(Photo : Un couple face aux affiches des deux finalistes de l’élection présidentielle française, vendredi 28 avril, à Paris. / AFP PHOTO / Philippe LOPEZ)

SEMAINE DU 23 AU 28 AVRIL 2017.

Élection présidentielle

Macron et Le Pen qualifiés.  Emmanuel Macron (24,01 % des voix) et Marine Le Pen (21,3 %) sont arrivés en tête du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 23 avril. Un scrutin qui a affiché un taux d’abstention de 22,23 %, supérieur à celui des élections de 2007 et 2012. Sont restés sur la touche les neuf autres candidats : François Fillon a récolté 20,01 % des voix ; Jean-Luc Mélenchon 19,58 % ; Benoît Hamon 6,36 % ; Nicolas Dupont-Aignan 4,70 % ; Jean Lassalle 1,21 % ; Philippe Poutou 1,09 % ; François Asselineau 0,92 % ; Nathalie Arthaud 0,64 % et enfin Jacques Cheminade n’a rassemblé que 0,18 % des voix. A noter que le chiffre du vote blanc a été évalué à 2,5 points.

Des électeurs interdits de voter. Dimanche 23 avril, des électeurs n’ont pas pu voter suite à leur radiation des listes électorales à Strasbourg. Entre 16 000 et 17 000 électeurs ont été supprimés des listes en septembre 2016 suite à une mise à jour. Ces électeurs auraient dû recevoir un courrier les informant de ce nouveau statut et leur donnant la possibilité de se réinscrire avant le 31 décembre 2016. Mais beaucoup d’entre eux ne l’ont pas reçu. Certains ont saisi le tribunal d’instance de Strasbourg. La majorité des demandes d’ordonnance pour une autorisation de vote ont été rejetées.

Ralliements en série pour Macron. Dès l’annonce des résultats, les ralliements ont afflué, notamment pour le candidat d’En Marche !, dont le soutien du chef de l’État. François Hollande a annoncé qu’il allait voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle face au « risque » que « l’extrême droite fait peser sur l’avenir de la France ». Le Parti socialiste, par la voix de son candidat défait, Benoît Hamon, a rapidement annoncé son intention de « battre l’extrême droite » et donc « à voter » pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. Une décision « unanime au sein du bureau national du PS », selon Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du PS.

Nicolas Dupont-Aignan passe un accord de gouvernement avec Marine Le Pen. Le président de Debout La France a révélé, vendredi 28 avril, durant le journal télévisé de France 2, qu’il a passé « un accord de gouvernement » avec la candidate du Front national. Il a également profité de ce moment à la télévision pour s’en prendre au candidat En Marche ! : « Tous ceux qui ont échoué en France depuis trente ans sont avec Emmanuel Macron. » Moins d’une heure après cette annonce, Dominique Jamet, le vice-président de Debout La France, a annoncé sur Twitter sa démission du parti.

La présidence du Front national pose problème. Marine Le Pen a décidé de quitter la présidence de son parti le temps de la campagne du second tour. Le vice-président Jean-François Jalkh a d’abord assuré l’intérim mais a dû renoncer trois jours plus tard, des propos négationnistes tenus en 2000, dans lesquels il mettait en doute l’utilisation du gaz Zyklon B dans les camps de concentration, ayant refait surface. Il a finalement été remplacé par le maire d’Hénin-Beaumont et eurodéputé, Steeve Briois. Cette nouvelle nomination a aussi a créé la polémique : Steeve Briois est en attente de jugement pour provocation à la haine raciale. Il avait dans un tweet fait un lien entre migrants et agressions sexuelles.

Manifestations après le premier tour.  L’annonce du résultat Macron-Le Pen, pour le second tour de l’élection présidentielle, a provoqué des mouvements de foules dans la nuit du 23 au 24 avril. Quelques centaines de personnes sont descendues dans les rues de Paris, Rennes, Nantes et Tours. Ces manifestations ont donné lieu à des confrontations avec les forces de l’ordre et plusieurs interpellations. Par la suite, plusieurs rassemblements « ni Le Pen ni Macron » ou anti-FN ont eu lieu dans plusieurs villes de France dans la journée du 27 avril. Plusieurs lycées parisiens ont notamment été bloqués.

