Monde

A la surprise générale, Abdoulaye Wade n’a pas été réélu président de la République du Sénégal. Son ancien Premier ministre (entre 2004 et 2007), Macky Sall, 50 ans, a remporté le second tour de l’élection présidentielle avec 65,8% des voix, dimanche 25 mars. Au pouvoir depuis 2000, Abdoulaye Wade, 85 ans, a reconnu sa défaite dès dimanche soir, évitant ainsi au pays un scénario de guerre civile comme la Côte d’Ivoire il y a un an. Cette annonce a provoqué des scènes de joie dans le pays. Macky Sall, qui doit désormais constituer une majorité lors des élections législatives du 17 juin, s’est notamment donné comme priorité de faire diminuer le prix des denrées de première nécessité, qui a largement augmenté ces dernières années.

 

Pendant que le Sénégal jouait le jeu de la démocratie, un de ses voisins, le Mali, connaissait les suites d’un coup d’Etat militaire, unanimement condamné par la communauté internationale. Dans le pays, 38 partis politiques et une vingtaine d’associations ont créé dimanche 25 mars un “Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République” (FUDR). Plus d’un millier de personnes ont manifesté lundi à Bamako pour protester contre les putschistes.

Ces derniers, discrédités, ont adopté dimanche une nouvelle Constitution et ont promis de laisser se dérouler la prochaine élection présidentielle, le 29 avril, à laquelle aucun d’entre eux ne participera. Le président déchu, Amadou Toumani Touré, a affirmé mercredi ne pas être “détenu” et être “libre”.

En Syrie, le régime de Bachar Al-Assad a annoncé mercredi 28 mars qu’il acceptait le plan de paix de l’émissaire spécial de l’ONU, Kofi Annan. Ce plan, en six points, prévoit notamment la fin des combats, “le droit de manifester pacifiquement” et la mise en place d’un “processus politique ouvert, dirigé par les Syriens”. La Ligue arabe, réunie en sommet jusqu’à vendredi, a appuyé la demande de l’ONU. Mais malgré cette annonce, les violences contre les civils ont repris dès le lendemain dans plusieurs villes du pays.

En mer du Nord, le groupe pétrolier français Total fait face depuis dimanche 25 mars à une grave fuite de gaz sur l’une de ses plateformes (“Elgin-Franklin”) au large de l’Ecosse. Du méthane s’échappe d’un puits mal bouché, à une centaine de mètres d’une autre plateforme où une torchère, qui sert à brûler les déchets de gaz naturel, fait peser un fort risque d’explosion en cas de vent contraire. Total a affirmé jeudi avoir trouvé l’origine de la fuite mais sans l’avoir encore colmatée. La plateforme Elgin-Franklin présentait déjà des défaillances par le passé.

France

L’ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été mis en examen et incarcéré vendredi 23 mars pour “abus de faiblesse” et “abus de biens sociaux”. Selon le Journal du dimanche, le juge d’instruction le soupçonnerait d’avoir contribué, via des comptes des Bettencourt en Suisse, au versement illégal de 800 000 euros à la campagne électorale de Nicolas Sarkozy il y a cinq ans, par deux versements de 400 000 euros en février et en avril 2007. Un scénario qu’accréditerait le témoignage du photographe François-Marie Banier, mis en examen pour “abus de faiblesse, abus de confiance et escroquerie aggravés et blanchiment”, dévoilé par Le Monde mardi.

L’information ne pouvait pas passer inaperçue, d’autant plus en pleine campagne électorale. Les adversaires de Nicolas Sarkozy l’ont aussitôt pressé de “s’expliquer”. En réponse, Nicolas Sarkozy, qui bénéficie de l’immunité présidentielle et qu’aucune preuve n’accuserait directement, a accusé Le Monde de “faire campagne pour Hollande” tandis que son équipe de campagne a lié ces révélations “aux sondages” qui montrent une remontée du candidat de l’UMP.

Le chômage est l’un des points noirs du quinquennat de Nicolas Sarkozy : le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a augmenté en février pour le dixième mois consécutif, de 0,3%, pour s’établir à 2,9 millions de personnes, soit 730 000 de plus qu’en mai 2007.

