(Photo : L’ancien prêtre Bernard Preynat pendant son procès à Lyon. Il est accusé d’avoir abusé sexuellement de jeunes scouts entre 1971 et 1991. Crédit : Philippe DESMAZES / AFP)

FRANCE

Procès de l’ancien prêtre Bernard Preynat. L’ecclésiaste de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône) âgé de 74 ans, est jugé devant le tribunal correctionnel de Lyon, du lundi 13 janvier au vendredi 17 janvier 2020. Après un possible report du procès lié à la grève des avocats des barreaux contre la réforme des retraites, le procès a débuté mardi 14 janvier. Bernard Preynat est soupçonné d’avoir agressé sexuellement dix jeunes scouts de sa paroisse entre 1971 et 1991. L’institution religieuse l’a sanctionné en août 2016 par le retrait de son statut de prêtre. Les victimes déclarées sont rassemblées au sein de l’association La Parole libérée et se sont constituées partie civile. Ce procès retentissant sur la pédophilie au sein de l’Église de France constitue le cœur du scandale qui a éclaboussé le cardinal Barbarin, ancien archevêque de Lyon, qui connaissait les méfaits de son subordonné et est accusé de ne pas les avoir dénoncé.

Affaire Grégory : la garde à vue de Murielle Bolle de 1984 a été annulée. La Cour d’appel de Paris a annoncé sa décision le jeudi 16 janvier. À l’époque, Murielle Bolle était une adolescente de 15 ans. Elle avait livré aux gendarmes un témoignage accablant et accusait son beau-frère d’avoir enlevé Grégory Villemin. Le jeune garçon avait été retrouvé mort le 16 octobre 1984. La Cour de Cassation, saisie par Murielle Bolle, avait déjà reconnu le 19 février que la garde à vue effectuée par la jeune femme était « inconstitutionnelle ». La loi ne prévoyait à ce moment-là ni présence d’un avocat ni notification du droit de se taire. Cependant, les déclarations de Murielle Bolle au moment de cette garde à vue sont conservées dans le dossier.

Carlos Ghosn saisit les prud’hommes. Le 12 janvier, Carlos Ghosn a annoncé poursuivre Renault en justice pour les conditions financières de départ. En effet, puisqu’il maintient ne pas avoir démissionné de la marque au losange, l’ex-PDG de la firme réclame aujourd’hui ses droits à la retraite. En jeu : une retraite chapeau de 774 774 euros par an, une somme qui pourrait augmenter en cas de victoire devant le tribunal des prud’hommes. Le magnat de l’automobile devra miser sur de nouveaux défenseurs après que Junichiro Hironaka, l’un de ses avocats, a annoncé jeudi 16 janvier le retrait de son cabinet de l’ensemble du dossier. Un deuxième cabinet a également indiqué se retirer de l’affaire. Le troisième cabinet d’avocat ne s’est pas prononcé pour l’instant.

Ségolène Royal au cœur d’une enquête du parquet national financier. Elle a fait l’objet en novembre 2019 d’accusations émanant de la cellule d’investigation de Radio France. Cette dernière démontrait que l’ambassadrice des pôles s’était servi des fonds qui lui étaient alloués dans le cadre de sa mission, pour son utilisation personnelle. Le parquet national financier a annoncé le 15 janvier 2020 avoir ouvert il y a deux mois une enquête relative à ces accusations. Dans un post Facebook publié le même jour, Ségolène Royal déclare que « cette enquête est parfaitement légitime dans une démocratie où la transparence sur l’utilisation des fonds publics est de rigueur. » Elle estime aussi qu’elle pourrait être démise de sa fonction d’ambassadrice des pôles, à la suite de ses critiques contre la politique du gouvernement sur les réformes des retraites. Selon le gouvernement, elle n’aurait pas respecté, ce faisant, le droit de réserve qui lui incombe en tant que fonctionnaire d’État.

