> Le quiz de l'actu de la semaine est en ligne ! Venez vous tester

MONDE

Sept responsables de la Fédération internationale de football (FIFA) ont été arrêtés mercredi 27 mai à Zurich, en Suisse. Ils sont soupçonnés de corruption et de blanchiment d’argent au cours des vingt-cinq dernières années. Ils auraient perçu “plus de 150 millions de dollars en pots-de-vins et rétrocommissions” en échange de droits médiatiques et publicitaires, selon l’acte d’accusation de la justice américaine. En parallèle, la justice suisse a annoncé avoir mené des perquisitions au siège de l’organisation dans le cadre d’une enquête autour des conditions d’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. L’affaire est remontée jusqu’aux chefs d’Etat, le président russe, Vladimir Poutine dénonçant une ingérence des Etats-Unis dans les affaires de la FIFA et apportant son soutien à Sepp Blatter, qui avait soutenu l’attribution du Mondial 2018 à Moscou.

Cela n’a pas empêché la réélection, vendredi, du très controversé président de la FIFA, le Suisse Sepp Blatter, qui briguait un cinquième mandat à 79 ans. La fédération européenne de football, l’UEFA, une des membres régionaux de la fédération internationale, avait demandé en vain le report de cette élection, son président Michel Platini demandant lui la démission de Sepp Blatter.

 

Les Etats-Unis ont officiellement retiré Cuba de leur liste des pays soutenant le terrorisme, vendredi 29 mai. Le président américain, Barack Obama, en avait fait la demande en avril après le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Ce rapprochement pourrait aboutir à une levée de l’embargo qui frappe l’île communiste depuis 1962.

 

La Commission européenne a proposé mercredi 27 mai son plan sur l’immigration, prévoyant notamment un nombre de migrants que chaque Etat devrait accueillir pour “soulager” leurs voisins en première ligne, comme l’Italie ou la Grèce. Sans utiliser le mot de “quota”, Bruxelles propose que l’Allemagne accueille 8 700 demandeurs d’asile et réfugiés en deux ans et la France 9 100.

 

Les élections municipales et régionales en Espagne ont entraîné un bouleversement du paysage politique, dimanche 24 mai. Le Parti populaire (conservateur, au pouvoir), miné par sa politique d’austérité, a connu un net recul avec une perte de quelque 40% des voix qu’il avait reçues en 2011. Le Parti socialiste (PSOE) a lui aussi perdu des voix (-12,5%) mais est parvenu à remporter de nombreuses municipalités. Deux formations récentes, Podemos (issu du mouvement des Indignés), et les centristes de Ciudadanos, ont brisé le bipartisme et vont obliger les deux principaux partis à former des coalitions dans de nombreuses villes et régions. Ainsi, à Barcelone,  la liste de la militante anti-expulsions Ada Colau, soutenue par Podemos, est arrivée en tête devant le conservateur et maire sortant Xavier Trias.

 

La guérilla d’extrême gauche des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a mis fin vendredi 22 mai à la trêve “unilatérale et indéfinie” décrétée cinq mois plus tôt et a revendiqué deux jours plus tard un attentat à la bombe qui a tué un policier. Cette décision fait suite à un raid de l’armée contre un campement de la guérilla le 21 mai, tuant au moins 26 personnes. Les deux parties poursuivent néanmoins des négociations à Cuba pour tenter de trouver un accord de paix définitif.

 

Au Burundi, le leader d’un parti d’opposition, Zedi Feruzi, a été assassiné samedi 23 mai alors qu’il rentrait chez lui et se trouvait pourtant sous protection policière. Sa mort a provoqué des manifestations massives dans la capitale, Bujumbura, et compromet le dialogue entre l’opposition et le gouvernement. Le pays connaît de très graves tensions depuis la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, jugée illégale par l’opposition, et le coup d’Etat raté de l’armée la semaine précédente.

