FRANCE

Plus de cinq millions de personnes ont défilé partout en France, samedi 10 et dimanche 11 janvier, contre le terrorisme et en hommage aux victimes des attaques à Charlie hebdo et à une épicerie casher de la porte de Vincennes, à Paris. Il s’agit de la plus grande mobilisation populaire depuis la Libération. Une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement étaient présents aux côtés de François Hollande, parmi lesquels la chancelière allemande, Angela Merkel, le premier ministre britannique, David Cameron, son homologue israélien, Benjamin Nétanyahou ainsi que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Côté américain, seule l’ambassadrice à Paris, Jane Hartley, était présente, la Maison Blanche reconnaissant ensuite qu’elle aurait dû envoyer quelqu’un “de plus haut rang”.

De nombreux responsables politiques français étaient également rassemblés dimanche à Paris derrière une unique banderole en signe d’unité. Mardi, l’Assemblée nationale a observé une minute de silence et a ensuite unanimement entonné La Marseillaise, une première depuis la Première Guerre mondiale.

Le premier ministre, Manuel Valls, a ensuite annoncé de premières mesures pour renforcer la lutte antiterroriste après la loi sur le sujet votée à l’automne. Il a notamment promis de “régulièrement renforcer” les moyens humains et matériels des services chargés du renseignement intérieur, la création “avant la fin de l'année” de “quartiers spécifiques” en prison pour isoler les détenus jihadistes afin de prévenir tout prosélytisme et la mise en place d'un “nouveau fichier” recensant les personnes condamnées pour terrorisme ou “membres d'un groupe de combat”. Des voix se sont toutefois élevées pour mettre en garde contre un “Patriot Act à la française”, du nom des lois sécuritaires adoptées aux Etats-Unis après le 11 septembre 2001.

L’enquête concernant les auteurs des attaques et les personnes qui les auraient aidés se poursuit. La compagne du preneur d’otages de la porte de Vincennes Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, se serait rendue en Syrie quelques jours avant les attaques grâce à une filière réputée pour acheminer des jihadistes vers l’Afghanistan et le Pakistan. Douze personnes ont été arrêtées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne pour un “possible soutien logistique” au terroriste. Dans une vidéo mise en ligne après sa mort, Amedy Coulibaly a expliqué avoir commis son attaque au nom de l'Etat islamique. Concernant les frères Kouachi et l'attentat à Charlie hebdo, Al-Qaïda au Yémen a revendiqué l’attentat mercredi.

C’est aussi mercredi que la nouvelle édition de Charlie hebdo a été publiée, une semaine après l’attentat qui a décimé une partie de la rédaction. L’hebdomadaire satirique a affiché en “une” une nouvelle caricature de Mahomet, mettant en rage des islamistes radicaux pour qui toute représentation du prophète est interdite – ce qui relève d’une interprétation parmi d’autres du Coran. Cet exemplaire de Charlie hebdo a été imprimé à plus de cinq millions d’exemplaires, de très loin son plus gros tirage, pour répondre aux nombreuses demandes.

La semaine a également été agitée par un débat sur les limites de la liberté d’expression. Une cinquantaine de personnes sont visées par une enquête pour “apologie du terrorisme” depuis les attentats de la semaine dernière. Des premières condamnations à trois, quatorze et quinze mois de prison ferme ont été prononcées jeudi par le tribunal correctionnel de Paris. L’humoriste Dieudonné est également visé par une de ces enquêtes et comparaîtra lui aussi devant le tribunal correctionnel pour avoir affirmé qu’il se sentait “Charlie Coulibaly”.

 

Une semaine après la démission du secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le comité confédéral national (CCN), sorte de “parlement” de l’organisation, a rejeté mardi 13 janvier la candidature de Philippe Martinez, présenté comme le principal prétendant à la succession. Le responsable de la fédération de la métallurgie et les neuf autres membres de son équipe a recueilli 57,7% des suffrages alors qu’il lui fallait en réunir au moins deux tiers. Le CCN a toutefois enjoint Philippez Martinez à présenter une nouvelle équipe d’ici à février.

 

Le gendarme qui a lancé la grenade responsable de la mort de Rémi Fraisse, le 26 octobre dans le Tarn, a été placé en garde à vue mercredi 14 janvier dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en décembre 2014 par le parquet de Toulouse pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Rémi Fraisse était décédé lors d’accrochages avec les forces de l'ordre sur le site du barrage contesté de Sivens. Le procureur de Toulouse, Pierre-Yves Couilleau, a précisé que les juges d'instruction en charge de l'affaire n'ont "pas jugé nécessaire de faire déférer" le gendarme.

 

La Cour de cassation a annulé mardi 13 janvier la condamnation de l'ancien directeur de l'usine AZF, Serge Biechlin, relançant la procédure judiciaire quatorze ans après l'explosion du complexe chimique de Toulouse. L'instance la plus importante de l'ordre judiciaire français a remis en question l'impartialité de l'une des magistrates de la cour d'appel de Toulouse. Le procès sera renvoyé devant la cour d'appel de Paris, mais la date exacte n'a pas encore été précisée. La catastrophe de l’usine Grande Paroisse de Toulouse (Haute-Garonne) avait tué 31 personnes et fait 2500 blessés en septembre 2001.