Macron et Le Pen en visite à Whirlpool. Les deux candidats au second tour de la présidentielle ont rendu visite aux salariés en grève de l’usine Whirlpool, à Amiens, mercredi 26 avril. Emmanuel Macron avait prévu de commencer sa journée en rendant visite aux représentants syndicaux. Marine Le Pen a décidé à l’improviste de le doubler et s’est rendue directement sur le site de l’usine pour rencontrer les salariés. Le candidat d’En Marche! s’y est rendu après sa réunion avec les représentants syndicaux. La candidate du Front national a été accueillie par des militants FN et des salariés avec lesquels elle a fait des selfies alors que son concurrent a essuyé les sifflets des employés mais a pu dialoguer avec eux plus d’une heure.  Les syndicats ont dénoncé une récupération politique de la part des deux candidats.

Fin d’antenne pour Audrey Pulvar et Pierre-Emmanuel Barré. Le Parisien a annoncé, mardi 25 avril, la suspension d’Audrey Pulvar par CNews. Motif de cette suspension : la signature d’une pétition lancée par un mouvement féministe en faveur du vote pour Macron. « À partir du moment où on sait qu’elle va voter Macron, elle sort de son devoir de réserve », a justifié la chaîne. Un tweet de Florian Phillipot en a été le déclencheur, dans lequel il dénonçait : « Pétition contre MLP signée par Audrey Pulvar, qui anime des émissions politiques sur @cnews. Ça pose un vrai problème d’impartialité. » Pierre-Emmanuel Barré, humoriste pour France inter, a quant à lui fait le buzz sur les réseaux sociaux mercredi 26 avril. Il a publié une vidéo de la chronique qu’il devait faire le jour même à la radio mais qui lui a été refusée. Dans cette chronique il revendiquait son abstentionnisme au premier tour et montrait fortement son dégoût pour les deux candidats à la présidentielle. Sa vidéo a été vue plus de quatre millions de fois. Il a, dans la foulée, donné sa démission.

France

Hommage de la nation au policier tué sur les Champs-Élysées. Les autorités civiles, policières et militaires ont rendu hommage au policier Xavier Jugelé, assassiné la semaine précédente par un fondamentaliste islamiste sur l’avenue des Champs-Elysées. Dans la cour de la Préfecture de police de Paris, François Hollande a sommé son successeur de donner « les ressources budgétaires nécessaires pour recruter les personnels indispensables à la protection de nos concitoyens ». Dans cette atmosphère grave, le chef de l’État en a donc appelé aux finalistes de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, tous deux présents dans la cour d’honneur. Xavier Jugelé a été élevé au rang de capitaine et fait chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume. Les deux gardiens de la paix blessés ont été nommés chevaliers de l’ordre national du mérite. À la même heure, une minute de silence a été observée dans les commissariats.

L’État verse 15 000 euros aux parents de la mineure partie en Syrie. Le conseil d’État a condamné, mardi 25 avril, l’État à verser 15 000 euros aux parents de la mineure partie en Syrie, au motif de « négligence des services de police ». En novembre 2013, cette mineure de 17 ans avait réussi à embarquer à destination d’Istanbul pour rejoindre la Syrie, alors qu’elle était activement recherchée depuis qu’elle avait quitté le domicile de ses parents en juin 2013. Ces derniers ont donc saisi le conseil d’État, la mineure ayant pu monter à bord d’un avion bien qu’elle était fichée. Selon la lutte antiterroriste il y aurait 460 mineurs français dans cette zone. La loi du 3 juin 2016 a restauré l’obligation d’une autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés de leurs parents.

Peugeot peut-être mêlé au Dieselgate. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris le 7 avril contre X, pour « tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l’homme ou de l’animal ». L’information a été dévoilé lundi 24 avril. Le groupe PSA a dit « respecter les réglementations dans tous les pays où il opère ». Après Volkswagen, Renault et Fiat-Chrysler, il est le quatrième constructeur automobile à être mis en cause pour des affaires de tricherie avec les moteurs diesel.

