Cinq soldats français et un civil afghan ont été tués dans un attentat-suicide, mercredi en Afghanistan. Ils assistaient à une assemblée de notables dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, quand le kamikaze a déclenché sa bombe et un groupe de talibans a aussitôt ouvert le feu. L’attaque a endeuillé les festivités du lendemain, le 14 juillet, d’autant plus qu’un autre soldat français était tué le jour même dans la même province. Membre d’un commando marine, il a été abattu par un tir d’arme légère lors d’un accrochage avec des insurgés. Lundi, déjà, un Français avait été tué par un tir fratricide accidentel, dans l’est du pays. Au total, 70 soldats tricolores sont morts en Afghanistan depuis 2001.

C’est dans ce contexte qu’est intervenue la proposition d’Eva Joly de remplacer le défilé militaire du 14-Juillet par un « défilé citoyen ». L’ancienne juge d’instruction venait d’être désignée candidate d’Europe Ecologie-les Verts (EE-LV) pour l’élection présidentielle, mardi, en obtenant 58,16% des voix contre 41,34% à Nicolas Hulot lors des primaires écologistes. Elle s’est donc fait remarquer deux jours après, s’attirant de nombreuses réactions outrées, certaines polies mais fermes (y compris à gauche), d’autres versant immédiatement dans le nauséabond en soulignant la double nationalité d’Eva Joly. Même François Fillon s’y est mis en affirmant que la Franco-norvégienne « n’a pas une culture très ancienne des valeurs françaises »…

L’armée est aussi toujours en action en Libye, en soutien aux rebelles qui progressent encore vers Tripoli. Mercredi, ils pilonnaient à l’arme lourde Al-Assaba, une ville située à 80 km de la capitale. Conscient du risque de défaite, le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, aurait brandi la menace de faire sauter Tripoli en cas d’attaque des rebelles, selon un émissaire russe qui s’est rendu sur place. Une affirmation que le régime de Kadhafi a démenti. En attendant, ce sont les insurgés qui, cette semaine, ont été accusés d’exactions contre des civils, dans les villes conquises à l’ouest du pays, par l’ONG Human Rights Watch. La France, dont les parlementaires ont largement approuvé la poursuite des frappes aériennes mardi, a réclamé une enquête et des sanctions auprès du Conseil national de la transition (CNT).

En Syrie, ce n’est pas l’armée mais l’ambassadeur français qui s’est distingué. Son déplacement, avec son homologue américain, à Hama, vendredi dernier dans l’ouest du pays, pour exprimer sa « sollicitude » avec les manifestants, n’a pas du tout plu au régime en place. Ce dernier les a aussitôt convoqués pour leur signifier son mécontentement. Dans les jours suivants, les ambassades des Etats-Unis et de la France ont été la cible d’attaques par des manifestants favorables au président Bachar al-Assad. Trois agents de l’ambassade française ont été blessés.

En Europe, les attaques ne sont pas militaires en ce moment, mais financières. Les Bourses du Vieux continent ont enregistré de fortes baisses, lundi. Les investisseurs craignent un effet de contagion de la mauvaise situation financière grecque à l’Italie, dont la dette est également inquiétante. Le Sénat italien a approuvé jeudi un plan d’austérité de 47 milliards d’euros sur trois ans. Pour ne rien arranger, la notation de la Grèce a une nouvelle fois été dégradée (à CCC) mercredi. La situation est telle que certains prévoient, à terme, la désintégration de l’euro. Pour éviter ce scénario, un sommet pour sauver la monnaie unique devait avoir lieu en fin de semaine mais il a été repoussé à la semaine prochaine en raison de dissenssions, notamment entre la France et l’Allemagne.

L’Europe n’est pas la seule à être préoccupée par sa dette. Celle des Etats-Unis menace de dépasser, le 2 août, son plafond légal (lire l’explicateur de Rue89). Conséquence : ils ne pourraient plus emprunter d’argent sur les marchés, ce qui entraînerait des défauts de paiement et pourrait causer une crise financière mondiale. Un relèvement du plafond est donc nécessaire, et Barack Obama tente ardemment d’arriver à un accord avec les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants. Excédé de la lenteur des négociations, le président américain a adressé un ultimatum aux parlementaires. Face à cette situation, Moody’s, une grande agence de notation financière, a décidé de placer le pays sous surveillance.

La surveillance, des terroristes celle-là, c’est la faiblesse de l’Inde depuis quelques années. Un triple attentat a frappé Bombay, capitale économique et financière de l’Inde, mercredi. Au moins 18 personnes ont été tuées et 130 autres blessées. L’attaque n’a toujours pas été revendiquée. Le pays est encore traumatisé par l’attentat qui avait frappé la ville en novembre 2008, causant la mort de 166 personnes.

Il n’y a pas que les terroristes qui tuent en Inde. Un train a déraillé dans le nord du pays, dimanche dernier, tuant au moins 80 personnes et blessant 350 autres. Pour une raison inconnue, le conducteur aurait actionné le frein d’arrêt d’urgence alors que le convoi roulait à sa vitesse maximale. Le même jour, un autre train a déraillé à cause d’une bombe posée sur les voies par des rebelles dans l’extrémité orientale du pays. 80 personnes ont été blessées dont 20 grièvement. Trois jours plus tôt, un train avait également été impliqué dans un accident avec un autocar sur un passage à niveau, tuant 31 personnes. On recense quelque 300 accidents ferroviaires chaque année en Inde.

