FRANCE

Deux semaines après la manifestation contre le mariage homosexuel, entre 125 000 et 400 000 partisans du projet de loi ont manifesté à Paris, dimanche 27 janvier. C’est moins que les opposants (qui étaient entre 340 000 et un million) mais tout de même considéré comme un succès (ils étaient entre 60 000 et 150 000 pour la précédente manifestation pour le “mariage pour tous”, le 16 décembre).

 

Deux jours plus tard, mardi 29 janvier, ont commencé à l’Assemblée nationale les débats sur le projet de loi… et les quelque 5 000 amendements, principalement déposés par l’opposition de droite. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a ouvert la discussion parlementaire avec un discours enflammé qui a été ovationné par les députés de gauche et hué par ceux de droite.

Les élus du centre et de droite se succèdent depuis dix jours à la tribune de l’hémicycle pour défendre leurs amendements et marteler leur opposition au texte. Ils ont également dénoncé une “provocation” de Christiane Taubira après la publication d’une circulaire sur les enfants nés d’une “gestation par autrui” (GPA). Le texte, daté du 25 janvier, autorise l’obtention de la nationalité française par les enfants nés de GPA à l’étranger, alors que cela bloquait systématiquement les demandes jusqu’à maintenant. Alors que François Hollande est opposé à l’autorisation de la GPA, Christiane Taubira a assuré qu’il n’y avait “pas la moindre modification” de cette position et que “la GPA [reste] interdite dans notre droit”.

Cela n’a pas empêché l’Assemblée nationale d’adopter l’article 1, qui ouvre le mariage aux “personnes de même sexe”, samedi 2 février. 249 députés, principalement socialistes, ont voté pour, 97 contre. Ils ont également refusé une “clause de conscience” aux maires.

Mais le lendemain, nouvelle cacophonie du gouvernement. La ministre de la Famille, Dominique Bertinotti, a affirmé que la procréation médicalement assistée (PMA) “sera abordée dans le cadre du projet de loi Famille” – ce qu’avait également assuré Jean-Marc Ayrault début janvier -, ajoutant “d’ici à la fin de l’année”. Mais le Premier ministre, en déplacement en Cambodge, a désavoué sa ministre en déclarant qu’”elle ne peut pas dire ça, dans la mesure où elle ne connaît pas la date de réponse du Comité consultatif national d'éthique.” Ce flou de la position gouvernementale a provoqué l’embarras de la majorité socialiste et des sarcasmes de la droite.

Le vote solennel de l’ensemble de la loi est prévu pour mardi 12 février. Et ce malgré les réserves du Conseil d’Etat, révélées jeudi 7 février par La Vie. Dans son avis (purement consultatif), la plus haute juridiction administrative a émis des doutes concernant l'adoption, les cas de mariage entre un Français et un étranger et les conséquences du texte sur les mariages hétérosexuels.

Un couple a porté plainte contre X pour “homicide involontaire par négligence”, dimanche 3 février, après la mort de leur bébé in utero le vendredi précédent. La veille, ils s’étaient présentés à la maternité Port-Royal, à Paris, mais l’équipe médicale leur avait demandé de repartir faut de place, arguant qu’il n’y avait pas d’urgence. A la suite de cette révélation, une autre mère, dont le bébé était mort in utero en 2011 dans des circonstances similaires à la même maternité, a elle aussi porté plainte.

Au total, trois enquêtes (médicale, administrative et judiciaire) ont été ouvertes pour faire la lumière sur ce drame. Selon les premiers éléments de l’enquête interne, il y avait suffisamment de lits disponibles jeudi lorsque la jeune femme s'est présentée mais un problème d'organisation aurait empêché son admission.

Placée en liquidation judiciaire en octobre, la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, en Seine-Maritime, a reçu cinq offres de reprises avant la date butoir fixée au mardi 5 février. Mais les administrateurs judiciaires ont estimé qu’aucune de ces offres ne présentaient de garanties financières suffisantes. Ils ont par conséquent lancé la procédure de licenciement des 450 salariés du site. D’autres offres de reprise peuvent toutefois être examinées jusqu’au 16 avril.