Nantes : la grève des éboueurs prend fin. Les agents de la collecte des déchets de Nantes Métropole ont voté la reprise du travail mardi 25 avril. Depuis près d’un mois, les poubelles s’entassaient sur les trottoirs de la métropole nantaise. En cause, le refus de Johanna Rolland, maire de Nantes, d’ouvrir des négociations sur la nouvelle organisation de la collecte. Les éboueurs s’étaient mis en grève au début du mois d’avril pour dénoncer la suppression de 24 postes et le remplacement du système du « fini-parti » par une journée de travail de 7h. Les syndicats FO et CGT des agents de collecte ont été reçus lundi 24 avril par la maire de Nantes. Des négociations se sont ouvertes mercredi 26 avril pour revoir la future organisation de la collecte, prévue pour entrer en vigueur le 1er octobre 2017.

Monde

De nouveaux morts au Venezuela. Trois personnes ont été tuées lors des mouvements de protestations contre le président vénézuélien Nicolas Maduro, lundi 24 avril, et deux autres mercredi 26 avril. Le bilan des manifestations anti-Maduro s’élevait vendredi 28 avril à 29 morts depuis le début du mois. L’Organisation des États américains a décidé de convoquer les ministres des Affaires étrangères des pays voisins pour examiner la situation du Venezuela. Les autorités vénézuéliennes ont immédiatement répondu par leur intention de quitter l’organisation.

Seize migrants sont morts en mer Égée. Un bateau de migrants a fait naufrage, lundi 24 avril, au large de l’île de Lesbos, en face des côtes turques. L’embarcation, qui a coulé pour des raisons encore inconnues, transportait 25 passagers. Seize personnes, dont deux enfants, sont mortes noyées dans le naufrage. Deux femmes, dont une enceinte, ont pu être sauvées. Elles sont originaires du Cameroun et de RDC. Le 24 mars, 11 migrants syriens étaient morts dans la même zone. Ces drames migratoires ont coûté la vie à plus d’un millier de migrants en mer Égée depuis 2015. Le nombre de migrants empruntant cet itinéraire s’est néanmoins réduit depuis l’accord conclu entre la Turquie et l’UE en mars 2016.

Arkansas : Quatre détenus exécutés en huit jours. L’État américain, qui pratique encore la peine de mort sous injections létales, souhaitait exécuter huit condamnés en onze jours. La justice américaine a cependant fait barrage à quatre d’entre elles. Les prisons de l’Arkansas n’avaient pas exécuté de prisonniers depuis 2005. Asa Hutchinson, le gouverneur de l’État, a expliqué cette précipitation par le fait qu’un des produits présents dans l’injection se périmera très bientôt. Cet événement a entraîné de nombreuses mobilisations internationales de la part des opposants à la peine de mort.


États-Unis: double exécution en Arkansas, une… par LEXPRESS

Dix ans de prison pour Ahmed Abba. Le journaliste, correspondant de RFI à Maroua, au Cameroun, a échappé à la peine de mort, lundi 24 avril. Il a été condamné à une peine de dix de prison et à une amende d’environ 85 000 euros pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme » et « blanchiment d’actes de terrorisme » au profit des djihadistes de Boko Haram. Depuis son arrestation en juillet 2015, il n’a cessé de clamer son innocence. Son procès, qui s’est ouvert le 29 février 2016, n’a toujours pas permis de rassembler de véritables éléments de preuve. Amnesty International a dénoncé un « procès injuste ». Les avocats de la défense et RFI ont annoncé leur intention de faire appel.

Des sanctions pour des scientifiques syriens. Suite à l’attaque chimique de Khan Cheikhoun en Syrie, dans laquelle plus de 80 personnes ont perdu la vie le 4 avril, les États-Unis ont décidé, le 24 avril, de sanctionner 270 scientifiques pour leur participation à la conception de l’arme chimique. Selon les États-Unis, « ces 271 employés ont une expertise en chimie (…) et/ou ont travaillé au programme des armes chimiques depuis au moins 2012 ». Tous ces scientifiques travaillaient au Centre de recherches et d’études scientifiques de Syrie (SSRC). Le Trésor américain a annoncé des sanctions financières notamment en gelant les avoirs que les scientifiques auraient pu avoir aux États-Unis. Il leur a également été interdit d’utiliser le système financier américain.

