Le Parti socialiste veut se montrer énergique et a franchi pour cela une étape importante en dévoilant mardi son projet en vue de l’élection présidentielle de 2012. Baptisé « Le changement », il servira de base pour le ou la candidat(e) PS. Il s’appuie sur trente propositions, mélange de reprises et de nouveautés, telles que la création de 300 000 « emplois d’avenir », le plafonnement des loyers dans les zones de spéculation immobilière, la fusion de la CSG avec l’impôt sur le revenu ou encore la limitation des revenus des dirigeants de grandes entreprises à participation publique. La droite a raillé un « retour au passé ».

L’UMP a en revanche déployé toute son énergie pour communiquer autour du débat très controversé sur la laïcité, qui a eu lieu mardi. Voulu par Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé, il avait notamment déchiré la majorité pendant plusieurs semaines. Le débat n’a finalement duré que trois heures et a permis à l’UMP de publier vingt-six propositions dont l’interdiction de « récuser un agent du service public en raison de son sexe ou de sa religion supposée », l’élaboration d’un « code de la laïcité » ou « mieux encadrer l’abattage rituel ».

Le trop-plein d’énergie du nouveau ministre, c’est peut-être ce qui touche Claude Guéant en ce moment. Le ministre de l’Intérieur a provoqué deux polémiques cette semaine. Lundi, tout d’abord, en déclarant à Nantes que « en 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 5 et 6 millions. Cet accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements posent problème. » Cette sortie a suscité de vives réactions et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) a annoncé qu’il avait porterait plainte pour ces « propos islamophobes ». Le ministre de l’intérieur a en revanche reçu le soutien de François Fillon et de la majorité.

Dans un entretien au Figaro magazine, Claude Guéant a ensuite exprimé le souhait de réduire l’immigration légale alors que Nicolas Sarkozy avait jusqu’à maintenant mis en valeur « l’immigration choisie » pour lutter contre l’immigration illégale. La gauche a dénoncé un « contresens économique », un argument appuyé par… la ministre de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde.

C’est peut-être à cause d’un désaccord avec ces orientations que Jean-Louis Borloo a annoncé son départ -et avec lui celui du Parti radical valoisien– de l’UMP, jeudi soir, prélude à une probable candidature centriste en 2012. Dans la foulée, Rama Yade a également annoncé qu’elle quittait le parti majoritaire pour rejoindre Jean-Louis Borloo.

Toutes les énergies ne sont pas bonnes à prendre. Le même Jean-Louis Borloo a déposé lundi une proposition de loi interdisant la recherche et l’exploitation de gaz de schiste. Représentant une manne d’énergie très importante, ils sont très décriés depuis plusieurs mois pour leur dangerosité et leur pollution. Jean-Louis Borloo lui-même avait autorisé des explorations de gaz de schiste dans le sud de la France quand il était ministre de l’Ecologie…

Pas de gaz en Côte d’Ivoire, où la situation est floue et les informations contradictoires. En début de semaine, la France (sous mandat de l’ONU) a prêté main forte aux troupes d’Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, en bombardant plusieurs positions des partisans de Laurent Gbagbo. Un temps annoncé partant à tort, l’ancien président ivoirien serait toujours en train de négocier son départ depuis son bunker encerclé. Des soupçons de massacres ethniques pèsent sur troupes d’Alassane Ouattara avec la découverte de plus de cent corps en 24h.

Ce n’est pas non plus en Libye que la France va pouvoir aller chercher du gaz en ce moment car la coalition craint un enlisement du conflit entre les kadhafistes et les insurgés. Les combats se concentrent autour de Brega et de Misrata, véritable « ville martyre ». Les frappes aériennes se sont poursuivies cette semaine malgré treize morts dans une bavure le week-end dernier et trois autres dans une nouvelle erreur sur un camp rebelle jeudi.

200 à 300 immigrants africains ont justement fui les côtes libyennes, dans la nuit de mardi à mercredi, dans une embarcation de treize mètres de long avant de chavirer en mer Méditerranée. Ils tentaient de rejoindre l’île italienne de Lampedusa. On compterait au moins 150 morts et disparus.

Le gaz est dangereux, mais le nucléaire l’est tout autant… Le Japon l’a un peu plus expérimenté cette semaine quand une fissure a été découverte dans le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, occasionnant le relâchement dans le Pacifique d’eau contaminée. La fuite n’a été colmatée que mercredi après plusieurs essais infructueux. Craignant une nouvelle explosion, les opérateurs de la centrale ont injecté de l’azote dans le réacteur n°1. Jeudi, un fort séisme au nord-est du Japon a tué au moins quatre personnes et blessé une centaine d’autres. On a craint un nouveau tsunami mais l’alerte a été rapidement levée. En revanche, une autre centrale nucléaire, celle d’Onagawa, a été endommagée, provoquant une fuite d’eau.

De l’énergie, le chanteur populaire Michel Martelly va devoir en avoir maintenant qu’il a été élu président de la République d’Haïti avec 67,57 % des voix, d’après les résultats proclamés lundi. Il a promis des logements à tous les sans-abris et une lutte active contre la corruption. Il prendra ses fonctions le 14 mai.

 


 

EN BREF

 

 

En France…

 


 

Dans le monde…

 


 

Dans les sports…

 

Vous pensez avoir bien suivi l’actu du mois de mars ?

Prouvez-le avec ce quizz !

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This