(Hommage aux 13 militaires morts au Mali suite à la collision de deux hélicoptères. Photo : Jeff Pachoud/AFP)

FRANCE

Treize soldats français sont morts au Mali. Lundi 25 septembre, une collision entre deux hélicoptères militaires français a eu lieu durant une opération de nuit. Dans le sud du Mali, les soldats français mènent régulièrement des actions contre les groupes djihadistes armés dans le cadre de la mission Barkhane. L’Etat islamique (EI) a revendiqué avoir tendu une embuscade au convoi de soldats français. Cette annonce a été démentie par le chef d’état-major de l’armée française qui explique que la collision n’est pas due à des tirs ni à une quelconque action des djihadistes. Une cérémonie d’hommage national, présidée par Emmanuel Macron, aura lieu aux Invalides lundi 2 décembre.

50 000 personnes défilaient à Paris pour la manifestation #NousToutes

Les tracteurs bloquent les routes. Un millier d’agriculteurs au volant de leur tracteur, ont bloqué le 27 novembre, le périphérique parisien. Ils ont répondu à l’appel de la FNSEA, et des Jeunes agriculteurs, les deux principaux syndicats agricoles. Des actions similaires ont été menées en province, notamment à Lyon, au Mans ou à Clermont-Ferrand. Les représentants des syndicats ont été reçu en fin de journée par le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. À l’issue de cet entretien, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a demandé aux agriculteurs de suspendre le mouvement. Le Premier ministre a promis de rediscuter des sujets qui agitent la profession le 3 décembre avec les représentants syndicaux. Entre autres, la réflexion sur les zones de non-traitement (ZNT), l’agribashing, les accords internationaux sur le libre-échange (Mercosur et Ceta) qui créent une concurrence déloyale selon les agriculteurs français.

Scandale du chlordécone aux Antilles. La commission d’enquête parlementaire, chargée de comprendre pourquoi ce pesticide a été utilisé en Guadeloupe et en Martinique, a incriminé l’État dans ses conclusions présentées le 26 novembre 2019. Du chlordécone a été pulvérisé sur les bananeraies entre 1972 et 1993 malgré une toxicité démontrée depuis 1975 et une interdiction d’usage sur le territoire français. « L’Etat a fait subir des risques inconsidérés aux populations, au vu des connaissances scientifiques de l’époque », mentionne la conclusion du rapport. Près de quarante ans après, 95 % des Guadeloupéens et 92 % des Martiniquais sont aujourd’hui, selon Santé Publique France, contaminés par le produit. À la demande du ministère de la Santé, l’Institut national du cancer a lancé une étude sur le lien entre le chlordécone et le développement de cancers de la prostate.

Violentes précipitations dans le Sud-Est. Samedi 23 novembre, l’équivalent de deux à trois mois de pluie s’est abattu sur les départements du Var et des Alpes-Maritimes. Ces importantes inondations ont provoqué la mort de 5 personnes et elles sont plus de 20 000 à avoir été sinistrées. Des dizaines de communes ont été touchées et les dégâts matériels sont évalués entre 200 et 300 millions d’euros. Mercredi 27 novembre, les perturbations se sont déplacées en Gironde, dans le Puy-de-Dôme et dans le Nord-Pas-de-Calais. Météo France a placé ces départements en vigilance orange et a signalé des risques de crues importants.

Les étudiants dans la rue contre la précarité. Le 26 novembre, des étudiants se sont mobilisés dans plusieurs grandes villes pour réclamer des mesures contre la précarité. C’est à Lyon que la manifestation a été la plus massive. Selon la préfecture, 900 étudiants ont marché en direction du siège du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Le 8 novembre, Anas K., un étudiant de 22 ans, s’était immolé devant le bâtiment pour dénoncer le dénuement dans lequel il vivait depuis qu’il ne percevait plus de bourses. Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé un gel des loyers pour l’année  2020 pour répondre à cette précarité. Une mesure insuffisante selon l’Unef (Union nationale des étudiants de France) qui appelle les étudiants à rejoindre la manifestation du 5 décembre contre la réforme des retraites.

Radio France la grande muette. Depuis lundi 25 novembre, les antennes de Radio France sont en grève. Des syndicats tels que l’Unsa, FO, le SNJ ou la CFDT ont reconduit la grève jusqu’à lundi 2 décembre contre un plan de suppression de postes. En effet, le groupe prévoit le départ (volontaire) de 223 personnes sur trois ans et 60 millions d’euros d’économie. Sibyle Veil, présidente du groupe Radio France, a annoncé vouloir anticiper les augmentations de charges sur la société et une baisse de la part de la redevance audiovisuelle attribuée aux radios publiques. Ce plan de transformation fait débat alors que Radio France a fait une rentrée historique. Avec 26,5 % de part d’audience sur les mois de septembre-octobre cumulés, les chiffres n’ont jamais été aussi bons.

