(Photo : Le Président Emmanuel Macron au centre culturel Alb’Oru, à Bastia, le 7 février. BENOIT Tessier / AFP PHOTO / POOL)

SEMAINE DU 3 AU 9 FÉVRIER 2018.

FRANCE

La réponse ferme du président Macron aux nationalistes corses. Emmanuel Macron est resté ferme lors de son discours, mercredi 7 février, à Bastia, devant les nationalistes corses. Il n’a pas répondu aux propositions d’autonomie de la Corse faites par Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. Les deux patrons de l’exécutif corse revendiquaient notamment une mention spécifique de l’île dans la Constitution, une co-officialité de la langue corse, un statut de large autonomie fiscale… Le président a seulement mentionné dans son discours la mention de la Corse dans la Constitution. Les nationalistes ont promis de faire redescendre les Corses dans la rue pour exprimer leur mécontentement.

Législatives à Belfort et au Val d’Oise, les Républicains vainqueurs. Les deux candidats LR Antoine Savignat et Ian Boucard ont remporté le second tour des législatives partielles dans le Val-d’Oise (51,4%) et à Belfort (59%) face à deux candidats de la République En Marche . Le président du parti vainqueur Laurent Wauquiez s’est félicité du « désaveu » infligé au Président. Une victoire qui reste à nuancer puisque le taux d’abstention s’est élevé à 80 % dans le Val d’Oise et 74% à Belfort.

Vague de froid en France, situation urgente pour les sans-abris. Depuis lundi 5 février, de fortes chutes de neige ont touché une grande partie de la France, s’accompagnant de températures bien en dessous de zéro. Il faut remonter jusqu’à l’hiver 2013 pour comparer un tel épisode neigeux, qui a entraîné de grosses complications de transport mais aussi de sécurité. En région Ile-de-France, l’État a mis en place le plan « Grand froid » afin d’accueillir d’urgence les sans-abris. Cependant, plusieurs avocats de Paris, avec l’aide d’associations, ont adressé au procureur de Paris une liste de près de 128 mineurs toujours isolés étant en « danger grave et immédiat pour leur santé physique et psychique ».

Des agriculteurs toulousains obtiennent gain de cause. Les agriculteurs toulousains ont lancé plusieurs blocus sur la rocade et les axes autoroutiers importants de la ville, mercredi 7 février, pour protester contre la réforme des subventions de l’Union Européennes pour les zones agricoles défavorisées, touchant particulièrement le département du Tarn-et-Garonne. Les agriculteurs s’étaient déjà mobilisés la semaine précédente en paralysant la ville rose. Le ministère de l’Agriculture a annoncé revoir les simulations pour l’Occitanie en y ajoutant plusieurs critères. Cette révision permettrait à 345 nouvelles communes d’entrer dans les critères européens par rapport aux plans initiaux qui en excluaient 500.

Notre-Dame-des-Landes : la route des chicanes est dégagée. La route des chicanes interdite à la circulation depuis novembre 2012 a été officiellement dégagée vendredi 26 janvier, a annoncé Nicole Klein préfète de la région Pays de la Loire. La route départementale était obstruée sur environ 3 kilomètres par divers obstacles (pneus, épaves de véhicules, barricades en tout genre). Après l’abandon du projet d’aéroport, les opposants au projet ont commencé, dès lundi 5 février, à nettoyer la zone. Une minorité d’opposants a cependant contesté ce démantèlement, revendiquant un « lieu de vie ». Les travaux de réfection de la chaussée prendront une dizaine de jours, avant que la route soit rouverte à la circulation, a annoncé la préfecture.

Une centaine de djihadistes français arrêtés. Une centaine de djihadistes de nationalité française ont été arrêtés par les forces Kurdes, a annoncé, mercredi 7 février, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Ces Français de l’organisation État Islamique sont depuis détenus en Syrie. Jean-Yves Le Drian a aussi annoncé que ces djihadistes ne seraient pas rapatriés en France mais qu’ils seraient « jugés par les autorités judiciaires locales ».

Jean-Marie Le Pen exclu du FN mais toujours Président d’honneur. La justice a décidé, vendredi 9 janvier, de confirmer l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front national, mais de lui laisser son titre de Président d’honneur. L’homme politique français s’était fait exclure le 20 août 2015. Ses propos polémiques sur le Maréchal Pétain ou les chambres à gaz avaient contribué à cette exclusion. Cette décision de la Cour d’appel représente une « aberration » pour Marine Le Pen. Son père aura le droit d’assister à toutes les réunions des instances dirigeantes.

Palmarès du guide Michelin 2018. Lundi 5 février, le guide Michelin a décerné la liste des restaurants primés en France. Au total, ils sont 621 étoilés pour cette nouvelle édition, soit cinq de plus qu’en 2017. Ce résultat compte notamment de nombreux chefs étrangers, d’origine japonaise, libanaise ou encore canadienne. Peu de femmes ont été récompensées lors de cette cérémonie.

