>> Le quiz de l'actu du 3 au 10 octobre est en ligne ! Rendez-vous sur cette page pour vous tester

MONDE

En Syrie, les djihadistes de l’Etat islamique sont entrés lundi 6 octobre dans Kobané, ville située à la frontière avec la Turquie. Le groupe terroriste a rapidement progressé avant de prendre vendredi le quartier général des forces kurdes, qui contrôlaient la région jusqu’à il y a peu. Ces dernières ont plusieurs fois réitéré leurs appels à l’aide internationale, notamment à la Turquie, qui refuse d’intervenir militairement en Syrie pour venir en aide au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), avec qui elle est en conflit depuis plus de trente ans. Des voix se sont élevées pour mettre en garde contre un “nouveau Srebenica”, épisode de la guerre civile yougoslave où près de 8 000 musulmans avaient été massacrés par les Serbes de Bosnie sous les yeux de la communauté internationale.

Cette inaction a provoqué la colère des Kurdes de Turquie, qui ont manifesté dans plusieurs villes du pays. Des affrontements avec les forces de l’ordre ont provoqué la mort d’au moins 31 personnes dans la semaine. Le Premier ministre conservateur, Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé une “tentative de sabotage”.

 

L'Etat islamique (EI) a annoncé vendredi soir avoir décapité l'otage britannique Alan Henning, un chauffeur de taxi capturé en décembre 2013 alors qu'il accompagnait un convoi qui acheminait de l'aide médicale en Syrie. L'organisation djihadiste a menacé d'assassiner un autre Britannique si Londres ne retirait pas son soutien à la coalition internationale luttant actuellement contre l'EI en Irak et en Syrie. Le premier ministre britannique, David Cameron, a dénoncé un “meurtre brutal” qui “montre à quel point ces terroristes sont barbares”.

 

Cette semaine a vu l’annonce de l’attribution des différents prix Nobel :

  • Paix : il a été attribué vendredi à la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï et à l'Indien Kailash Satyarthi “pour leur combat contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation”. Ils sont tous les deux les premiers représentants de leur pays à être distingués par ce prix tandis que Malala Yousafzaï en est, à 17 ans, la plus jeune lauréate de l’histoire.

  • Littérature : c’est le Français Patrick Modiano qui a été récompensé jeudi “pour l’art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l’Occupation”. A 69 ans, l’auteur de La Place de l’Etoile (1968), Les Boulevards de la ceinture (1972), Rue des boutiques obscures (1978) ou encore Dora Bruder (1997) est le 15e Français à recevoir cette distinction.

  • Médecine : il a été décerné lundi à l’Américano-Britannique John O’Keefe et à un couple de Norvégiens, May-Britt et Edvard Moser, pour leurs découvertes sur les “cellules qui constituent un système de géoposition dans le cerveau”, sorte de GPS interne au cerveau qui permet de s’orienter dans une pièce.

  • Physique : ce sont les inventeurs des diodes électroluminescentes (LED) bleues, les deux Japonais Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura, qui ont été récompensés mardi. Leur découverte a notamment permis d’obtenir des lampes à basse consommation ainsi que le Blu-ray.

 

Alors que des centaines d’étudiants continuaient d’occuper le centre de Hong-Kong pour réclamer davantage de démocratie dans l’élection du chef du territoire autonome, de violents heurts les ont opposés à des habitants excédés par le blocage, vendredi 3 octobre. Le lendemain, la police a annoncé avoir procédé à 19 arrestations de personnes ayant des liens avec la mafia locale. Mais les manifestants ont maintenu leur mouvement et des affrontements les ont opposés à la police dimanche. La situation a semblé s’apaiser un peu en début de semaine quand certains étudiants levé le camp et que le gouvernement a accepté une rencontre avec des représentants du mouvement pour tenter de mettre fin à la plus grande crise politique de Hong-Kong depuis la rétrocession à la Chine en 1997. Mais cette rencontre a finalement été annulée par le pouvoir et des étudiants ont de nouveau posé leurs tentes dans la ville en fin de semaine.

 

La Belgique a de nouveau un gouvernement depuis le samedi 11 octobre et la nomination du libéral francophone Charles Michel. Libéraux, chrétiens-démocrates et séparatistes flamands de la N-VA ont trouvé un accord pour former une coalition, cinq mois après les élections législatives du 25 mai. Le blocage politique a toutefois été plus court qu’entre novembre 2009 et décembre 2011, quand dix-huit mois avaient été nécessaires avant qu’Elio Di Rupo ne soit nommé.

 

La présidente sortante du Brésil, Dilma Rousseff, est arrivée en tête du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 5 octobre, en recueillant 41,48 % des suffrages. Elle affrontera au second tour le candidat du Parti social-démocrate brésilien (PSDB), Aecio Neves, qui a récolté 33,68% des voix devant la socialiste Marina Silva, annoncée comme la grande rivale de Dilma Rousseff mais au score finalement décevant (21,29%).

 

Au moins six personnes sont mortes au Japon lors du passage du typhon Phanfone, lundi 6 octobre. Les intempéries ont fortement perturbé le trafic aérien, provoquant l’annulation de centaines de vols.

 

Au Mexique, 43 étudiants ont disparu dans la nuit du 26 au 27 septembre à Iguala, dans l’ouest du pays. L’inquiétude a grandi jusqu’à la crainte d’un massacre quand deux membres présumés d'un cartel de la drogue ont avoué samedi 4 octobre avoir assassiné 17 d'entre eux et que les autorités ont annoncé avoir découvert 28 corps calcinés – et donc non identifiés.