March for science autour du monde. Pour la Journée de la Terre, le 22 avril, des milliers de scientifiques ont manifesté contre l’administration Trump et en particulier contre ses mesures qui remettent en cause la discipline scientifique. Les « marches pour la science » ont été organisées dans près de 500 villes et dans le monde entier ; en France, en Angleterre, aux États-Unis et même au Ghana. À Paris, la marche a réuni plus de 5 200 personnes selon les organisateurs. Ils se sont d’ailleurs succédé sur une tribune pour parler de « l’indépendance de la recherche », du « dialogue science-société » et de la « rationalité face aux opinions ».

Réunion de crise des sénateurs américains. Le gouvernement Trump a organisé, le 26 avril, avec tous les sénateurs, à la Maison Blanche, une réunion concernant la Corée du Nord. Le contenu est resté secret, mais ce fut l’occasion de montrer l’importance des rivalités et des tensions qui se sont accentuées de semaine en semaine. Donald Trump n’a pas hésité à menacer la Corée du Nord de sanctions suite à ses essais nucléaires. Cette dernière avait riposté en disant qu’elle n’hésiterait pas à couler les navires américains. « L’approche du président (Donald Trump) consiste à faire pression sur la Corée du Nord en vue d’un démantèlement de ses programmes nucléaire, de missiles balistiques et de prolifération en resserrant les sanctions économiques et en poursuivant la voie diplomatique avec nos alliés et nos partenaires régionaux », ont expliqué les sénateurs.

Mort de Jonathan Demme. Le réalisateur Jonathan Demme est décédé le 26 avril, à l’âge de 73 ans, suite à un cancer de l’œsophage. Connu pour ses films comme Le silence des agneaux et Philadelphia, Demme est l’un des trois réalisateurs à avoir gagné le « big five » (les cinq meilleurs Oscars pour un seul film : Le silence des agneaux en 1991). Lors de son enterrement, sa femme a demandé à ses admirateurs d’offrir des dons en son nom à l’association de défense des immigrés Americans for immigrant justice « plutôt que des fleurs ».

Sports

Le rugby français en finale. L’ASM s’est imposée 27-22 face aux Irlandais du Leinster dimanche 23 avril et s’est qualifiée pour la finale de la Champions Cup. Les Clermontois avaient marqué leur avance en première période et ont assuré leur victoire avec deux drops de Camille Lopez en seconde période. Après deux défaites contre le Leinster, Clermont a finalement réussi à venir à bout de la province irlandaise. L’ASM affrontera les Anglais de Saracens en finale à Edimbourg, le 13 mai. Du côté du Challenge européen, le Stade Français a battu Bath 28-25 et s’est qualifié pour la finale et affrontera les Anglais de Gloucester, tombeurs de La Rochelle, le 12 mai.

Rafael Nadal remporte son 10e Monte-Carlos. Rafael Nadal a remporté le tournoi Masters 1000 de Monte-Carlo pour la dixième fois de sa carrière, dimanche 23 avril. Il est venu à bout de son compatriote Albert Ramos-Vinolas (6-1 ; 6-3) lors de la finale. Il n’a affronté aucun membre du top 10 au cours de ce tournoi. Son objectif désormais : remporter une dixième fois les tournois de Barcelone et de Roland-Garros. Le Majorquin est également devenu le joueur le plus titré sur terre battue avec 50 titres en simple, devant l’Argentin Guillermo Vilas.

L’Equipe de France de Fed Cup maintenue dans l’élite. Les joueuses de l’équipe de France de Fed Cup, emmenées par Yannick Noah, sont venues à bout de l’Espagne (4-0) dans le barrage de maintien dans le groupe mondial 1. Kristina Mladenovic a remporté ses deux matchs en ne concédant que trois jeux au total face à Silvia Soler Espinosa (6-0, 6-1) puis Sara Sorribes Tormo (6-1, 6-1). Pauline Parmentier a également apporté un point, de même qu’Alizé Cornet et Amandine Hesse en double. Océane Dodin, qui avait refusé la sélection de Yannick Noah, encourt des sanctions de la part de la Fédération française de tennis.