MONDE

Visite historique du pape François au Japon. Le Saint-Père s’est rendu dimanche 24 novembre à Nagasaki puis Hiroshima, villes japonaises martyres de la bombe atomique. Il a qualifié de crime l’usage de l’atome à des fins militaires et a démonté la logique de la dissuasion nucléaire. « La véritable paix ne peut être qu’une paix désarmée », a déclaré François dans un message prononcé au Mémorial de la paix de Hiroshima, non loin du lieu où avait été larguée la bombe américaine le 6 août 1945. Un rejet clair qui constitue une rupture avec le passé. Devant l’ONU, en 1982, Jean-Paul II avait défini cette doctrine comme un mal nécessaire « dans les conditions actuelles ».

Tremblement de terre mortel en Albanie. Un séisme de magnitude 6,4 a frappé l’Albanie mardi 26 novembre. Au moins 49 personnes ont perdu la vie et plus de 650 blessés sont à déplorer. Durrës, la deuxième ville du pays, et Thumane ont été les plus touchées. Des milliers des personnes ont du passer la nuit dans des tentes installées par les secours. Des dizaines de bâtiments se sont écroulés. Le gouvernement albanais a déclaré une journée de deuil national le lendemain de la catastrophe. Le tremblement de terre est le plus puissant qu’a connu le pays depuis plusieurs décennies. Des experts grecs et italiens ont été dépêchés pour secourir les victimes dans les décombres.

Elections locales à Hongkong : raz-de-marée pro-démocratie

Scènes de liesse à Hongkong dimanche 24 novembre. (Photo : Philip Fong/AFP)

Deux Français tués à Haïti. Un couple originaire d’Ardèche a été tué par balles le dimanche 24 novembre à Port-au-prince, la capitale d’Haïti. Il s’y rendait pour la première fois, dans le cadre d’une procédure d’adoption. Le pays est en proie à une profonde crise politique et sociale depuis le mois d’août. De violentes manifestations contre le président Jovenel Moïse rythment le quotidien du pays. La situation sur place est explosive, la violence des gangs inquiète la société civile. Selon l’ONU, 42 morts sont à déplorer depuis le début de la révolte. Plus de 60 % de la population à Haïti vit avec moins de 2 dollars par jour.

Élection présidentielle en Roumanie. C’est le libéral Klaus Iohannis qui l’a remporté dimanche 24 novembre. Le chef d’État sortant a recueilli un peu plus de 63 % des voix tandis que les sociaux-démocrates ont essuyé un échec cuisant. La candidate et présidente du parti social-démocrate roumain (PSD), Viorica Dancila, a renoncé à ses fonctions le mercredi 27 novembre. Il y a six semaines, son gouvernement avait été renversé par une motion de défiance parlementaire et remplacé par un cabinet formé autour du Parti libéral (PNL) dont est issu M. Iohannis. Cette défaite historique du PSD marque la volonté des électeurs de défendre l’État de droit et la lutte contre la corruption.

Massacres au Congo. Des émeutiers ont envahi et mis le feu à des camps des Nations unies lundi 25 novembre à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Les habitants dénoncent un nouveau massacre de civils attribué au groupe armé des Forces démocratiques alliées, un groupe d’origine ougandaise proche de Daech, et l’inaction des casques bleus. Mercredi 28 novembre, quatre membres d’équipes anti-Ebola ont été tués et six autres blessés. Les autorités sanitaires redoutent que l’instabilité fasse repartir l’épidémie à la hausse. Depuis le 30 octobre, une quinzaine d’attaques ont été relevées dans la région. Elles auraient tué une centaine de personnes.

Uber perd sa licence à Londres. Le groupe californien de VTC n’est plus autorisé proposer ses services depuis lundi 25 novembre dans la capitale britannique. L’autorité des transports, Transport for London (TfL), a déclaré l’interdiction en raison de défaillances sur la plateforme qui mettent en danger les passagers, et notamment les passagères. Des failles dans l’identification des chauffeurs sont en cause. Uber entend faire appel et continue à opérer jusqu’à l’issue de l’affaire. Londres est l’un de ses principaux marchés, avec plus de 45 000 conducteurs et 3,5 millions de clients. Le syndicat des chauffeurs de taxis traditionnels se réjouit. Un satisfecit qui n’est pas partagé par celui des travailleurs indépendants de Grande-Bretagne. Celui-ci déplore un « coup massif » contre les conducteurs indépendants en proie au chômage.