Mise en examen de Christophe Ruggia. Le réalisateur a été interpellé pour « agressions sexuelles sur mineur de quinze ans par une personne ayant autorité et harcèlement sexuel » par les enquêteurs de l’Office central pour la répression des violences aux personnes. Après deux jours de garde à vue, il a été présenté devant un juge d’instruction, qui a décidé de le mettre en examen. Adèle Haenel l’avait accusé, dans une interview donnée à Mediapart, d’« attouchements » intervenus lors de leur collaboration sur le film Les Diables, alors que l’actrice était adolescente. Après réflexion, Adèle Haenel a porté plainte après son audition du 26 novembre 2019 devant les enquêteurs.

Flavien Moreau libéré. Le premier djihadiste français condamné pour s’être rendu en Syrie a été libéré le 13 janvier de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne). Il avait été condamné en 2014 à sept ans de prison ferme pour avoir rejoint la Syrie en 2012. Originaire de Nantes, l’ancien djihadiste de 33 ans avait passé une dizaine de jours dans les unités de combattants d’un groupe islamiste radical avant de rentrer en France. Depuis sa sortie, il fait l’objet d’une surveillance judiciaire qui prévoit entre autres des convocations par le juge d’application des peines spécialisé dans l’antiterrorisme. Son frère aîné, Nicolas Moreau, est lui toujours incarcéré dans la prison ornoise depuis 2016 et ce pour dix ans après s’être également rendu en Syrie.

Sommet du G5 Sahel face aux contestations. Ce lundi 13 janvier, le G5 Sahel s’est réuni autour d’Emmanuel Macron à Pau. L’enjeu de ce nouveau sommet a été de renforcer la légitimité des troupes étrangères au Sahel. Leur présence est fortement contestée. En effet, le vendredi 10 janvier, plus de 1 000 personnes défilaient dans les rues de Bamako pour contester l’installation durable des troupes étrangères, plus spécifiquement françaises. Pour rappel, le G5 Sahel « G5S » a été créé pour favoriser la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité de cinq états africains : la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

La mobilisation se poursuit contre la réforme des retraites. La sixième journée de manifestations s’est déroulée jeudi 16 janvier 2020. Elle a rassemblé 190 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur, 250 000 d’après la CGT. Les syndicats opposés à la réforme ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation vendredi 24 janvier, bien que le nombre de manifestants ait baissé. Dans les transports, le trafic à la SNCF est revenu progressivement à la normale. Au Havre, l’opération « port mort » lancée par la CGT a bloqué le déchargement des navires et va continuer. Le 11 janvier, Édouard Philippe avait annoncé le retrait provisoire de la mesure concernant l’âge pivot qui consistait à « converger progressivement, à partir de 2022, vers un âge d’équilibre de 64 ans en 2027 ».

MONDE

Démission du Premier ministre russe, Dimitri Medvedev. Le Premier ministre russe a annoncé, mercredi 15 janvier, la démission de son gouvernement. Cette annonce est intervenue après un discours du chef de l’État, Vladimir Poutine. Ce dernier a décrété une série de changements de la Constitution russe. Une des mesures les plus importantes est le renforcement du rôle du Parlement dans la formation du gouvernement. Juste après l’annonce inattendue de la démission de Dimitri Medvedev, Vladimir Poutine a désigné comme nouveau premier ministre le patron du fisc, Mikhaïl Michoustine. Le chef du Kremlin, a rappelé qu’il resterait à la tête des « structures de force » (armée, services de renseignement, etc).

Libye : Le maréchal Haftar refuse le cessez-le-feu. Le patron de l’Armée nationale libyenne (ANL), a quitté la capitale russe mardi 14 janvier 2019 sans parapher le document concernant le conflit libyen qui prévoyait un cessez-le-feu. Il devait entrer en vigueur le 12 janvier 2020, après une réunion menée par les Russes et les Turcs. Son rival, Faïez Sarraj, chef du gouvernement d’accord national (GAN) reconnu par la communauté internationale, l’avait pourtant signé. Consenti à la suite d’un engagement, sa pérennité n’était pas assurée. Après plus de neuf mois de conflit aux portes de Tripoli, un sommet international est prévu à Berlin le 19 janvier 2020 pour trouver une solution politique durable.

