Presque quinze jours après l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York après des accusations d’agression sexuelle, ses avocats se montrent optimistes quant à l’issue du futur procès. Mais selon plusieurs médias, de l’ADN du sperme de l’ancien président du Fonds monétaire international (FMI) aurait été retrouvé sur les vêtements de la victime, sans que cette information ne soit confirmée. Lundi 6 juin, « DSK » devra dire s’il plaide coupable ou non. En attendant, il vit dans une luxueuse résidence surveillée, dont l’important loyer (35 000 euros par mois) embarrasse les socialistes français

En France, l’affaire DSK n’en finit pas de faire couler de l’encre :

Dominique Strauss-Kahn a rapidement démissionné de son poste de directeur général du FMI pour mieux préparer sa défense (lire l’e-mail envoyé au personnel de l’institution mondiale). Sa succession est d’ores-et-déjà engagée et s’annonce compliquée : si le poste revient traditionnellement à un Européen, les pays en développement demandent une élection « ouverte » et « transparente ». Christine Lagarde, actuelle ministre française de l’Economie et des Finances, a annoncé mercredi sa candidature.

La candidature de Christine Lagarde pourrait être entachée par sa gestion de l’indemnisation de Bernard Tapie dans l’affaire Adidas (sur ce sujet, lire l’explicateur de Rue89 en juillet 2008). La Cour des comptes a rendu un rapport accablant pour Christine Lagarde et ses collaborateurs. La ministre est soupçonnée « d’abus d’autorité » et deux hauts fonctionnaires sont visés par une enquête de la cour de discipline budgétaire et financière de la Cour des comptes. Selon des proches du Premier ministre, le dossier « est vide » et cette affaire « n’a pas de sens ».

Un autre membre du gouvernement est désormais visé par une enquête. Deux anciennes employées de la mairie de Draveil (Essonne) ont déposé lundi une plainte pour harcèlement sexuel contre Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique et maire de la ville. Niant formellement ces accusations, Georges Tron a lui aussi déposé plainte contre elles pour dénonciation calomnieuse. Relevant que leur avocat, Me Gilbert Collard, est un proche du Front national, il a publiquement soupçonné le parti d’extrême-droite d’être derrière ces accusations. La présidente du FN, Marine Le Pen, poursuit à son tour Georges Tron pour diffamation et demande sa démission. Un fort contentieux local serait à l’origine de cette pagaille.

La pagaille, c’est aussi le mot pour décrire l’interdiction des panneaux prévenant les automobilistes de la présence d’un radar automatique. Après l’annonce du gouvernement dans ce sens, de nombreuses voix se sont élevées pour critiquer cette mesure. 73 députés de la majorité ont même écrit une lettre à François Fillon pour dire leur mécontentement. Si Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, a un temps déclaré le report du démontage, il a été presque aussitôt contredit par François Baroin, ministre du Budget, et par le Premier ministre. Au final, les panneaux devraient bien être retirés. Et tant pis si circule actuellement une vidéo du candidat Sarkozy en 2007, affirmant qu’il serait « scandaleux de retirer les indicateurs de radars »… (voir la vidéo, à 10 minutes)


RTL C’est Vous: N.Sarkozy 03.05.07 1/2 par SARKOZlSTE

Autre mesure accompagnant la fin des panneaux avant les radars automatiques : quelque 1 000 radars dits « pédagogiques » vont être installés sur le bord des routes (lire l’explication de Libération). Ils indiqueront la vitesse à laquelle roulent les automobilistes mais sans les flasher.

Claude Guéant a beau se préoccuper de la sécurité routière, il reste familier de la sortie de route. Dimanche dernier sur Europe 1, le ministre de l’Intérieur a affirmé que les deux tiers des échecs scolaires provenaient d’enfants immigrés. Un chiffre sans aucun fondement (lire les bons décryptages du JDD et de Libération). Il a toutefois maintenu ses propos devant les députés mercredi.

