(Des Yéménites manifestent contre le décret anti-immigration de Donald Trump dans le quartier de Brooklyn à New-York le 2 février 2017. Spencer PLATT/Getty Images/AFP.)

Semaine du 28 janvier au 4 février

Monde

Trump entretient la polémique. Le président des États-Unis a promulgué un nouveau décret contre l’immigration le 27 janvier. Le document interdit l’entrée sur le territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans. De nombreuses manifestations ont eu lieu dans des aéroports partout dans le monde. Air France a été critiquée pour son respect du décret et la compagnie Emirates a dû ajuster ses équipages. Cette prise de position compromet aussi la cérémonie des Oscars puisque certains étrangers comme le réalisateur iranien Asghar Fahradi ne pourront être présents. L’ex-président Obama a dénoncé toute discrimination fondée “sur la croyance ou la religion” et, pendant ce temps, Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, a promis de continuer à accueillir les réfugiés. La ministre de la Justice états-unienne, Sally Yates a été limogée pour sa prise de position, elle a été remplacée par le conservateur Dana Boente. Au cœur du tumulte médiatique lié au décret, le président a proposé son candidat pour la Cour Suprême : Neil Gorsuch. S’il est confirmé par le Sénat, le juge apportera une majorité conservatrice à la Cour suprême. Enfin, Steve Bannon, ex-patron du site ultra-conservateur Breitbart et conseiller du Président a été nommé au conseil national de sécurité, organisation qui impulse la politique étrangère. Les décisions impulsives et très conservatrices du nouveau président ont déjà créé des scissions dans les rangs des Républicains et beaucoup ont appelé à une destitution.

Le Canada frappé par le terrorisme. Un homme a ouvert le feu dans une mosquée de la ville de Québec, dimanche 29 janvier. Le bilan faisait état de six personnes décédées dont un ressortissant français et de huit blessés. L’auteur présumé de cet attentat s’est rendu aux autorités. Il s’agit d’un étudiant canadien de l’université de Laval, située à quelques rues de la scène de crime. Cette mosquée avait déjà été la cible d’actes islamophobes en juin 2016. Une tête de cochon avait été déposée devant le lieu de culte. Après cet attentat, de nombreux rassemblements d’hommage ont eu lieu au Canada et dans le monde, comme à Paris, place du Québec.

Démonstration de force iranienne. Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni en urgence, mardi 31 janvier, suite au tir d’un missile balistique de moyenne portée iranien le 29 janvier dernier. Si Israël considère cet acte comme une « violation flagrante » de la résolution 2231 des Nations unies, qui « appelle l’Iran à ne pas entreprendre d’activités liées aux missiles balistiques, conçus pour être capables de lancer des armes nucléaires », les États-Unis, la France et le Royaume-Uni sont restés prudents. Certains leaders occidentaux ont affiché leur inquiétude, jugeant le tir comme « inacceptable », sans toutefois accuser l’Iran de violer la résolution 2231. Donald Trump a affirmé qu’il serait plus ferme que son prédécesseur à l’encontre de Téhéran.

Raid américain contre Al-Qaïda au Yémen. Dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 janvier, les États-Unis ont procédé à une attaque au sol dans la province d’Al-Baïda, dans le centre du Yémen. L’opération, préparée depuis des mois, avait pour objectif l’élimination de chefs locaux liés à Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) ainsi que la collecte de documents et de matériel informatique appartenant à l’organisation. Selon l’armée américaine, un soldat américain et 14 djihadistes auraient été tués. Le dernier bilan des responsables locaux faisait état d’au moins 57 morts dont 16 civils.

Manifestations monstres en Roumanie. Plus de 200 000 personnes sont descendues dans la rue dans tout le pays, dont 100 000 à Bucarest, la capitale, mercredi 1er février. Les Roumains dénoncent les mesures gouvernementales qui prévoient d’assouplir la législation anti-corruption. Les ambassades française, canadienne, allemande et américaine ont exprimé leur profonde inquiétude devant ce recul sur la lutte anti-corruption. Le premier ministre roumain a répondu que « la lutte contre la corruption est l’une des priorités du gouvernement ». La manifestation s’est achevée par des combats entre manifestants et forces de l’ordre. Deux gendarmes et deux manifestants ont été blessés lors de ces affrontements.

Les combats reprennent en Ukraine. Depuis plusieurs jours, la Crimée est en proie à de nouveaux combats armés. On a dénombré au moins 19 morts, militaires et civils confondus, près de la ville d’Avdiivka. Le service européen pour l’action extérieure (SEAE) a demandé l’arrêt des combats et dénoncé ce regain de violence. Le conseil de sécurité de l’ONU a également appelé à un cessez-le-feu immédiat. Une trêve avait été signée le 29 décembre 2016 pour l’arrêt des combats dans la région. La Crimée a été annexée en 2014 par les forces russes alors que l’Europe et Kiev s’opposaient à ce rapprochement jugé illégal.

