(Les Rennais ont dû attendre 48 ans pour soulever un nouveau trophée national, ici la coupe de France 2019. Crédit: Damien MEYER / AFP)

Sport

Football : Rennes détrône le PSG en finale de coupe de France. Après 48 ans de disette et une coupe de France glanée en 1971, Rennes remporte son deuxième trophée. Après avoir été mené 2-0 à la mi-temps, le stade rennais a rattrapé son retard avant de s’imposer aux tirs aux buts. Une finale pleine d’intensité et de rebondissements qui met le PSG encore un peu plus dans la crise depuis son élimination face à Manchester United en Ligue des Champions. Le récent champion s’était ouvert la voie grâce aux réalisations de Dani Alves et Neymar (13’ et 22’) avant de se faire reprendre sur un csc de Kimpembe (40’) et une tête décroisée de Mexer (56’). Le retour de Neymar après plusieurs mois d’absence et le prodige Mbappé n’auront pas suffi, le jeune parisien écopant même d’un carton rouge en fin de prolongation (119’).

L’équipe de France féminine de football a ses 23 joueuses pour la Coupe du Monde. Au 20 heures de TF1 du jeudi 2 mai, Corinne Diacre, la sélectionneuse de l’équipe de France a dévoilé la liste des joueuses sélectionnées pour disputer la prochaine Coupe du Monde. Deux surprises à noter : les absences de la Parisienne Marie-Antoinette Katoto, meilleure buteuse du championnat  français (22 buts) et déjà non appelée lors du dernier rassemblement, ainsi que la joueuse du FC Barcelone Kheira Hamraoui. On notera la présence des Lyonnaises Wendie Renard, de la capitaine Amandine Henry et d’Eugénie Le Sommer, l’attaquante aux 74 buts en 159 sélections. Le Mondial se déroulera en France du 7 juin prochain jusqu’au 7 juillet.

D1 féminine : Lyon titré pour la treizième fois consécutive. Le 24 avril après l’écrasant succès à Dijon (0-4), les Lyonnaises ont été sacrées pour la treizième fois consécutives. Elles ont réalisé une saison quasi parfaite, il reste encore une journée, avec que des victoires sauf deux matchs nuls. L’Olympique Lyonnais s’est appuyé sur une base solide défensivement, seulement six buts encaissés, et une attaque de feu avec plus de quatre buts de moyenne par matchs. Le club est encore en lice pour réaliser le triplé championnat-coupe de France-Ligue des Champions. Ce serait leur quatrième victoire consécutive dans la compétition européenne.

Coupes d’Europe : Les Anglais pas au niveau en C1 mais en C3 oui. Tottenham et Liverpool ont la défaite en demi-finale aller de Ligue des Champions. Le club du Nord de Londres a été dominé par la révélation de la compétition, l’Ajax Amsterdam (0-1). De son côté, Liverpool a subi les foudres de Barcelone (3-0) et de son génie argentin auteur d’un doublé. La qualification semble compromise. En Ligue Europa, en revanche, Arsenal et Chelsea sont en ballottage favorable. Les Gunners ont dominé Valence (3-1) alors que Chelsea a fait match nul à Francfort (1-1). Les matchs retours auront lieu les 7, 8 et 9 mai.

Metz de retour en Ligue 1. Victorieux le 26 avril face au Red Star (1-2), le FC Metz a officialisé sa montée en Ligue 1. Les Lorrains dominent l’ensemble de la saison malgré que Frédéric Antonetti, l’entraîneur, se soit retiré pour s’occuper de sa femme malade. Un an après sa descente le club mosellan remonte et essayera de se pérenniser dans l’élite. Il devrait être accompagné par Brest à qui il ne manque qu’une victoire pour officialiser la montée. Dans la lutte pour le maintien, le Red Star et l’AS Béziers sont en ballotage défavorable. Six équipes sont à la lutte pour ne pas finir dix-huitième. Elles se tiennent en trois points seulement.

Une femme arbitre un match de Ligue 1. Stéphanie Frappart a officié le dimanche 28 avril lors de la rencontre Amiens-Strasbourg. Le match n’a pas été d’une grande qualité (0-0) mais il n’y a pas eu de contestation envers la performance de Stéphanie Frappart. L’arbitre, âgée de trente-cinq ans et habituée a officié en Ligue 2 depuis 2014, a obtenu le droit d’arbitrer ce match afin de se préparer pour la Coupe du monde féminine qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet. Une première qui pourrait en amener d’autres.

