>> Le quiz de l'actu de la semaine est en ligne ! Venez vous tester

 

FRANCE

La navigatrice française Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine sont morts lundi 9 mars dans la collision de deux hélicoptères en Argentine. Cinq autres Français et les deux pilotes argentins ont été tués alors qu'ils participaient au tournage de "Dropped", une future émission de jeu d'aventures. Une enquête pour homicides involontaires a été ouverte à Paris, confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens, aidés de leurs homologues argentins et d’un ingénieur d’Airbus Helicopters. Jusqu'ici, la piste d'une erreur humaine est la plus avancée, les conditions météorologiques étant alors bonnes et les appareils en bon état. Une polémique est née ensuite en Argentine après la révélation de l'utilisation d'hélicoptères publics pour cette émission.

La navigatrice Florence Arthaud avait notamment remporté la Route du Rhum en 1990 et avait battu, la même année, le record de la traversée de l’Atlantique Nord à la voile en solitaire. La nageuse Camille Muffat était championne olympique en titre du 400 mètres nage libre, avait été championne du monde du 200 mètres nage libre et quatre fois championne d’Europe. Alexis Vastine, lui, avait été médaillé de bronze en catégorie super-légers (moins de 64 kg) lors des Jeux olympiques de Pékin, en 2008, où il avait perdu sur une décision arbitrale très contestée – avant d’être éliminé pour la même raison lors des JO de Londres en 2012.

 

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a saisi l'Office européen antifraude (OLAF) contre le Front national et la situation de 29 assistants parlementaires des 23 eurodéputés frontistes, a révélé Le Monde lundi 9 mars. Ils sont soupçonnés de ne pas travailler réellement pour les députés mais d'exercer d'autres activités, notamment au sein du parti, tout en étant rémunérés par le Parlement européen. Parmi les frontistes visés par l’enquête figure le cabinet entier du président d’honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, plusieurs conseillers de la présidente Marine Le Pen et du vice-président Florian Philippot ainsi que la présidente du microparti Jeanne. Cette pratique, largement utilisée par le FN, l'est toutefois également par certains assistants d'autres partis, qui exercent d'autres responsabilités.

 

Deux hommes, décrits comme des proches d’Amedy Coulibaly, le meurtrier de Montrouge et de la porte de Vincennes les 8 et 9 janvier, ont été arrêtés lundi 9 mars et mis en examen vendredi pour “participation à une association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes contre les personnes”. Une trace d'ADN de l'un des deux aurait été identifiée sur une arme utilisée par Amedy Coulibaly.

 

L'ancien ministre de l'intérieur et conseiller de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, a été mis en examen samedi 7 mars pour "faux", "usage de faux" et "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée". Les enquêteurs suspectent une vente de tableaux flamands, pour près de 500 000 euros en 2008, d'avoir pu alimenter des réseaux de financement occulte de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

 

Entre 7 000 et 15 000 travailleurs indépendants, artisans et commerçants de la France entière ont manifesté lundi 9 mars à Paris contre le contre le Régime social des indépendants (RSI) et le niveau trop élevé, selon eux, des charges sociales, dénonçant un "matraquage fiscal" et un "racket". Depuis 2008, cet organisme centralise toutes les cotisations sociales des chefs d'entreprise, gère leur couverture maladie et la retraite des artisans et commerçants, soit environ 6 millions de personnes au total. En 2012, la Cour des comptes avait qualifié le RSI de "catastrophe industrielle", pointant notamment des erreurs de calcul de cotisation et une lenteur administrative.

 

Onze fabricants de produits laitiers, dont Nestlé, Senoble ou encore Andros, ont été condamnés jeudi 12 mars à des amendes d'un montant total de 192,7 millions d'euros pour avoir constitué un "cartel du yaourt". Les industriels ont été reconnus coupables par l'Autorité de la concurrence d'avoir organisé entre 2006 et 2012 une entente sur les prix et les appels d'offres sur les marques distributeurs (produits vendus sous la marque de chaînes de grande distribution).

 

 

MONDE

Le groupe jihadiste Etat islamique a diffusé mardi 10 mars une vidéo montrant l'assassinat d'un homme présenté comme un Arabe israélien, espion pour le Mossad, services secrets d'Israël. L'homme, Muhammad Said Ismail Musallam, 19 ans, a été tué par un garçon d'une dizaine d'années. Sa famille a expliqué qu'il avait quitté le service civil israélien pour aller faire le jihad et a assuré qu'il ne travaillait pas pour le Mossad.