Arrestations dans les rangs du FSB. Dmitri Doukoutchaïev, ancien hacker, et Sergueï Mikhaïlov, tous deux membres des services secrets russes, ainsi qu’un employé de la société russe Kaspersky Lab, ont été arrêtés et inculpés de trahison. Les trois hommes, tous spécialistes en sécurité informatique, sont accusés d’avoir communiqué des informations sensibles au renseignement américain. Ces arrestations viennent s’ajouter à plusieurs autres affaires qui touchent de près le FSB.

Étienne Tshisekedi est mort. L’opposant politique congolais est mort le 1er février 2017, à Bruxelles, à l’âge de 84 ans. Soutien de Mobutu Sese Seko dans les années soixante, M. Tshisekedi fonde l’Union pour la démocratie et le progrès social (UPDS) en 1982 et opposé à la dictature et, par la suite, au régime de la famille Kabila. N’ayant jamais réussi à atteindre le sommet du pouvoir et s’y maintenir, Étienne Tshisekedi était un acteur incontournable et populaire de la politique de la République Démocratique du Congo (RDC). Malade depuis plusieurs années, l’homme politique vivait entre sa résidence de Kinshasa et la Belgique.

National

François Fillon incriminé par de nouvelles affaires. Alors que l’enquête sur les possibles emplois fictifs de sa femme se poursuit, avec interrogatoires et perquisitions à sa permanence à l’Assemblée Nationale, le candidat Les Républicains à l’élection présidentielle a fait face à de nouvelles révélations. Invité au JT de TF1 le 26 janvier dernier, François Fillon a expliqué avoir employé ses enfants, Marie et Charles Fillon, avocats, pour des missions précises entre 2005 et juin 2007. Ces informations ont été démenties par FranceInfo le lendemain. Le 1er février, Le Canard Enchaîné révélait que Mme. Fillon aurait touché près de 930 000 euros brut entre 1988 et 2013 pour diverses activités. Le même jour, Le Monde et Mediapart dévoilait l’activité de consulting de François Fillon avec sa société 2F Conseil, potentiellement source de conflits d’intérêt. Ces nouvelles révélations entachent une nouvelle fois le candidat de la droite dont la cote de popularité n’a cessé de dégringoler.

Marine Le Pen rattrapée par les emplois fictifs. La présidente du Front National devait rembourser 298 400 euros avant mardi 31 janvier. Le Parlement européen a exigé cette somme pour recouvrer les salaires perçus par une assistante parlementaire soupçonnée de travailler avant tout pour le parti. Alors que Catherine Griset n’a pu apporter aucune preuve tangible d’un travail lié à l’institution européenne, Marine Le Pen a refusé de rembourser les sommes demandées jugeant que l’Union européenne avait violé l’État de droit.

Rassemblement difficile après la primaire de la Belle Alliance populaire. Benoît Hamon est sorti vainqueur du second tour de la primaire du PS et de ses alliés, organisé dimanche 29 janvier. Avec 58,71% des voix, il devient le candidat de l’Alliance pour la prochaine élection présidentielle. Manuel Valls a lui remporté 41,13% des voix. Mais la victoire de l’aile gauche du PS a été source de tensions. Menés par Christophe Caresche et Gilles Savary, respectivement députés de Paris et de Gironde, certains élus ont évoqué un « droit de retrait » de la campagne présidentielle dans une tribune publiée par Le Monde mardi 31 janvier. Dimanche soir, après la victoire de Hamon, les députés socialistes Alain Calmette et Marc Goua annonçaient déjà leur soutien à la candidature d’Emmanuel Macron. Pour de nombreux élus socialistes, Hamon devra revoir des points de son programme pour éviter l’implosion du PS.

Attaque au couteau sur un militaire à Paris. Un homme a attaqué, vendredi 3 février, un soldat en faction au carrousel du Louvre. D’après les autorités, l’homme était muni d’une machette et a crié « Allah Akbar » lors de son acte. Il s’est dirigé vers une patrouille de quatre militaires de la force sentinelle. Il aurait essayé de poignarder l’un d’entre eux avant qu’un soldat ouvre le feu. L’assaillant a été blessé et son pronostic vital est engagé. Le premier ministre, Bernard Cazeneuve, a déclaré qu’il s’agissait « visiblement » d’une « attaque à caractère terroriste ». De son coté, le Président de la République a « salué le courage et la détermination » des militaires. Par ailleurs, une deuxième personne a été interpellée mais les autorités sont restées prudentes quant à son implication. Le parquet antiterroriste a été saisi de l’affaire.