L’athlète Caster Semenya, double championne olympique, devra limiter son taux de testostérone. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a validé mercredi 1er mai, le nouveau règlement de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), obligeant les athlètes hyperandrogènes (qui produisent  des hormones mâles plus que la moyenne) à prendre des médicaments pour faire baisser leur taux de testostérone. Caster Semenya, détentrice de deux médailles olympiques et trois titres mondiaux, a toujours rejeté ce type de traitement médical. L’athlète a fait un recours mais il a été rejeté. par le TAS qui émet pourtant de sérieuses préoccupations au sujet de la future application pratique de ce règlement. L’IAAF va appliquer cette réglementation aux épreuves mêlant force et endurance (du 400 m au mile). La Fédération sud-africaine d’athlétisme s’est dit « profondément choquée et déçue » du résultat.

International

Large victoire des socialistes aux législatives en Espagne. Dimanche, le socialiste Pedro Sanchez et son parti PSOE ont obtenu 29 % des voix aux législatives, soit l’équivalent de 123 sur les 350 sièges du parlement espagnol. Cette victoire ne garantit pourtant pas au premier ministre sortant le contrôle du Congrès, la majorité absolue se situant à 176 sièges. S’il veut avoir les mains libres pour diriger, il faudra qu’il compose avec les autres forces politiques. Une situation inédite depuis la fin du franquisme. Dès le soir du scrutin, le parti Ciudadanos centre-droit s’est positionné dans l’opposition et a déclaré ne pas vouloir collaborer. Plusieurs options sont possibles : une coalition avec Podemos et des «petits» partis régionalistes, réussir à convaincre C’s ou gouverner en minorité. L’extrême-droite a enfin créé la surprise en entrant pour la première fois au Parlement avec 24 sièges.

Assaut meurtrier contre l’État islamique au Sri Lanka. À la suite des attentats qui ont fait 253 morts au Sri Lanka le 21 avril dernier, les forces de sécurité ont mené un assaut contre un repaire présumé de l’État islamique (EI), samedi 27 avril, à Kalmunai. D’après les autorités, 15 personnes ont perdu la vie durant l’attaque. Trois des djihadistes présumés se sont fait exploser, tuant trois femmes et six enfants. Trois autres hommes, soupçonnés d’être eux aussi des kamikazes, ont été retrouvés morts à l’extérieur de la cache. La veille, dans la ville voisine de Sammanthurai, la police avait perquisitionné 150 bâtons de dynamite et un drapeau de l’EI. La vidéo de revendication des attentats aurait été tournée au même endroit, selon les enquêteurs. Les attentats du dimanche de Pâques avaient été commis par une organisation terroriste locale, National Thowheeth Jama’ath, qui avait prêté allégeance à l’EI.

Une fusillade meurtrière dans une synagogue en Californie. Samedi, un terroriste a perpétré un attentat dans une synagogue orthodoxe à San Diego (en Californie) faisant un mort et trois blessés. Cette fusillade a lieu seulement six mois après l’attentat de Pittsburgh, dans l’état de Pennsylvanie. L’auteur de l’attaque est John Earnest, un étudiant proche du mouvement «red pill», conservateur et masculiniste. Quelques heures avant la tuerie, l’homme de 19 ans a publié une lettre ouverte raciste et antisémite, explicitant sa volonté de tuer des Juifs. Inconnu des services de polices, il s’est rendu lui-même après avoir fui.

Qatar : le pays va abolir son système de visa. Fin 2019, le système de visa des travailleurs étrangers au Qatar sera totalement aboli, a annoncé l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Système controversé, ces autorisations de travail étaient le pilier de la « kafala », un système de parrainage dénoncé par plusieurs ONG comme de l’esclavage moderne. Les entreprises pouvaient interdire à leurs employés de changer d’employeur voire de quitter le pays. Certains travailleurs attendaient toujours d’être payés par une grande entreprise, Mercury Mena, depuis près d’un an. Cette décision fait suite à l’engagement du pays pour mettre en place une réforme du code du travail afin d’améliorer les conditions des travailleurs migrants, prise en février dernier.

Indonésie : 296 meurent dans des bureaux de vote. Des élections se sont tenues le 17 avril, tuant 296 personnes dans des bureaux de vote. Avec 193 millions d’électeurs dans plus de 810 000 bureaux de vote, la surcharge de travail aurait eu raison des personnes chargées du dépouillement. 2150 personnes seraient également blessées à cause de l’épuisement, selon le quotidien indonésien, Kompas du 30 avril. Le gouvernement est pointé comme responsable. En effet, pour des raisons économiques, l’administration avait décidé d’organiser trois élections en une. Les Indonésiens ont donc pu élire leur Président, les membres de l’Assemblée nationale et les Parlements régionaux, triplant ainsi la quantité de travail des employés.

