> Le quiz de l'actu de la semaine est en ligne ! Venez vous tester

 

FRANCE

Le Premier ministre, Manuel Valls, a déclenché une polémique après la révélation d’un aller-retour en jet affreté par l’Etat entre Poitiers et Berlin samedi 6 juin, où se déroulait la finale de la Ligue des champions de football, après un passage par Paris pour récupérer deux de ses fils, âgés d’une vingtaine d’années. Le gouvernement a justifié ce déplacement par une rencontre avec l’UEFA à un an de l’organisation de l’Euro 2016 en France puis, après une communication hasardeuse, Manuel Valls a annoncé jeudi qu’il remboursera l’équivalent du prix du voyage pour ses deux enfants, soit 2 500 euros.

 

L’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn et douze autres prévenus ont été relaxés vendredi 12 juin par le tribunal correctionnel de Lille dans l’affaire dite du Carlton. Ils étaient accusés de proxénétisme aggravé en bande organisée dans cet hôtel de luxe de la capitale nordiste. La justice a finalement estimé qu'il y avait eu " comportement de client non répréhensible par la loi pénale" vis-à-vis des prostituées. Même le Belge Dominique Alderweireld, dit “Dodo la Saumure”, proxénète assumé, a été relaxé car aucun fait répréhensible n’a été commis sur le sol français. Un seul prévenu a été condamné, à un an de prison avec sursis : René Kojfer, ancien chargé des relations publiques du Carlton de Lille. Il s’agissait du dernier scandale sexuel dans lequel DSK était impliqué.

 

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a annoncé mardi 9 juin l’ouverture d’une enquête après des accusations de “violences policières” lors d’évacuations de migrants à Paris. Plusieurs centaines de migrants installés porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, ont été délogés par les forces de l’ordre entre le 2 et le 8 juin. Certains d’entre eux se sont réfugiés sur le parvis de la halle Pajol, à proximité, avant d’être à nouveau “évacués” manu militari.

Alors que des migrants ont pu être logés dans des hébergements d’urgence, ça n’était pas le cas de tous et environ 300 personnes, dont une centaine d’immigrés et des militants d’associations et de partis politiques, ont ensuite occupé une caserne de pompiers désaffectée du nord de Paris. Ils ont obtenu des places d’hébergement supplémentaires. Le gouvernement a dénoncé “l’instrumentalisation cynique de la situation” par des “individus irresponsables” tandis que l’opposition de gauche, notamment le PCF, a dénoncé la brutalité avec laquelle ces évacuations ont été réalisées.

 

L'Assemblée nationale a supprimé le livret de circulation imposé au gens du voyage, dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 juin en première lecture. Le texte abroge ainsi la loi de 1969 qui obligeait les gens du voyage à détenir un livret de circulation, sous peine d'amende. Il renforce également les pouvoirs des préfets pour la construction d'aires d'accueil. Le comité des droits de l'homme de l'ONU avait dénoncé ce livret de circulation l’an dernier, sur le fondement du manquement au principe de libre-circulation des personnes. En novembre 2014, le Conseil d'Etat avait lui donné deux mois au gouvernement pour abroger les deux articles prévoyant encore cette obligation.

 

Deux hommes ont été arrêtés dimanche 7 juin dans les Yvelines dans le cadre de l’enquête sur l’attentat déjoué de Villejuif. Ils sont soupçonnés d’avoir aidé l’étudiant algérien Sid Ahmed Ghlam, arrêté le 19 avril, et d’avoir tué une jeune femme, Aurélie Châtelain, et de planifier une attaque contre des églises dans la ville du Val-de-Marne. Ils ont été mis en examen jeudi pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”, “recel de vol en bande organisée” et “usage de fausses plaques d’immatriculation en lien avec une entreprise terroriste”.

 

Après l’Assemblée nationale le 5 mai, le Sénat a à son tour adopté le projet de loi sur le renseignement, mardi 9 juin. Les sénateurs ont préservé l’essentiel du texte, qui donne un cadre juridique élargi aux services de renseignement et ont légèrement modifié le dispositif des “boîtes noires” installées chez les fournisseurs d’accès à Internet, notamment en l’individualisant – en termes de démarches administratives tout du moins. Les opposants à la loi dénoncent toujours, entre autres, une “surveillance de masse” et le manque de pouvoir accordé à la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR).

 

Le Conseil constitutionnel a invalidé jeudi 11 juin l’élection de quatre sénateurs, déclarés “démissionnaires d’office” et inéligibles pour un an. François Aubey (PS, Calvados), Aymeri de Montesquiou (UDI, Gers), Jean-Patrick Courtois (Les Républicains, Saône-et-Loire) et Pierre Jarlier (UDI, Cantal) ont été sanctionnés pour avoir réglé directement d’importantes dépenses de campagne sans passer par leur mandataire financier, pourtant obligatoire.

 

Le parquet national financier a ouvert lundi 8 juin une enquête visant Jean-Marie Le Pen pour “blanchiment de fraude fiscale”. Il est soupçonné d’avoir caché des comptes bancaires en Suisse pour un montant de 2,2 millions d’euros, dont 1,7 million sous forme de lingots et de pièces d’or.