MONDE

Accord budgétaire aux États-Unis. Le deuxième shutdown n’aura duré qu’un peu plus de huit heures, vendredi 9 février, aux États-Unis. Le temps pour le Congrès américain de parvenir à un accord budgétaire a minima, le texte ratifié par Donald Trump prolongeant jusqu’au 23 mars le financement de l’administration fédérale. C’était la seconde fois en trois semaines que le Sénat américain décidait d’ajourner ses travaux avec le risque d’une paralysie partielle de l’administration.

Merkel vers un quatrième mandat de chancelière. Un accord pour la formation d’un gouvernement de coalition a été conclu, mercredi 7 février, en Allemagne. Le parti conservateur d’Angela Merkel et les sociaux-démocrates ont trouvé un compromis, après quatre mois et demi de négociations. Cet accord a amené à de nombreuses concessions. Les ministères de l’Économie, des Finances et des Affaires Étrangères ont été attribués à des sociaux-démocrates, tandis que le ministère de l’Intérieur sera désormais sous le contrôle de la droite. De même, Martin Schulz, à la tête du SPD, a obtenu qu’une clause de réévaluation du contrat de coalition au bout de deux ans soit incluse dans l’accord. Les militants du SPD vont devoir se prononcer d’ici à fin février sur cet accord.

Attaque à caractère raciste en Italie. Luca Traini a tiré des coups de feu sur six Africains, samedi 3 février, dans la commune de Macerata (au centre de l’Italie). Avant d’être embarqué par les forces de l’ordre, l’homme d’extrême droite a fait un salut nazi et crié « Viva Italia ! ». Les enquêteurs ont découvert que l’homme de 28 ans avait des relations avec le parti souverainiste italien La Ligue du Nord. Ils ont aussi retrouvé un exemplaire de Mein Kampf au domicile du suspect. Pour expliquer son geste, Luca Traini a dit voulu venger la mort d’une jeune italienne, tuée, d’après des éléments de l’enquête, par une personne d’origine étrangère.

En Pologne une loi mémorielle négationniste approuvée par le président. Le président polonais Andrezej Duda a annoncé mardi 6 février qu’il signera la loi dissociant l’État polonais des crimes commis par les nazis dans le pays pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette loi extrêmement critiquée, notamment par Israël et les États-Unis, prévoit des amendes et des peines de prison allant jusqu’à trois ans. « Cette loi n’a aucun sens, a dénoncé le premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou. Et je m’y oppose fermement. L’histoire ne peut être modifiée et nul n’a le droit de nier l’Holocauste. » Une proposition de loi a été présentée mercredi au parlement israélien. Elle introduit une peine de cinq ans de prison pour ceux qui « réduisent ou nient le rôle de ceux qui ont aidé les nazis dans les crimes commis contre les Juifs ».

Seize migrants décédés repêchés en mer entre le Maroc et l’Espagne. Les corps de 16 personnes ont été retrouvés au large des côtes marocaines, samedi 3 février. La traversée entre le Maroc et l’Espagne est devenue une route de plus en plus empruntée par les migrants. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 1 279 migrants clandestins ont tenté d’entrer en Espagne au cours du mois de janvier 2018. Depuis le début de l’année, 243 migrants ont disparu ou péri en mer Méditerranée.

Séisme de grande envergure à Taïwan. Un séisme de magnitude 6,4 a frappé Taïwan, mardi 6 février. Il s’agit du plus violent depuis des décennies. Les secousses ont eu lieu à 23h50 à l’est de l’île et ont provoqué la mort de dix personnes. Plus de 250 personnes ont aussi été blessées et les autorités comptaient au moins 66 disparus vendredi 9 février. Le séisme a entraîné la chute de plusieurs bâtiments et notamment celle d’un complexe résidentiel dans lequel une trentaine de personnes étaient encore bloquées. Le complexe, appelé Yun Tsui, est incliné à cinquante degrés et menace de s’effondrer à tout moment.

Deux morts lors d’une opération militaire au Liban. Une opération militaire anti-terroriste a fait deux morts, dans un quartier de Tripoli, au Nord du Liban, dimanche 4 février, dans la soirée. Les militaires ont lancé un assaut afin de capturer, selon le communiqué de l’armée, un terroriste. L’opération a fait deux morts, l’homme recherché et un militaire libanais. Tripoli, deuxième plus grande ville du pays, est située à côté de la frontière syrienne et est touchée par le conflit entre les forces de Bachar-al-Assad, l’État islamique et les forces démocratiques.

Wall Street en crise. La bourse de New York a vu, jeudi 8 février, ses indices chuter de plus de 10% depuis son record du 26 janvier. Le Down Industrial Average, qui regroupe 30 grands noms de Wall Street, a perdu 4,15%. De son côté le S&P 500, qui rassemble les 500 plus grandes entreprises cotées aux États-Unis, a reculé de 3,75%. Après plusieurs mois de bonne santé économique les investisseurs se sont soudainement inquiétés d’une possible accélération de l’inflation et d’une remontée des taux d’intérêts de la banque centrale américaine. Cette chute, la plus forte depuis 2011, a entraîné dans son sillage les bourses asiatiques. Les principales places boursières européennes ont été moins affectées.

