(Photo : Un char de l’armée syrienne dans les quartiers de Sahat al-Melh et Qasr al-Adly, dans la vieille ville d’Alep, reprise aux forces rebelles, le 8 décembre 2016. / AFP / George OURFALIAN.)

Les Rattrapages de l’actu font une pause pour la fin de l’année. Retour le 7 janvier. D’ici là, toute l’équipe et l’EPJT vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.

Semaine du 10 au 17 décembre 2016.

Monde

Alep contrôlée par les forces du régime de Bachar al-Assad. Appuyée par divers alliés (aviation russe, milices iraniennes, Hezbollah libanais), l’armée syrienne a repris la quasi-totalité de la ville d’Alep aux rebelles. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme estimait, en septembre 2016, à plus de 300 000 le nombre de morts depuis le début du conflit en Syrie, et parmi eux de nombreux civils. À tel point que la France et les États-Unis ont dénoncé, samedi 10 décembre, des crimes contre l’humanité. Un corridor humanitaire a été mis en place, avec l’aval de Moscou, afin d’évacuer les quelques dizaines de milliers de civils encore présents, mais il a déjà été régulièrement suspendu. Parallèlement, dimanche 11 décembre, et ce malgré un bombardement intense de l’aviation russe, l’organisation État islamique a récupéré le contrôle de la cité antique de Palmyre, au cœur du désert syrien. Le groupe terroriste en avait été chassé en mars 2016 par les forces gouvernementales et les Russes.

Attentat puis répression en Turquie. Un double attentat a fait au moins 44 morts à Istanbul samedi 10 décembre. Ces deux attaques simultanées se sont produites au cœur de la ville, près du stade de football du Besiktas Istanbul et dans le parc de Macka. Les attentats ont été revendiqués, le lendemain, par un groupe proche du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). En réaction, l’aviation turque a bombardé les positions des séparatistes kurdes au nord de l’Irak. L’armée turque a également procédé à l’arrestation de plus de 300 membres du Parti démocratique des peuples (HDP), parti pro-kurde et seconde force d’opposition au Parlement. Les membres de l’HDP ont été mis en garde à vue pour soutien au PKK. Une semaine après, un attentat à la bombe a eu lieu dans la matinée du 17 décembre à Kayserie. L’explosif placé à côté d’un bus transportant des militaires, a causé la mort de 13 soldats turcs et 48 blessés, au moins.

Attentat lors d’une messe en Égypte. Une explosion a eu lieu dimanche 11 décembre dans l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, à proximité de la cathédrale copte orthodoxe de Saint-Marc, au Caire. Le bilan était d’au moins 25 tués et 49 blessés. Le gouvernement égyptien a déclaré trois jours de deuil national et dénoncé un acte terroriste. L’attentat n’avait toujours pas été revendiqué, samedi 17 décembre.


En Égypte, une église copte visée par un… par LEXPRESS

Yémen : 48 soldats tués dans un attentat de l’État islamique. Samedi 10 décembre, au moins 48 soldats ont été tués et 29 blessés alors qu’ils attendaient leur paie, à Aden, grande ville au sud du Yémen. L’attentat s’est produit dans une base militaire et a touché les soldats loyalistes au président exilé en Arabie Saoudite. Le pays est en guerre depuis 2014, entre les rebelles houtistes qui se sont emparés de la capitale Sanaa en janvier 2015, et les forces loyalistes. Le groupe Al Qaida a critiqué cet attentat de l’EI.

Un nouveau Premier ministre pour l’Italie. Paolini Gentiloni, ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a succédé à Matteo Renzi à la tête du gouvernement italien, samedi 12 décembre. Le nouveau gouvernement a été dévoilé lundi 14 décembre et a respecté l’actuelle coalition autour du Parti démocrate (PD, centre gauche) et de quelques groupes centristes. Angelino Alfano, ministre de l’Intérieur sortant et ancien bras droit de Silvio Berlusconi, a succédé à Gentiloni aux Affaires étrangères.

France

Trois mises en examen dans le cadre de l’attentat de Nice. La direction centrale de la police a interpellé, lundi 12 décembre, onze personnes, à Nice et à Nantes, suspectées d’avoir aidé Mohamed Lahouaiej Bouhlel, l’auteur de l’attentat de Nice. Ils étaient soupçonnés d’avoir aidé le tueur à se procurer le pistolet avec lequel il a tiré sur les policiers avant de mourir. Trois d’entre eux ont été mis en examen, vendredi 16 décembre, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Les autres ont été remis en liberté.

Primaires à gauche : Peillon, sur la ligne de départ. Dernier à être entré en piste, Vincent Peillon a fait parti, jeudi 15 décembre, des neuf candidats à déposer leurs parrainages à la Haute autorité des primaires citoyennes.  L’ancien ministre de l’Éducation – entre 2012 et 2014 – a pu d’ores et déjà se targuer des soutiens d’Anne Hidalgo, maire de Paris et de Patrick Mennucci, député des Bouches-du-Rhône.