Pour éviter le déraillement, prenez l’avion… s’il vole. Des milliers de passagers de la compagnie Air Algérie sont restés bloqués pendant plusieurs jours dans plusieurs aéroports d’Algérie et de France en raison de la grève massive des personnels de cabine. Ils réclament une hausse des salaires, estimant insuffisante l’augmentation de 20% décidée par la direction en juin. Certains des grévistes (entre 20 et 46 selon les sources, sur 900 au total) ont été licenciés par la compagnie. Alors que les négociations étaient au point mort, le gouvernement algérien a directement négocié avec les salariés, jeudi, obtenant l’annulation des licenciements et la « prise en charge des revendications après de nouvelle tractations qui débuteront dans les prochains jours. Les vols ont pu reprendre vendredi.

Le Tour de France a lui aussi été agité cette semaine, en particulier la journée de dimanche. La 9e étape, entre Issoire et Saint-Flour (Cantal), a été marquée par une importante vague de chutes et d’abandons. Une chute collective, d’abord, dans une descente rendue glissante par la pluie : six coureurs ont dû abandonner après avoir terminé leur course dans le fossé, dont deux outsiders, le Kazakh Alexandre Vinokourov (fracture du fémur) et le Belge Jurgen Van den Broeck (fracture de l’omoplate). Un peu plus loin, une voiture de France Télévisions a commis un incompréhensible écart en doublant les cyclistes échappés, fauchant deux d’entre eux. (Voir la vidéo)

L’Espagnol Juan Antonio Flecha et le Néerlandais Johnny Hoogerland, bien que blessés, ont heureusement pu repartir. France Télévisions et l’organisation du Tour se sont excusés, la voiture -et son chauffeur- ont été exclus et une enquête préliminaire a été ouverte, lundi, pour « accident de la circulation avec préjudices corporels ». Le même jour, le Russe Alexandr Kolobnev a été contrôlé positif à un diurétique. Suspendu par son équipe, Katusha, il a été exclu du Tour. Toutes ces péripéties ont fait oublier le changement d’épaules du maillot jaune, qui est passé du Norvégien Thor Hushovd au Français Thomas Voeckler.

Les footballeuses françaises ont aussi réalisé une belle performance cette semaine. Elles se sont qualifiées pour les demi-finale de la Coupe du monde en battant, difficilement, les Anglaises, samedi (1-1 après prolongations, 4-3 aux tirs aux buts, voir le résumé du match en vidéo). Les Bleues ont obtenu une double qualification avec leur ticket pour les Jeux olympiques de 2012, profitant de la défaite surprise du pays hôte et double tenant du titre, l’Allemagne, contre le Japon (1-0 a.p.). Elles ont en revanche cédé devant les Etats-Unis, mardi, malgré une nette domination pendant le match (1-3, voir le résumé du match en vidéo). Une rencontre qui a réalisé le record d’audience sur la TNT en France. Les Bleues affrontent la Suède pour la 3e place, tandis que les Américaines rencontreront les Japonaises en finale.


EN BREF

En France…

  • Quatre cadavres ont été repêchés dans le lac d’Annecy, entre samedi et lundi. L’un d’entre eux est celui d’un adolescent de 15 ans qui s’était noyé le 2 juillet et que recherchaient les sauveteurs. Les corps pourraient être ceux de victimes de noyade qui n’avaient pas été retrouvés.

  • Le chorégraphe français Roland Petit est mort dimanche à Genève à l’âge de 87 ans. Brièvement directeur de la danse à l’Opéra de Paris au début des années 70, il aura créé plus de cent ballets, dont « Le Jeune homme et la mer » (1946), « Le Loup » (1953) ou encore « L’Eloge de la folie » (1966).


Dans le monde…

  • Plus de cent personnes ont péri en Russie, dimanche dernier, dans le naufrage d’un bateau de croisière sur le fleuve Volga, à quelque 800 km à l’est de Moscou. Près de 200 personnes avaient embarqué à bord du « Boulgaria », embarcation vétuste qui n’était autorisé à accueillir que 120 passagers maximum. Un violent orage serait à l’origine du naufrage. Trois jours après le drame, le directeur de la société qui exploitait le « Boulgaria » et l’expert qui l’avait autorisé à naviguer ont été arrêtés.

  • Un stock de munitions a explosé, lundi, sur la principale base navale de Chypre, rasant toute une partie de l’île. Douze personnes ont été tuées (dont le commandant de la Marine chypriote) et des dizaines d’autres blessées. Le ministre de la Défense et le chef de la Garde nationale ont présenté leur démission le jour même.

  • En Italie, le groupe Fininvest, possédé par le président du Conseil, Silvio Berlusconi, a été condamné, samedi en appel, à verser 560 millions d’euros au groupe CIR. Il a une nouvelle fois été reconnu coupable d’avoir corrompu des avocats et un juge en 1991 pour obtenir le contrôle de l’éditeur Mondadori (qui possède en France Grazia, Closer ou encore Sciences et Vie). La famille Berlusconi envisage de se pourvoir en cassation.


Dans les sports…

Vous avez aimé ? Vous pouvez soutenir les Rattrapages de l’actu grâce à

Vous souhaitez être averti dès la publication des Rattrapages de l’actu ? Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter dans le cadre prévu à cet effet, dans la colonne de droite.

-->

Pin It on Pinterest

Share This