 

Le conservateur Andrzej Duda a été élu président de la Pologne dimanche 24 mai. Le candidat du parti d’opposition Droit et justice (PiS), âgé de 43 ans, a recueilli 51,5% des suffrages contre 48,45% pour le président sortant de centre droit, Bronislaw Komorowski. Si la présidence est une fonction principalement honorifique dans le pays, ce résultat est de mauvais augure pour le gouvernement de la Première ministre, Ewa Kopacz.

 

L’Irlande a autorisé samedi 23 mai, par référendum, le mariage entre personnes du même sexe. Le “oui” l’a largement emporté, avec 62% des suffrages, contre 38% pour le “non”. C’est une petite révolution dans un pays à très forte tradition catholique, où l’homosexualité était un crime puni jusqu’en 1993.

 

Le candidat suédois a remporté samedi 23 mai le 60e concours de l’Eurovision organisé à Vienne. Mans Zelmerlöw a ainsi apporté une sixième victoire pour la Suède, la première depuis 2012, avec sa chanson Heroes. La Française Lisa Angell est arrivée 25e sur 27, avec 4 points seulement.

 

Le mathématicien américain John Nash est mort samedi 23 mai à l’âge de 86 ans dans un accident de voiture. Récompensé du Prix Nobel d’économie en 1994 pour sa contribution à la théorie des jeux, il venait de recevoir le prix Abel de mathématiques. Sa vie avait inspiré le film Un homme d’exception (2001), où son rôle était interprété par Russel Crowe.

 

FRANCE

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a rejeté, mardi 26 mai, le recours contre l'utilisation des termes “Les Républicains” par l'UMP. Ce dernier visait à interdire dans l’urgence, avant un procès en bonne et due forme, l’utilisation de ce nom avant le vote des militants. Après avoir écarté la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) présentée par l'UMP, qui considérait que l'action en justice violait la Constitution, le juge des référés a estimé par la suite que ce nom ne formait pas de “trouble manifestement illicite et un dommage imminent”. L’UMP peut donc utiliser ce nom avant qu’un tribunal ne vienne éventuellement juger sur le fond. Dès vendredi, les militants du parti ont largement approuvé l’appellation “Les Républicains”, à plus de 85% (sur une participation de 45%).

 

L’ancien ministre Eric Woerth a été relaxé jeudi 28 mai des accusations d’”abus de faiblesse” et de “trafic d’influence” dans un des volets de l’affaire Bettencourt. Le photographe François-Marie Banier et l’ancien gestionnaire de fortune de la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière du groupe L’Oréal, ont eux été condamnés pour “abus de faiblesse”, respectivement à trois ans de prison (dont six mois avec sursis) et trente mois de prison (dont dix-huit mois ferme). Ils ont été reconnus coupables d’avoir profité de l’état de faiblesse de la milliardaire entre 2006 et 2011, aujourd’hui âgée de 92 ans et atteinte de la maladie d’Alzheimer, pour lui soutirer des centaines de millions d’euros (sur une fortune estimée à 36 milliards d’euros).

 

L’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant va être jugé devant un tribunal correctionnel pour recel de détournement de fonds publics, a annoncé le parquet national financier mardi 26 mai. L’ancien préfet de police de Paris Michel Gaudin, actule directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, et trois autres préfets seront également jugés fin septembre. Ils sont soupçonnés d’avoir mis en place un système de primes en liquide au sein du cabinet du ministre entre 2002 et 2004, prélevées sur des frais d’enquête des policiers.

 

Jean-Christophe Cambadélis a été réélu premier secrétaire du Parti socialiste, jeudi 28 mai, avec plus de 70 % des voix des militants socialistes, devant le député “frondeur” Christian Paul. Cette victoire était attendue depuis la large victoire de la motion qu’il dirigeait lors du “premier tour”, une semaine avant. Les résultats des votes seront entérinés lors du congrès du parti à Poitiers, en juin.

 

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi 29 mai l’interdiction des coupures d’eau pour factures impayées. La mesure avait été adoptée en avril 2013 (entrée en application en février 2014) et avait été contestée par le distributeur d’eau Saur. Les “sages” ont estimé cette mesure constitutionnelle et ne portant pas atteinte à “la liberté contractuelle et à la liberté d’entreprendre” invoquées par l’entreprise.