La direction de Goodyear, fabricant américain de pneumatiques, a annoncé jeudi 31 janvier la fermeture de l’usine d’Amiens Nord, “seule option possible après cinq années de négociations infructueuses”. Près de 1200 postes sont directement concernés. François Hollande a estimé le lendemain que “des occasions ont été perdues” pour éviter cette fermeture tandis qu’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a souhaité faire revenir “tout le monde” autour de la table : syndicats, la direction de Goodyear et le repreneur américain potentiel Titan, avec qui les négociations avaient échoué en juin.

Un décret publié samedi 26 janvier dans le Journal officiel a entériné le retour prochain à la semaine de quatre jours et demi à l’école primaire dès la rentrée 2013, que la droite avait supprimée en 2008. Au total, les écoliers travailleront 180 jours par an contre 144 actuellement. En contrepartie, les rythmes scolaires seront allégées de quarante-cinq minutes avec la mise en place d’”activités pédagogiques complémentaires” pour éviter une sortie des classes avant 16h30.

Sous l’oeil de François Hollande, Google et les éditeurs de presse français ont annoncé un accord “historique”, vendredi 1er février à l’Elysée, avec la création d’un fonds de 60 millions d’euros pour soutenir la “transition numérique” de la presse française. Entièrement financée par l’entreprise américaine en contrepartie du référencement des articles des médias, cette décision met fin à la polémique déclenchée en octobre concernant une éventuelle “taxe Google”.

Le gouvernement a donné son accord pour la création d'une première “salle de shoot”, mardi 5 février. Un “comité de pilotage” devrait bientôt être mis en place pour définir les contours “sanitaire, scientifique, sociale, économique” de cette salle expérimentale de consommation de drogue. Le maire du Xe arrondissement de Paris s'est porté volontaire pour accueillir cette salle.

Un groupe de jeunes a forcé un TGV à s’arrêter en pleine voie, samedi 2 février à Marseille, sans parvenir à y entrer. Au total, dix personnes, dont quatre mineurs, ont été mises en examen lundi pour rien de moins que  “vol en réunion”, “dégradation volontaire d'un bien d'utilité publique en réunion”, “entrave à la circulation ferroviaire” et “participation à un attroupement en vue de commettre une dégradation”. Venus là pour le tournage d’un clip de rap, ils ont assuré vouloir “faire du buzz sur Internet” et non dévaliser le train.

Deux médecins de l’hôpital d’Epinal, dans les Vosges, ont été condamnés mercredi 30 janvier à quatre ans de prison, dont dix-huit mois ferme, ainsi que 20 000 euros d’amende et l’interdiction définitive d’exercer, pour homicides et blessures involontaires. Ils sont à l’origine de surdosages de radiations dans le service de radiologie de l’hôpital, entraînant l’irradiation de 450 patients, dont 12 en sont morts par la suite. Un radiophysicien a également été condamné à trois ans de prison, dont huit-mois ferme, tandis que quatre autres prévenus, d’anciens responsables locaux de la santé, ont été relaxés.

Le Monde a révélé mardi 5 février que le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour des “suspicions d’abus de biens sociaux” dans la gestion du groupe Hersant Média (GHM). La justice va notamment examiner des flux financiers entre le groupe de presse et le luxueux golf de Nantilly, dans l’Eure-et-Loir. GHM, propriétaire de plusieurs quotidiens régionaux (La Provence, Nice-Matin, etc.), a été racheté par Bernard Tapie en décembre.

La cour d’appel de Versailles a relaxé EDF, mercredi 6 février, dans l’affaire de l’espionnage informatique de Greenpeace, en 2006. L’entreprise publique avait été condamnée en première instance à 1,5 million d’euros d’amende. Un ancien cadre du groupe, chargé de la sécurité, a en revanche été condamné à six mois de prison. L’ONG écologiste a affirmé que cet homme était “un fusible” qui a payé alors que “ce qu'il a cherché à faire l'a été pour le compte d'EDF”.

Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) a annulé vendredi 8 février les taux d’intérêts exhorbitants des “emprunts toxiques” contractés par le département de Seine-Saint-Denis auprès de la banque franco-belge Dexia. La crise financière a fait augmenter drastiquement ces taux d’intérêts et a plombé les comptes de nombreuses collectivités.

Neuf personnes ont été arrêtées jeudi 7 février à Echirolles, près de Grenoble, dans le cadre de l’enquête sur la rixe qui avait coûté la vie à Kévin et Sofiane, deux jeunes de 21 ans en septembre. Sept d’entre elles ont été mises en examen vendredi, s’ajoutant aux dix déjà en détention.

Une visiteuse du musée Louvre-Lens a dégradé au marqueur le célèbre tableau La Liberté guidant le peuple, de Eugène Delacroix, jeudi 7 février. La jeune femme de 28 ans a été immédiatement interpellée après avoir écrit une référence à un site polémique autour de l’attentat du 11 septembre 2001. L’inscription a pu être “intégralement retirée” vendredi. La femme risque jusqu’à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende.

Un spécialiste du peintre Gustave Courbet a affirmé avoir identifié une toile représentant la tête du modèle du célèbre tableau Les Origines du monde (1866). L’hebdomadaire Paris Match a relayé cette information dans son édition du jeudi 7 février en présentant "en exclusivité mondiale" une enquête sur "le secret de la femme cachée". Cependant, les experts du marché de l’art n’y croient pas, plusieurs indices ne correspondant pas à l’œuvre originale. De leur côté, les responsables de musées étaient plutôt amusés par cette histoire.

Le 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a décerné son Grand Prix, qui récompense un artiste pour l’ensemble de son oeuvre, au dessinateur Bernhard Willem. Cette figure satirique et engagée, connue pour ses dessins dans Hara-Kiri puis Charlie hebdo, présidera le jury du Festival l’an prochain. Le “Fauve d’or”, prix du meilleur album, est allé à Quai d’Orsay, (tome 2) Chroniques diplomatiques (Dargaud), de Christophe Blain et Abel Lanzac. Le prix du public Cultura 2013 est revenu à Marion Montaigne pour Tu mourras moins bête, tome 2 "Quoi de neuf, docteur moustache ?" (Ankama). Le Festival a exceptionnellement décerné un “Prix spécial” pour la 40e édition à Akira Toriyama, auteur du célèbre Dragon Ball, le manga le plus vendu au monde.

 

MONDE

L’opposant tunisien de gauche Chokri Belaïd a été abattu mercredi 6 février devant son domicile à Tunis. Dès l’annonce officielle de sa mort, plusieurs rassemblements ont eu lieu devant le ministère de l’Intérieur. L’assassinat n’a pour le moment pas été revendiqué mais les islamistes d’Ennahda, l’un des partis au pouvoir, sont clairement visés par les manifestants et la famille de Chokri Belaïd. Ces derniers ont attaqué plusieurs locaux du parti dans différentes villes (Sidi Bouzid, Gafsa…).

Le Premier ministre tunisien, l'islamiste Hamadi Jebali, a annoncé dès mercredi vouloir former un gouvernement de “technocrates apolitiques”, chargé de “la gestion des affaires du pays jusqu'à la tenue d'élections dans les plus brefs délais”. Cette décision intervient alors que la coalition de laïcs de gauche et des islamistes d'Ennahda ne parvenait pas depuis des mois à un compromis sur la distribution des ministères régaliens.

Le principal syndicat tunisien a appelé à la grève générale dans le pays vendredi, jour des funérailles du chef du Parti des patriotes démocrates. Quelque 40 000 personnes y ont assisté en criant leur colère contre Ennahda et des émeutes ont éclaté en dépit d’un important dispositif de sécurité. La police a tiré des gaz lacrymogènes sur des manifestants et des “casseurs” aux abords du cimetière.

