombardement meurtrier d’une école en Syrie. Un raid aérien mené contre une école a tué 22 enfants et 6 enseignants dans la province d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie, mercredi 26 octobre. Le directeur général de l’Unicef, Anthony Lake, a dénoncé un possible « crime de guerre » dans ce qui pourrait être « l’attaque la plus meurtrière contre une école depuis le début de la guerre ». Les occidentaux ont aussitôt accusé l’aviation russe ou le régime de Bachar al-Assad d’avoir mené le raid. Moscou a de son côté immédiatement rejeté ces accusations.

Vague d’indignation au Maroc après la mort d’un vendeur de poissons. Mouhcine Fikri, un marchand de poisson d’une trentaine d’années, est décédé vendredi 28 octobre à Al-Hoceima, dans la région du Rif, au Maroc. Une semaine après le drame, les circonstances exactes de l’accident ne sont toujours pas connues. Le vendeur aurait été broyé par une benne à ordures alors qu’il tentait de s’opposer à la saisie de sa marchandise par la police. La vidéo de sa mort, diffusée sur les réseaux sociaux, a choqué le pays. Plusieurs milliers de personnes ont assisté à ses funérailles dimanche 30 octobre. Des manifestations ont également eu lieu à Al-Hoceima, mais aussi à Marrakech, Casablanca ou Rabat.

L’attentat meurtrier en Turquie revendiqué par l’État islamique. L’organe de propagande de Daesh, l’agence Amaq, a annoncé, vendredi 4 novembre au soir, que l’EI était l’auteur de l’attentat survenu à Diyabadir, la « capitale » du sud-est de la Turquie. Le matin du 4 novembre, une voiture piégée avait explosé devant un commissariat de police, faisant neuf victimes, dont deux policiers, et 100 blessés. Le PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan, très opposé au gouvernement turc, avait d’abord été suspecté par Binali Yildrim, le Premier ministre turc, alors que, jeudi 3 novembre, Abou Bakr al Baghadi, le chef de l’EI, avait appelé ses troupes à attaquer la Turquie fortement impliquée dans le conflit en Irak et en Syrie.

Erdogan poursuit ses purges. Les purges en Turquie, imposées par Tayyip Erdogan, se sont poursuivies. Dimanche 30 octobre, plus de 10 000 fonctionnaires supplémentaires ont été limogés. Le gouvernement s’est attaqué à la presse en imposant la fermeture d’une quinzaine de médias et en arrêtant le chef du quotidien Cumhuriyet. Les logements des dirigeants et rédacteurs du journal ont ensuite été perquisitionnés. Vendredi 4 novembre, le gouvernement turc a arrêté et mis en garde à vue des membres hauts-placés du parti prokurde, accusés d’être proches du PKK et donc d’être des « terroristes ».

Nouveau rebondissement pour le Brexit. La Haute Cour de justice de Londres a estimé que le gouvernement britannique devait obtenir l’accord du Parlement avant d’entamer les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Cette décision, rendue jeudi 3 novembre, pourrait retarder le lancement de l’article 50 du Traité de Lisbonne sur le début des négociations, que la Première ministre, Theresa May, souhaitait utiliser dès mars 2017. Le gouvernement a fait appel de cette décision auprès de la Cour Suprême.

Déception pour le parti pirate islandais. A l’issu des élections législatives anticipées, organisées samedi 29 octobre en Islande, le parti pirate, fondé en 2012 par des cybermilitants et dirigé par l’activiste et poète Birgitta Jonsdottir, n’a obtenu que 14,5% des voix et 10 sièges sur 63. La déception était grande pour ce petit parti resté longtemps en tête des sondages et qui espérait 20% des voix à l’issue du scrutin. Les pirates sont arrivés en troisième position, derrière le Parti de l’indépendance (premier avec 29% des voix et 21 sièges) et le Mouvement des verts et de gauche (deuxième avec 15,9% des voix et 10 sièges). Le Premier ministre Sigmundur David Jóhannsson a quant à lui annoncé sa démission après l’échec de son parti, le Parti du progrès, qui n’a obtenu que 8 sièges.