Mohamed Abrini mis en examen en France. Lundi 30 janvier, l’un des suspects-clé des attentats du 13 novembre 2015 a été mis en examen par les autorités françaises. Il a été remis par la Belgique aux enquêteurs français pour 24 heures, dans le cadre d’une coopération judiciaire entre les deux pays. Abrini a été entendu par les juges d’instruction au palais de justice de Paris. Il a, notamment, été mis en examen pour « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un assassinat ». En Belgique, il est également soupçonné d’être le troisième homme du commando des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Cela explique son incarcération dans une prison belge, qu’il a rejointe dans la journée, après son interrogatoire en France.

Serge Dassault condamné. Le 2 février, le PDG du groupe Dassault a été condamné à cinq ans d’inéligibilité et à deux millions d’euros d’amende pour fraude fiscale par le tribunal correctionnel de Paris. Serge Dassault avait été accusé par le Parquet national financier, d’avoir caché aux autorités fiscales des dizaines de millions d’euros sur des comptes de sociétés basés au Luxembourg et au Liechtenstein pendant quinze ans. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique avait quant à elle attaqué en justice le magnat industriel pour des omissions dans ses déclarations de patrimoine en 2014 et 2011. Serge Dassault a interjeté appel de sa condamnation dans la journée.

Climat d’insécurité en Nouvelle-Calédonie. La mort accidentelle d’un jeune homme de la tribu de Saint Louis, visé par un gendarme en octobre 2016 a déclenché de fortes rivalités en Nouvelle-Calédonie. Depuis, les affrontements se poursuivent entre les jeunes de la tribu et les forces de l’ordre. Samedi 27 janvier, ce sont, une nouvelle fois, des gendarmes et des automobilistes qui ont été visés par des tirs d’armes à feu et des caillassages. Des gendarmes ont été blessés alors qu’ils se trouvaient dans leurs véhicules blindés. La route principale 1 a dû être fermée pendant 36 heures. Lundi 3 janvier une réunion de plusieurs chefferies de Saint Louis, Wamytan et Moyatéa s’est tenue afin de tenter de trouver une solution pour sortir de cette violence. L’État a demandé aux coutumiers que les personnes responsables des tirs soient exclues de la tribu.

3, 8 millions de mal-logés en France. La Fondation Abbé Pierre a rendu son rapport annuel, mardi 31 janvier, sur l’état du mal-logement en 2017. Selon ce 22ème rapport, 3, 8 millions de personnes seraient mal logées et 12 millions de personnes connaîtraient des difficultés en France. Les données extraites de l’enquête Logement de l’Insee mentionnent des situations de crise comme la précarité énergétique, le surpeuplement ou encore un risque d’expulsion locative. La fondation avait invité cinq des candidats à la présidentielle, de Jean-Luc Mélenchon à François Fillon, afin qu’ils énoncent leurs propositions sur le logement à l’occasion de la publication du rapport. Marine Le Pen n’était pas invitée.

Un cinéaste espagnol au Festival de Cannes. Le réalisateur Pedro Almodóvar présidera le jury du Festival de Cannes pour sa 70e édition du 17 au 28 mai 2017. Connu pour des films comme Tout sur ma mère ou La Piel que habito, il a été nommé cinq fois pour la Palme d’or mais ne l’a jamais remportée. Il succédera au réalisateur australien de Mad Max, George Miller.

Sports

Les Français champions du monde de handball, fin de l’affaire des matchs truqués. L’Équipe de France de handball a remporté dimanche 29 janvier, à Paris, la finale du championnat du monde de handball face à la Norvège. Les Experts n’ont laissé aucune chance à la sélection norvégienne en s’imposant sur le score de 33-26. C’est le sixième sacre mondial des Bleus, qui conservent donc leur titre, remporté deux ans plus tôt au Qatar en 2015. L’équipe, entraînée par Didier Dinart, a survolé le tournoi organisé chez elle, sans concéder une seule défaite. Les Experts ont été reçus lundi 30 janvier au palais de l’Elysée. Le président François Hollande a salué la “passion” et la “fierté” de l’équipe. Mercredi 1er février, les frères Nikola et Luka Karabatic, tous deux impliqués dans l’affaire des paris suspects, ont vu la cour d’appel de Montpellier les condamner en appel à une peine de 2 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende.