Un rassemblement contre la condamnation à mort de 21 personnes qui avaient participé à un massacre dans un stade de football en février 2012 en Egypte a tourné à l’émeute, samedi 26 janvier à Port-Saïd. Selon la police, les manifestants ont tenté de forcer la porte de la prison de la ville, quelques minutes après le verdict, tuant des policiers avant d’être à leur tour réprimés par les forces de l’ordre. S’en est suivi plusieurs jours d’émeutes au cours desquelles au moins 47 personnes ont été tuées, principalement à Port-Saïd mais également au Caire.

Ces violences ont été alimentées par une forte contestation de Mohamed Morsi, accusé d’autoritarisme, dans un contexte économique difficile. Le président a décrété lundi 28 janvier l’état d’urgence dans trois provinces du pays, ainsi que l’instauration d’un couvre-feu à Port-Saïd, Suez et Ismaïla. Cela n’a pas empêché la multiplication des manifestations contre le pouvoir, encore ravivées par la mise en ligne d’une vidéo où l’on peut voir des policiers battre un homme nu en marge de la protestation.

La reconquête du nord du Mali a connu une avancée importante, samedi 26 janvier, avec la reprise de Gao. Après la fuite des combattants islamistes vers l’extrême nord du pays, les habitants de la ville ont accueilli en liesse les armées malienne et française.

Puis les troupes de la coalition ont poursuivi leur avancée jusqu’à Tombouctou, où elles sont entrées lundi 28 janvier après que les combattants islamistes avaient fui. On a un temps craint qu’ils avaient brûlé des milliers de manuscrits anciens dans “la ville aux 333 saints” mais la très grande majorité d’entre eux (environ 90%) ont été sauvés, ont rassuré les conservateurs.

Deux jours auparavant, l’un des groupes islamistes qui occupaient le nord du Mali, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), s’était dit “prêt à négocier la libération de l’otage Gilberto [Rodriguez Leal]”. Ce Français a ét enlevé dans l’ouest du Mali en novembre 2012. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a refusé “les logiques de chantage” tout en répétant que “la France fera tout pour la liberté” de ses otages.

Les armées malienne et française ont ensuite poursuivi leur progression vers le nord en reprenant la ville de Kidal, capitale des Touaregs abandonnée elle aussi par les islamistes, mercredi 30 janvier. C’est non loin de là, près de la frontière algérienne, que le numéro 3 du mouvement islamiste Ansar Dine, Mohamed Moussa Ag Mouhamed, a été arrêté lundi 4 février. Deux jours plus tôt, François Hollande avait effectué une visite surprise au Mali. Accueilli comme un “libérateur”, le président de la République, qui avait affirmé que la coalition était “en train de gagner cette bataille”, a rappelé que “le terrorisme n’a pas été vaincu” et que la France se battra “jusqu’au bout, jusqu’au Nord-Mali”. Il a ensuite précisé que le retrait des troupes françaises pourrait débuter dès le mois de mars.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a annoncé vendredi 8 février que les chefs d’Etats et de gouvernements avaient trouvé un accord sur le budget de l’Union européenne pour la période 2014-2020. La décision avait été plusieurs fois reportée à la suite de désaccords entre les partisans d’un budget relativement semblable à celui de la période 2007-2013 (la France, l’Espagne, l’Italie…) et ceux d’une réduction drastique (l’Allemagne, le Royaume-Uni, les pays scandinaves…).

Afin de mettre tout le monde d’accord, les dirigeants européens ont dissocié les “crédits d’engagement” (le plafond autorisé, d’un montant de 960 milliards d’euros contre 975 milliards pour 2007-2013) et les “crédits de paiement” (les dépenses réellement engagées, d’un montant de 908 milliards). C’est la première fois que le budget de l’UE est en baisse d’une période à l’autre. Une situation que le Parlement européen a refusé en affirmant qu’il ne voterait pas ce budget “en l’état”. Herman Van Rompuy a exhorté l’institution à “prendre ses responsabilités”.

