(Un combattant rebelle syrien soutenu par la Turquie arrête un homme armé près de la ligne de front le 26 janvier 2018 dans la ville syrienne d’Azaz. OZAN KOSE / AFP)

SEMAINE DU 20 AU 26 JANVIER 2018.

MONDE

Offensive turque contre les kurdes. La Turquie a initié samedi 20 janvier une offensive militaire contre les Unités de protection du peuple (YPG) kurdes au nord-ouest de la Syrie dans le canton d’Afrin. Le YPG, considéré comme terroriste par le pouvoir d’Ankara, est pourtant allié à Washington dans la lutte contre l’État Islamique. L’objectif pour le pouvoir turc est d’établir une « zone de sécurité » d’une profondeur de trente kilomètres à partir de la frontière entre la Turquie et la Syrie. Près de 260 soldats kurdes sont morts lors des affrontements, contre trois militaires turcs. L’opération, baptisée « Rameau d’Olivier », a été condamnée par de nombreux pays, dont la France.

Attaques terroristes en Afghanistan. Plus de quarante personnes ont été tuées dans une attaque qui a touché l’hôtel Intercontinental de Kaboul, samedi 20 janvier. L’attaque a été attribuée aux talibans. Vingt-cinq Afghans et 15 étrangers de 16 nationalités différentes sont morts. Déjà attaqué en 2011, l’hôtel a été visé en raison de sa clientèle cosmopolite. Quatre jours après cette attaque, un attentat a été commis dans l’est de l’Afghanistan contre l’ONG britannique Save the Children. Revendiqué par l’État islamique, l’attentat a fait au moins cinq morts.

Affrontements mortels en RDC. Selon l’ONU, six personnes sont décédées à Kinshasa dimanche 21 janvier lors d’une manifestation contre le pouvoir en place. Trente-trois participants ont été blessés, et quarante-neuf arrêtés par les forces de l’ordre congolaises. La marche faisait suite à un appel de l’Église catholique à protester contre l’actuel président de République démocratique du Congo, Joseph Kabila. La principale revendication concernait l’application des accords convenus le 31 décembre 2016, qui permettent à Joseph Kabila de prolonger son deuxième mandat, contre l’organisation d’élections pour assurer sa suite fin 2017. Alors en voyage au Pérou, le pape François s’est exprimé dès le lendemain des affrontements en appelant les autorités à délaisser toutes formes de violences.

Ouverture du Forum de Davos. Le 48e forum économique mondial de Davos a débuté mardi 23 janvier dans la station des Alpes suisse, avec la présence de près de 70 chefs d’États et de gouvernement ainsi que de nombreux hommes d’affaire. La principale problématique de ce forum est la croissance inclusive et durable. Cette édition a été marquée par la présence de Donald Trump, premier président états-unien à s’y rendre depuis Bill Clinton en 2000, et les manifestations à son insu. Il s’est exprimé en faveur d’accueillir des investisseurs étrangers en vantant ses différentes réformes fiscales. L’Union Européenne a également eu une place majeure avec la présence du Roi Felipe d’Espagne, Angela Merkel et Emmanuel Macron.

La fin du shutdown aux États-Unis. Les deux chambres du congrès américain ont approuvé un texte de financement temporaire du budget fédéral. Cet accord a mis fin à trois jours de paralysie partielle des administrations et est valable jusqu’au 8 février. Cette rallonge devrait permettre aux sénateurs démocrates et républicains de trouver un accord notamment sur la question des clandestins arrivés mineurs aux États-Unis. Les démocrates ont souhaité une garantie pour que ces « dreamers » puissent obtenir un statut légal.

L’ancien président Lula condamné. Lula, ex-président brésilien et candidat à la présidence en 2018 sous les couleurs du Parti des travailleurs, a été condamné mercredi 24 janvier à 12 ans de prison pour corruption. La cour d’appel a jugé à l’unanimité que Lula était coupable d’avoir reçu un triplex en bord de mer du groupe de bâtiment OAS en échange de l’attribution de marchés publics de Petrobras pendant sa présidence (2003-2010). Bien que les recours soient encore nombreux pour celui qu’on a appelé le père des pauvres, Lula pourrait se retrouver inéligible aux élections présidentielles d’octobre 2018.

Incendie meurtrier en Corée du sud. Un incendie a ravagé un hôpital sud-coréen, vendredi 26 janvier. Au moins 41 personnes sont décédées et plus de 80 personnes ont été blessées au cours de la catastrophe. Les secours, qui ont maîtrisé le feu en un peu moins de deux heures, ont dû superviser l’évacuation de plus de 200 personnes, dans des conditions parfois extrêmes. L’incendie dans cet hôpital est le pire en Corée du Sud depuis plus de 10 ans. En 2003, 192 personnes avaient perdu la vie dans le métro de Daegu suite à un incendie criminel.