Venezuela : 1er mai de violences à Caracas. L’opposant vénézuélien, Juan Gaido, a tenté ce mercredi de faire pression sur le président Nicolas Maduro, lors des manifestations du 1er mai, après une tentative de soulèvement ratée par d’un groupe militaires. Plusieurs milliers d’opposants sont descendus dans la rue, revendiquant la démission du président. Des affrontements violents ont eu lieu, notamment avec les jets de pierres et de cocktails Molotov lancés contre la Garde nationale bolivarienne (GNB). Les partisans de Maduro sont eux aussi descendus dans la rue pour défendre le pouvoir. Les conflits se sont poursuivis tout au long de la journée, tuant quatre personnes, dont une femme de 27 ans après avoir reçu une balle dans la tête pendant la manifestation à Caracas.

Japon : le nouvel empereur Naruhito intronisé. L’empire du soleil levant entre dans sa nouvelle ère, Reiwa (belle harmonie), avec un nouvel homme à sa tête. Mercredi 1er avril, le prince héritier Naruhito est devenu le 126ème empereur nippon, dès après l’abdication de son père Akihito. Ce dernier devient « empereur émérite », titre inédit au Japon. Lors de la très solennelle cérémonie d’intronisation, au palais impérial de Tokyo, Naruhito s’est engagé à inscrire son règne dans la même lignée que son prédécesseur, « en ayant toujours le peuple à l’esprit et en [se] tenant toujours à son côté ». En effet, Akihito était apprécié pour sa proximité avec le peuple et pour son engagement pour la paix.   

Dessin antisémite : Le New York Times fait son mea culpa. Un dessin a créé des vagues de protestations jeudi dernier. Jugé antisémite, il représentait le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en chien guide, portant un collier avec une étoile de David, tenu en laisse par Donald Trump aveugle, kippa sur la tête. Une dizaine de personnes se sont rassemblés devant le siège du quotidien pour protester contre la publication du dessin. Le directeur de publication du New York Time, A.G. Sulzberger, a entamé une procédure disciplinaire contre le responsable d’édition qui avait choisi cette caricature, sans émettre la possibilité de son licenciement. Le quotidien a aussi renoncé à imprimer dans les pages de son édition internationale, des dessins proposés par une société extérieure.

Le réalisateur afro-américain John Singleton est mort. Le réalisateur du film Boyz n the Hood (1991) John Singleton est mort d’une défaillance cardiaque le lundi 29 avril à l’âge de 51 ans. Il est le premier afro-américain nommé pour l’Oscar du meilleur réalisateur pour ce film, qui met en scène le système des gangs à Los Angeles et de la violence des quartiers noirs de la ville. Reconnu pour son engagement, il a voulu à travers son cinéma réparer les injustices et montrer la souffrance de la communauté noire victime d’inégalités et de discriminations.

Décès de Peter Mayhew. Le comédien qui incarnait Chewbacca dans la saga Star Wars est mort ce lundi 30 avril au Texas à l’âge de 74 ans. En 1976, l’acteur portait pour la première fois le costume du Wookie poilu aux côtés d’Han Solo (Harrison Ford), contrebandier de l’espace et de Luke Skywalker (Mark Hamill), le célèbre Jedi. Du haut de ses 2 mètres 21, le rôle d’un géant extraterrestre à la carrure imposante lui sied à merveille. Depuis sa première apparition, Peter Mayhew a joué dans tous les films de la saga jusqu’au septième opus, « le Réveil de la Force » sortie en 2015. Sur twitter, Mark Hamill lui rend hommage : « Un grand homme avec un cœur encore plus grand qui ne manquait jamais de me faire sourire, et un ami loyal que j’aimais profondément ».

FRANCE

Des bracelets électroniques pour lutter contre les féminicides. La présidente du Tribunal de Grande Instance de Pontoise, Gwénola Joly-Coz, a annoncé cette mesure le 27 avril. Afin de pallier les lacunes du “téléphone grand danger”, ce bracelet électronique porté par l’homme et la femme indiquerait un danger immédiat. Concrètement, la personne serait alertée de la présence de l’autre dans un rayon d’un ou deux kilomètres. Pour l’heure, ce dispositif, à l’état de test, ne concernerait que le Val d’Oise. Il a notamment fait ses preuves en Espagne, où il est en place depuis une dizaine d’années. En France, au 27 avril 2019, on comptait 46 femmes victimes de féminicide depuis le début de l’année. Cela représente une femme tous les trois jours.

Quatre hommes mis en détention provisoire pour tentative d’attentat. Prévoyant de s’en prendre aux forces de l’ordre dans différents lieux d’Île-de-France, ces quatre individus auraient effectué des repérages notamment en Seine-Saint-Denis, mais aussi rue du Faubourg St Honoré, à Paris. Parmi eux, trois hommes âgés de 26 à 39 ans, et un mineur âgé de 17 ans. Ce dernier aurait été fiché S en 2017, après un projet de départ en Syrie. Ils ont été mis en détention provisoire le 30 avril. Selon les informations, les forces de l’ordre les surveillaient au moyen d’analyses téléphoniques, permettant de les localiser. A ce jour, leur cible exacte reste inconnue.

