(Emmanuel Macron cerné par les anciens salariés de Whirlpool à Amiens. Photo : Christophe Archambault/AFP)

FRANCE

Macron à Whirlpool. Emmanuel Macron s’est déplacé une nouvelle fois à Amiens (Somme) vendredi 22 novembre afin de rencontrer les anciens salariés de Whirlpool. La promesse de reprise du président de la République avait été un enjeu essentiel de la campagne de 2017. Il s’était engagé à sauver les emplois concernés, mais le plan de reprise avait finalement échoué cet été. Les ex-salariés, présents sur le site de l’usine, sont ressortis amers de l’échange avec Emmanuel Macron, tout comme les délégués syndicaux. Frédéric Chanterelle, de la CFDT, a déclaré : « Je regrette tous les jours d’avoir mis la signature du syndicat sur cette reprise. » Le député de la France insoumise, François Ruffin, était également présent lors de cette rencontre. Il s’est adressé à plusieurs reprises au chef de l’État, lors d’une discussion houleuse, en l’interpellant : « Monsieur le président, vous grandiriez l’État à admettre que vous avez merdé. »

Anniversaire des Gilets jaunes. Les 16 et 17 novembre, le mouvement des Gilets jaunes fêtait son premier anniversaire. Pour leur acte 53, des manifestations étaient organisées dans plusieurs villes de France, rassemblant au total 28 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur, 39 000 selon les organisateurs. Des heurts ont eu lieu à Paris, après que la manifestation a été interdite dans l’après-midi par le préfet de police de Paris, Didier Lallement. Plusieurs gilets jaunes ont été blessés, dont un homme de 41 ans qui a perdu un œil suite à un tir de grenade lacrymongène. Environ 150 personnes ont été interpellées. En parallèle, d’autres manifestants ont mené des actions sur les ronds-points un peu partout dans le pays. Les défilés ont repris dans le calme dimanche 17 novembre, sans véritables heurts avec les forces de l’ordre, pour les un an du mouvement.

Un pont s’effondre en Haute-Garonne. Le 18 novembre, à Mirepoix-sur-Tarn, à 30 kilomètres au nord de Toulouse, un poids lourd et une voiture ont fini dans les eaux du Tarn. L’écroulement a causé la mort de deux personnes – une adolescente de 15 ans et le chauffeur du poids lourd – ainsi que plusieurs blessés dont la mère de la jeune fille décédée. Environ 80 pompiers ont été dépêchés près du pont, qui n’était pas considéré comme un ouvrage sensible et ne faisait pas l’objet d’une surveillance particulière. Deux enquêtes ont été ouvertes afin d’éclairer les circonstances de l’accident. Le camion, qui pesait plus de 50 tonnes – alors que la limite sur le pont est fixée à 19 tonnes – semblerait être la cause de l’effondrement, selon le procureur de Toulouse.

(Photo : Eric Cabanis/AFP)

Plan d’urgence pour l’hôpital public. Édouard Philippe, Premier ministre, et Agnès Buzyn, ministre de la Santé, ont annoncé mercredi 20 novembre 2019 un plan d’urgence pour l’hôpital public. Ces annonces font suite à un mouvement qui concerne tous les personnels hospitaliers depuis plusieurs mois. Pour répondre à cette situation critique – notamment des conditions de travail insoutenables et la dette des établissements – le gouvernement a prévu plusieurs mesures. Parmi elles, 300 millions d’euros en plus débloqués pour 2020, une reprise partielle de la dette des hôpitaux et des primes pour les soignants vivant et travaillant en région parisienne. L’exécutif veut éteindre la contestation avant la grève annoncée du 5 décembre. Il encourage aussi les hôpitaux à suivre les réformes concernant les urgences, dont les propositions devraient être précisées début décembre. Des propositions jugées insuffisantes par le milieu hospitalier.

Rapport sur les féminicides. L’Inspection générale de la justice (IGJ) a publié dimanche 17 novembre un rapport sur les féminicides. Il pointe du doigt les failles et les « défaillances » du système français de protection des femmes victimes de violences conjugales. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a commenté ce rapport dans le JDD le même jour. Elle reconnaît « des difficultés et des dysfonctionnements ». En plein Grenelle des violences conjugales, l’IGJ propose des actions à mettre en place pour lutter contre les féminicides. Elle met l’accent sur la formation des personnels afin de faciliter l’accueil et les dépôts de plaintes, ou encore sur une meilleure réponse judiciaire, puisque 80 % des plaintes précédant le meurtre sont classées sans suite. Au 22 novembre, 137 femmes ont été victimes de féminicide.