Marche des femmes mondiale. Des centaines de milliers de femmes ont participé à la « Marche des femmes », samedi 20 janvier. Les manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes métropoles du monde, dont Los Angeles et New York. La première édition avait eu lieu au lendemain de l’investiture de Donald Trump. Les militantes appelaient les manifestantes à s’enregistrer sur les listes électorales pour les élections de novembre 2018. De nombreuses célébrités se sont mobilisées. Les discours de Nathalie Portman et de Scarlett Johansson ont été particulièrement remarqués.

FRANCE

Prisons : fin de la crise. Le conflit entre les gardiens de prisons et le gouvernement a pris fin, vendredi 26 janvier. L’Ufap-Unsa, principal syndicat de la profession, a validé les propositions du ministère de la Justice malgré le refus des deux autres syndicats. La ministre de la Justice Nicole Belloubet s’est engagée sur la création de 1 100 emplois supplémentaires. L’accord avait été rejeté la veille par les trois syndicats, jugeant la proposition insuffisante. Une enveloppe de 30 millions d’euros supplémentaires a été mise sur la table. Les deux autres syndicats ont annoncé rejeter l’accord et parlé de « trahison » de la part de l’Ufap-Unsa. Cette signature a mis fin à l’une des plus importantes crises des prisons depuis plus de 25 ans.

Toyota investit en France. Toyota va investir 300 millions d’euros dans son usine d’Onnaing, dans les Hauts de France, et créer 700 emplois en CDI. L’annonce a été faite par le président de la République lundi 22 janvier en amont du sommet « Choose France » sur l’attractivité française à Versailles, qui réunissait 140 patrons de grands groupes internationaux. Les 300 millions d’euros seront consacrés à la construction d’un nouveau bâtiment pour rendre le site plus performant, et ainsi passer de 230 000 véhicules produits par an à 300 000. L’ensemble de la classe politique, du député PCF Fabien Roussel au président de la région Xavier Bertrand, a salué cette annonce.

Carrefour : 2 400 postes supprimés. Le PDG du géant de la distribution, Alexandre Bompard, a annoncé la suppression de 2 400 postes et la fermeture des 273 magasin Dia, mardi 23 janvier. Cette annonce entre dans un plan global de transformation du groupe visant à investir 2,8 milliards d’euros dans le digital. A l’annonce de ce plan de transformation, l’entreprise a gagné cinq points en bourse. Les trois principaux syndicats, qui ont appris la nouvelle par voie de presse, ont dénoncé la « méthode » du géant de la distribution. Alors que la CGT et Force Ouvrière ont appelé à la grève, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a prévenu que l’État serait « vigilant sur l’accompagnement de chaque salarié concerné par le plan ».

Ouverture du procès du “logeur des terroristes”. Depuis mercredi 24 janvier, Jawad Bendaoud est jugé au tribunal de grande instance de Paris. L’homme âgé de 31 ans est accusé d’avoir hébergé les terroristes des attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Près de 100 avocats et 350 parties civiles, dont la ville de Saint-Denis, sont réunis pour trois semaines de débat. Dès le début du procès, Jawad Bendaoud a clamé son innocence, affirmant ne pas connaître les personnes à qui il a loué son studio et n’avoir agi que pour rendre service. Il encourt jusqu’à six ans de prison pour recel de malfaiteurs terroristes.

Paris les pieds dans l’eau. Jeudi 25 janvier, l’alerte orange crues-inondations était maintenue pour quinze départements situés autour des bassins de la Seine, de la Saône et du Doubs. Le niveau de la Seine atteignait 5,41 mètres. Vigicrue a annoncé un pic de 6,10 mètres de hauteur pour samedi 27. La montée des eaux a paralysé une partie des transports : la ligne C du RER est fermée au moins jusqu’au 31 janvier par mesure de sécurité. L’armée est intervenue auprès des sinistrés et si les fermetures n’ont pas été prévues pour les musées d’Orsay, du Louvre et de l’Orangerie, des plans de protection contre les inondations ont été déclenchés.

La France retire sa candidature pour l’exposition universelle de 2025. Edouard Philippe a annoncé, mardi 23 janvier, devant le Sénat, que la France n’avait pas les ressources économiques nécessaires pour accueillir l’exposition universelle de 2025. Selon le Premier ministre, le retour sur investissement ne sera pas assez important pour se permettre de prendre la responsabilité d’une telle organisation. Pour les élus concernés par le projet, qui ont jugé la communication du gouvernement déplorable, cette décision fut une réelle surprise.