 

Une Suédoise de 36 ans née sans utérus a pu, en septembre, donner naissance à un enfant après avoir subi une transplantation d'utérus, a révélé la revue The Lancet samedi 4 octobre. Cette prouesse, une première dans le monde, constitue un espoir pour toutes les femmes dans le même cas.

 

L’ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier, ex-”président à vie” au pouvoir dans le pays entre 1971 et 1986, est mort samedi 4 octobre d'une crise cardiaque à l'âge de 63 ans. Surnommé “Bébé Doc”, il était poursuivi pour des crimes contre l'humanité commis pendant sa dictature.

 

 

FRANCE

Trois ancien cadres de l’UMP ont été mis en examen samedi 4 octobre dans le cadre de l’affaire Bygmalion. La justice les soupçonne d’avoir mis en place ou couvert un système de fausses facture avec l’agence de communication Bygmalion pendant la campagne présidentielle de 2012, pour cacher un dépassement de quelque 18,5 millions d’euros du plafond légal des dépenses de campagne. Eric Cesari, ex-directeur général de l’UMP, Fabienne Liadzé, ancienne directrice financière, et Pierre Chassat, ex-directeur de la communication, sont ainsi poursuivis pour “abus de confiance” et “faux et usage de faux”. La veille, c’est trois anciens responsables de Bygmalion qui avaient eux aussi été mis en examen.

 

S’il est pour l’instant mis hors de cause directement dans l’affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy est directement visé par une enquête concernant ses comptes de la campagne de 2012. Le parquet de Paris a ouvert lundi 6 octobre une information judiciaire pour “abus de confiance”, “complicité” et “recel”. Il reproche à l’ancien président-candidat d’avoir fait payer par l’UMP l’amende de 363 615 euros infligée après le rejet de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel, en juillet 2013. Hors le Code électoral stipule que c’est bien le candidat en personne qui doit s’affranchir de cette pénalité.

 

Une nouvelle affaire menacerait encore l’entourage de Nicolas Sarkozy. Selon le journal Le Monde, la justice enquête sur des soupçons de rétrocommissions lors d’une vente d’hélicoptères de guerre au Kazakhstan en 2010. Trois personnes, dont une avocate proche de l’Elysée de l’époque, ont déjà été mises en examen. Parmi les motifs de l’instruction figurent la “corruption d'agents publics étrangers”, le pouvoir sarkozyste étant soupçonné d’avoir fait pression sur le Sénat belge pour qu’il libère trois hommes d’affaires kazakhs emprisonnés en Belgique. Ces derniers avaient ensuite été libérés à la faveur d’une loi d’exception leur permettant d’éviter la prison.

 

Environ 70 000 personnes ont manifesté dimanche à Paris et 7 500 à Bordeaux contre la politique familiale du gouvernement, selon les chiffres de la police, tandis que les organisateurs de la Manif pour tous ont revendiqué 500 000 personnes dans les rues de la capitale et 30 000 dans la préfecture de Gironde. Le collectif, qui avait réuni entre 100 000 et 500 000 personnes (selon les mêmes sources) en février à Paris et Lyon, entend également s'opposer à un élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuels et à une légalisation de la gestation pour autrui (GPA).

 

La ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a annoncé jeudi 9 octobre la suspension “sine die” de l’écotaxe, dispositif de taxation des poids lourds sur certains axes. Le dispositif, qui devait initialement entrer en vigueur en juillet 2013, avait été repoussé puis déjà suspendu après la fronde des “bonnets rouges” avant d’être remodelé de manière moins ambitieuse. Ségolène Royal a justifié sa décision, approuvée par la droite et les transporteurs mais critiquée par les écologistes, par la nécessité “d'intensifier la recherche de solutions sur la situation économique et sociale globale du secteur [routier]”.

 

L’infirmière française qui avait été contaminée par le virus Ebola au Liberia est guérie, a annoncé le ministère de la santé samedi 4 octobre. Elle était soignée en France avec des traitements expérimentaux depuis le 19 septembre.

 

Le bâtonnier d’Ajaccio (sorte de porte-parole des avocats du barreau de la ville, Dominique Ferrari, a été mis en examen jeudi 9 octobre pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”. Proche du parti indépendantiste Corsica Libera, il est soupçonné d’être lié au tir de deux roquettes contre des casernes de gendarmerie en décembre 2013.

 


SPORTS

Déjà tenants du titre, les Etats-Unis ont remporté le Mondial de basket féminin dimanche 5 octobre en battant l’Espagne, championne d’Europe en titre (77-64). Les Américaines se sont ainsi adjugées le neuvième titre mondial de leur histoire. L'équipe de France, elle, a terminé 7e de la compétition en dominant la Serbie (88-74).

 

Le pilote français de Formule 1 Jules Bianchi a été victime d'un grave accident, dimanche 5 octobre lors du Grand Prix du Japon. Le pilote de l'écurie Marussia a heurté une dépanneuse qui se trouvait sur le bord du circuit. Touché à la tête, il a été transporté à l'hôpital dans un état critique et souffre d’un traumatisme crânien sévère. La course a été arrêtée au 46e tour, se terminant avec la victoire du Britannique Lewis Hamilton.

 

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

Pin It on Pinterest

Share This