 

La secte islamiste nigériane Boko Haram a officialisé samedi 7 mars son allégeance au groupe jihadiste Etat islamique. Aboubakar Sheikau, chef de Boko Haram avait déjà apporté en juillet son soutien à l’organisation d’Abou Bakr Al-Baghdadi, présent en Syrie et en Irak. Les deux groupes terroristes partagent un même objectif, créer un califat régie par la charia,la loi islamique.  

 

Des hommes armés ont attaqué un bar-restaurant de Bamako, vendredi 6 mars au Mali, tuant cinq personnes, dont un Français. Un groupe jihadiste, Al-Mourabitoune, de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, a revendiqué l'attentat. François Hollande a dénoncé un “lâche attentat”. La police a annoncé vendredi avoir abattu un suspect dans le centre de Bamako.

 

La femme de l'ancien président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo, a été condamnée lundi 9 mars à vingt ans de prison par la cour d'assises d'Abidjan. Elle a été reconnue coupable de “complot contre l’autorité de l’Etat, participation à un mouvement insurectionnel et troubles à l’ordre public”. En 2010, le président sortant avait refusé de reconnaître sa défaite au profit d’Alassane Ouattara lors de l'élection présidentielle, entraînant le pays dans cinq mois de violences qui ont coûté la vie à plus de 3 000 personnes. Simone Gbagbo, 65 ans, était jugée aux côtés d’environ 80 autres accusés. Ses avocats ont annoncé leur intention de se pourvoir en cassation, dénonçant un verdict politique et des preuves trop minces.

 

Une semaine après l’assassinat de la figure d’opposition russe Boris Nemtsov, 5 personnes ont été arrêtées samedi 8 mars. L'un d'entre eux, Zaour Dadaïev, un Russe d'origine tchétchène, aurait ensuite reconnu avoir participé au meurtre. Le Conseil consultatif pour les droits de l’Homme auprès du Kremlin soupçonne toutefois ces aveux d'avoir été obtenus "sous la torture", le suspect ayant été vu en prison avec de nombreuses blessures. Les motifs du meurtre n’ont pas encore été établis par les enquêteurs, qui n’écartent ni la piste islamiste (Boris Nemtsov avait affiché son soutien à Charlie Hebdo), ni celle des nationalistes russes mécontent de sa critique du rôle de la Russie dans la crise ukrainienne.

 

L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi a été définitivement acquitté dans l’affaire dite du "Rubygate", mardi 10 mars par la Cour de cassation italienne. Il avait été condamné à 7 ans de prison en première instance en juin 2013 pour "incitation de mineure à la prostitution" (sur Karima El Mahroug, dite Ruby et âgée de 17 ans à l'époque des faits) et "abus de pouvoir", étant soupçonné d'avoir usé de sa fonction pour la faire libérer après qu'elle avait été arrêtée pour vol en mai 2011. La cour d'appel avait innocenté Silvio Berlusconi en juillet 2014 mais le parquet général de Milan avait déposé un ultime recours.

 

Aux Etats-Unis, quelques jours après la publication d’un rapport dénonçant le racisme de la police de Ferguson (Missouri), le “city manager” et le chef de la police ont tour à tour démissionné mercredi 11 mars. Cela n’a pas calmé la vive tension régnant dans la ville où un adolescent noir a été tué par un policier en août, lequel a été disculpé par un grand jury puis par le département de la justice. Des affrontements ont opposé manifestants et policiers mercredi, au cours desquels deux agents ont été blessés par des tirs.

 

L'écrivain italien et ancien militant d'extrême gauche Cesare Battisti, condamné à la prison à perpétuité par la justice de son pays pour des meurtres commis dans les années 1970, a été arrêté jeudi 12 mars au Brésil. Une juge a demandé début mars son expulsion, malgré le fait que la Cour suprême du pays avait rejeté en 2011 une demande d’extradition de Cesare Battisti. Il a été libéré dès vendredi, en attente d’une nouvelle décision de justice sur sa possible extradition.

 

L'Islande a annoncé jeudi 12 mars qu'elle renonçait à sa candidature d'adhésion à l'Union européenne. Le gouvernement de centre droit avait annoncé dès son arrivée au pouvoir, en 2013, qu'il mettrait fin à ce processus engagé par une coalition de gauche en 2009.