La patronne du FMI risque gros. Christine Largarde est jugée depuis lundi 12 décembre devant la Cour de justice de la République pour son rôle dans l’affaire de l’arbitrage Tapie. L’affaire est celle du contentieux entre l’homme d’affaires et le Crédit lyonnais concernant la revente du groupe Adidas en 1994. À l’époque ministre de l’Économie, elle est soupçonnée d’avoir, en 2008, autorisé un détournement d’argent public de 403 millions d’euros au profit de Bernard Tapie. Le parquet s’est exprimé contre la condamnation de Christine Lagarde et a requis sa relaxe. La Cour de justice de la République a prévu de rendre son jugement lundi 19 décembre.

Prolongation de l’état d’urgence. Le Parlement a voté, jeudi 15 décembre, une cinquième prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 15 juillet 2017 en raison d’une menace terroriste « sans précédent ». Le Sénat a approuvé cette prolongation à la suite du vote de l’Assemblée nationale qui a approuvé le texte avec 288 voix contre 82. Seuls quelques députés du Front de gauche, des écologistes et des députés du parti Les Républicains s’y sont opposés.

Sanctions alourdies requises contre Claude Guéant. Trente mois de prison avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction des droits civils et civiques ont été requis, lundi 12 décembre, à l’encontre de Claude Guéant. À l’époque où Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur (2002-2004), les membres de son cabinet, dont son directeur Claude Guéant, se versaient des primes, prélevées sur des sommes destinées aux frais d’enquête et de surveillance dans la police. En première instance, le tribunal avait été plus clément (75 000 euros d’amende et deux ans de prison avec sursis).

Pollution : mesures de restriction à Grenoble et Paris. Vendredi 16 décembre, pour la onzième journée consécutive, la restriction de circulation à Grenoble a été prolongée. Depuis le mardi 6 décembre, la ville et toute l’agglomération grenobloise sont touchées par d’importants pics de pollution. Les voitures ont le droit de circuler de manière alternée. La gratuité des transports en commun a été instaurée vendredi 16 décembre. À Paris, la circulation alternée a également été reconduite pour vendredi 16 et samedi 17 décembre. La capitale a subit depuis début décembre un pic de pollution hivernal inédit depuis dix ans de par sa longueur et son intensité.

Sports

Ronaldo décroche le Ballon d’Or. Lundi 12 décembre, l’attaquant portugais a remporté le Ballon d’Or 2016. Cristiano Ronaldo a obtenu la distinction individuelle suprême du monde du football avec un total 745 points, soit 48% des suffrages exprimés. Il a reçu son trophée des mains de Pascal Ferré, rédacteur en chef à France Football, l’organisateur du vote. Cristiano Ronaldo a ainsi décroché le quatrième Ballon d’Or de sa carrière (après 2008, 2013 et 2014). Vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid et vainqueur de l’Euro, le joueur a conclut sa saison avec 51 réalisations.

Pas de finale pour les handballeuses françaises. Les Bleues se sont inclinées, vendredi 16 décembre, en demi-finale du championnat d’Europe, face aux Norvégiennes (20-16). En finale de cet Euro 2016, l’équipe de Norvège sera opposée à celle des Pays-Bas, dimanche 18 décembre. Un peu plus tôt, la France jouera la troisième marche du podium face au Danemark.

Coupes d’Europe : les clubs de football français peu épargnés. Lors des tirages au sort de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa, lundi 12 décembre, les clubs français n’ont globalement pas eu de chance. Le Paris SG a tiré le FC Barcelone alors que Monaco ira défier Manchester City. La cité mancunienne sera également le lieu de la suite de l’aventure de Saint-Étienne, en Ligue Europa, qui affrontera Manchester United. Épargné, Lyon jouera son seizième de finale contre le club néerlandais d’Alkmaar.

Coupe de la Ligue : le PSG en quarts, l’OM éliminé. Mercredi 14 décembre, le PSG s’est imposé face à Lille lors des huitièmes de finale de la coupe de la Ligue, sur le score de 3-1. De son côté, le FC Sochaux Montbéliard avait sorti, la veille, l’Olympique de Marseille (1-1, 4 tirs au but à 3). En quart de finale, Sochaux sera opposé à l’AS Monaco (victoire 7-0 face à Rennes) mardi 10 janvier 2017, le FC Nantes affrontera Nancy. Le lendemain, les Girondins de Bordeaux accueilleront Guingamp et le PSG défiera Metz.

Rugby: Guy Novès confirmé à la tête du XV de France. Serge Simon, le vice-président de la Fédération française de Rugby (FFR) a confirmé que Guy Novès était maintenu au poste de sélectionneur de l’équipe de France. Les deux hommes se sont rencontrés le 12 décembre. Certains craignaient une mise à l’écart de l’ancien entraîneur du Stade toulousain avec l’arrivée de Bernard Laporte à la tête de la fédération, Guy Novès ayant affiché son soutien à Pierre Camou pour la présidence de la FFR.

Pin It on Pinterest

Share This