 

MONDE

En Turquie, le Parti de la justice et du développement du président Recep Tayyip Erdogan (AKP, islamo-conservateur), n’a obtenu que 41% des suffrages lors des élections législatives dimanche 7 juin, perdant la majorité absolue au Parlement. Avec 258 députés sur 550, il reste le premier parti politique du pays mais subit sa première défaite depuis treize ans, contraignant les islamo-conservateurs à former un gouvernement de coalition. Recep Tayyip Erdogan ne pourra donc pas modifier la Constitution et instaurer un régime présidentiel fort, sur lequel il a misé durant sa campagne.

Le Parti démocratique des peuples (HDP), petite formation kurde de gauche, a elle étonné et réussi à franchir la barre des 10% des suffrages, lui ouvrant ainsi les portes du Parlement. Cette entrée marque un tournant dans l’histoire du pays, ce parti étant lié à l’organisation politico-militaire PKK qui a longtemps défendu l’indépendantisme kurde par les armes. Les sociaux-démocrates du Parti républicain du peuple (CHP) ont eux recueilli 25 % des voix, et les nationalistes du MHP 16,3. Ces trois partis d’opposition avaient refusé avant les élections l’idée d’une coalition avec l’AKP du “dictateur“ Erdogan, mais les calculs post-électoraux risquent de changer la donne.

 

La banque britannique HSBC a annoncé mardi 9 juin la suppression de quelque 50 000 postes d’ici à 2017 dans le monde, sur un total de 266 000 employés. Le plan de restructuration prévoit également une économie de près de 4,5 milliards d’euros par an. HSBC, plus grosse banque de l’Union européenne, est impliquée dans un vaste scandale de fraude fiscale depuis les révélations de “Swiss Leaks” et doit également faire face à une baisse de sa rentabilité.

 

Le PDG de Twitter, Dick Costolo, a annoncé jeudi 11 juin sa démission de la tête du réseau social, qu’il dirigeait depuis six ans. Il n’a pas donné d’explication à sa démission mais le site de micro-blogging connaît une stagnation de son nombre d’utilisateurs actifs dans de plus en plus de pays développés, et a par conséquent dû revoir à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires.

 

Le créateur des figurines Playmobil, l’Allemand Horst Brandstätter, est mort mercredi 3 juin à l’âge de 81 ans. Il était entré en 1952 dans la société fondée en 1908 et avait lancé dans les années 1970 les célèbres figurines. Il avait également à l’origine du Hula-Hoop, cerceau en plastique à faire tourner autour de sa taille.

 

L’acteur britannique Christopher Lee, qui a notamment interprété Dracula ainsi que Saroumane dans le Seigneur des anneaux, est mort dimanche 7 juin à l’âge de 93 ans. Il avait joué dans plus de 200 films, dont Star Wars (le comte Doku) ou James Bond (le méchant Scaramanga dans L’homme au pistolet d’or).

 

Le musicien et compositeur américain Ornette Coleman, légende du jazz, est mort jeudi 11 juin au matin, à l’âge de 85 ans. Le saxophoniste était notamment connu pour son album The Shape of Jazz to Come, sorti en 1959 et considéré comme avant-gardiste.

 

SPORTS

Le joueur de tennis suisse Stan Wawrinka a remporté le tournoi de Roland-Garros dimanche 7 juin. Il a réussi l’exploit de battre le numéro 1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, en quatre sets (4-6, 6-4, 6-3, 6-4). C’est le deuxième titre du Grand Chelem à son palmarès après l’Open d’Australie gagné en 2014.

Dans le tableau féminin, c’est l’Américaine Serena Williams qui l’a emporté en battant la Tchèque Lucie Safarova (6-3, 6-7, 6-2). Elle a ainsi remporté son troisième Roland-Garros (après 2002 et 2013) et son vingtième tournoi du Grand Chelem, à deux titres du record de l’Allemande Steffi Graff.

 

Le FC Barcelone a remporté samedi 6 juin la Ligue des champions de football face à la Juventus Turin (3-1). Les Catalans ont ainsi empoché leur cinquième titre continental après ceux de 1992, 2006, 2009 et 2011.

 

L’équipe de France de football féminin a gagné mardi 9 juin son premier match de la Coupe du monde, organisée au Canada. Les Bleues, 3e du classement mondial, sont venues à bout de l’Angleterre, 6e mondial (1-0).

 

L’équipe de France de football s’est inclinée dimanche 7 juin face à la Belgique en match amical (3-4). Les Bleus ont été menés 0-3 puis 1-4 avant de revenir au score face aux deuxièmes du classement mondial FIFA. A un an de l’Euro 2016 organisé en France, c’est la première fois que l’équipe de France encaisse 4 buts à domicile depuis 1982.

 

La finale du Top 14 opposera le Stade Français à l’ASM Clermont le 20 juin. Le premier a créé la surprise vendredi 5 juin en éliminant le champion de France et d’Europe en titre, le RC Toulon (33-16). Le second a bataillé contre le Stade toulousain, qu’il a finalement vaincu 18-14.

 

Retrouvez aussi :

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This