LOISIRS

Un Black Friday contesté par les militants écologistes. Ce jour de fortes promotions a lieu vendredi 29 novembre, soit trois semaines avant Noël. Venu des États-Unis, il est cette année très critiqué en France. La ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a notamment alerté sur la « frénésie de consommation » du Black Friday et sur la pollution qu’il génère. De son côté, la députée Delphine Batho a déposé un amendement pour l’interdire. Des manifestants ont protesté contre la surconsommation devant le siège d’Amazon France, tandis que le mouvement écologiste Extinction Rébellion a programmé un « Block Friday » dans plusieurs villes.

Deontay Wilder reste champion du monde de boxe poids lourds. L’Américain Deontay Wilder, « The Bronze Bomber », a mis KO Luis Ortiz à la septième reprise. Son adversaire avait pourtant dominé la première partie du combat selon les trois juges. Deontay Wilder, 34 ans, affiche un palmarès de 42 victoires, dont 41 KO et 1 match nul. Une revanche face à Tyson Fury est prévue en février 2020. S’il en sort vainqueur, Wilder pourra se tourner vers l’Anglais Anthony Joshua ou l’Américain Andy Ruiz. Luis Ortiz, 40 ans, rêvait, lui, de devenir le premier boxeur cubain champion du monde des poids lourds. Il s’agit de sa deuxième défaite en 35 combats.

Flamengo, le club de foot de Rio de Janeiro, a remporté son deuxième titre de Copa Libertadores le 23 novembre 2019 à Lima. Le club brésilien n’avait pas été sacré champion depuis plus de trente-huit ans. Cette victoire a été obtenue sur le fil (2-1) contre River Plate, le club de Buenos Aires (Argentine). Le joueur brésilien Gabriel Barbosa a en effet inscrit un doublé à la fin du match (89e et 92e). Cette victoire est d’autant plus symbolique qu’un incendie, survenu le 8 février 2019 au centre de formation du club, avait tué six personnes âgées de 14 à 16 ans. La Copa Libertadores est une compétition annuelle qui regroupe les meilleurs clubs de football d’Amérique du Sud.

Rage Against the Machine revient en 2020

Le groupe Rage Against the Machine en concert. (Photo : Fábio Nascimento)

Marc Veyrat cuisine le Guide Michelin au tribunal. Un procès inédit s’est ouvert au tribunal de grande instance de Nanterre, mercredi 27 novembre. En janvier 2019, Marc Veyrat, le chef du restaurant La maison des bois, à Manigod (Haute-Savoie), a perdu sa troisième étoile. Dans la foulée, il a attaqué le Guide Michelin en justice. Marc Veyrat veut connaître les raisons de ce déclassement. Il exige plus de transparence sur les méthodes d’évaluation du guide. Son avocat, Me Emmanuel Ravanas, explique :  «  Le critique aurait jugé un morceau de saint-jacques trop cotonneux et aurait trouvé du cheddar dans son assiette » alors qu’était annoncé un fromage du terroir. Une composition démentie par le chef. L’avocat du guide, Me Richard Malka, a dénoncé une atteinte à la liberté de critique. Le tribunal rendra sa décision le 31 décembre 2019.

Championnat du monde de ski alpin. Clément Noël est arrivé en tête à l’issue de la première manche du slalom de Levi en Finlande, dimanche 24 novembre 2019. Malgré des conditions de visibilité difficiles, le Vosgien a obtenu un chrono de 54″ 55. A l’issue de la seconde manche, il est arrivé à la deuxième place. La victoire est revenue au Norvégien Henrik Kristoffersen. Les autres Français en course étaient loin derrière :  Jean-Baptiste Grange est trente-et-unième, Alexis Pinturault trente-sixième, et Victor Muffat-Jeandet quarantième. Ils n’ont pas disputé la seconde manche,  réservée aux trente premiers.

JO 2024 : les plans du village olympique dévoilés. Vendredi 22 novembre, la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) a révélé les premières images du village olympique de Paris 2024. Le chantier de 51  hectares a commencé le 4 novembre en Seine-Saint-Denis. Il accueillera près de 15  000 athlètes du 26 juillet au 8 septembre 2024 et sera ensuite transformé en 3  000 logements. Le Monde commente le style des plans qu’il qualifie de « corseté, parfois austère, alignant les bâtiments avec une fantaisie contenue ». Les travaux doivent durer trois ans.

-->

Pin It on Pinterest

Share This