 

Quatre héros de la Résistance, deux hommes et deux femmes, sont officiellement entrés au Panthéon mercredi 27 mai. Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Jean Zay ont été distingués pour leurs faits de bravoure et ont rejoint les 71 personnalités jusque-là présentes dans le monument parisien, dont 2 femmes. Dans son discours, François Hollande a mis en avant “l’amour de la patrie” et “l’esprit de la Résistance” avec le “courage” comme valeur phare.

 

Le groupe de luxe LVMH a annoncé mardi 26 mai entrer en négociations exclusives pour acheter le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France. Déjà propriétaire des Echos, LVMH souhaiterait acquérir pour 50 millions d’euros le journal, ainsi que la filiale de distribution Proximy.  Si l’offre de LVMH est acceptée après approbation de l’Autorité de la concurrence, les deux titres que sont les Echos et Le Parisien pèseraient pas moins de 335 millions d’euros et représenteraient 10 millions de visiteurs uniques sur le numérique.

 

Les Français ont été à l’honneur lors de la cérémonie de clôture du 68e Festival de Cannes, dimanche 24 mai. La Palme d’or a été attribuée au septième film de Jacques Audiard, Dheepan, qui raconte l’arrivée et l’intégration de trois sri-lankais dans une cité sensible en France. L’acteur Vincent Lindon a reçu le prix de la meilleure interprétation masculine pour son rôle dans La loi du marché, tandis qu’Emmanuelle Bercot et l’Américaine Rooney Mara se sont partagé le prix d’interprétation féminine respectivement pour leurs rôles dans Mon roi et Carol. Le Grand prix du Jury est allé au Fils de Saul, de Laszlo Nemes, tandis que la comédie The Lobster, de Yorgos Lanthimos, a été récompensée du prix du jury.

 

SPORTS

Les championnats de France de football professionnels se sont terminés samedi 23 mai. Le PSG avait déjà été sacré champion pour la troisième saison consécutive la semaine précédente mais l’incertitude demeurait sur les clubs qui disputeront les coupes d’Europe la saison prochaine, ainsi que ceux qui étaient relégués en Ligue 2 ou qui accédaient à la Ligue 1. Voilà ce qu’il faut en retenir :

  • Le PSG, Lyon et Monaco joueront la Ligue des champions la saison prochaine, ce dernier club devant passer par un tour préliminaire avant de disputer éventuellement la phase de poules.

  • Marseille et Saint-Etienne joueront l’autre coupe européenne, la Ligue Europa. Bordeaux pourrait les accompagner si le PSG gagne la Coupe de France contre Auxerre le 30 mai, une place européenne revenant alors au 6e du championnat de France puisque les Parisiens ont déjà leur ticket pour la Ligue des champions.

  • Evian-Thonon-Gaillard, Metz et Lens sont relégués en Ligue 2.

  • A l’inverse, Troyes, le Gazélec d’Ajaccio et Angers accèdent à la Ligue 1.

 

Le FC Séville a remporté mercredi 27 mai la Ligue Europa, seconde coupe européenne de football, face aux Ukrainiens de Dnipropetrovsk (3-2). Les Espagnols ont ainsi conservé leur trophée acquis la saison dernière, leur quatrième titre continental après ceux de 2006, 2007 et 2014.

 

Le RC Toulon et l’ASM Clermont ont terminé en tête de la saison régulière du Top 14 et ont ainsi accédé directement aux demi-finales du championnat de France de rugby. Les matchs de barrage pour définir leurs adversaires opposeront le Stade français au Racing Metro et Toulouse à Oyonnax. Dans le bas du classement, le Lyon OU et l’Aviron bayonnais joueront en Pro D2 la saison prochaine. Au contraire, Agen et Pau rejoignent l’élite.

 

Retrouvez aussi :

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

 

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

 
-->

Pin It on Pinterest

Share This