Irruption de manifestants dans un hôpital parisien. Pendant la manifestation de la Fête du travail, le mercredi 1er mai, des participants se sont introduits dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIème arrondissement). Certains auraient tenté de pénétrer dans le service de réanimation chirurgicale avant d’être délogés par les forces de l’ordre. Marie-Anne Ruder, la directrice de l’hôpital, a évoqué les « gestes violents et menaçants » de ces visiteurs inattendus. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a lui parlé d’une « attaque » contre l’établissement. Une trentaine de personnes ont été placées en garde à vue pour « attroupement en vue de commettre des dégradations ou des violences ». Pourtant, d’après plusieurs témoignages, et notamment de journalistes, les manifestants auraient plutôt tenté de se mettre à l’abri des gaz lacrymogènes. Une enquête est en cours.

De nouveaux objectifs de transition énergétique. Les prix de l’électricité pourraient être amenés à évoluer. François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté le 30 avril, plusieurs modifications des objectifs de la loi de transition énergétique de 2015. Le projet de loi « Énergie Climat » pourrait changer la formule de calcul du prix de l’électricité car, selon le ministre, la définition actuelle des prix ne permet pas de faire profiter les Français d’une énergie à coûts constants créée par le nucléaire. Le projet doit aussi revoir la part du nucléaire en France, avec l’objectif de passer de 75% à 50% à l’horizon 2035 contre 2025 sous Nicolas Hulot. Le gouvernement repousse donc de 10 ans cet objectif. Le texte de loi porte aussi la volonté de fermer les quatre dernières centrales à charbon du pays d’ici 2022.

E. Macron et S. Mattarella dans le Val de Loire. Le président français et son homologue italien se sont retrouvés à Amboise, puis à Chambord, afin de célébrer les 500 ans de la Renaissance ainsi que l’anniversaire de la mort de Léonard de Vinci. Ils ont notamment visité le château royal d’Amboise, le Clos Lucé (dernière demeure du peintre) et le château de Chambord. Les deux chefs d’État ont rencontré des élèves français et italiens. Des ateliers ont été organisés avec des personnalités dont Renzo Piano (architecte), Thomas Pesquet (spationaute), Gabriel Chardin (physicien), etc. Cette rencontre a marqué la fin de la crise entre les gouvernements français et italien. Ces derniers s’affrontaient depuis plusieurs mois sur l’immigration clandestine, le soutien en Italie aux « gilets jaunes » ainsi que l’héritage de Léonard de Vinci.

Tentative de suicide d’Isabelle Balkany. Dix jours avant son procès et celui de son mari, Patrick Balkany, pour « corruption », « prise illégale d’intérêts » et « fraude fiscale », Isabelle Balkany a tenté de mettre fin à ses jours. Elle a ingurgité une trop grande quantité de médicaments mercredi 1er mai. Elle a d’abord posté un message sur le réseau social Facebook dans lequel elle exprime sa « fatigue » face à « un monde d’une violence insoutenable et insupportable », puis conclue : « Je vais en profiter pour faire une grosse sieste… » Son mari, le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), l’a découverte dans leur propriété. Hospitalisée rapidement, ses jours ne sont pas en danger.

Réunion sur la biodiversité à Paris. Du 29 avril au 4 mai 2019, la septième séance plénière de l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) se déroule dans la capitale française. Le patron de cette organisation a expliqué : « Il n’y a aucun doute sur le fait que nous allons vers la sixième extinction de masse et la première causée par les hommes. » Cette mobilisation internationale a réuni 150 chercheurs de 132 pays différents afin de préparer le « résumé pour décideurs » sur l’état de la biodiversité dans le monde. Ce dernier sera rendu public le 6 mai. L’objectif est de valider un texte officiel sur l’état de la biodiversité qui servira de support au sommet de l’ONU prévu à Beijing en Chine en décembre 2020. Les scientifiques sont parvenus à cette conclusion : sur les 8 millions d’espèces estimées sur la planète dont 5,5 millions d’insectes, « un million devrait être menacé d’extinction, dont beaucoup dans les prochaines décennies ».

Décès de la comédienne Anémone. Anne Bourguignon, de son vrai nom, a succombé d’un cancer à l’âge de 68 ans, le 30 avril 2019. Cette actrice française s’était bien sûr fait connaître pour son rôle de Thérèse dans l’incontournable Le père Noël est une ordure, de Jean-Marie Poiré. Un rôle qu’elle avait représenté au théâtre avant l’adaptation en film, avec la troupe du Splendid, en 1979. Son nom de scène lui vient du personnage Anémone, qu’elle joue en 1968 dans le film éponyme de Philippe Garrel. Connue pour son franc parler, la comédienne avait reçu le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Le Grand Chemin, de Jean-Loup Hubert.

-->

Pin It on Pinterest

Share This