L'agence de notation Standard and Poor's (S&P) a annoncé lundi 4 février que les autorités américaines allaient lancer une procédure judiciaire à son encontre. Elles l’accusent d'avoir sous-évalué les risques de certains actifs immobiliers à l'origine de la crise financière. A la suite de cette annonce, sa concurrente Fitch Ratings a abaissé jeudi d’un cran (de A- à BBB+) la note de McGraw-Hill, maison mère de S&P.

L’ancien chef de la CIA en Italie, Jeff Castelli, a été condamné en appel et par contumace à sept ans de prison, le vendredi 1er février. A l’aide de deux autres agents des renseignements américains, également condamnés à six ans de réclusion, il avait perprété l’enlèvement de l’imam égyptien Abou Omar en 2003 lors d’un des “vols secrets” de l’agence américaine.

Pendant que leurs homologues français débattaient de manière virulente, les députés britanniques de la chambre des Communes ont adopté mardi 5 février un projet de loi autorisant le mariage homosexuel au Royaume-Uni. Le texte, soutenu par le Premier ministre conservateur, David Cameron, n’a pas suscité de manifestations – même si le camp conservateur est apparu divisé sur la question. Le projet de loi doit désormais être adopté par la chambre haute du Parlement, la chambre des Lords.

L’université de la ville de Leicester, au Royaume-Uni, a annoncé que le squelette retrouvé en août sous un parking était celui du roi Richard III, mort en 1485. Le souverain, dernier de la lignée des Plantagenêts, avait été tué lors de la bataille de Bosworth, à la fin de la guerre civile dite des Deux-Roses, remportée par le futur Henri VII – Shakespeare avait raconté l’histoire de Richard III dans une pièce portant son nom. L’université écossaise de Dundee a aussitôt pu réaliser une reconstruction en 3D du visage du roi.

Un garçon de 5 ans a été retenu en otage pendant une semaine à Midland City, dans l’Etat américain de l’Alabama. Son ravisseur, un vétéran de la guerre du Vietnam, l’a enlevé mardi 29 janvier dans un bus scolaire, tuant le chauffeur, avant de le conduire dans un bunker qu’il avait lui-même construit. La police a notamment pu faire passer des médicaments pour l’enfant, qui souffre d’autisme, par un tuyau de ventilation, avant d’intervenir et de tuer le ravisseur. L’enfant est ressorti sain et sauf.

Un tremblement de terre de magnitude 8 a secoué les îles Salomon, au nord-est de l’Australie, vendredi 1er février, provoquant la mort de 9 personnes. Une alerte au tsunami a été lancée dans le Pacifique avant d’être rapidement levée.

L'ancien Premier ministre social-démocrate Milos Zeman a été élu président de la République tchèque, samedi 26 janvier, avec 54,8% des voix contre 45,2% à l’actuel ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de centre-droit, Karel Schwarzenberg. Proeuropéen, Milos Zeman succèdera le 8 mars au très eurosceptique Vaclav Klaus.

L’incendie d’une boîte de nuit de Santa Maria, dans le sud du Brésil, a provoqué la mort d’au moins 233 personnes, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 janvier. Un feu de bengale allumé sur la scène serait à l’origine de l’accident, aggravé par une série de négligences (une seule entrée et sortie, une équipe de sécurité qui a d’abord tenté d’empêcher les clients de sortir… pour s’assurer qu’ils payaient leurs consommations, etc.). L’un des propriétaires de la discothèque ainsi que deux membres du groupe qui se produisait ont été arrêtés lundi 28 janvier.

Au moins 68 personnes sont mortes et 150 000 autres déplacées à cause d’importantes inondations au Mozambique, depuis la fin janvier. C’est principalement le sud du pays qui a été touché.

Une explosion a dévasté une partie du gratte-ciel qui accueille le siège de la compagnie pétrolière Pemex, jeudi 31 janvier à Mexico. Une accumulation de gaz serait à l’origine de l’accident, qui a tué au moins 36 personnes.

La reine Beatrix des Pays-Bas a annoncé lundi 28 janvier qu’elle abdiquera le 30 avril en faveur de son fils aîné, le prince Willem-Alexander. Agée de 75 ans, elle mettra ainsi un terme à trente-trois ans de règne. Willem-Alexander, 45 ans, sera lui le premier roi des Pays-Bas depuis 1890.

