Les Rattrapages de l’actu ne seront exceptionnellement pas publiés la semaine prochaine. Ceux de la semaine suivante rattraperont 15 jours d’actualité. Merci de votre compréhension !

Alexandre

MONDE

Silvio Berlusconi a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de Milan, vendredi 26 octobre. L’ancien président du Conseil italien a été reconnu coupable de fraude fiscale par le biais de sa société audiovisuelle, Mediaset. Il lui a par ailleurs été interdit d’exercer tout mandat public pendant cinq ans. Sa peine a aussitôt été ramenée de quatre à un an de prison en vertu d’une loi d’amnistie datant de 2006 pour lutter contre la surpopulation carcérale et votée par… un gouvernement de gauche. Silvio Berlusconi, qui ne devrait pas être incarcéré avant d’avoir épuisé tous ses recours, a dénoncé un “acharnement judiciaire” à son encontre.

Six scientifiques et un responsable de la protection civile italienne ont été condamnés, lundi 22 octobre, à six ans de prison pour “homicide par imprudence” avant le tremblement de terre qui a frappé la ville de L’Aquila, en avril 2009, causant la mort de 308 personnes. La justice leur a reproché d’avoir sous-estimé les risques de séisme, en ne prenant aucune mesure de précaution malgré les 400 secousses sismiques ressenties durant les quatre mois précédant la catastrophe.

Le verdict a suscité l’indignation de la communauté scientifique mondiale, qui a rappelé l’impossibilité de prévoir les tremblements de terre. Dès mardi, tous les membres de la commission gouvernementale "Grands risques", et notamment son président Luciano Maiani, ont remis leur démission, affirmant que "les conditions nécessaires pour travailler avec sérénité ne sont pas réunies".

Deux semaines avant l’élection présidentielle américaine, le 6 novembre, Barack Obama et Mitt Romney se sont affrontés lundi 22 octobre lors d’un troisième débat télévisé, consacré à la politique étrangère. Le président en exercice a été désigné vainqueur par la grande majorité des observateurs. Le débat a été marqué par une “attaque (ironique) à la baïonnette” de Barack Obama quand Mitt Romney a affirmé que “la marine a moins de navires qu’en 1917”. “Nous avons moins de navires qu'en 1916 mais nous avons aussi moins de chevaux et moins de baïonnettes parce que la nature de l'armée a changé, a répliqué Barack Obama. Nous avons ces choses appelées des porte-avions sur lesquels les avions peuvent atterrir. Nous avons ces bateaux qui vont sous l'eau, des sous-marins nucléaires. Il ne s'agit pas de bataille navale.”

Deux jours plus tard, mercredi 24 octobre, les quatre “petits candidats” se sont affrontés lors d’un débat télévisé. Mais ils n’ont aucune chance d’être élus. Les différents sondages donnent très largement Barack Obama et Mitt Romney en tête, mais dans un ordre parfois différent. L’issue de la nuit du 6 novembre est pour l’instant incertaine.

Trois femmes ont été tuées dans une fusillade dans un institut de beauté près de Milwaukee, dans le nord des Etats-Unis, dimanche 21 octobre. L’auteur des coups de feu est un homme de 45 ans, ancien mari d’une des victimes, qui s’est suicidé peu après.

Un ouragan, prénommé Sandy, a sévèrement frappé les Caraïbes cette semaine. Les vents d’une vitesse allant jusqu’à 165 km/h ont entraîné la mort d’une trentaine de personnes, dont au moins 26 à Haïti et 11 à Cuba. Sandy se dirige désormais vers la Floride et la côte est des Etats-Unis, où il pourrait se renforcer et frapper avec davantage d’intensité que l’ouragan Irene, qui avait causé la mort de 47 personnes en août 2011.

 

Un an jour pour jour après la mort de Mouammar Kadhafi en Libye, le fief de l’ancien dictateur, Bani Walid, était samedi 20 octobre le théâtre de combats entre l’armée du gouvernement provisoire et des milices armées. L’armée a finalement annoncé mercredi avoir repris cette ville de 100 000 habitants, au sud-ouest de Tripoli, après que les affrontements ont causé la mort de plusieurs dizaines de personnes.