Le Clásico pour le Barça. Le Real Madrid recevait le FC Barcelone dimanche 23 avril au stade Santiago Bernabeu pour le 233e Clásico du football espagnol. Les hommes de Luis Enrique l’ont emporté au terme d’un match fou et grandiose 3-2. Le Real Madrid, réduit à 10 après l’expulsion de son capitaine Sergio Ramos, a cru tenir le match nul après l’égalisation de James Rodriguez à la 85e minute. Mais Lionel Messi, auteur d’un doublé, a donné la victoire aux Blaugrana au terme d’une contre-attaque dans les ultimes secondes. A l’issue du match, les deux équipes étaient à égalité en tête du championnat avec 78 points chacune, mais le Real Madrid a disputé un match en moins.

L’OL et le PSG en ballotage favorable en Ligue des champions féminine de football. Après les matchs des demi-finales aller, les deux équipes françaises ont pris un avantage sur leur adversaire. Les Lyonnaises ont battu les joueuses de Manchester City chez elles sur le score de 3-1 grâce à des buts de Kumagai, Marozsan et Le Sommer. Les Parisiennes ont vaincu les joueuses du FC Barcelone, également sur le score de 3-1 et à l’extérieur.

Les judokas françaises championnes d’Europe. L’équipe de France féminine de judo a remporté l’or face à la Pologne dimanche 23 avril, à Varsovie. Les Françaises Amandine Bouchard, Hélène Receveaux, Margaux Pinot, Marie-Ève Gahié et Émilie Andéol ont arraché le titre européen face aux Polonaises en leur infligeant une défaite 5 à 0. Elles ont décroché quatre victoires par ippon, la prise de judo qui permet de gagner immédiatement avant la fin du temps réglementaire. Les Bleues ont permis de conclure cette semaine sur une bonne note après la défaite des messieurs qui, sans Teddy Riner, ont échoué collectivement au pied du podium après n’avoir décroché que deux médailles d’argent en individuel.

Une française championne d’Europe en gymnastique. Coline Devillard, 16 ans, a décroché la médaille d’or en saut aux championnats d’Europe de gymnastique samedi 22 avril. La Française participait pour la première fois à une grande compétition internationale et était la seule Française en lice pour la finale. Le deuxième titre français lors de ces championnats a été remporté par Mélanie de Jesus Dos Santos, 17 ans, médaillée de bronze au concours général. Les gymnastes françaises n’avaient jamais remporté de titres européens et n’avaient pas eu de place sur le podium du concours général depuis 2005.


Coline Devillard sacrée championne d’Europe de… par francetvsport

Valverde brille sur la Doyenne des classiques. Alejandro Valverde, de l’équipe Movistar, a remporté la course cycliste Liège-Bastogne-Liège, dimanche 23 avril, au terme des 258 kilomètres et de leurs 4 000 mètres de dénivelé positif, quatre jours seulement après avoir remporté la Flèche Wallonne. Décidément maître des routes belges, l’Espagnol a tenu à saluer la mémoire de son ami Michele Scarponi, décédé dans un accident de la route, dans le week-end (lire ci-dessous).  La doyenne des classiques fêtait pour l’occasion ses 125 ans d’existence. À 37 ans, c’est la quatrième victoire de Valverdesur cette course ; le coureur est également le plus vieux vainqueur de Liège-Bastogne-Liège.

Mort de Michele Scarponi. Le cycliste Italien de 37 ans est décédé samedi 22 avril, en Italie. Scarponi s’entraînait pour le Tour d’Italie qui débute le 5 mai, lorsqu’il a été percuté par un van. Les médecins sur place ont déclaré sa mort, immédiatement après le choc. Lors de son enterrement, mardi 25 avril, ses collègues coureurs ont fait part de leur inquiétude sur l’attitude des automobilistes, au comportement parfois dangereux lorsqu’ils passent près des cyclistes. En janvier 2016, six cyclistes de l’équipe Giant-Alpecin avaient été percutés par une voiture en sortant d’un entraînement en Espagne, sans être gravement blessés.

Pin It on Pinterest

Share This