Trois étoiles parmi les étoiles. Le chef cuisinier Paul Bocuse a été inhumé, vendredi 26 janvier. Il est décédé à l’âge de 91 ans des suites de la maladie de Parkinson, à son domicile de Collonges-au-Mont-d’Or dans la région lyonnaise. Paul Bocuse à la tête d’une vingtaine de restaurants a participé au rayonnement de la gastronomie française dans le monde entier. Sacré chevalier de la légion d’honneur par Valery Giscard d’Estaing en 1975, cuisinier du siècle en 1989 puis chef du siècle en 2011, il est le premier chef à avoir conservé ses trois étoiles pendant plus de cinquante années consécutives.

SPORTS

Handball : Les bleus échouent en demi-finale de l’Euro. Invaincus depuis le début du tournoi, les bleus de Nikola Karabatic, grands favoris face à l’équipe d’Espagne en demi-finale de l’Euro 2018, se sont inclinés 23-27. La France pourra tout de même aller chercher une médaille de bronze en allant battre la Danemark dimanche 28 janvier. Les Espagnols joueront eux la finale face aux Suédois.

Rugby : Perquisitions à la FFR. La brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) a mené, mardi 22 janvier, des perquisitions à Marcoussis, dans l’Essonne, où se situe le siège de la Fédération Française de Rugby. Ces opérations ont été décidées dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de favoritisme visant le président Bernard Laporte. Le domicile de ce dernier a été perquisitionné, tout comme celui de son ami, l’homme d’affaires Mohed Altrad. Bernard Laporte serait accusé d’avoir fait pression en faveur du club de Montpellier, propriété de Mohed Altrad, qui est également l’un des sponsors du maillot du XV de France.

Ligue 1 : le PSG dévoré par le Lyon. L’équipe d’Unai Emery s’est inclinée, dimanche 21 janvier, sur la pelouse du Parc OL (2-1), lors de la 22e journée de Ligue 1. Si Kurzawa avait répondu à l’ouverture du score de Nabil Fékir, Memphis Depay a tué la rencontre dans les dernières minutes d’une frappe lumineuse. Dans les autres résultats, Monaco s’est relancé face à Metz (3-1), tandis que Marseille confirmait sa bonne forme du moment en allant s’imposer chez les caennais (0-2). La nouvelle défaite de Toulouse a entraîné la démission de Pascal Dupraz, d’un commun accord avec le président du club. Du côté de Bordeaux, c’est l’uruguayen Gustavo Poyet qui a succédé à Jocelyn Gourvennec au poste d’entraîneur.

Prison à vie pour l’ex-médecin de l’équipe américaine de gymnastique. Larry Nassar, après avoir agressé sexuellement plus de 160 adolescentes et athlètes, a écopé de 40 à 175 ans de prison, vendredi 26 janvier. Cet ostéopathe de 54 ans était l’ex-médecin de l’équipe nationale américaine de gymnastique. Les 160 jeunes filles ont pris la parole. Ce procès emblématique s’est conclu sur le témoignage poignant de Rachael Denhollander, la première à avoir porté plainte en 2016.

Federer vise un 20e titre du Grand Chelem à Melbourne. Le tournoi de l’Open d’Australie s’achèvera dimanche 28 janvier avec une finale masculine où Federer affrontera le croate Čilić puis la féminine qui opposera la roumaine Halep à la danoise Wozniacki. Le joueur suisse pourrait obtenir son 20e titre de Grand Chelem à Melbourne. Nadal s’est retiré de la compétition après une blessure en quarts de finale. Djokovic a été éliminé en huitièmes part le Sud-Coréen Hyeon Chung. Pour l’équipe française, la seule joueuse encore en lice est Clara Brunel qui jouera la finale junior. En effet, les hommes ont quitté la compétition après le troisième tour. Chez les femmes, Caroline Garcia était le dernier espoir : elle a été éliminée en huitième de finale face à l’américaine Keys.

Escrime : les Français sur le podium. L’équipe de France masculine de fleuret ont remporté la petite finale de la coupe du monde contre la Corée du Sud, dimanche 21 janvier, au stade Pierre-de-Coubertin, à Paris. L’équipe tricolore a fini troisième sur le podium. Les Américains ont remporté la victoire contre les Transalpins, après leur défaite aux Championnats du monde 2017 à Leipzig.

Pin It on Pinterest

Share This