Un chirurgien pédophile. Le parquet de la Rochelle a annoncé le 18 novembre que 184 plaintes de viols et d’agressions sexuelles avaient été déposées à l’encontre de Joël Le Scouarnec. Ces faits, non prescrits, se sont déroulés alors que l’ex-chirurgien exerçait dans des hôpitaux ou des cliniques du Centre et de l’Ouest de la France. Sur les 250 victimes potentielles, 209 ont pu être auditionnées. Parmi les 184 personnes qui ont porté plainte, 181 étaient mineures au moment des faits. Déjà en prison depuis 2017 pour viols et attouchements sexuels commis sur quatre fillettes, le chirurgien sera jugé entre le 13 et le 17 mars 2020 devant la cour d’assises de Charente-Maritime. C’est grâce à des carnets, retrouvés à son domicile, que les enquêteurs ont pu trouver des descriptions de scènes pédophiles concernant environ 200 cas. C’est une des plus vastes affaires de pédophilie en France.

Polémique autour des sponsors des JO 2024. Mardi 19 novembre, EDF est devenu le deuxième sponsor national des jeux Olympiques Paris-2024 après la banque BPCE. Le partenariat dépassera les 100 millions d’euros. En juillet dernier, la maire de Paris Anne Hidalgo avait mis son veto contre un accord similaire avec le pétrolier Total, critiqué pour son impact environnemental. Le président du comité d’organisation des JO, Tony Estanguet, a annoncé une fourniture intégrale des sites en énergie verte. Ce communiqué intervient au lendemain de la signature d’un contrat de sponsoring de 450 millions d’euros avec Airbnb, géant de la location immobilière, responsable de la hausse des loyers parisiens selon Anne Hidalgo. Réunis au 67e congrès de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), principale organisation patronale de leur secteur, les hôteliers français ont dénoncé un partenariat outrageant et ont suspendu leur participation à l’organisation des jeux.

MONDE

Plusieurs dizaines de villes iraniennes se sont embrasées vendredi 15 novembre 2019. Le gouvernement a annoncé une très forte hausse du prix du carburant. En réaction, les Iraniens sont descendus dans la rue. Les manifestations ont rapidement pris une ampleur inédite : dans plusieurs villes, des banques et des bâtiments administratifs ont été incendiés, des routes ont été coupées. La répression a été extrêmement violente de la part du gouvernement. Amnesty International dénombre plus de 100 morts parmi les manifestants. Depuis dimanche 17 novembre, toutes les connexions internet ont été coupées par les autorités, isolant totalement le pays et empêchant toute forme de communication avec l’extérieur.

(Photo : STR/AFP)

Le conflit se durcit à Hong Kong. Depuis dimanche 17 novembre 2019, des manifestants sont retranchés dans l’université polytechnique. Ils sont assiégés par les forces de police chinoises. Un bras de fer musclé s’est alors engagé entre les deux parties, à coup de cocktails Molotov pour les uns et de gaz lacrymogènes pour les autres. Sur le millier de manifestants présents au début, il n’en resterait plus qu’une trentaine selon l’AFP. Certains se sont enfuis, d’autres se sont rendus. Les irréductibles réclament le suffrage universel pour toutes les élections. Ils sont soutenus par les États-Unis. Pékin s’est dit prêt à faire usage de balles réelles pour mettre fin aux troubles.

Israël. Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, a annoncé, lundi 18 novembre 2019, que les colonies israéliennes en territoire palestinien n’étaient « pas en soi contraires au droit international ». L’ONU a rappelé que « toute activité de colonisation était illégale » et qu’Israël devait mettre fin à ses activités en Cisjordanie. Par ce geste, le gouvernement américain soutient le projet du gouvernement israélien d’annexer une partie des territoires cisjordaniens déjà colonisés. Cela n’a pas empêché Benyamin Netanyahou, le Premier ministre, de se retrouver en position délicate. En effet, le 21 novembre 2019, il a été mis en examen pour corruption, fraude et abus de confiance par le procureur général. C’est la première fois qu’un Premier ministre en exercice est mis en examen en Israël. Benyamin Netanyahou a dénoncé « une tentative de coup d’État ».

