FRANCE

A quelques jours de la manifestation contre le mariage homosexuel, dimanche, les tensions se sont cristallisées autour de l’éducation. Peu après que le ministre de l’Education, Vincent Peillon, a demandé à l’école privée de ne pas “importer dans l'école le débat sur le mariage pour tous”, la président du parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, a rappelé samedi 5 janvier que Najat Vallaud-Belkacem avait défendu le projet de loi lors d’une intervention (filmée par BFM-TV) dans un collège du Loiret, en octobre. La porte-parole du gouvernement a expliqué avoir répondu à une question dans le cadre d’une “action de sensibilisation à la lutte contre l'homophobie”.

Puis c’est une lettre contre le mariage homosexuel envoyée, avec leurs bulletins, aux élèves d’un collège catholique de Saint-Lô, dans la Manche, qui a alimenté la polémique, lundi. L’enseignement catholique a regretté un “malentendu”.

Sur le plan politique, un certain flou a régné toute la semaine sur les participants à la manifestation de dimanche du côté de l’UMP et du FN, qui sont apparus divisés. Dans le premier, Jean-François Copé ira manifester tandis que François Fillon ne s’y rendra pas. Dans le second, iront les députés Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, qui, tout dans la mesure, a proposé cette semaine “d’écraser Peillon du pied gauche”. La présidente du parti d’extrême droite, Marine Le Pen, et son père Jean-Marie, ne manifesteront pas, par peur d’une récupération par l’UMP dimanche soir.

 

Alors que le Parlement doit examiner le projet de loi à partir de fin janvier, des députés socialistes ont annoncé qu’ils ne déposeront pas d’amendement pour l’autorisation de la procréation médicalement assistée (PMA), contrairement à ce qu’ils avaient menacé de faire en décembre. La PMA, qui “mérite un débat en tant que tel”, selon Jean-Marc Ayrault, sera discutée dans le cadre d’un autre projet de loi, a annoncé le Premier ministre.

Malgré les intempéries, quelque 8 000 personnes, selon la gendarmerie, ont assisté à un week-end de concert sur les lieux du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les 5 et 6 janvier.

François Hollande a annoncé une prochaine réforme de la Constitution afin que les anciens présidents de la République ne soient plus membres du droit du Conseil constitutionnel. Le chef de l’Etat a précisé que cette mesure, visant une meilleure “séparation des pouvoirs”, ne s’appliquerait qu’à partir de lui et non aux trois anciens présidents qui siègent déjà rue de Montpensier (Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy). Le président de l’institution, Jean-Louis Debré, a approuvé cette initiative, qui figurait dans les engagements de campagne de François Hollande et dans les conclusions de la commission Jospin.

Devant la polémique suscitée par son abrupte décision, Free a annoncé lundi 7 janvier l’arrêt du blocage systématique des publicités sur Internet pour ses abonnés. La ministre de l’Economie numérique, Fleur Pellerin, a dénoncé la “brutalité” de la décision de Free, qui visait essentiellement Google, avec qui le fournisseur d’accès a un contentieux.

Un couple de Marocains et leurs trois enfants ont été tués samedi 5 janvier dans le crash de leur avion, peu après son décollage de l'aéroport de Grenoble. Les causes de l’accident sont encore inconnues et le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) a ouvert une enquête.

Des pompiers de Saint-Nazaire ont découvert une famille qui vivait recluse dans son appartement insalubre depuis plusieurs années, samedi 5 janvier. Seul le père sortait pour des courses, tandis que sa femme et leurs quatre enfants (âgés de 14 à 20 ans) restaient dans le logement, les volets clos en permanence. Les enfants ont été hospitalisés et le père a été placé en hôpital psychiatrique.