La fête musulmane de l’Aïd al-Adha a été endeuillée par un attentat suicide dans une mosquée du nord de l’Afghanistan, vendredi 26 octobre. L’explosion a tué au moins 32 personnes.
 

En Syrie, l’armée gouvernementale et les rebelles se sont engagés jeudi 25 octobre à respecter une trêve de quatre jours le temps de la fête de l’Aïd al-Adha. Mais le scepticisme de l’ONU et des Etats-Unis sur ce premier cessez-le-feu depuis le début du conflit s’est confirmé dès le lendemain, quand deux attentats à la voiture piégée ont frappé Damas et Deraa. Au moins 8 personnes ont été tuées au total et une quarantaine d’autres blessées, faisant voler en éclat la trêve.
 

Entre 30 000 et 100 000 personnes ont manifesté, dimanche 21 octobre au Koweït, contre une réforme du Code électoral, qui, selon elles, permet à l’émir, le cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah, de contrôler la future Assemblée alors que le Parlement a été dissout début octobre. La manifestation a entraîné des affrontements avec la police, qui a tiré gaz lacrymogènes, balles en caoutchouc et grenades assourdissantes pour disperser les contestataires. Plus d’une centaine de manifestants et 11 policiers ont été blessés.

Six mois après un coup d'Etat en Guinée-Bissau qui a vu le renversement du gouvernement de Carlos Gomes Junior, un “contre-coup d’Etat” a échoué, dimanche 21 octobre. Un groupe d’hommes armés a pris d’assaut une caserne d’unité d’élite mais a finalement dû fuir après que six d’entre eux ont été tué. Un soldat de l’armée a par ailleurs été tué.

La police néerlandaise a mis en ligne samedi 20 octobre la vidéo des cambrioleurs du musée Kunsthal de Rotterdam qui ont dérobé 7 tableaux de peintres célèbres le 16 octobre. Un Picasso, un Matisse, un Gauguin et deux Monet ont notamment été volés, pour un butin estimé à plus de 150 millions d’euros. Les auteurs de ce vol sont toujours en fuite.

FRANCE

Le Conseil constitutionnel a censuré la loi sur le logement social, mercredi 24 octobre, pour non-respect de la procédure parlementaire lors de son examen au Sénat. Le gouvernement avait alors présenté la version initiale du projet de loi et non celle amendée par la commission des affaires économiques. Le gouvernement a annoncé une nouvelle loi pour courant novembre.

Ce camouflet législatif s’est doublé d’un cafouillage au sein de l’exécutif. Jean-Marc Ayrault a en effet annoncé la censure du Conseil constitutionnel mercredi matin… avant que les Sages ne rendent leur décision. François Hollande lui a aussitôt rappelé que ce n’était pas le rôle du premier ministre et Jean-Marc Ayrault a dû faire son mea culpa à l’Assemblée nationale l’après-midi même. Pour l’UMP, cet épisode illustre “l’amateurisme” du gouvernement.

L’Assemblée nationale a adopté jeudi 25 octobre un lot de taxes prévues par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Les députés ont approuvé une contribution de 0,3% sur les pensions des retraités imposables, qui entrera en vigueur le 1er avril 2013. Ils ont également adopté une augmentation des taxes sur la bière (+160%, pour environ 5 centimes par 25 cl), sur les boissons énergisantes et une nouvelle hausse du prix du tabac (30 centimes en moyenne) le 1er juillet 2013, après celle entrée en vigueur le 1er octobre.