Les trentenaires rois de l’Open d’Australie. L’Open d’Australie a pris fin dimanche 29 janvier. Chez les dames, Serena Williams s’est imposée devant sa sœur, en deux manches (6-4, 6-4) et reprend la tête du classement mondial. Elle remporte son 23e Grand Chelem, et devient la nouvelle recordwoman de titres majeurs en simple de l’ère Open, détrônant l’Allemande Steffi Graf. Chez les hommes, la finale opposait Roger Federer à Rafael Nadal, un classique qui a tenu toutes ses promesses. Le Suisse est venu à bout de l’espagnol en 3h37 de jeu, et en cinq manches (6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3). Avec cette 18e victoire en Grand Chelem, la 5e en Australie, Federer réintègre le top 10 mondial et marque son retour en force après 6 mois d’absence pour cause de blessure.

Les Français en quarts de finale. L’équipe de Yannick Noah s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe Davis au Japon samedi 4 février. Après les victoires de Richard Gasquet et de Gilles Simon en simple, le double Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert s’est imposé sans difficultés face à Yuichi Sugita et Yasutaka Uchiyama en trois sets. (6-3, 6-4, 6-4). Les Français affronteront le Canada ou la Grande-Bretagne restés à égalité après les deux premiers simples à Ottawa.

L’OM élimine l’OL, Paris déroule à Rennes. Mardi 31 janvier, l’Olympique de Marseille recevait l’Olympique lyonnais pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de France. Les Marseillais ont ouvert la marque par l’intermédiaire de Rod Fanni (24e) avant que les Lyonnais n’égalisent grâce à Corentin Tolisso (64e). Pendant les prolongations, le Brésilien Doria a scellé le match (2-1, 109e). Le PSG, tenant du titre, se déplaçait à Rennes, mercredi 1er février. Les Parisiens se sont facilement imposés 4-0 grâce, notamment, à un doublé de la recrue allemande Julian Draxler. Chambly, club de Nationale, a failli créer la surprise mais s’est finalement incliné face à Monaco (5-4). En huitièmes de finale, le PSG ira à Niort, tandis que Marseille accueillera Monaco pour un nouveau choc.

La Rochelle leader, Clermont arrache le nul. Les Rochelais ont pris provisoirement la tête du classement du Top 14 après leur belle victoire à Toulon, samedi 29 janvier, sur le score de 23-20. James Brock a donné la victoire à La Rochelle après une pénalité réussie dans les dernières secondes. Les Toulonnais sont eux cinquièmes du championnat. Dauphin de La Rochelle, Clermont a réalisé une belle opération dimanche 30 janvier, en arrachant le point du match nul sur le terrain de Bordeaux-Bègles, équipe candidate au top 6. Clermont était mené deux essais à zéro et a su remonter pour repartir avec 2 points (23-23). À noter également, la victoire après trois défaites consécutives de l’aviron bayonnais contre Brives (33-23).

Un duo français champion d’Europe. Samedi 29 janvier à Ostrava en République Tchèque, les patineurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été sacrés champions d’Europe de danse sur glace. À l’issue du programme libre, ils ont devancé les Italiens Anna Cappellini et Luca Lanotte, ainsi que les Russes Ekaterina Bobrova et Dmitri Soloviev. C’est la troisième année consécutive que les Français sont champions d’Europe. Ils sont également double champions du monde en titre.

L’Égypte et le Ghana en finale de la CAN. La 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations, organisée au Gabon connaît ses deux finalistes. Mercredi 1 février, l’̈Égypte est venue à bout du Burkina Faso au terme d’un match serré. Ce sont finalement les tirs au buts qui ont départagés les deux équipes (1-1, 4-3 t.a.b). Le lendemain, à Franceville, le Cameroun a éliminé le Ghana sur le score de 2-0, après des buts de Ngadeu Ngadjui (72e) et de Christian Bassogog (90e+3). Les Lions indomptables rejoignent donc les Pharaons en finale de la CAN. En 2008 déjà, ces deux nations se retrouvaient en finale pour une victoire de l’Egypte (1-0). Rendez vous dimanche 5 février à Libreville pour savoir qui du Cameroun ou de l’Égypte succèdera à la côte d’Ivoire, vainqueur en 2015.

Doublé pour Bold Eagle. Dimanche 29 janvier se courrait la 96e édition du Grand Prix d’Amérique à l’hippodrome de Vincennes. C’est le cheval Bold Eagle ,drivé par Franck Nivard, qui s’est imposé une deuxième fois sur la piste cendrée en parcourant les 2700 mètres du circuit dans la réduction kilométrique d’une minute onze secondes et deux dixièmes, battant son propre record établi l’année dernière, de deux dixièmes. Entraîné par Sébastien Guarato, le fils de Ready Cash, double vainqueur de l’épreuve lui-même, a remporté la somme de 450 000 € devant près de 40 000 personnes présentes dans les tribunes. C’est dans la dernière ligne que Bold Eagle s’est imposé, dépassant la jument Bellina Josselyn qui termine à la deuxième place devant Lionel.

Pin It on Pinterest

Share This