(Photo : Le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron a tenu son premier Conseil des ministres au Palais de l’Élysée, jeudi 18 mai. / AFP PHOTO)

Semaine du 13 au 19 mai 2017.

France

Investiture d’Emmanuel Macron. Dimanche 14 mai 2017, Emmanuel Macron a été investi et a pris ses fonctions de Président de la République. Après la cérémonie officielle en compagnie de François Hollande, le nouveau chef de l’État s’est rendu à l’hôpital militaire Percy dans les Hauts-de-Seine puis à la mairie de Paris pour y être reçu par la maire Anne Hidalgo. Le lendemain de son investiture, le président s’est rendu en Allemagne pour son premier déplacement officiel. Emmanuel Macron, tout comme François Hollande et Nicolas Sarkozy avant lui, s’est entretenu avec Angela Merkel quelques heures après sa prise de fonction. Le nouveau Président de la République a également effectué son premier déplacement officiel hors d’Europe. Vendredi 19 mai, il s’est rendu sur la base militaire française de Gao, au Mali. Lors de cette visite, Emmanuel Macron s’est entretenu avec le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, et les militaires de la force Barkhane, engagés au Mali depuis 2014.

Annonce du nouveau gouvernement. La composition du premier gouvernement d’Emmanuel Macron a été annoncée mercredi 17 mai dernier. L’annonce a été faite depuis le perron de l’Élysée. Ce nouveau gouvernement, dirigé par Edouard Philippe, Premier ministre et maire LR du Havre, rassemble des personnalités venues de divers bords politiques. On y retrouve par exemple Gérard Collomb, sénateur-maire PS de Lyon, au ministère de l’Intérieur, Bruno Le Maire, député LR et candidat malheureux aux primaires de son parti, au ministère de l’Économie. Jean-Yves Le Drian conserve un ministère et passe de la Défense aux Affaires étrangères, c’est Sylvie Goulard qui lui succède en tant que ministre des Armées. Même situation pour Annick Girardin qui passe de la Fonction publique à l’outremer. À la suite de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon, lundi 15 mai, plusieurs élus LR et UDI ont appelé leurs familles politiques à « saisir la main tendue » par Emmanuel Macron. On a retrouvé parmi les signataires de ce communiqué de nombreux ténors de la droite : Benoist Apparu, Thiery Solère, Jean-Louis Borloo, Christian Estrosi, Nathalie Kosciusko-Morizet.

La grève des salariés de GM&S prend une tournure politique. Depuis le 11 mai, les salariés occupent leur usine de La Souterraine et affirment avoir piégé cette dernière avec des bonbonnes de gaz. Sous traitant automobile pour Renault et Peugeot, la société est en redressement judiciaire depuis septembre 2016. Après une mobilisation à Paris, des opérations escargots et de nombreuses grèves, les salariés en ont appelé aux politiques. Lors d’une nouvelle mobilisation, le 16 mai, Philippe Poutou (NPA) et Jean Luc Mélenchon (La France Insoumise) ont fait le déplacement pour soutenir les salariés.


Jean-Luc Mélenchon au chevet des salariés de GM&S

Le 70e Festival de Cannes s’est ouvert mercredi 17 mai. Après une polémique concernant l’affiche de cette 70e édition, la grande messe du cinéma français a continué de faire parler d’elle. Le jury du festival a sélectionné deux films financés par le géant américain Netflix, Okja de Bong Joon-Ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach, deux films qui ne sortiront donc pas en salle. La Fédération nationale des cinémas français a dénoncé la décision de Netflix de réserver les deux films aux seuls abonnés de la plate-forme. Seize autres films sont en concurrence pour la Palme d’or qui sera remise le 28 mai.

Bernard Tapie condamné à rembourser 404 millions d’euros. L’homme d’affaires a été condamné, jeudi 18 mai, par la Cour de cassation à restituer la somme perçue dans l’arbitrage sur la revente d’Adidas. L’arbitrage privé d’Adidas avait déjà été définitivement annulé en juin 2016. Bernard Tapie va devoir rembourser les 405 millions d’euros obtenus au terme de  cet arbitrage de 2008. Me Frédéric Thiriez, l’un de ses avocat, a laissé entendre que le camp Tapie pourrait se tourner vers les juridictions européennes après ce jugement.

Francis Heaulme condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Déjà condamné pour neuf meurtres commis en France entre 1984 et 1992, Francis Heaulme a été à nouveau condamné à la perpétuité par la Cour d’assises de la Moselle, à Metz, mercredi 17 mai. Lors de ce troisième procès, il a clamé son innocence en répétant : « Montigny, c’est pas moi. » Il a été reconnu coupable du meurtre de deux enfants, âgés de huit ans, en 1986 à Montigny-lès-Metz. Dès le lendemain de ce procès, Me Liliane Glock, son avocate, a interjeté appel devant le tribunal de Metz.