Les deux candidats à la présidence de l’UMP, Jean-François Copé et François Fillon, ont participé jeudi 25 octobre à l’unique débat télévisé de la campagne interne du parti avant le congrèès du 18 novembre. Ce “débat” n’en avait que le nom car l’actuel secrétaire général de l’UMP et l’ancien Premier ministre ont chacun veillé, avec leur style propre, à ne pas apparaître comme celui qui divise la droite. Les deux hommes se sont toutefois distingués sur la question du mariage homosexuel, Jean-François Copé refusant de les célébrer lui-même si la loi était votée, tandis que François Fillon (s’il était élu maire) le ferait. Jean-François Copé a renvoyé le PS et le FN dos-à-dos dans une stratégie du “ni-ni”, tandis que François Fillon a a refusé de “mettre sur le même plan le PS et le FN”.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a affirmé vendredi que le gagnant du débat était… une gagnante : “Marine Le Pen, sous les fenêtres de laquelle Jean-François Copé n'a cessé d'entraîner François Fillon, qui s'est laissé faire”. L’ancien Premier ministre a connu un nouveau ralliement vendredi, en la personne de Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail et de la Santé.

Des peines de deux ans de prison avec sursis assorties de privation de droits civiques et 100 000 euros d’amende ont été requises jeudi 25 octobre à Versailles à l’encontre des anciens ministres Charles Pasqua et André Santini, actuel député et maire d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Les deux hommes sont soupçonnés de détournement de fonds publics au profit du collectionneur Jean Hamon, qui devait donner ses œuvres pour une fondation d'art qui n'a jamais vu le jour.

A l’issue de vingt-et-une heures de négociations, l’assurance-maladie et les syndicats de médecins sont parvenus à un accord a minima sur les dépassements d’honoraires, mardi 23 octobre. Le gouvernement avait prévenu qu’en cas d’échec de la limitation des dépassements d’honoraires des médecins de secteur 2 (honoraires libres), il légiférerait. L’accord trouvé ne devrait pas engendrer de forte baisse des dépassements d’honoraires mais devrait permettre un meilleur remboursement par la sécurité sociale. Il prévoit également, pour les médecins qui signeront le “contrat d’accès aux soins”, le gel des honoraires pendant trois ans à compter du 1er juillet 2013.

La cour d’appel de Paris a condamné Jérôme Kerviel, mercredi 24 octobre, à cinq ans de prison, dont trois ferme, pour la perte record de 4,9 milliards d’euros alors qu’il officiait à la Société générale en 2008. L’ancien trader a été reconnu coupable d'”abus de confiance”, “faux et usage de faux” et “introduction frauduleuse de données dans un système informatique”. Jérôme Kerviel a par ailleurs été condamné à payer les 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts réclamés par la banque. L’ancien trader ne pouvant évidemment pas payer l’intégralité de cette somme, il devra trouver un accord avec la Société générale. Jérôme Kerviel a aussitôt annoncé qu’il se pourvoyait en cassation ; ce recours étant suspensif, il n’a pas été incarcéré.

Le ministère de l’Intérieur a rendu public, mardi 23 octobre, le rapport commandé par Manuel Valls à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) à la suite de l’affaire Merah. Il pointe notamment “plusieurs défaillances objectives” de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans l'évaluation de la dangerosité de Mohamed Merah. L’ancien patron de la DCRI, Bernard Squarcini, a dénoncé un “rapport tronqué”. A la suite de la publication de ce rapport, la veuve d’un des militaires tués par Mohamed Merah a porté plainte contre la DCRI pour “homicide involontaire”.

Le Haut conseil des biotechnologies a rejeté lundi 22 octobre les conclusions du rapport du professeur Gilles-Eric Seralini sur la nocivité des OGM. Les experts dénoncent l'absence de “conclusion fiable” de l’étude-choc pointant des risques de cancer et de mortalité accrue liés à la consommation du maïs NK603 de Monsanto. Le choix des animaux et leur nombre – 10 rats par cage – a été pointé du doigt. Ils rajoutent qu’il n'y a pas "de causalité entre les évènements observés et la consommation de maïs NK603, traité ou non avec l'herbicide Roundup". Peu après, un autre organisme public, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a elle aussi rejeté les conclusions de l’étude du Pr Seralini, en appelant toutefois à engager des travaux sur les effets à long terme de la consommation d'OGM associés à des pesticides.

