>> Le quiz de l'actu du 29 novembre au 4 décembre est en ligne ! Rendez-vous sur cette page pour vous tester

 

FRANCE

Sans surprise, Nicolas Sarkozy a été élu président de l’UMP, samedi 29 novembre, en rassemblant 64,5% des suffrages de 155 000 militants (sur 268 000, soit une participation de 58,1%). Son score a été jugé relativement faible, surtout comparé à 2004, année où il avait conquis le parti en le mettant en ordre de bataille pour 2007 et où il avait réuni plus de 85% des voix. Il a cette fois rencontré sur sa route l’ancien ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire (29,18%) et le député de la Drôme Hervé Mariton (6,32%).

L’ancien chef de l’Etat, qui succède à un triumvirat composé d’Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin depuis la démission de Jean-François Copé en juin. Dès dimanche, il a annoncé la création d’un “comité des anciens Premiers ministres” au sein du parti pour favoriser une gouvernance “collective”. Mais l’idée n’a pas rencontré l’enthousiasme des concernés, seul Dominique de Villepin y répondant favorablement tandis que François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin ont décliné.

En attendant, Nicolas Sarkozy a commencé à constituer son organigramme. Sa porte-parole lors de la campagne présidentielle de 2012, Nathalie Kosciusko-Morizet, a été nommée vice-présidente tandis que l'ancien ministre Laurent Wauquiez sera le nouveau secrétaire général.

 

Dès lundi, Nicolas Sarkozy a annoncé avoir remboursé à l’UMP les pénalités des comptes de campagne 2012. L’ancien chef de l’Etat est en effet visé depuis le 1er juillet par une enquête ouverte à la suite d’une plainte… de l’UMP (alors dirigée par le triumvirat) après que le parti a réglé la pénalité de 363 615 euros infligée à Nicolas Sarkozy pour avoir dépassé le plafond légal des dépenses de campagne et que l’ex-candidat devait normalement lui-même régler. Ce remboursement n'a toutefois pas mis fin à la procédure judiciaire : l'ex-trésorière du parti, Catherine Vautrin, a été mise en examen jeudi.

 

C’était là aussi tout sauf surprise puisqu’elle était l’unique candidate : Marine Le Pen a été réélue présidente du Front national (FN), dimanche 30 novembre, avec 100% des suffrages exprimés lors du congrès du parti à Lyon. La fille du fondateur, Jean-Marie Le Pen, entame ainsi un second mandat après le vote de quelque 22 329 votants sur les 80 000 adhérents que compte le parti. La veille, les 2 000 délégués avaient élu leurs représentants au comité central du parti et avaient placé Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse, en tête avec 80% des voix, devançant ainsi Louis Aliot (76%), Steeve Briois (70%), Florian Philippot (69%) et Bruno Gollnish (65%).

 

Après la démission forcée du secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, Kader Arif, c’est cette fois-ci Faouzi Lamdaoui, conseiller à l’égalité et à la diversité de François Hollande, qui a dû quitter son poste, mercredi 3 décembre. Proche du chef de l’Etat, il a été cité à comparaître pour “abus de biens sociaux”, “blanchiment d’abus de biens sociaux” et “faux et usage de faux”. Il est soupçonné d’avoir été le gérant, et non le salarié, des compagnies de transport Alpha Distributions et Alpha et d’avoir perçu une rémunération bien supérieure à celle déclarée, entre 2007 et 2008.

 

Les comptes de campagne de l'ex-ministre socialiste Marie-Arlette Carlotti, tête de liste aux municipales dans le troisième secteur de Marseille, ont été rejetés lundi 1er décembre par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). L'expert-comptable en charge des comptes du Parti Socialiste marseillais avait déposé des comptes de campagne rectifiés après la date limite du 30 mai. En plus du non-remboursement de près de la moitié de sa campagne, Marie-Arlette Carlotti  risque de se voir condamner à trois ans d'inéligibilité.

 

L’Assemblée nationale a adopté mardi 2 décembre, à une large majorité (339 voix pour, 151 contre), une résolution du groupe socialiste invitant le gouvernement à reconnaître l'Etat palestinien. Ce texte, dont la portée est purement symbolique, est considéré comme un moyen de pression visant à sauver la solution des deux Etats. Il s'inscrit également dans un contexte où les Palestiniens plaident leur cause à l'ONU et où un mouvement européen global se met en place pour la reconnaissance de la Palestine. Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a “remercié le Parlement et le peuple français” tandis que l'ambassade d'Israël en France a considéré qu'un tel vote allait “éloigner les possibilités d'arriver à un accord” de paix. Le Sénat se prononcera sur un texte similaire le 11 décembre.

 

L’inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a rendu mardi 2 décembre son rapport sur les événements de la fin octobre sur le site du projet de barrage de Sivens (Tarn), ayant conduit à la mort de Rémi Fraisse, un militant écologiste de 21 ans touché par une grenade offensive. Les inspecteurs ont dédouané les gendarmes mobilisés sur le site, ne constatant pas de “manquement aux règles juridiques et déontologiques et aux techniques enseignées au maintien de l’ordre”. L’avocat de la famille de Rémi Fraisse a dénoncé “un rapport partiel, partial et malhonnête”. L’IGGN a en revanche pointé une “faute professionnelle grave” dans le cas d’un gendarme ayant jeté une grenade dans une caravane où s’étaient réfugiés des opposants. Une vidéo de la scène avait ensuite été mise en ligne.