Monde

Le rançongiciel WannaCry fait des milliers de victimes dans le monde. WannaCry, un programme informatique malveillant, a fait près de 200 000 victimes dans 150 pays, selon Europol. Il a infecté les ordinateurs via des e-mails et y a installé un programme, cryptant toutes les données et exigeant une rançon au propriétaire de l’appareil pour les décrypter. Pour cela, il a utilisé une faille du système d’exploitation Windows. Cette attaque a touché de nombreuses entreprises et administrations comme des hôpitaux britanniques, le géant américian Fed Ex, le service bancaire russe mais aussi des sites de production français de l’usine Renault.

Donald Trump de nouveau empêtré dans les affaires. Le président des États-Unis de nouveau au cœur de la tourmente après des révélations du Washington Post et du New-York Times, lundi 15 mai. Le premier titre a évoqué un possible échange d’informations classées secret défense entre Donald Trump et Sergeï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. Ces informations, sur une nouvelle stratégie d’attaque de Daesh, avaient été transmises par les services secrets israéliens avec ordre de ne pas les partager. Plus tard dans l’après-midi, le New-York Times révélait une note, transmise par l’ex chef du FBI, James Comey, dans laquelle le Président américain lui demandait d’arrêter son enquête sur les relations entre la Russie et Michael Flynn, alors conseiller à la sécurité nationale du président. La Maison Blanche a démenti touts ces révélations et le ministère de la Justice a nommé un procureur spécial, Robert Mueller, directeur du FBI jusqu’en 2013, pour garantir l’indépendance de l’enquête sur la Russie.

Hassan Rohani réélu en Iran. Les Iraniens ont choisi de réélire leur président actuel vendredi 19 mai. Hassan Rohani, président de la République islamique d’Iran depuis 2013, modéré, remporterait, selon les premiers chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur, après dépouillement des deux tiers des bulletins, 57 % des suffrages, loin devant son adversaire principal, le conservateur Ebrahim Raisi (38,5 %). La participation a été significative : 70 % des Iraniens se sont rendus aux urnes. Ils étaient six candidats au début de la campagne mais les autres se sont désistés en choisissant d’appeler à voter pour l’un ou l’autre. L’un des temps forts de la campagne restera le débat télévisé où les candidats s’étaient échangé des accusations de corruption. L’autre enjeu, l’accord sur le nucléaire de 2015, a été soutenu par les six candidats.

Le régime de Damas mis en cause. Le Département d’État américain a accusé le régime de Bachar al-Assad de cacher ses crimes dans un crématorium, lundi 15 mai. Ce dernier se trouverait  dans la prison de Saydnaya, située à 30 kilomètres de la capitale Damas. Selon l’administration Trump, les crimes de masse du régime syrien seraient dissimulés en brûlant les corps. Le responsable du Département d’État américain pour le Moyen-Orient a estimé que 50 prisonniers seraient pendus chaque jour. Vendredi 19 mai, de nouvelles frappes de la coalition américaine ont visé des forces alliées du régime syrien. La veille, une nouvelle attaque de Daesh avait fait plus de 50 morts dans des villages pro-régime de la province de Hama.

Regain de violences en Centrafrique. Samedi 13 et dimanche 14 mai, des miliciens chrétiens ont lancé différentes attaques dans la ville de Bagenssou, au sud-est du pays. Elles visaient principalement la communauté musulmane de la ville. Lundi 15 mai, l’Onu à travers la Minusca, a annoncé que 26 personnes avaient été tuées. Mais la Croix-Rouge a fait état de 115 victimes. La Minusca a, part ailleurs, libéré près de 2 000 personnes, retranchées dans trois lieux différents de la ville. Depuis 2013, les tensions entre les deux communautés sont très fortes. À l’époque, le président François Bozizé avait été renversé par des factions de la Séléka, majoritairement musulmanes, entraînant des répliques des anti-balaka majoritairement chrétiens.

La persécution des homosexuels perdure en Russie. Cinq militants LGBT ont été arrêtés à Moscou alors qu’ils projetaient de se rendre au Parquet général pour dénoncer le traitement réservé aux homosexuels tchétchènes. Le journal moscovite indépendant, la Novaïa Gazeta a soutenu que la République russe du Caucase a incité les familles à « laver leur honneur » en tuant leurs enfants homosexuels. C’est devant la Cour pénale internationale qu’une plainte a été déposée contre Ramzan Kadyrov, le président tchétchène. Les demandeurs, trois associations françaises de défense des LGBT, ont dénoncé un génocide. Le Parlement européen a lui aussi appelé le pays à cesser les persécutions.