Séismes en Italie. Mercredi 26 octobre, un premier séisme dévastateur n’avait pas fait de victimes, contrairement à celui du 24 août, où 300 personnes avaient péri. Un troisième séisme, de magnitude 6,5 sur l’échelle de Richter et le plus puissant depuis 1980, a eu lieu dimanche 30 octobre. L’épicentre a été localisé près de Norcia dans le centre de l’Italie. 15 000 personnes ont dû être évacuées mais aucune victime n’était à déplorer. Certaines ont été relogées dans des centres d’hébergement ou dans des hôtels. D’après le président du Conseil, Mateo Renzi, la reconstruction sera très coûteuse.

Deux Yazidies nommés au prix Sakharov. Le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit a été décerné jeudi 27 octobre à deux jeunes femmes yazidies rescapées de l’État islamique. Nadia Murad Basee et Lamiya Aji Bachar ont réussi à échapper au groupe terroriste après avoir été enlevées et réduites à l’esclavage sexuel. Les deux jeunes femmes se consacrent maintenant à la dénonciation de la traite humaine et à la défense de la communauté yézidie. Leur nomination a rendu « hommage à toutes les femmes et les filles victimes de conflits et à toutes les minorités religieuses touchées par des génocides » selon le député démocrate socialiste Josef Weidenholzer.

Signature du CETA entre le Canada et l’Union européenne. Le traité de libre-échange a été signé entre les deux puissances, dimanche 30 octobre, après avoir été retardé par l’opposition du Parlement de la région-belge de Wallonie. Le ministre-président, Paul Magnette, avait refusé de se soumettre à un traité qui, selon lui, donnait trop de pouvoirs aux multinationales. Après deux semaines de négociations, l’accord a finalement été voté, jeudi 27 octobre, sous la pression du gouvernement fédéral belge et grâce à un compromis qui prévoit des avantages aux Wallons.

Affaire des e-mails d’Hillary Clinton. L’enquête sur les e-mails envoyés depuis la messagerie privée d’Hillary Clinton a été relancée, depuis que de nouveaux e-mails jugés « pertinents » ont été découverts, a annoncé le directeur du FBI, James Comey, vendredi 28 octobre, dans une lettre envoyée aux membres du Congrès. La candidate démocrate est de nouveau accusée d’avoir mis en péril la sécurité des États-Unis lorsqu’elle était Secrétaire d’État sous Barack Obama.

FRANCE

Le démantèlement de la jungle de Calais est terminé. Les 7 000 migrants de la jungle de Calais ont été déplacés et répartis dans différents centres d’accueil dans toute la France. Le démantèlement de la jungle a débuté lundi 24 octobre à l’aube. Les migrants ont quitté les lieux par l’intermédiaire de plus de 30 autocars, laissant derrière eux leurs habitations de fortune. Les dernières étapes de l’évacuation ont eu lieu jeudi 3 novembre avec le départ des femmes et des enfants hébergés au centre d’accueil Jules Ferry, près de la jungle, direction la Bretagne. Les 1 656 mineurs du camp d’accueil provisoire ont eux été transférés dans la journée de mercredi vers d’autres structures d’accueil et d’orientation.

Le président Hollande reconnaît la responsabilité de la France dans l’internement des Tsiganes. François Hollande a admis la responsabilité de la France dans l’internement des Tsiganes sous le régime de Vichy, entre 1940 et 1946. Samedi 29 octobre, durant une cérémonie d’hommage sur le site d’un ancien camp a Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), François Hollande a déclaré : « Pratiquement toutes les familles de gens du voyage ont au moins un membre qui est passé par Montreuil-Bellay. » Il a ajouté : « Le jour est venu et il fallait que la vérité soit dite. » Un travail de mémoire que le président a continué d’effectuer après avoir reconnu, le 25 septembre, la responsabilité des Français dans l’abandon des Harkis.

