Le second tour des élections cantonales a confirmé les tendances observées la semaine précédente. L’abstention a une nouvelle fois été très forte (plus de 54 %) et le PS est sorti en tête au niveau national avec 36 % des voix. L’UMP est second (18 %) tandis que le Front national a encore gagné des voix par rapport au premier tour (11 %) mais n’est parvenu à faire élire que deux conseillers généraux. Au final, la gauche ne remporte que deux départements supplémentaires (pour atteindre un total de 60) et perd le Val-d’Oise.

 

Ce mauvais score de l’UMP est peut-être dû, en partie, au débat sur la laïcité, que veut notamment ouvrir son secrétaire général, Jean-François Copé. Des représentants des six principales religions de France ont publié, mercredi, une tribune dans Le Parisien-Aujourd’hui en France pour s’opposer à cette initiative et pour réaffirmer leur attachement à la laïcité. La question a créé la pagaille jusqu’au sein du parti majoritaire, François Fillon lui-même exprimant ses doutes. Ce que n’a pas apprécié Jean-François Copé, qui l’a publiquement critiqué. Nicolas Sarkozy a ensuite tenté de calmer le jeu entre les deux hommes. Quoi qu’il en soit, tous les ténors de l’UMP ne participeront pas forcément à ce débat.

 


Copé tacle sévèrement Fillon : « Il ne joue pas… par LePostfr

Au Parti socialiste, l’ambiance n’est pas forcément meilleure. Le PS a créé mardi une commission interne chargée d’enquêter sur les accusations de pratiques frauduleuses au sein de la fédération des Bouches-du-Rhône. Le député Arnaud Montebourg les avait notamment dénoncées dans un rapport début mars… « sans preuve », selon la direction du parti. Cela n’a pas empêché le leader socialiste des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, d’être réélu à la présidence du Conseil général jeudi.

 

François Hollande a lui ausi été réélu président du Conseil général de Corrèze. L’ancien secrétaire du Parti socialiste a aussitôt annoncé sa candidature à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle. Mais au sein du PS, l’idée de grandes primaires populaires semble avoir fait long feu

 

 

En Libye, l’armée a lancé une vaste contre-offensive et a réussi à reprendre Ras Lanouf et Brega mercredi, obligeant les insurgés à battre précipitamment en retraite. Ces derniers seraient prêts à un cessez-le-feu sous conditions. Mais Mouammar Kadhafi compte des défections dans son camp : son bras droit et ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa, a démissionné. La coalition, qui continue les frappes aériennes, envisage d’envoyer des armes aux rebelles, sans que l’idée ne fasse l’unanimité. Si, officiellement, l’envoi de troupes au sol n’est pas à l’ordre du jour, les Etats-Unis auraient autorisé des opérations secrètes de la CIA.

 

La Côte-d’Ivoire est aussi en état de guerre à case de l’impasse politique depuis que Laurent Gbagbo, battu dans les urnes par Alassane Ouattara en novembre, refuse de quitter le pouvoir. Le président élu a appelé les forces pro-Gbagbo à rejoindre son camp, un appel qui a été entendu puisque le chef d’Etat-major de l’armée ivoirienne a lâché Laurent Gbagbo. Les troupes favorables à Alassane Ouattara ont d’abord pris le contrôle de Yamoussoukro, la capitale administrative, avant d’arriver à Abidjan jeudi soir. La capitale économique est désormais le théâtre de violents combats et de pillages, notamment autour du palais présidentiel. Mais Laurent Gbagbo se serait réfugié dans une de ses résidences de la ville.

 

Pas de guerre, mais beaucoup de tension en Syrie. Les manifestations se sont poursuivies cette semaine, notamment à Deraa, dans le sud du pays, et à Lattaquié, le principal port du pays, où les forces de sécurité ont tiré sur la foule le week-end dernier, tuant au moins douze personnes et en blessant 200 autres. Le gouvernement a démissionné mardi mais le Premier ministre, Nadji Otari, a été reconduit par Bachar al-Assad. Le président syrien a annoncé des mesures économiques mais aucune réforme politique et a dénoncé une « conspiration ». Il songerait toutefois à lever l’état d’urgence, en vigueur depuis 1963, et une commission va enquêter sur les morts de Deraa. Ce qui n’a empêché neuf autres morts vendredi, dont huit dans la seule ville de Douma, au nord de Damas.

 

Au Japon, la centrale nucléaire de Fukushima-Daichi inspire toujours l’inquiétude. Des taux de radioactivité plus de 4 300 fois supérieurs à la normale ont été relevés dans le Pacifique aux abords de la centrale, qui sera mise hors service une fois l’opération de refroidissement des réacteurs terminée. Malgré une forte radioactivité au-delà de la zone d’évacuation, le gouvernement a exclu de l’étendre.

 

On peut appeler ça « l’effet Fukushima » : en Allemagne, portés par le rejet du nucléaire, les Verts accèdent pour la première fois au pouvoir dans un Land. Les écologistes, emmenés par Winfried Kretschmann, ont remporté l’élection dans le land du Bade-Wurtemberg, dimanche dernier. Il s’agit en revanche d’une défaite historique pour les conserateurs de la CDU, qui contrôlaient ce Land depuis près de soixante ans.

 


 

EN BREF

 

En France…

 

  • Lexpress.fr et France2 ont dévoilé cette semaine des enregistrements sonores d’une réunion de crise à Renault. Ils révèlent que le groupe doutait, dès février, du bien-fondé des accusations d’espionnage à l’encontre de trois cadres, licenciés en janvier. Provisoirement suspendu de ses fonctions, un responsable de la sécurité de Renault s’est démarqué de Dominique Gevrey, mis en examen pour escroquerie en bande organisée et incarcéré le 13 mars.

 

 

 

 

 

  • Plusieurs milliers de professionnels de la justice (magistrats, avocats, greffiers, etc.) ont manifesté, mardi à Paris. Ils ont dénoncé une « justice à deux vitesses » à cause du manque de moyens. Le ministre de la Justice, Michel Mercier, a annoncé la création de… 485 postes.

 

 

 

  • Voilà une affaire qui ressemble étrangement aux débuts de celle qui entourait la famille Bettencourt il y a quelques temps… Comme Françoise avec sa mère, Sylvie Uderzo a porté plainte contre X pour abus de faiblesse à l’encontre de son père, Albert Uderzo. Et comme Liliane, le créateur d’Astérix a dénoncé un « harcèlement judiciaire » de sa fille.

 

 


 

Dans le monde…

 

 

 


 

Dans les sports…

 

 

 

Vous avez aimé ? Vous pouvez soutenir les Rattrapages de l’actu grâce à

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This