Sous la pression, Mohammad Safadi renonce au poste de Premier ministre. Le nom de l’homme d’affaire de 75 ans avait été évoqué pour remplacer le Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri. Vendredi 15 novembre, les manifestants libanais ont rejeté avec force la nomination de Safadi, dont ils dénoncent la corruption. Devant la réaction de la rue, Mohammad Safadi a annoncé le lendemain ne pas vouloir prendre la tête du gouvernement libanais. Selon lui, la situation du pays n’est pas propice à la mise en place d’un gouvernement harmonieux. Les Libanais continuent de se battre contre la corruption qui ronge leur pays et, tout le week-end, la mobilisation de la rue n’a pas faibli.

Sebastian Pinera : « Le Chili a changé. » Le président chilien a déclaré, dimanche 17 novembre 2019 : « Au cours des quatre dernières semaines, nous avons tous changé. » Il a reconnu le même jour un usage excessif de la force et a condamné les violences policières. Un moyen d’apaiser les tensions alors qu’il propose la tenue d’un référendum pour une nouvelle Constitution. Celle-ci serait un premier pas vers la résolution du conflit même si les manifestants réclament plus. Jeudi, Amnesty International dévoilait un rapport questionnant la responsabilité des hautes autorités. L’ONG accuse une répression inédite depuis la fin de la dictature de Pinochet. Elle souhaite désormais laisser une justice impartiale s’emparer du dossier et espère « des sanctions pour ceux qui ont ordonné ou toléré de tels actes ».

L’OMS alerte sur le manque d’activité physique des adolescents. Ce vendredi 22 novembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie un rapport alarmant. Selon elle, quatre adolescents sur cinq dans le monde ne bougent pas assez. En cause, le temps passé devant les écrans et à l’école, mais pas la richesse du pays. Ces données ont été recueillies dans 146 pays entre 2001 et 2016. Côté filles, elles sont 85 % à ne pas respecter les recommandations de l’OMS. Côté garçons, c’est à peine mieux : le chiffre s’élève à presque 80 %. Les meilleurs élèves sont : l’Inde, les Etats-Unis et le Pakistan. La France, de son côté, arrive 119e.

Le puissant clan Rajapaksa revient au pouvoir au Sri Lanka. Mercredi 20 novembre 2019, Mahinda Rajapaksa, a été nommé Premier ministre par son petit frère, Gotabaya Rajapaksa. Ce dernier, surnommé « Terminator » a été élu président de cette île d’Asie du Sud, samedi 16 novembre, avec 52,25 % des suffrages, grâce à la majorité ethnique cinghalaise. Il a battu Sajith Premadasa, soutenu par les minorités tamoules et musulmanes. Le clan des Rajapaksa consolide son emprise sur le Sri Lanka, après cinq années dans l’opposition. Mahinda Rajapaksa a gouverné le pays de 2005 à 2015. Gotabaya Rajapaksa a été le secrétaire à la Défense en 2009, lors de la guerre civile. Il a écrasé dans un bain de sang la guérilla tamoule. Le clan est également visé par des accusations de corruption et de crimes.

LOISIRS

Google lance Stadia et suscite déjà les critiques. Lundi 19 novembre, Google a lancé son service de jeu vidéo en streaming Stadia. Au programme, un maigre catalogue de 12 titres, malgré quelques blockbusters comme Red Dead Redemption 2, Assassin’s Creed Odyssey et la trilogie Tomb Raider. Face à la colère des joueurs, le géant américain a ajouté en catastrophe 10 nouveaux jeux. Les premiers tests publiés par la presse spécialisée décrivent un service prometteur mais inachevé. En plus d’une qualité visuelle moyenne, Stadia souffre d’un important décalage entre l’action sur la manette et l’affichage à l’écran. Selon les défenseurs de l’environnement, Stadia risque de faire exploser l’impact écologique du numérique. Pour profiter de la qualité video 4K, un joueur consomme 16 gigas de données à l’heure, soit 1 000 fois plus qu’une heure de surf en ligne classique.

Le musicien Clément Di Fiore, alias Népal est mort. Le 19 novembre, ses proches ont annoncé, sur son compte Instagram, le décès du jeune artiste de 24 ans. L’artiste parisien serait mort le 9 novembre à Paris. Connu sous le nom de Népal en tant que rappeur, il évoluait également sur la scène urbaine en tant que beatmaker sous le pseudo de KLM beats. Peu de gens connaissaient son visage car il apparaissait souvent masqué ou capuché dans ses clips et sur scène. En 2011, Népal commence à se produire avec le collectif 75e session. Il est connu pour ses EP (Extended Play : généralement quatre morceaux) 444Nuits publié en 2016 et 445e Nuit sorti en 2017. L’année dernière sortait KKSHISENSE8. Le 10 janvier 2020 sortira son premier album : Adios Bahamas.  