Les manifestations policières continuent. Les protestations policières se sont poursuivies à Paris et en province après déjà plus de trois semaines de contestation. Ces manifestations ont commencé suite à l’agression de deux policiers, le 8 octobre, à Viry-Châtillon, dans l’Essonne. Ils étaient 70, jeudi 3 novembre, à la sortie du deuxième débat de la primaire de droite, à Paris, pour s’adresser directement aux candidats et insister sur leur manque de moyens.

La grève d’iTélé se poursuit. En grève depuis le 17 octobre, les salariés d’iTélé ont voté, jeudi 3 novembre, la reconduction de leur arrêt de travail jusqu’au lundi 7 novembre, à 88 voix favorables sur 106. La chaîne a tout de même tenu à diffuser, ce même jour, le deuxième débat des primaires de droite. Si l’émission de Jean-Marc Morandini, suspendue jusqu’à la fin de la grève, était à l’origine du mouvement de grève, les salariés d’iTélé ont réitéré leurs demandes de moyens supplémentaires ainsi que des éclaircissements sur la ligne éditoriale de la chaîne.

Air France annonce l’arrivée d’une nouvelle compagnie à bas coût. Air France a dévoilé, jeudi 3 novembre, la création d’une nouvelle compagnie aérienne dans le cadre du plan « Trust Together ». Le PDG d’Air France KLM, Jean-Marc Janaillac, a annoncé que « Boost » serait une compagnie long-courrier à bas coût, complémentaire d’Air France. Cette compagnie a pour but de faire concurrence aux compagnies du Golfe en visant principalement une clientèle business et tourisme. L’objectif pour Air France est de revenir sur le devant de la scène et stimuler la croissance d’ici 2020.


Air France : les salariés inquiets de la création d’une nouvelle compagnie low-cost

Fin de l’opération “Sangaris” en Centrafrique. Les forces françaises se sont retirées de Centrafrique, lundi 31 octobre. Lancée en décembre 2013, l’opération « Sangaris » avait pour objectif de mettre fin aux multiples violences entre les différentes communautés centrafricaines et aider le pays à retrouver un équilibre politique. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a souligné qu’une réserve tactique de 350 soldats serait maintenue au sein du pays. Bien que les tensions majeures soient apaisées, la violence reste présente dans le pays comme l’a prouvé le meurtre de 25 personnes, dont six gendarmes, vendredi 28 octobre, au nord-est de la capitale par des groupes armés.

La riche hôtelière Jacqueline Veyrac enlevée à Nice. Jacqueline Veyrac, dirigeante du Grand Hotel à Cannes, a été enlevée à Nice dans le journée du lundi 24 octobre. La femme de 76 ans a été prise à parti par des hommes cagoulés. Elle a été retrouvée, les mains et chevilles ligotées et appelant au secours, dans le coffre du fourgon, deux jours plus tard, par un passant. Le parquet a annoncé dimanche 30 octobre la mise en examen de sept hommes soupçonnés d’être impliqués dans ce kidnapping.

Les prix Médicis, Goncourt et Renaudot sont tombés. C’est pour son roman Laëtitia ou la fin des hommes qu’Ivan Jablonka a reçu, mercredi 2 novembre, le prix Médicis. Le livre retrace l’histoire tragique de Laëtitia Perrais, une jeune fille de 18 ans violée puis tuée en 2011, près de Pornic, en Loire-Atlantique. Le prix Goncourt a été décerné, le lendemain, à Leila Slimani pour son roman Chanson douce, au contexte sombre, où une nounou tue les deux enfants qu’elle a pour tâche de surveiller. Yasmina Reza a remporté, quant à elle, le prix Renaudot pour son roman rempli d’humour et de suspense, Babylone.