 

L’architecte allemand Frei Otto est mort lundi 9 mars à l'âge de 85 ans. Il devait recevoir quelques jours plus tard le prestigieux Prix Pritzker pour ses réalisations comme la toiture du stade olympique de Munich (pour les JO de 1972), le pavillon de l'Allemagne à l'Exposition universelle de 1967 à Montréal ou encore le pavillon du Japon à l'Exposition universelle de 2000 à Hanovre.

 

L'Américain Sam Simon, cocréateur de la série télévisée Les Simpson à la fin des années 1980, est mort dimanche 8 mars à l'âge de 58 ans, des suites d'un cancer du côlon. Il avait notamment obtenu 7 Emmy Awards pour Les Simpson, qu'il avait créé avec Matt Groening et James L. Brooks.

 

SPORTS

Le Paris-Saint-Germain s’est qualifié mercredi 11 mars pour les quarts de finale de la Ligue des champions de football, en réussissant l'exploit d'éliminer le club anglais de Chelsea. Après une première égalité lors du match aller (1-1), le 17 février à Paris, les deux équipes ont à nouveau fait match nul à Londres (2-2 après prolongation), propulsant les Parisiens au tour suivant grâce à un nombre supérieur de buts marqués à l'extérieur et malgré l'expulsion de leur attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic. Le Real Madrid, le FC Porto et le Bayern Munich se sont également qualifiés, respectivement au détriment des Allemands du Schalke 04 (2-0 à l'aller, 3-4 au retour), des Suisses du FC Bâle (1-1, 4-0) et des Ukrainiens du Chakhtior Donetsk (0-0, 7-0). D'autres clubs, dont l'AS Monaco, joueront leur huitième de finale la semaine prochaine.

 

Pour son premier tour de la Coupe Davis de tennis, l’équipe de France a battu l’Allemagne pendant le week-end des 6, 7 et 8 mars. La victoire a été acquise dès le samedi après que Julien Benneteau et Nicolas Mahut ont gagné le match de double contre Becker et Begemann. La veille, Gilles Simon et Gaël Monfils avaient chacun remporté leur simple respectivement contre Jan-Lennard Struff et Philipp Kohlschreiber. Dimanche, les Allemands se sont imposés lors des deux derniers simples, qui ne comptaient pour rien. La France affrontera le Royaume-Uni en quarts de finale, en juillet. A noter que la Suisse, tenante du titre, a été éliminée par la Belgique.  

 

La France a ramené cinq médailles des championnats d’Europe d’athlétisme en salle, terminant deuxième nation derrière la Russie dimanche 8 mars à Prague, en République tchèque. Dès le premier jour de compétition, la France a fait carton plein en décrochant trois médailles sur le 60 mètres haies, Pascal Martinot-Lagarde en or, Dimitri Bascou en argent et Wilhem Belocian en bronze. Les deux autres médailles d’or sont l’œuvre de Renaud Lavillenie, champion d’Europe du saut à la perche et du relais 4×400 m féminin remporté par Floria Gueï, Elea-Miriama DiarraAgnès Raharolahy et Marie Gayot.

 

Le spécialiste français de marche athlétique, Yohann Diniz, a battu dimanche 8 mars le record du monde du 20 km marche à l’occasion des championnats de France de marche à Arles, en 1 heure 17 minutes et 2 secondes. A 37 ans, il détient également le record du monde du 50 km marche, depuis son titre de champion d’Europe en juillet à Zurich (Suisse).

 

Déjà champion olympique de la discipline, le Français Martin Fourcade a conservé son titre de champion du monde de biathlon en course individuelle sur 20 km lors des championnats du monde de Kontiolahti, en Finlande, jeudi 12 mars. La Française Marie Dorin-Habert s'est également imposée en poursuite 10 km et sur 7,5 km, tandis que le relais mixte 2 x 6km + 2 x 7,5km a obtenu l’argent.

 

La Commission indépendante de réforme du cyclisme (CIRC), a rendu lundi 9 mars son rapport sur l’état du dopage dans le cyclisme. Commencée il y a un an, l’enquête ne révèle pas grand chose de nouveau et confirme que l’Union cycliste internationale (UCI) avait largement minimisé les effets du dopage pendant l’ère Lance Armstrong, ayant même protégé l’Américain, qui s'est vu retirer ses sept victoires sur le Tour de France (de 1999 à 2005) en 2012. Le rapport affirme également que le dopage existe toujours dans le cyclisme professionnel malgré une nette amélioration de la lutte contre celui-ci.  

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This