L’”affaire des pains au chocolat” a connu de nouveaux rebondissements, cette semaine. Des représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM) ont rencontré mardi 8 janvier Jean-François Copé, qui avait dénoncé, pendant la campagne pour la présidence de l’UMP, le fait qu’un jeune s’était “arracher son pain au chocolat par des voyous” au motif “qu'on ne mange pas au ramadan”. A l’issue de la rencontre, le CFCM a annoncé le retrait de la plainte qu’il avait déposé, Jean-François Copé ayant “exprimé des regrets”. Le président de l’UMP a, lui, regretté “un énorme contresens” de ses propos… pourtant assez clairs  :

Mais retournement de situation mercredi : invité de RTL, Jean-François Copé affirme n’avoir “pas présenté d’excuses” car “pour présenter des excuses, il faut considérer qu'on a commis une faute”. Dénonçant alors le “double langage” du député de Seine-et-Marne, le CFCM a annoncé qu’il ne retirait finalement pas sa plainte.

Nicolas Sarkozy et son ancien conseiller en communication, Franck Louvrier, sont visés depuis novembre dans une enquête judiciaire pour “violation du secret de l'enquête et de l'instruction” et “violation du secret professionnel” dans l’affaire Karachi, a révélé Le Monde mercredi 9 janvier. Cette procédure est la suite d’une plainte des familles des victimes de l’attentat de Karachi, en juin. Dans un communiqué publié le 22 septembre 2011, l’Elysée avait affirmé que “le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier [et] n'a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier”. Une déclaration qui suppose que la présidence de la République avait eu accès au dossier d’instruction alors que Nicolas Sarkozy n’était pas visé dans la procédure.

Le parquet de Paris a annoncé mardi 9 janvier avoir ouvert une enquête préliminaire pour “blanchiment de fraude fiscale” à l’encontre de Jérôme Cahuzac. Le ministre du Budget est accusé par Mediapart d’avoir longtemps détenu un compte secret en Suisse avant de le transférer à Singapour, un paradis fiscal. Jérôme Cahuzac s’est officiellement réjoui de cette décision qui lui permettra, dit-il, de “démontrer sa complète innocence des accusations absurdes dont il fait l'objet”.

En âpres négociations sur la sécurisation de l’emploi depuis plusieurs mois, le patronat et les syndicats ont trouvé un accord, vendredi 11 janvier, sur le principe d’une taxation de certains contrats courts. En contrepartie, certaines charges seraient abaissées sur les embauches de jeunes de moins de 26 ans en CDI. Les négociateurs sont soumis à la pression du gouvernement, qui a prévenu qu’il présenterait lui-même un projet de loi si un accord n’aboutissait pas avant fin février.

Trois militantes kurdes ont été abattues dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 janvier à Paris. L’une d’entre elles étaient une fondatrice du Parti des travailleurs des Kurdistan (PKK), organisation (considérée comme terroriste par l’Union européenne et les Etats-Unis) qui se bat contre la Turquie pour la création d’un Etat kurde. Quelques heures après la découverte des corps, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le lieu des assassinats. Ces derniers pourraient trouver leur origine dans des désaccords internes au PKK au sujet des négociations avec le gouvernement turc.

Alors que l’inquiétude grandit sur les effets secondaires de certaines pilules contraceptives, Marisol Touraine a annoncé vendredi 11 janvier un dispositif visant à réduire la prescription de celles de 3e et 4e génération. La ministre de la Santé a également annoncé son intention de saisir les autorités européennes pour réduire les cas dans lesquels ces contraceptifs peuvent être prescrits.

MONDE

Les combats ont repris en début de semaine au Mali entre les groupes islamistes qui contrôlent le nord du pays et les forces gouvernementales. Après que ces dernières ont subi un revers mercredi 9 janvier avec la chute de Konna, ville du centre du pays, le président malien par intérim, Dicounda Traoré, a “demandé un soutien extérieur, en particulier de la part de la France” pour contrer l’offensive islamiste. François Hollande a accédé vendredi à sa demande et l’armée française a participé à des opérations militaires avec l’armée malienne “dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies”.