 

Un viticulteur bio de Beaune (Côte-d'Or) qui avait refusé de traiter ses vignes à un insecticide lors d'une épidémie a été relaxé jeudi 4 décembre par la cour d'appel de Dijon. Emmanuel Giboulot avait été condamné en avril à 1 000 euros d'amende, dont 500 avec sursis, pour avoir refusé l'arrêté préfectoral imposant aux viticulteurs de disperser un pesticide contre la flavescence dorée, une maladie très contagieuse et mortelle pour les vignes.

 

Le sud méditerranéen de la France, des Pyrénées-Orientales au Var, ont de nouveau été touchés par d’importantes intempéries samedi 29 et 30 novembre. Au moins 5 personnes ont été tuées et une fillette de huit ans portée disparue. Depuis le début de l’année, au moins 24 personnes sont mortes dans le sud à la suite d’intempéries.

 

Un jeune couple a été agressé lundi 1er décembre à son domicile de Créteil (Val-de-Marne) par trois hommes armés, qui ont violé une femme de 19 ans et dérobé des bijoux. Selon les victimes, la nature antisémite de l'agression ne fait pas de doute, les auteurs ayant explicitement mentionné leur confession juive pour la lier à leur richesse supposée. Deux hommes de 19 et 20 ans ont été arrêtés dès lundi après-midi tandis qu'un troisième a été arrêté mercredi. Ils ont été mis en examen pour "viol en réunion", "vol avec armes", "séquestration" et "extorsion suivie de violences" en "raison de l'appartenance à une religion".

 

L’ancien ministre Jacques Barrot est mort mercredi 3 décembre à l’âge de 77 ans. Figure de la démocratie chrétienne en France, il avait été ministre à de multiples reprises pendant les mandats de Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac et avait également été commissaire européen ainsi que vice-président de la Commission européenne. A l’annonce de son décès, l’Assemblée nationale, où il a siégé entre 1967 et 2004 pour représenter la Haute-Loire, a observé une minute de silence.

 

Le président du directoire d’Areva, Luc Oursel, est mort mercredi 3 décembre à l’âge de 55 ans. Gravement malade, il avait confié le 20 octobre la direction provisoire du groupe spécialisé dans le nucléaire à son numéro deux, Philippe Knoche. Il avait succédé à Anne Lauvergeon en juin 2011 pour un mandat de cinq ans.

 

 

MONDE

Dix jours après l’annonce de l’absence de poursuites contre un policier blanc qui avait tué un adolescent noir à Ferguson, dans le Missouri, c’est cette fois à New York qu’un grand jury a décidé de ne pas poursuivre un agent accusé d’avoir tué Eric Garner, un homme noir de 43 ans, lors d’une arrestation musclée le 17 juillet. La victime, accusée de vente illégale de cigarettes, n’était pas armée au moment des faits. Le grand jury, composé de 23 citoyens, a estimé “qu'il n'y avait pas de cause raisonnable de voter pour une inculpation”. Cette décision a provoqué une vive colère d’une partie de la population et de la presse.

 

De violents affrontements ont opposé forces de l’ordre et manifestants prodémocratie, lundi 1er décembre à Hong Kong. Au moins une quarantaine de militants, mobilisés depuis plus de deux mois pour protester contre le verrouillage des élections locales par le pouvoir des Pékin, ont été arrêtés. Mais le soutien de la population au mouvement principalement étudiant, d’abord massif, s’érode peu à peu.

 

En Uruguay, Tabaré Vázquez, homme politique de gauche, a remporté dimanche 30 novembre l’élection présidentielle avec plus de 55% des voix lors du second tour qui l’opposait à Lacalle Pou, membre du parti de centre-droit “Partido Nacional” (44,5%). Il succède ainsi au président José Mujica et entrera en fonction le 1er mars 2015 pour une durée de cinq ans. Tabaré Vázquez avait déjà occupé antérieurement les fonctions présidentielles entre 2005 et 2010, devenant ainsi le premier dirigeant de gauche du pays.

 

Les 20 Etats actionnaires de l’Agence spatiale européenne (ESA) ont trouvé un accord, mardi 2 décembre, pour construire Ariane 6. Cette nouvelle version du lanceur, qui devrait être opérationnelle dès 2020, viendra remplacer Ariane 6 à la fiabilité reconnue (62 lancements d’affilée sans échec) mais au coût très élevé. La nouvelle version, financée par un budget de 8 milliards d’euros sur dix ans, permettra notamment de rationaliser les coûts de production.

 

La Canadienne Michaëlle Jean, 57 ans, a été désignée secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) par la trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Dakar (Sénégal), dimanche 30 novembre. Le 1er janvier, elle succèdera à l’ex-président sénégalais Abou Diouf, qui occupait le poste depuis 2003. C’est la première fois qu’une femme prend la tête de l’OIF, fondée en 1970 mais dotée d’un secrétaire général depuis 1997.  

 

Le saxophoniste américain des Rolling Stones, Bobby Keys, est mort mardi 2 décembre à l’âge de 70 ans.

 

SPORTS

Le relais français de natation est devenu champion du monde de 4×100 mètres nage libre en petit bassin, mercredi 3 décembre à Doha (Qatar). Les quatre membres du Cercle des nageurs de Marseille, Fabien Gilot, Florent Manaudou, Mehdy Metella et Clément Mignon, ont devancé la Russie et les Etats-Unis. Le lendemain, l'équipe de France masculine a obtenu la médaille d'argent du relais 4×50 mètres 4 nages.

 

La Fédération internationale de l’automobile (FIA) a révélé mercredi 3 décembre les conclusions de son enquête sur le grave accident du pilote français Jules BIanchi, le 5 octobre lors du Grand Prix du Japon. Selon le rapport, le pilote, qui a eu un traumatisme crânien, n’a pas assez ralenti avant le virage et alors que drapeaux jaunes, signalant un danger, étaient agités sur les bords du circuit.

 

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This