Vendredi 30 mars, le président-candidat s’est félicité d’avoir réduit le déficit public à 5,2% du produit intérieur brut (PIB) en 2011, contre 5,7% prévus initialement par le gouvernement. Mais en parallèle, la dette publique, elle, a atteint un nouveau niveau record, à 85,8% du PIB (à 1 717 milliards d’euros) contre 82,3% en 2010.

L’affaire des tueries de Toulouse et Montauban n’est pas encore terminée. Le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, a été mis en examen dimanche 25 mars après quatre-ving-quatorze heures de garde à vue pour “complicité d'assassinats”, “association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme” et “vol en réunion” avant d’être incarcéré à l’isolement dans la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne). Il est soupçonné d’avoir aidé son cadet à assassiner trois soldats et quatre personnes, dont trois enfants, à Toulouse et Montauban. Selon Le Parisien, il aurait confirmé l’existence d’un autre complice, sans donner de détails.

Ce serait bien Mohamed Merah et non son complice qui a envoyé la semaine dernière un montage vidéo de ces tueries à la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera. Après de multiples appels dans ce sens, la chaîne a décidé mardi de ne pas diffuser ces images. Mohamed Merah, lui, a été enterré jeudi près de Toulouse après plusieurs jours d’interrogations sur le lieu de son inhumation : cette dernière a d’abord été annoncée en Algérie, où habite son père, avant que les autorités algériennes ne refusent “pour des raisons d’ordre public”.

En parallèle de l’affaire, une polémique enfle sur le rôle de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Mercredi, Le Canard enchaîné a affirmé que les services de renseignement ont semblé “‘traiter’ comme un indic ou en voie de l'être” Mohamed Merah fin 2011. Le tueur de Toulouse a été placé sur écoutes téléphoniques entre mars et novembre 2011 avant qu’elles ne soient levées en fin d’année, “faute de résultats”, a précisé le Premier ministre, François Fillon, jeudi.

C’est dans une enquête “pas directement liée” à l’affaire Merah, selon les autorités, que 19 personnes ont été interpellées vendredi 30 mars dans plusieurs villes de France. Elles sont soupçonnées d’appartenir au groupe islamiste pro-djihad “Forsane Alizza”, dissous en janvier 2012.

Sale semaine pour Dominique Strauss-Kahn : il a d’abord été mis en examen, lundi 26 mars à Lille, pour “proxénétisme aggravé en bande organisée” dans l’affaire de l’hôtel Carlton de la ville. Un motif plus grave que celui de sa convocation en février : il est désormais soupçonné d’avoir contribué à l’organisation des soirées “libertines” où étaient présentes plusieurs prostituées. Après la publication dès mercredi d’extraits de procès-verbaux dans Le Monde, Dominique Strauss-Kahn a annoncé son intention de porter plainte contre le quotidien pour “violation manifeste de ses droits”.

 

Après Lille, New York : c’est mercredi que s’est déroulée la première audience de la procédure civile intentée contre Dominique Strauss-Kahn par Nafissatou Diallo pour agression sexuelle. L’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a tenté de faire valoir l’immunité diplomatique dont il bénéficiait encore au moment des faits, le 14 mai 2011. Le juge de la Cour suprême du Bronx devrait rendre “rapidement” sa décision.

EN BREF

En France…

  • Quatre adolescents âgés de 15 à 17 ans ont été mis en examen pour “assassinat”, jeudi 29 mars à Rouen. Ils sont soupçonnés d’avoir froidement tué Alexandre, 17 ans, avant de brûler son corps dans la nuit de lundi à mardi, de peur qu’il ne les dénonce après un cambriolage.

  • La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé “irrecevable” l’ultime recours de Dany Leprince, qui contestait le refus de la justice française de réviser son procès et sa condamnation à perpétuité pour un quadruple meurtre dans la Sarthe en 1994, qu’il a toujours nié.

  • Le parfumeur Jean-Paul Guerlain a été condamné à une amende de 6 000 euros, jeudi 29 mars par le tribunal correctionnel de Paris, pour “injure raciale”. En octobre 2010, en direct sur France 2, il s’était interrogé si “les nègres [avaient] toujours tellement travaillé”.

Dans le monde…

Dans les sports…

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This