 

Pour sa première apparition publique depuis sept mois, Bachar Al-Assad a proposé une “solution politique” pour mettre fin au conflit qui secoue la Syrie depuis près de deux ans. Son plan en trois étapes exige la fin du financement des rebelles “terroristes” par les pays étrangers puis une “conférence de dialogue national” et des élections législatives, qui aboutiront à la formation d’un gouvernement et une amnistie générale. Ce plan a été aussitôt rejeté par l’opposition, qui exige comme première condition le départ de Bachar Al-Assad.

Alors que les combats continuent entre les rebelles et l’armée, les deux camps ont procédé mercredi au plus important échange de prisonniers depuis le début du conflit. Quarante-huit otages iraniens détenus par les rebelles depuis le mois d’août ont été échangés contre 2 135 prisonniers du régime.

L’Irlande du Nord est de nouveau en proie à des violences politiques. Les protestants loyalistes à la Couronne britannique ont affronté la police plusieurs jours durant, les forces de l’ordre essuyant même des tirs d’armes automatiques. Les loyalistes dénoncent la décision de la mairie de Belfast, en décembre, de ne plus faire flotter le drapeau du Royaume-Uni sur le fronton de l’hôtel de ville. Une centaine de personnes ont été arrêtées. Les autorités craignent que ces affrontements ne relancent le conflit avec les catholiques, qui a fait 3 500 morts pendant trente ans jusqu’à l’accord de paix en 1998.

En République centrafricaine, les négociations entre le pouvoir et les rebelles de la Séléka ont débuté mercredi 9 janvier. Les rebelles, qui a conquis une large part du pays depuis le 10 décembre, exigent le départ du président François Bozizé, qu’ils accusent de “faits de crimes de guerre et crimes contre l'humanité”, et demandent l’ouverture d’une procédure devant la Cour pénale internationale. Mais mardi, François Bozizé avait affirmé ne pas avoir à “négocier [son] départ”.

Au Venezuela, l’investiture de Hugo Chavez, prévue jeudi 10 janvier, a été reportée. Le président vénézuelien, réélu pour un quatrième mandat en octobre, est toujours hospitalisé à Cuba après une rechute de son cancer et une infection pulmonaire.

Gérard Depardieu a officiellement reçu son nouveau passeport russe, samedi 5 janvier lors d’une rencontre avec le président Vladimir Poutine. Il s’est ensuite rendu en Mordovie, république russe à 640 kilomètres à l’est de Moscou, où il s’est vu offrir une maison… et le poste de ministre de la culture. Gérard Depardieu a toutefois affirmé “[avoir] un passeport russe, mais [être] français et [qu’il aura] certainement la double nationalité belge”.

SPORTS

Le footballeur argentin Lionel Messi a été élu Ballon d’or 2012, lundi 7 janvier, pour la quatrième fois consécutive, un record. Le Barcelonais a devancé le Portugais Cristano Ronaldo et son coéquipier espagnol Andres Iniesta lors du vote des capitaines des sélections nationales, des sélectionneurs et de certains journalistes.

La 34e édition du rallye Dakar s’est élancée samedi 5 janvier de Lima, au Pérou. Mais la course a été endeuillée dès mercredi quand une voiture d’assistance est entrée en collision frontale avec un taxi près de la frontière chilienne, tuant 2 personnes. Puis, vendredi, c’est un motard français, Thomas Bourgin, qui est mort dans un accident de la circulation pendant un transfert entre deux étapes.

Le joueur de tennis français Richard Gasquet a remporté le tournoi de Doha, samedi 5 janvier. Le numéro 10 mondial a décroché son huitième titre en battant en finale le Russe Nikolay Davydenko (3-6, 7-6 (7/4), 6-3).

Les trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France de football, qui voyaient l’entrée en lice des clubs professionnels, a réservé de grosses surprises samedi 5 et dimanche 6 janvier. Quatre équipes de Ligue 1 ont été éliminées par des adversaires issus de divisions inférieures, et notamment Lyon, tenant du titre, qui s’est incliné contre Epinal, club de national (3-3, 4-2 aux tirs aux buts).

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

 

 

Retrouvez aussi :

-->

Pin It on Pinterest

Share This