L’ancien ministre Jean-Louis Borloo a été élu président d’un nouveau parti centriste, l’Union des démocrates et indépendants (UDI), dimanche 21 octobre, au terme d’une assemblée constituante qui a réuni 3 000 personnes à Paris. Avec cet “UDF du XXIe siècle” (référence à l’ancien parti de Valéry Giscard d’Estaing), Jean-Louis Borloo entend redonner un nouveau souffle au centre, en perte de repères depuis l’appel du président du MoDem, François Bayrou, à voter pour François Hollande lors de l’élection présidentielle. Le président-fondateur de l’UMP, Alain Juppé, s’est dit inquiet d’éventuels “affrontements” en référence à la vieille bataille RPR-UDF.

Soixante-treize activistes du groupe d’extrême droite Génération identitaire ont occupé pendant plusieurs heures le chantier d’une mosquée en construction à Poitiers, samedi 20 octobre. Sur l’une de leurs banderoles, déployées sur le toit du bâtiment, était inscrit “Charles Martel a battu les Arabes à Poitiers en 732”. Quatre personnes ont été mis en garde à vue à l’issue de l’évacuation. Le PS et des associations de lutte contre le racisme ont réclamé la dissolution de Génération identitaire, un scénario que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a affirmé étudier mercredi. Mais selon France Info, le gouvernement aurait renoncé pour des raisons juridiques.

D’importantes inondations ont touché Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, samedi 20 octobre. Les sanctuaires de la ville, premier lieu de pélerinage en France, se sont retrouvés sous les eaux du Gave de Pau et quelque 450 pèlerins ont été évacués de leurs hôtels. Les dégâts s’élèveraient à plusieurs millions d’euros.

Le chômage a connu en septembre sa plus forte hausse depuis avril 2009, selon les chiffres dévoilés mercredi 24 octobre par le ministère du Travail. Un peu plus de 3 millions de personnes n’ont aucune activité.

La direction du groupe électroménager Electrolux a annoncé la fermeture prochaine de son usine de Revin, dans les Ardennes. 419 emplois risquent d'être supprimés d'ici à 2014.

 

 

SPORTS

L’ancien coureur cycliste américain Lance Armstrong a été officiellement déchu de tous ses titres et radié à vie du cyclisme par l’Union cycliste internationale (UCI), mardi 23 octobre. Cette décision fait suite à la publication du rapport dévastateur de l’agence antidopage américaine, l’Usada, qui dévoilait le système de dopage mis en place par Lance Armstrong. Le septuple vainqueur du Tour de France voit ainsi, notamment, son nom rayé de la liste des vainqueurs de la Grande Boucle. Devant la difficulté de trouver des vainqueurs non impliqués dans une affaire de dopage pour les Tours de France 1999 à 2005, l’UCI a annoncé vendredi que les sept Grandes Boucles remportées par Lance Armstrong resteraient officiellement sans vainqueur.

Outre la question du palmarès, cette décision est lourde de conséquences financières pour Lance Armstrong. L’ancien coureur va devoir rembourser quelque 11 millions de dollars de primes.

Maigre bilan pour les clubs de football français engagés en Ligue des champions. Si le Paris Saint-Germain s’est imposé sur le terrain des Croates du Dynamo Zagreb (2-0), Lille et Montpellier ont été battus respectivement par le Bayern Munich (0-1) et les Grecs de l’Olympiakos (1-2), compromettant grandement leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale.

Le bilan est à peine meilleur pour les trois clubs engagés en Ligue Europa. Lyon s’est imposé contre l’Athletic Bilbao (2-1), s’ouvrant ainsi les portes de la qualification pour les seizièmes de finale. Bordeaux a ramené le match nul (1-1) des Portugais du Maritimo tandis que Marseille s’est incliné sur le terrain des Allemands de Mönchengladbach (0-2).

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un sujet ? Utilisez l’outil Google Actualités ci-dessous pour consulter des articles (cliquez sur “Paramètres” pour effectuer une recherche, qui s’affichera à droite des autres rubriques) :

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l'actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

Vous souhaitez contribuer à la vie du site et soumettre une fiche d’actu ? N’hésitez pas à commenter cet article ou envoyer un mail à contact[at]verso-recto.fr.

-->

Pin It on Pinterest

Share This