Le projet de gazoduc entre le Maroc et le Nigeria signé. Lundi 15 mai, les dirigeants des deux pays d’Afrique ont signé des accords concernant la faisabilité d’un projet de gazoduc. Long de 4 000 kilomètres, il s’appuiera sur le West African Gas Pipeline, qui relie le Nigeria et le Ghana, en passant par le Bénin et le Togo. La pipeline devrait traverser près de douze pays, pour rejoindre le Maroc, en longeant la côte ouest de l’Afrique. Son tracé n’a pour l’instant pas été rendu public. L’option sous-marine est aussi envisagée. Le coût de cette opération tiendrait entre 15 et 20 milliards de dollars.

Sport

Le CIO à Paris. La Commission d’évaluation de l’organisme olympique était présente à Paris, du 14 au 16 mai, pour effectuer une visite des différents site choisis par la ville pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a également apporté son soutien à la candidature de la ville, en accueillant la commission au palais de l’Elysée. Le chef de l’État a également annoncé sa présence à Lausanne les 11 et 12 juillet pour l’avant dernière présentation de la candidature. Après avoir ces passé trois jours à Paris, la commission a adressé des louanges à la candidature française, saluant « un mariage profond entre la culture, l’histoire et le sport ».

Monaco sacré champion de France. Grâce à sa victoire mercredi 17 mai face à l’AS Saint-Etienne (2-0), les Monégasques ont été officiellement sacrés champions de France. Kylian Mbappé et Valère Germain ont été les buteurs pour Monaco. L’ASM comptait six points d’avance sur le Paris-Saint-Germain à une journée de la fin, et ne pouvait donc pas être rejoint. En Ligue 2, Strasbourg et Amiens ont validé leur ticket pour retrouver l’élite la saison prochaine. Troyes devra jouer les barrages face au 18e de la Ligue 1.

La liste des Bleus annoncée. Jeudi 18 mai, le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, a annoncé une liste élargie de 26 joueurs pour affronter le Paraguay en amical le 2 juin à Rennes, puis la Suède le 9 juin à Stockholm en qualifications au Mondial-2018, et enfin l’Angleterre en amical le 13 juin au Stade de France. Alexandre Lacazette, Moussa Sissoko et Kurt Zouma ont effectué leur retour en sélection. Karim Benzema est en revanche toujours écarté de la liste du sélectionneur.

Rugby : le Stade français qui rit, Clermont qui pleure. Samedi 13 mai, à Édimbourg, l’ASM s’est inclinée en finale de la coupe d’Europe de rugby. Les Auvergnats ont été battus par les Saracens de Londres (17-28), qui ont conservé leur titre après leur victoire sur le Racing 92 en 2016. Pour les Clermontois, cela représentait leur 3e défaite en cinq finales de coupe d’Europe jouées, un triste record dans l’histoire du rugby. La veille, le Stade français s’était imposé dans l’autre coupe d’Europe, le Challenge europée, face à Gloucester (25-17).

Nadal sacré à Madrid, finale perdue pour Mladenovic. Dimanche 14 mai, Rafael Nadal a remporté le Master 1000 de Madrid face à l’Autrichien Dominic Thiem (7-6, 6-4). Cette nouvelle victoire a propulsé l’Espagnol à la 4e place du classement ATP. La veille, la Française Kristina Mladenovic avait échoué en finale face à la Roumaine Simona Halep (7-5, 6-7, 6-2). Grâce à cette finale, Kristina Mladenovic a obtenu son meilleur classement de sa carrière, soit la 14e place du classement WTA.

F1 : Hamilton l’emporte à Barcelone. Dimanche 14 mai, sur le circuit espagnol de Catalunya, le Britannique, sur Mercedes, a devancé la Ferrari de l’Allemand Sebastian Vettel. L’Australien Daniel Ricciardo, de l’écurie Red Bull Racing, a complété le podium. Le Français Esteban Ocon de l’écurie Force India a terminé à la cinquième place, le meilleur résultat de sa carrière en Formule 1. Romain Grosjean a finit, quant à lui, à la dixième place. Au classement général, Sebastian Vettel gardait six points d’avance sur son dauphin Lewis Hamilton.

Hockey sur glace : les Bleus éliminés. L’équipe de France a été éliminée du championnat du monde de hockey sur glace, organisé à Paris et à Cologne, en Allemagne. La France a terminé 5e de son groupe avec 10 points. Pour leur dernier match, les Bleus ont battu la Slovénie (4-1), lundi 15 mai à Bercy. Antoine Roussel a inscrit un triplé. Ce match était l’occasion pour Laurent Meunier et Cristobal Huet de mettre fin à leur carrière internationale.

Pin It on Pinterest

Share This