SPORTS

JO : les deux Corées réunies pour ouvrir Les Jeux Olympiques d’hiver. La ville sud-coréenne de Pyeongchang accueille les 23e Jeux Olympiques d’hiver. Lors de la cérémonie d’ouverture, vendredi 9 février au stade olympique, les deux délégations coréennes ont défilé sous le drapeau de « United Korea ». La sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a serré la main au président sud-coréen et lui a transmis une invitation à venir rencontrer son frère, à Pyongyang. Au total, 2 900 athlètes se battront pour 102 médailles dans 15 disciplines différentes. Le double champion olympique à Sotchi, Martin Fourcade, est le porte-drapeau de la délégation tricolore, qui compte 108 athlètes.

Six Nations : l’Irlande crucifie les Bleus à la dernière seconde. Le premier match de l’ère Brunet s’est soldé sur une défaite. Dominé tout le long de la rencontre, le XV de France avait réussi à bien tenir défensivement et avait même réussi à mener au score sur sa seule offensive grâce à un essai de Teddy Thomas. Mais un drop de plus de 40 mètres de Jonathan Sexton, trois minutes après le temps réglementaire, a éteint les espoirs français (13-15). Le prochain match pour les Bleus est programmé dimanche 11 février en Écosse.

Coupe Davis : La France bat les Pays-Bas et rejoint l’Italie en quart de finale. Tenants du titre, les Bleus se sont imposés non sans trembler contre de solides Hollandais (3-1) au premier tour de la coupe Davis disputée à Albertville. Vendredi 2 février pour la première journée, les joueurs de Yannick Noah ont joué sur courant alternatif. Appelé de dernière minute pour honorer sa première sélection, Adrian Mannarino n’a pas vu le jour face à De Bakker avant que Richard Gasquet ne remette l’équipe dans le droit chemin face à Robin Haas. Le lendemain, le double Herbert-Mahut a donné l’avantage à la France en quatre sets. Le troisième point synonyme de qualification est venu d’Adrian Mannarino. Au bout d’un combat de plus de quatre heures de jeu et cinq sets très disputés, le 25e joueur mondial a donné le droit à la France d’affronter l’Italie en quart de finale du 6 au 8 avril 2018.

Super Bowl : Les Eagles domptent les Patriots. Les Philadelphia Eagles ont battu les New England Patriots (41-33) et remporté le Super Bowl pour la première fois de leur histoire. Le légendaire quarter-back de New England Tom Brady n’a donc pas gagné de sixième Super Bowl, il s’agissait de sa troisième défaite en finale de NFL. Nick Foles a lui connu une soirée exceptionnelle. Remplaçant au début de la saison, il a profité de la blessure du quarterback titulaire pour s’imposer. Il a su guider les Eagles vers le titre tant attendu et a été récompensé par le trophée de MVP du Super Bowl. Ce match spectaculaire a été regardé par plus de 100 millions de téléspectateurs et c’est Justin Timberlake qui a assuré le fameux show de la mi-temps.

Coupe de France de football : PSG-OM en quart de finale. Le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille se retrouveront en quart de finale de la Coupe de France au Parc des Princes, le 28 février 2018, seulement trois jours après leur choc au sommet en Ligue 1. En huitième de finale de la coupe de France, mardi 6 février, les Parisiens ont facilement éliminé Sochaux (4-1) et les Marseillais ont marché sur Bourg-en-Bresse (9-0). Les autres affiches verront s’opposer Lyon et Caen, Chambly jouera contre Strasbourg et Les Herbiers accueilleront Lens.

Ligue 1 : Monaco renverse Lyon. Le choc de la 24e journée a été spectaculaire dimanche 4 février. Rapidement mené de deux buts et réduits à dix toute la seconde période, Monaco a renversé la situation pour s’imposer 3 buts à 2 face à Lyon et relancé totalement le championnat. Les Monégasques sont passés devant leurs adversaires du soir et se sont emparés de la troisième place, à un point de l’OM. Les Marseillais ont fait le spectacle vendredi 2 février en battant Metz 6 buts à 3 au stade Vélodrome. Le lendemain, le PSG s’est facilement imposé à Lille (3-0) et reste solide leader avec 11 points d’avance en tête du championnat.

F1 : Les “Grid Girls” remplacées par des enfants. Les jeunes pilotes de kart ou de formule junior vont remplacer les jeunes femmes appelées Grid Girls sur les grilles de départ dès la saison prochaine de Formule 1, Formule 2 et Formule 3. Le directeur général des opérations commerciales de la F1 a déclaré ressentir « le sentiment que cette coutume ne fait pas écho à nos valeurs, et qu’elle est clairement en contradiction avec les normes sociétales modernes ». Les Grid Girls ont réagi via Twitter à l’annonce de leur mise à l’écart de la Formule 1 : « C’est ridicule que des femmes qui affirment « se battre pour les droits des femmes » disent aux autres ce qu’elles devraient faire ou ne pas faire. On nous empêche de faire un travail que nous aimons et dont nous sommes fières. »

Pin It on Pinterest

Share This