(Des soldats et des volontaires abattent les murs d’une maison détruite par le séisme dans l’État de Mexico, samedi 21 septembre 2017. Mario VAZQUEZ / AFP)

Après une pause estivale, les nouveaux étudiants de première année à l’École publique de journalisme de Tours (EPJT) reprennent les rênes du site pour vous aider à rattraper l’actualité, parfois beaucoup trop rapide.

Semaine du 16 au 22 septembre 2017.

MONDE

Séisme meurtrier à Mexico. Un séisme de magnitude 7,1 a dévasté la région de Mexico, faisant au moins 235 morts, mardi 19 septembre, à 13h24 heure locale. Cette catastrophe est intervenue 32 ans jour pour jour après celle de 1985, où 10 000 personnes avaient péri. L’épicentre du séisme était situé entre l’État de Puebla et celui de Morelos, selon le centre géologique américain USGS. À Mexico, mégalopole mexicaine de 20 millions d’habitants, la population a fait preuve d’une grande solidarité pour essayer de  sauver les vies des personnes encore coincées sous les décombres. Le nombre de morts aurait pu être moindre si l’alarme sismique, installée depuis 20 ans au Mexique, s’était déclenchée comme prévu.

Les premiers pas de Macron à l’ONU. Emmanuel Macron a pris le contre-pied de Donald Trump à la tribune de l’Assemblée nationale de l’ONU, à New York, mardi 19 septembre, deux heures après l’intervention du Président des États-Unis. Devant les représentants de 193 pays, le Président français a proposé la création d’un groupe de contact rassemblant les cinq membres permanents au Conseil de sécurité dans un objectif commun : sortir de la crise en Syrie. Parallèlement, il a annoncé ne pas vouloir renégocier les accords de Paris sur le climat, en opposition à Donald Trump. Selon le Président français, « détricoter l’accord serait détruire un pacte entre les États et les générations ».

Bras de fer entre Madrid et Barcelone sur l’indépendance catalane. Plus de 10 millions de bulletins de votes confisqués, des sites internet bloqués, les comptes du gouvernement catalan mis sous tutelle, des amendes infligées à certains organisateurs du référendum pour ou contre l’indépendance de la Catalogne (prévu le 1er octobre) et l’arrestation, mercredi 20 septembre, de plusieurs hauts responsables du gouvernement catalan : si le gouvernement espagnol, par la voie de son ministre de l’Économie, a assuré, le lendemain, avoir « toujours la main tendue » vers les séparatistes « à condition qu’ils respectent la légalité », le premier Ministre  Mariano Rajoy leur a aussi demandé de « renoncer une fois pour toutes à cette escalade de radicalité et de désobéissance ». Carles Puigdemont, président du gouvernement catalan, s’est dit déterminé à maintenir l’élection, encouragé par des milliers de manifestants indépendantistes à Barcelone.

Aung San Suu Kyi soutient les Rohyngyas. Aung San Suu Kyi, la dirigeante birmane, s’est dite préoccupée de la situation des Rohyngyas et leur a assuré un soutien au nom du peuple birman, lundi 18 septembre. Trois semaines après le début de la crise en Arakan, que l’ONU a jugée « d’exemple type de nettoyage ethnique », Aung San Suu Kuy s’est exprimée depuis la Birmanie et non à la tribune de l’ONU, où l’absence de la prix Nobel de la paix, et son silence depuis le début de la crise avec les Rohingyas, ont été très critiqués. Au moins 300 000 personnes ont été contraintes de fuir les affrontements violents qui se déroulent dans cette zone avec l’armée birmane pour se réfugier au Bangladesh.

Crimes contre l’humanité au Burundi. Une commission indépendante de l’ONU a dévoilé des preuves de violation des droits humains au Burundi, notamment des meurtres, des cas de torture et des viols perpétrés par le gouvernement, dans un rapport rendu public mardi 19 septembre, à Genève. Ce document reprend les conclusions de l’enquête présentée à la presse le 4 septembre 2017. Les enquêteurs onusiens ont appelé la Cour pénale internationale (CPI) à s’emparer du dossier. Les crimes évoqués remontent à 2015 quand un coup d’État manqué a débouché sur des violences et une forte répression faisant entre 500 et 2 000 morts, et entraînant l’exil de plus de 425 000 Burundais, selon l’ONU.

Violentes manifestations aux États-Unis. De nouvelles tensions ont éclaté samedi 16 septembre, à Saint Louis (Missouri), entre les forces de l’ordre et des manifestants. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées autour du tribunal où a été acquitté Jason Stockley, policier blanc, jugé pour le meurtre en 2011 de Anthony Lamar Smiths, noir, présumé dealer, alors qu’il tentait d’échapper à des policiers. À la suite des manifestations pacifiques contre les violences policières avec pour slogan « Black lives matter » (les vies des Noirs comptent), c’est dans la nuit du jeudi au vendredi que les heurts ont éclaté, se transformant en émeutes le samedi. Au moins 13 personnes ont été arrêtées et huit policiers blessés après des « lancers de briques » selon le gouverneur du Missouri.