SPORTS

L’Office européen de police, Europol, a annoncé lundi 4 février avoir démantelé un vaste réseau de matchs de football truqués. Quelque 680 rencontres, de clubs et d’équipes nationales, y compris de Ligue des champions et de qualifications pour la Coupe du monde, sont concernés. La police européenne a identifié 425 responsables, joueurs et criminels impliqués dans quinze pays, notamment en Allemagne, en Suisse et en Turquie. La liste des matchs et des personnes concernés n’a pas été dévoilée. Des groupes mafieux sont suspectés d’être largement derrière ces matchs truqués afin de blanchir de l’argent sale.

L’Espagne est devenue championne du monde de handball masculin, dimanche 27 janvier à Barcelone, après avoir battu le Danemark (35-19). Elle signe ainsi son second titre mondial après celui remporté en Tunisie en 2005.

Les sept joueurs de handball impliqués dans l’affaire du match truqué entre Montpellier et Cesson-Sévigné, dont Nikola Karabatic, ont été suspendus six matchs par la commission de discipline de la Ligue nationale de handball (LNH). Cette décision, que conteste Nikola Karabatic en faisant appel, n’a aucune incidence sur la procédure pénale actuellement en cours à Montpellier.

L’équipe de France de football s’est inclinée mercredi 6 février, à domicile, contre l’Allemagne (1-2). A un mois et demi du choc contre l’Espagne pour les qualifications de la Coupe du monde, il s’agit de la deuxième défaite depuis que Didier Deschamps a été nommé sélectionneur, l’été dernier.

En pleine saison des transferts de milieu de saison, le footballeur anglais David Beckham a signé un contrat de cinq mois avec le Paris Saint-Germain, jeudi 31 janvier. Ancien milieu de terrain des LA Galaxy (Los Angeles), le joueur de 37 ans a affirmé qu’il ne toucherait “aucun salaire” durant son séjour parisien, et que ses revenus seraient versés “à des oeuvres caritatives”.

L’équipe de France de rugby ne pouvait pas moins bien commencer son Tournoi des six nations, dimanche 3 février. A Rome, les Bleus ont été battus par les Italiens (18-23), pour la deuxième fois en trois ans.

Le skippeur français François Gabart (Macif) a remporté le Vendée Globe, dimanche 27 janvier. A 29 ans, il est devenu le plus jeune vainqueur de ce tour du monde à la voile, en solitaire et sans escale, pulvérisant même le record établi il y a quatre ans par Michel Desjoyeaux : 78 jours, 2 heures et 16 minutes, contre 84 jours, 3 heures et 9 minutes depuis 2009.

Le joueur de tennis serbe Novak Djokovic a remporté son quatrième Open d’Australie, dimanche 27 janvier, en battant le Britannique Andy Murray (6-7, 7-6, 6-3, 6-2). Il est devenu le premier joueur à remporter trois fois de suite le tournoi après ses victoires en 2011 et 2012. Dans le tableau féminin, c’est la Biélorusse Victoria Azarenka qui l’a emporté, conservant ainsi son titre, en battant la Chinoise Li Na (4-6, 6-4, 6-3).

Les Ravens de Baltimore ont remporté la 47e édition du Super Bowl en battant les 49ers de San Francisco (34-31), dimanche 3 février à La Nouvelle-Orléans. La finale de la Ligue nationale de football américain (NFL) a notamment été marquée par une coupure de courant pendant trente-cinq minutes. Il s’agit du deuxième titre de son histoire pour Baltimore.

La championne de natation Laure Manaudou a annoncé mardi 29 janvier qu’elle mettait fin à sa carrière sportive à 26 ans. “Je jure que j’arrête une bonne fois pour toutes”, a-t-elle affirmé, deux ans après son retour dans les bassins. Dans la foulée, la première nageuse française sacrée championne olympique à Athènes en 2004 sur 400 m libre, a déclaré être enceinte d’un deuxième enfant.

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This