Il ne devait pas être facile de circuler dans Deauville, jeudi et vendredi. La ville normande a accueilli le sommet du G8 et avait été placée sous très haute surveillance de peur d’être le théâtre d’affrontements comme cela avait été le cas à de précédents rendez-vous comme Gênes ou Seattle. Il a notamment été question des révolutions arabes : le G8 a demandé le départ de Muammar Kadhafi et a proposé 40 milliards de dollars à l’Egypte et à la Tunisie. Afin de préparer les discussions au sujet d’Internet (sur lequel rien de concret n’est finalement sorti), un forum e-G8 s’est déroulé à Paris en début de semaine. Il a réunit les plus grandes entreprises du Web (dont Facebook, Google ou Orange) pour parler de l’économie numérique. Des associations ont déploré l’absence de représentants de la société civile et des utilisateurs.

Mouammar Kadhafi est donc toujours là en Libye mais a envoyé à plusieurs chancelleries une proposition de cessez-le-feu jeudi… Sauf que dans le même temps, son armée a pilonné la ville de Misrata, aux mains des insurgés. La coalition a bombardé Tripoli plusieurs jours de suite. Le président sud-africain, Jacob Zuma, se rendra la semaine prochaine en Libye pour tenter de négocier un départ de Muammar Kadhafi.

La guerre civile menace également au Yémen, théâtre de très violents affrontements entre partisans et opposants du président Ali Abdullah Saleh. Les combats ont fait près de 70 morts en quelques jours à Sanaa, la capitale du pays. La division nette entre le pouvoir et les tribus, dont plusieurs chefs ont été arrêtés, laisse craindre une guerre civile. Le président Saleh, au pouvoir depuis 1978, a de nouveau exclu de démissionner.

Il y a quinze ans, la guerre civile faisait rage en Serbie. Et le mois de juillet 1995 voyait se commettre le premier génocide en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. L’un de ses principaux artisans : Ratko Mladic, chef des Serbes de Bosnie (voir le portrait en diaporama sonore sur Le Monde.fr). Recherché depuis ce massacre de 8 000 Bosniaques à Srebenica, ce dernier a été arrêté jeudi près de Belgrade. Il va désormais être présenté devant le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), qui l’a inculpé de génocide il y a quinze ans. Mais son état de santé précaire laisse craindre qu’il meure avant le verdict comme ce fut le cas pour l’ancien président serbe Slobodan Milosevic en 2006. Avec cette arrestation, la Serbie fait un pas vers l’adhésion à l’Union européenne, qui exigeait une pleine coopération des Serbes avec le TPIY.

Pas de guerre civile mais une aspiration au changement en Espagne, actuellement secouée par de nombreuses mobilisations. Principalement jeunes, les « Indignados » (nom issu du livre « Indignez-vous » de Stéphane Hessel) protestent contre le fort chômage (qui touche près d’un jeune sur deux), le cynisme des banques ou le manque de compréhension des responsables politiques (lire leur manifeste). Ils sont des dizaines de milliers à camper depuis près de quinze jours sur les places des principales villes espagnoles. Leur mouvement de contestation s’est aussi traduit dans les urnes lors des élections locales, le week-end dernier : le parti socialiste au pouvoir a enregistré une large défaite avec 27,81 % des voix, loin derrière le parti populaire (37,58 %).

Le mouvement des Indignés commence à faire des émules en Europe. Plusieurs appels à la mobilisation ont été lancés en France, pour l’instant peu suivis. En Grèce, plusieurs milliers de personnes ont commencé à occuper des places d’Athènes et de Salonique.

Le 64e Festival de Cannes s’est clôturé dimanche dernier sur une Palme d’or décernée à « The Tree of Life », de l’Américain Terrence Malick (voir le palmarès complet). Le film français « Polisse », de Maïwenn Le Besco, s’est vu récompensé du prix du jury, tandis que Jean Dujardin a reçu le prix d’interprétation masculine pour son rôle -muet- dans « The Artist », de Michel Hazanavicius. L’actrice américaine Kirsten Dunst a été récompensée du prix d’interprétation féminine pour son rôle dans « Melancholia », de Lars von Trier. Le Danois figure ainsi indirectement au palmarès bien qu’il ait été déclaré persona non grata après des propos très controversés sur Adolf Hitler (voir la vidéo). Malgré ses excuses, la chaîne Arte, partenaire de longue date de ses films, a annoncé qu’elle ne le financera plus.