En Espagne, les footballeuses en grève obtiennent des négociations salariales. Le week-end dernier, aucune des huit rencontres de la 9e journée de Primera, la première division espagnole de football féminin, n’a été disputée. En cause, un mouvement de grève auquel 93 % des 188 joueuses ont participé. Les 16 clubs ibères refusaient de leur proposer autre chose que des contrats à mi-temps et des salaires annuels de 8 000 euros (minimum constaté). L’AFE, le syndicat des footballeurs espagnols, a annoncé lundi 18 novembre le lancement de négociations salariales entraînant la fin de la grève. Les footballeuses exigent des contrats à trois-quart de temps et un salaire minimum de 16 000 euros annuels. Malgré la visibilité du dernier Mondial qu’elle a organisé, la France est loin d’être exemplaire sur la professionnalisation du foot féminin. Juridiquement, aucune joueuse n’est professionnelle, leurs contrats n’étant pas rattachés à la Ligue de football professionnelle.  

Tennis : déception tricolore à Madrid. L’équipe de France s’est inclinée face à la Serbie, première de son groupe de qualification. Jo-Wilfried Tsonga a perdu contre Filip Krajinovic (7-5, 7-6) et Benoît Paire a été battu par Novak Djokovic (6-3, 6-3). L’équipe de France était pourtant l’une de favorite de la compétition, avec la Serbie et l’Espagne. Elle comptait dans ses rangs Gaël Monfils, Benoît Paire, Jo-Wilfried Tsonga, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. Ces deux derniers venaient de remporter le Master de Londres en double. À Madrid, les joueurs expérimentaient une nouvelle version critiquée de la Coupe Davis. Au lieu de s’étaler sur toute la saison, seulement une semaine est prévue pour que les meilleurs tennismen mondiaux s’affrontent. Les équipes nationales sont regroupées dans six poules. Les premières de chaque poule ainsi que les deux meilleures deuxièmes accèdent aux quarts. La finale aura lieu ce dimanche 24 novembre 2019.

Sortie des Misérables. Mercredi 20 novembre, le film de Ladj Ly est arrivé dans les salles françaises. Inspiré d’une bavure policière filmée par le réalisateur en 2008, Les Misérables suit un trio de policiers de la BAC à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis. Après avoir obtenu le prix du jury à Cannes, le réalisateur a récemment appris qu’il représentera la France aux Oscars. Il explique que son film est « un cri d’alarme qu’[il] adresse à nos politiques qui sont les premiers responsables de la situation de nos quartiers depuis plus de trente ans ». Un message reçu par Emmanuel Macron qui s’est dit « bouleversé » et a promis de « prendre les mesures nécessaires » après avoir vu le film. Une déclaration fortement critiquée sur les réseaux sociaux où les internautes doutent de ses engagements. 

The Crown de retour sur Netflix. Nouveau casting pour la saison 3 de la série américano-britannique créée par Peter Morgan. Olivia Colman remplace Claire Foy dans le rôle d’Elizabeth II. Le prince Philip, joué auparavant par Matt Smith, est désormais interprété par Tobias Menzies. Ce sont les aventures de la famille royale britannique de 1964 à 1977 qui sont racontées dans ces nouveaux épisodes. Une série qui n’est pas au goût de la reine d’Angleterre. Son ancien attaché de presse, Dickie Arbiter aurait présenté les réalisateurs comme des « fouineurs » dans un article du Sunday Times. La série sous-entend en effet qu’Elizabeth II aurait eu une liaison avec Lord Porchester, son palefrenier.

Sébastien Ogier annonce son départ de Citroën. Le quadruple champion du monde a déclaré jeter l’éponge. Il estime que l’écurie ne progresse pas assez vite à son goût. Sa décision a précipité le retrait de la marque Citroën du championnat du monde des rallyes (WRC). L’écurie française laisse un énorme vide. Sébastien Ogier, pilote maison entre 2008 et 2011, était parti pour Volkswagen. Il était revenu en 2019 avec pour objectif de continuer à gagner des titres. Pour Citroën, il était l’espoir de retrouver les sommets en Mondial. « J’étais conscient de la difficulté de ce défi. C’est pourquoi, je n’ai absolument aucun regret d’avoir relevé ce challenge, même s’il a échoué. » Avec 6 titres et 47 victoires au compteur, il est le deuxième pilote le plus titré de l’histoire du WRC, derrière Sébastien Loeb. 

-->

Pin It on Pinterest

Share This