Manifestations d’ampleur en Iran à la suite des tirs de missiles sur un Boeing 737. Le 8 janvier 2020, un Boeing 737 ukrainien s’est écrasé à Téhéran. Les tensions diplomatiques régionales ont alimenté les suspicions. Les 176 passagers de l’appareil, principalement Iraniens et Canadiens, sont morts. Une semaine après, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a demandé une « enquête approfondie ». Les forces armées iraniennes ont finalement reconnu leur responsabilité dans les tirs de missiles, en justifiant une « erreur ». Les réactions ne se sont pas fait attendre, avec les étudiants en première ligne. Les rassemblements du week-end se sont transformés en vive critique des « menteurs » au pouvoir.

Élection du Premier ministre à Malte. Le nouveau chef de l’exécutif Robert Abela a pris ses fonctions lundi 13 janvier. La veille, le candidat a été élu à la tête du Parti travailliste avec 57,2% des voix. Il s’est déclaré « déterminé à garder ce qui est bon et à changer ce qui est mauvais (…) pour continuer à renforcer l’État de droit et la bonne gouvernance ». Il remplace Joseph Muscat qui était en fonction depuis 2013. Le chef du gouvernement sortant avait été contraint d’annoncer sa démission le 1er décembre 2019. Il est mis en cause dans l’enquête sur l’assassinat de la journaliste d’investigation Daphne Caruana Galizia dans l’explosion de sa voiture en 2017. Plusieurs de ses proches seraient impliqués et Joseph Muscat est soupçonné d’avoir voulu les protéger.

Le volcan Taal est entré en éruption aux Philippines


Volcan en éruption aux Philippines par epjt37

Le procès en destitution de Donald Trump a débuté. Jeudi 16 janvier la procédure d’impeachment a commencé au Sénat, avec la lecture de l’acte d’accusation et le serment collectif des sénateurs chargés de juger l’affaire. Le président américain est accusé d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès, à la suite de sa demande d’enquête illégale à l’Ukraine sur Joe Biden, son rival potentiel à la présidentielle de novembre. Donald Trump est accusé d’avoir exercé des pressions sur Kiev, notamment en retirant une aide militaire au pays. Il aurait ensuite entravé l’enquête lancée par le Congrès, en empêchant certains de ses collaborateurs de travailler.

Réélection de Tsai Ing-wen par les Taïwanais. La chef de l’État enchaîne sur un second mandat à la tête de la province chinoise. Membre du Parti démocrate progressiste (DPP), la sexagénaire a été réélue avec 57,1 % des voix. La présidente pro-indépendance s’est imposée face à Han Kuo-yu, clairement soutenu par la Chine. À l’annonce des résultats, le ministère des Affaires étrangères chinois a réaffirmé qu’« il n’y a qu’une Chine et Taïwan fait partie de la Chine ». Seuls quinze pays reconnaissent l’île comme étant un État indépendant. C’est une « gifle pour Pékin » , selon le Courrier International. La Chine est aussi mise à mal à Hong-Kong où les habitants réclament l’indépendance depuis juin 2019.

LOISIRS

L’Open d’Australie sous les cendres. Plusieurs joueurs et joueuses ont critiqué jeudi 16 janvier les conditions dans lesquelles ont eu lieu certaines rencontres des qualifications de l’Open d’Australie. Le premier tournoi du grand chelem de l’année a été perturbé par les violents incendies qui ravagent le pays depuis plusieurs semaines. Un nuage toxique a touché Melbourne mardi 14 janvier, une semaine avant le début du premier tour de la compétition. Plusieurs joueurs ont été victimes de malaise ou de toux. Certains ont eu besoin d’inhalateur. La Slovène Dalila Jakupovic a dû abandonner en plein match. Sur Twitter, le britannique Liam Broady a exprimé son mécontentement : « Plus je pense aux conditions dans lesquelles nous avons joué il y a quelques jours, plus j’enrage. »

La France éliminée au tour préliminaire de l’Euro de hand. Après une première défaite contre le Portugal, les experts ont raté le coche contre la Norvège en s’inclinant 26-28. Déjà éliminée à cette étape de la compétition, l’équipe de France a sauvé l’honneur en début de semaine en dominant la Serbie (31-23). Ludovic Fabregas, pivot français et meilleur buteur du tournoi s’est livré à L’Équipe à la suite de l’élimination. « Cette cruelle déception nous permet de voir la réalité de nos faiblesses », analysait le joueur. La France doit désormais se relever pour obtenir sa place aux Jeux Olympiques lors du tournoi de qualification du 16 au 19 avril prochain.