Lille a été sacré champion de France de football le week-end dernier, une journée avant la fin de la saison. Il a suffit d’un match nul à Paris (2-2) pour que les Lillois soient assurés de devancer Marseille. L’équipe a fêté dans la liesse son premier titre de champion depuis 1954 dans les rues de Lille, dimanche. Le LOSC, en réussite, assure ainsi un doublé puisqu’il a également remporté la Coupe de France cette saison en battant, déjà, le PSG (1-0). Pour couronner le tout,le jeune Eden Hazard a reçu le trophée du meilleur joueur de Ligue 1, tandis que Rudi Garcia s’est vu décerner celui du meilleur entraîneur.

Les footballeuses de l’Olympique lyonnais ont remporté jeudi la Ligue des champions face aux Allemandes de Potsdam (2-0). C’est la première fois qu’une équipe féminine française remporte une coupe d’Europe. Les Lyonnaises sont également assurées de remporter le championnat de France, comptant 21 victoires pour… 21 matches joués.

 


 

EN BREF

 

 

En France…

  • La journaliste Christine Ockrent a annoncé mercredi dans une interview au figaro.fr son départ de son poste de directrice générale déléguée de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF), qui réunit notamment France 24 et Radio France International (RFI). Elle était depuis des mois en conflit ouvert avec le PDG de la structure, Alain de Pouzilhac, sur fond d’affaire d’espionnage.

 

 


 

Dans le monde…

  • Des tornades continuent de s’abattre sur les Etats-Unis. Cette semaine, c’est le Missouri qui a été particulièrement touché. Dans la seule ville de Joplin, on compte au moins 125 morts, 850 blessés et 1 500 disparus. Il s’agit de la tornade la plus meutrière depuis soixante ans. Elle a été filmée par un vidéaste amateur ; les images sont impressionnantes :

  • Un peu plus d’un an après l’éruption de l’Eyjafjallajökull, un autre volcan islandais a laissé planer la menace d’une paralysie du ciel aérien. Le Grimsvötn est entré en éruption samedi dernier, crachant un haut panache de cendres. L’Islande a temporairement fermé son espace aérien et environ 500 vols ont été annulés dans le nord de l’Europe. Mais l’éruption s’est finalement calmée mercredi, permettant au trafic aérien de revenir à la normale.

  • Quelques semaines après la mort d’Oussama Ben Laden, tué par des soldats américains le 2 mai au Pakistan, les talibans veulent à tout prix venger leur chef. Six d’entre eux ont attaqué une base aéronavale à Karachi dimanche dernier, tuant au moins douze militaires avant d’être maîtrisés au bout de six heures de combats. Mercredi, un attentat à la voiture piégée a tué six personnes dans un commissariat de Peshawar, près de la frontière afghane.

  • Alors que le Sud-Soudan sera officiellement indépendant le 9 juillet prochain, le futur Etat se dispute avec le Nord la région frontalière d’Abyei. Depuis samedi, la zone est occupée par l’armée nordiste, accusée d’avoir commis des crimes de guerre. Entre 30 000 et 40 000 personnes ont fui la région.

 

 


 

Dans les sports…

  • En Formule 1, l’Allemand Sebastian Vettel roule toujours sur un nuage. Le champion du monde en titre a remporté sa quatrième victoire (en cinq courses), dimanche dernier en Espagne.

  • Le tournoi de tennis de Roland-Garros a débuté le week-end dernier à Paris. Le tenant du titre, l’Espagnol Rafael Nadal, est toujours en lice mais s’est fait peur à chaque match. Côté français, Stéphane Robert à créé la sensation en éliminant au premier tour le Tchèque Tomas Berdych mais n’a rien pu faire contre l’Italien Fabio Fognini. Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet sont parvenus à se qualifier pour le troisième tour. Chez les dames, seule Marion Bartoli est arrivée jusqu’aux huitièmes de finale.

  • Quelques jours avant l’élection de la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa), son actuel président, le Suisse Sepp Blatter, est visé par une enquête de la commission d’éthique de l’institution. Il est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de corruption avant le vote. Son adversaire, le Qatari Mohammed Bin Hammam, va lui aussi être auditionné par la commission.

   

Vous avez aimé ? Vous pouvez soutenir les Rattrapages de l’actu grâce à

 

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This