Attentat de Londres : l’enquête avance rapidement. Pour la première fois dans l’enquête de l’attentat du métro de Londres, un homme de 18 ans a été mis en examen, vendredi 22 septembre. Trois hommes étaient toujours en détention provisoire et deux autres ont été relâchés la veille, sans poursuite à leur égard. L’attentat à la bombe artisanale a fait 30 blessés, vendredi 15 septembre, mais avait pour objectif de faire beaucoup plus de dégâts selon l’enquête. L’État Islamique a revendiqué l’attaque mais les autorités britanniques ont émis des doutes sur la véracité de cette revendication.

Emmy Awards, un palmarès diversifié, une soirée politisée. L’ancien porte-parole à la maison blanche, Sean Spicer, lançant des piques à l’encontre de Donald Trump : la cérémonie annuelle des Emmy Awards, qui récompense les télévisions états-uniennes, a été le théâtre de nombreuses critiques contre le président des États-Unis, dimanche 17 septembre. L’hôte et humoriste Shephen Colbert a donné le la en invitant Sean Spicer sur la scène. Les différents lauréats et invités se sont eux aussi adonnés à des critiques pour certaines très virulentes. Coté récompenses, La Servante écarlate, Big Little Lies et Satuarday Night live ont été les grands gagnants de cette édition 2017 en remportant jusqu’à cinq récompenses.

FRANCE

Maria s’abbat sur les Antilles. L’ouragan Maria a traversé la Guadeloupe dans la nuit du 18 au 19 septembre. L’île a déploré deux morts et deux disparus en mer, et accusé des dégâts matériels importants. Le premier Ministre français Édouard Philippe a annoncé que l’état de « catastrophe naturelle » devrait être signé samedi 23 septembre. L’ouragan n’a en revanche fait que frôler la Martinique, où 50 000 foyers ont été privés d’électricité.

Loup Bureau libéré. Loup Bureau a été libéré vendredi 15 septembre, après 51 jours passés dans les geôles turques. Ce journaliste français de 27 ans, qui a collaboré avec TV5 Monde et Arte, a été emprisonné, en juillet 2017, pour un reportage réalisé quatre ans plus tôt sur les forces kurdes du YPG, opposées au président turc Recep Erdogan. La visite diplomatique du ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, la semaine de la libération, a permis d‘accélérer le rapatriement de Loup Bureau. Le journaliste n’en a pas fini avec la justice turque pour autant : son procès se tiendra certainement sans lui et s’il est condamné pour « terrorisme », il sera sous le spectre d’un mandat d’arrêt d’Interpol, ce qui l’empêcherait d’exercer son métier en dehors du territoire français.

Adoption des ordonnances Pénicaud. Emmanuel Macron a signé les ordonnances réformant le droit du travail, vendredi 22 septembre. Cette réforme ne mobilise, depuis début septembre, qu’une partie des syndicats en France, essentiellement  la CGT, SUD et l’UNEF. La CGT n’a rassemblé que 132 000 personnes jeudi 21 septembre (presque deux fois moins que le 12 septembre, où 223 000 personnes avaient répondu à l’appel du syndicat). Le mouvement pourrait s’accentuer puisque les routiers CGT et FO ont appelé à une grève illimitée à partir du 25 septembre.

Florian Philippot quitte le Front national. L’ex-bras droit de Marine le Pen a annoncé son départ du FN, jeudi 21 septembre, sur France 2, après s’être vu retirer ses délégations de vice-président chargé de la stratégie et de la communication. Florian Philippot était vivement décrié depuis le lancement de son association « les Patriotes » juste après les législatives, jugée par certains comme concurrentielle au Front national. D’autres membres du parti, comme Sophie Montel (eurodéputée et conseillère régionale de l’Est), ont également annoncé leur départ pour soutenir Florian Phillipot. Marine Le Pen, quant à elle, a décidé de nommer le sénateur et maire de Fréjus, David Rachline, à la communication du FN.

Levothyrox : une notice pour aider à porter plainte. Le parquet de Marseille, où sont centralisées toutes les plaintes concernant le Levothyrox, a diffusé, vendedi 22 septembre, auprès de tous les tribunaux français, une notice pour aider les victimes présumées de ce médicament, utilisé pour soigner l’hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde, à porter plainte. Au moins 62 plaintes ont été déposées par des patients souffrant d’effets secondaires de la nouvelle formule du médicament du laboratoire Merck : crampes, vertiges, pertes de cheveux… Le ministère de la Santé avait annoncé, vendredi 15 septembre, que l’ancienne formule du Levothyrox serait rapidement remise sur le marché et que des alternatives seraient proposées avant la fin du mois d’octobre.