sports

Sur le fil, Paris file en huitièmes. D’une somptueuse reprise de volée, Thomas Meunier a envoyé le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, en battant le FC Bâle (2-1), mardi 1er novembre. Le lendemain, les footballeurs de l’AS Monaco ont facilement dominé le CSKA Moscou (3-0) et sont restés en tête de leur groupe avec huit points. L’Olympique lyonnais a ramené un bon point de Turin (1-1) et conservé un maigre espoir de qualification. En Ligue Europa, Nice, défait à domicile par les Autrichiens de Salzbourg (2-0), a été éliminé de la compétition. Saint-Étienne est resté en tête de son groupe, à égalité avec Anderlecht, suite à son succès en Azerbaïdjan face au FC Qabala (2-1).

Antoine Griezmann sacré. La Ligue de football professionnelle espagnole a élu Antoine Griezmann meilleur joueur du championnat espagnol. L’attaquant français de l’Atlético Madrid, tout juste 25 ans, a été sacré mercredi 26 octobre au sommet de la Liga, devant Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo. Antoine Griezmann a également été élu joueur préféré des fans du championnat espagnol.

Paris-Bercy : Tsonga s’arrête en quarts de finale. Sonné et sifflé après un premier set perdu 6-0 fasse au Japonais Kei Nishikori, Jo-Wilfried Tsonga avait su rebondir et remporté son 8e de finale au tie-break du troisième set. Mais en quart de finale, le dernier représentant français s’est incliné face au Canadien Milos Raonic. Parmi les autres Français en compétition, Benoît Paire avait été éliminé dès le premier tour et l’angevin Nicolas Mahut avait été sorti dès les 16e de finale. Même sort, en 8e de finale, pour Gilles Simon, Richard Gasquet et Lucas Pouille.

Contrat doré pour le basketteur Rudy Gobert. Le joueur de NBA, formé à Cholet, a prolongé, mardi 1er novembre, son contrat avec le Utah Jazz, pour 102 millions de dollars (93 millions d’euros) sur quatre années. Rudy Gobert va ainsi entrer dans le gotha des joueurs les mieux rémunérés du championnat américain en 2017, avec 25,5 millions de dollars par an, assez loin tout de même derrière l’Américain Lebron James (Cleveland),  avec 30,9 millions de dollars par an. Il est devenu le sportif français le mieux payé, devant un autre basketteur, Nicolas Batum, et le footballeur Karim Benzema.

Lebesson, champion d’Europe de tennis de table. Emmanuel Lebesson s’est imposé, dimanche 23 octobre, en finale à Budapest (Hongrie) face à son compatriote Simon Gauzy, quatre sets à un. Le pongiste français, âgé de 28 ans, déjà champion de France en 2009, a redoré le blason de la France, qui n’avait plus gagné le championnat européen depuis 1976, avec Jacques Secrétin. Emmanuel Lebesson est classé 38e joueur mondial.

Volkswagen arrête le rallye et abandonne Ogier . Après quatre titres de champion du monde des constructeurs, Volkswagen a décidé, mardi 1er novembre, d’arrêter le championnat des rallyes lors d’un conseil d’administration de la marque, à Wolfsburg. Avec cette décision d’abandonner le rallye, la marque n’a laissé d’autre choix à ses pilotes, dont le français Sébastien Ogier, sacré champion du monde mi-octobre, que de trouver de nouvelles écuries. Après le scandale du « dieselgate » et le retrait de la marque Audi des 24 heures du Mans, le groupe Volkswagen a donné l’image d’une marque affaiblie.

Johann Zarco double la mise. Le pilote français est devenu double-champion du monde Moto 2 à l’issue du Grand prix de Malaisie, dimanche 30 octobre. Vainqueur sur le circuit International de Sepang, le Français a été le premier pilote de l’histoire de la catégorie à y obtenir deux titres consécutifs. Une parfaite manière de quitter les 600cc pour la classe MotoGP, où il évoluera dès 2017 avec l’équipe – française elle aussi – Monster Energy Yamaha Tech3.

Pin It on Pinterest

Share This