Un ticket pour Tokyo pour les volleyeurs français. En s’imposant en finale du tournoi de qualification olympique (TQO), les volleyeurs français se sont, eux, déjà qualifiés pour les Jeux Olympiques. Malgré plusieurs absents, les Français ont dominé des Allemands pourtant chez eux, à Berlin. Ils remportent la finale sans vraiment se faire peur, 3 sets à 0, contrairement à la demi-finale face à la Slovénie (3-2).  L’objectif est maintenant de faire mieux qu’aux derniers Jeux, au Brésil, où l’équipe de France avait été éliminée dès les phases de groupe.

Troisième Dakar pour l’Espagnol Carlos Sainz. Au terme d’une douzième étape écourtée, en raison de travaux de gazoducs sur l’itinéraire, Carlos Sainz (Mini), a remporté le Dakar pour la troisième fois, vendredi 17 janvier. Après avoir remporté les éditions 2010 et 2018, l’Espagnol de 57 ans a fini premier au classement général de l’édition de 2020 du célèbre rallye, malgré une sixième place lors de la dernière étape. Le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota), tenant du titre, a remporté cette étape finale, qui reliait Haradh et Qiddiya en Arabie-Saoudite. En moto, c’est Ricky Brabec, qui a remporté le Dakar 2020. Il devient le premier américain a gagner le rallye-raid. L’édition 2020 a notamment été marqué par la mort du motard portugais Paulo Gonçalves.

Martin Fourcade remporte le sprint. Jeudi 16 janvier 2020, lors de la Coupe du monde de biathlon à Ruhdolping, dans les Alpes en Bavière, le Français de 31 ans a remporté sa troisième victoire depuis le début de l’année et sa quatre-vingtième en Coupe du monde. Le quintuple champion olympique conforte sa position de leader au classement général, devant deux autres français : Simon Desthieux et Quentin Fillon-Maillet. Martin Fourcade profite de l’absence du Norvégien Johannes Boe, tenant du globe de cristal, décerné au vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Mais le natif de Céret, dans les Pyrénées-Orientales reste lucide : « On n’est pas encore à la moitié de la saison donc je suis très mesuré par rapport au dossard jaune [de leader de la Coupe du monde] », a-t-il concédé.

Deux films français nommés aux Oscars. Les Misérables de Ladj Ly a été nommé, lundi 13 janvier, dans la catégorie meilleur film étranger des Oscars qui auront lieu le 9 février 2020. Le film déjà récompensé au Festival de Cannes sera en compétition avec Parasite de Joon-ho Bong, Palme d’Or et parmi les favoris de la cérémonie hollywoodienne avec six nominations. La France est également en lice pour remporter une statuette pour le meilleur film d’animation avec J’ai perdu mon corps de Jeremy Clapin. Avec 11 nominations, Joker de Todd Philips mène la course. Il est suivi par Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, The Irishman de Scorsese et 1917 de Sam Mendes, tous nommés dans 10 catégories.

Spike Lee présidera le jury du 73e Festival de Cannes.


Spike Lee, président du jury à Cannes par epjt37

Les plateformes devront investir dans les productions françaises. Le 14 janvier 2020, le ministre de la Culture Franck Riester a détaillé la réforme du secteur audiovisuel, qui doit être examinée par le Parlement en avril. Cette dernière vise à rééquilibrer les règles d’investissement dans les productions françaises, inégales entre les chaînes de télévision et les plateformes en ligne comme Netflix, Amazon Prime ou Disney +. Grâce à la transposition de la directive européenne SMA (services de médias audiovisuels) en droit français, les services en ligne devront négocier des obligations d’investissement avec les filières concernées. A défaut d’accord, un taux minimum s’appliquera : 25 % du chiffre d’affaires réalisé en France pour les services spécialisés dans la fiction ; 17 % pour celles diffusant des contenus généralistes. Pour Netflix par exemple, l’investissement représenterait plus de 125 millions d’euros annuels.

Pin It on Pinterest

Share This