Décès de Liliane Bettencourt. Héritière de L’Oréal et femme la plus fortunée du monde, Liliane Bettencourt est décédée jeudi 21 septembre 2017 à l’âge de 94 ans. Fille unique, elle fut élevée par son père, créateur de L’Oréal en 1909. A sa mort, en 1957, Liliane Bettencourt a repris le groupe familial et est devenue sa première actionnaire, avant de déléguer peu à peu ses responsabilités à son gendre. En 2007, plusieurs affaires politico-financières vont entacher sa réputation, comme l’affaire Banier ou encore l’affaire Woerth (relaxé en 2015). En 2011, suite à une décision des juges, elle sera placée sous tutelle.

SPORTS

La Slovénie championne d’Europe de basket. Les joueurs slovènes ont remporté le championnat d’Europe de basket, dimanche 17 septembre, à Istanbul. Les coéquipiers de Goran Dragic, auteur de 35 points dans cette finale et élu meilleur joueur du tournoi, ont battu la Serbie sur le score de 93 à 85, malgré une fin de match accrochée. Grâce à un brillant parcours dans la compétition (éliminations successives de l’Ukraine, de la Lettonie puis de l’Espagne), la Slovénie a soulevé pour la première fois de son histoire un titre à l’échelle internationale. Les joueurs coachés par Igor Kokoskov étaient pourtant loin d’être annoncés comme les grands favoris de cet Euro.

Les Mousquetaires en finale de la Coupe Davis. L’équipe de France de tennis s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis en venant à bout, dimanche 17 septembre, d’une solide équipe serbe, pourtant privée de Novak Djokovic. Jo-Wilfried Tsonga a apporté le point du 3-1 synonyme de victoire, en battant Dusan Lajovic sur le score de 2-6, 6-2, 7-6 (5), 6-2. Les joueurs entraînés par Yannick Noah affronteront la Belgique de David Goffin (12e au classement ATP), victorieuse de l’Australie. La France, qui reste sur trois échecs consécutifs en finale, tentera de remporter le Saladier d’Argent seize ans après son dernier sacre.

Les Springboks broient du noir. Les All Blacks ont humilié l’Afrique du Sud 57 à 0, samedi 16 septembre, lors de la 4e journée du Rugby Championship, tournoi qui oppose chaque année quatre des meilleures équipes mondiales. La rencontre avait débuté en faveur des Springboks mais ce sont bien les néo-zélandais qui ont ouvert le score avec une pénalité de Barrett, puis un essai de Ioane. S’en est suivie une véritable démonstration de rugby. Cette écrasante victoire a placé les All Blacks, qui visent une quinzième victoire dans ce tournoi, en tête du classement.

Handball : Paris impressionne d’entrée, Nantes sauve les meubles. Pour la première journée de Ligue des Champions, le PSG s’est imposé à Kiel, dimanche 17 septembre, sur le score de 25 à 22. Dans l’ambiance électrique de la Sparkassen-Arena, l’équipe entraînée par Zvonimir Serdarusic et portée par l’excellent arrière Sagosen, auteur de 6 buts, a su dominer les Allemands au terme d’une rencontre très intense. De son côté, Nantes, malgré une entame de match très difficile, est venu à bout des Hongrois de Szeged à domicile (30-26).

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Singapour. Le Britannique s’est imposé lors de la 14me course de la saison, dimanche 17 septembre. Le pilote de l’écurie Mercedes a notamment profité de l’accrochage entre les voitures Ferrari et Verstappen au départ. Au classement, il a conforté son avance sur l’Allemand Sebastian Vettel de 28 points.

Dumoulin : le vent en poupe. Tom Dumoulin, le cycliste néerlandais de 26 ans, a remporté le championnat du monde de contre-la-montre à Bergen, en Norvège, mercredi 20 septembre. Malgré des conditions climatiques difficiles, le Hollandais a réussi a décrocher son second titre de l’année (après avoir dominé le Tour d’Italie) en 44 minutes 41 secondes . Le seul français engagé, Alexis Gougeard, a finit 13e du classement avec 1 minute et 53 secondes de différence sur le vainqueur. Le Britannique Chris Froome, vainqueur des Tours de France et d’Espagne en 2017, a terminé 3e.

La gymnastique française remporte six médailles. L’équipe de France de gymnastique a remporté six médailles (trois chez les filles, autant chez les garçons), lors des Internationaux de France, dimanche 17 septembre, à l’Accor Hotel Arena de Bercy. Ce beau résultat intervient une semaine avant les championnats du monde, qui ont lieu à Montréal . Après s’être gravement blessé au Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, Samir Aït Saïd a commencé cette moisson de médailles en remportant l’argent aux anneaux.

Pin It on Pinterest

Share This