 


MONDE

Plus de 25 000 personnes ont défilé lundi 12 janvier dans les rues de Dresde (Allemagne) à l'appel du mouvement contre l'islamisation de l'Occident (Pegida). Organisateur depuis plusieurs mois de manifestations contre l'islam tous les lundis en Allemagne, ce mouvement avait convoqué ce 12e rassemblement en hommage aux victimes des attentats en France.

En réponse à cette mobilisation, ce sont plus de 100 000 personnes qui se sont rassemblées dans d'autres villes du pays pour contrer l'influence de Pegida. La chancelière allemande a tenu à y participer personnellement afin de dénoncer la hausse de l'islamophobie.

 

Deux djihadistes présumés ont été tués jeudi 15 janvier à Verviers, dans l'est de la Belgique, lors d'une altercation avec la police qui les soupçonnait de préparer des attentats. Selon le parquet fédéral, les suspects étaient revenus de Syrie il y a une semaine mais ils avaient été mis sous écoute. Ils ont ouvert le feu "au moyen d'armes de guerre" sur les forces de l'ordre, qui ont alors répliqué. Aucun lien ne serait établi avec les attentats de Paris, selon le parquet.

 

Au moins 12 civils ont été tués mardi 13 janvier dans l’est de l’Ukraine quand leur bus a été touché par un obus. L'armée ukrainienne a accusé les rebelles séparatistes d'être à l’origine de ce tir de roquette tandis que ceux-ci ont démenti, assurant ne pas mener d'opérations militaires dans cette zone à une trentaine de kilomètres au sud de Donetsk.

 

L’année 2014 a bien été la plus chaude enregistrée au niveau mondial, a annoncé l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) vendredi 16 janvier. Selon l’organisation, la température moyenne du globe a dépassé la moyenne du XXe siècle de 0,68°C, renforçant une tendance au réchauffement ces dernières décennies.

 

Les autorités algériennes ont annoncé, jeudi 15 janvier, avoir retrouvé le corps d’Hervé Gourdel, ressortissant français assassiné par le groupe Djound Al-Khilafa ("les soldats du califat"). Ce mouvement terroriste se réclamant de l’Etat islamique avait annoncé avoir décapité le guide de montagne le 24 septembre.

 

Un attentat suicide a tué 7 personnes et blessé 36 autres samedi 10 janvier à Tripoli, grande ville du nord du Liban. Le kamikaze s’est fait exploser dans un quartier à majorité alaouite, minorité ethnique à laquelle appartient le président syrien, Bachar Al-Assad.

 

La Banque nationale de Suisse a provoqué une brusque envolée du franc suisse en décidant subitement, jeudi 16 janvier, de supprimer le “taux plancher” instauré en 2011 qui permettait à la monnaie de ne pas trop s'apprécier par rapport par rapport à l’euro. La Banque nationale a estimé – à tort – que le cours du franc suisse n’était plus surévalué. Sa décision a entraîné des pertes massives pour les étrangers convertissant leur fortune en francs suisse et représente un risque pour les entreprises suisses qui exportent, désormais à plus grands frais.

 

La boîte noire de l'avion d'Air Asia disparu au-dessus de la mer de Java il y a une semaine avec 162 personnes à bord a été retrouvée dimanche 11 janvier par des plongeurs indonésiens. La veille, la queue de l'Airbus A320-200 avait été retrouvée au fond de la mer, retournée, à une trentaine de kilomètres de la dernière position connue de l'avion, disparu des écrans radar peu après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya à destination de Singapour après avoir été confronté à des nuages très menaçants.

 

L'actrice suédoise Anita Ekberg est morte dimanche 11 janvier à l'âge de 83 ans. Mannequin, elle était entrée dans l'histoire du cinéma après sa prestation dans La dolce vita, de Federico Fellini, en 1960.

 

Le réalisateur italien Francesco Rosi est mort samedi 10 janvier à Rome à l'âge de 92 ans. Il avait notamment réalisé Main basse sur la ville (1963) et L'Affaire Mattei (1972).

 

SPORTS

Cristiano Ronaldo, l’attaquant portugais de 29 ans évoluant au Real Madrid, a reçu lundi 12 janvier le Ballon d’or 2014, récompensant pour le meilleur joueur de l’année. Avec 37,66% des votes, il a devancé l’Argentin Lionel Messi (15,76%) et l’Allemand Manuel Neuer (15,72%). C’est la troisième fois depuis le début de sa carrière que Cristiano Ronaldo obtient ce trophée après 2008 et 2013. Le titre de meilleur entraîneur de l’année a été remis à Joachim Löw, champion du monde avec l’Allemagne au Brésil.

 

Le Paris-Saint Germain s’est qualifié mardi 13 janvier pour les demi-finales de la Coupe de la ligue de football en battant Saint-Etienne (1-0), tandis que Bastia faisait de même en disposant de Rennes (3-1). Le lendemain, Monaco et Lille accédaient eux aussi au dernier carré en battant respectivement Guingamp et Nantes sur le même score de 2-0. Au prochain tour, Lille recevra Paris et Monaco accueillera Bastia, les 3 et 4 février prochains.  

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This