(Carles Puigdemont lors d’une conférence de presse, vendredi 22 décembre, à Bruxelles. AFP PHOTO / Emmanuel DUNAND)

SEMAINE DU 16 AU 22 DECEMBRE 2017.

Les Rattrapages de l’actu vont aussi fêter Noël et le Nouvel an en famille… Toute l’équipe vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année. Retour des Rattrapages le 13 janvier 2018.

MONDE

Un pas de plus pour les indépendantistes catalans. Jeudi 21 décembre avaient lieu des élections régionales en Catalogne, moins de trois mois après le référendum du 1er octobre dernier, considéré comme illégal par Madrid. Si le parti anti-indépendantiste Ciudadanos est arrivé en tête, les trois listes indépendantistes ont obtenu, ensemble, 70 sièges sur 135. « Nous avons gagné cette nuit le droit d’être écoutés » a déclaré Carles Puigdemont, toujours en exil à Bruxelles, à l’annonce des résultats. La Catalogne, toujours divisée quant à son avenir, s’est mobilisée en masse pour cette élection avec une participation historique de près de 82 % des inscrits.

Autriche : l’extrême droite obtient des ministères importants. L’extrême droite a obtenu six ministères sur treize dans le nouveau gouvernement autrichien, samedi 16 décembre, dont les Affaires étrangères, l’Intérieur et la Défense. Le gouvernement formé par le parti conservateur ÖVP et l’extrême droite FPÖ a été investi lundi 18 décembre. Les deux formations étaient parvenues à un accord de coalition après que l’ÖVP a obtenu la majorité relative aux élections législatives d’octobre. Le conservateur Sebastian Kurz a été nommé chancelier, ce qui en fait à 31 ans le plus jeune dirigeant européen. Heinz-Christian Strache, du parti d’extrême droite, assumera pour sa part les fonctions de vice-chancelier. Plus de 5 000 manifestants se sont rassemblés, lundi 18 décembre, aux abords du palais présidentiel à Vienne pour dénoncer le retour au pouvoir du FPÖ.

Les États-Unis désavoués à l’ONU sur le statut de Jérusalem. L’Assemblée générale des Nations unies a voté une résolution condamnant la reconnaissance par le gouvernement américain de Jérusalem comme capitale d’Israël, jeudi 21 décembre. La veille du scrutin, Donald Trump avait menacé de couper les fonds aux pays condamnant sa décision. Cent vingt-huit pays contre neuf ont approuvé la condamnation de la politique américaine. Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, s’est déclaré satisfait du nombre de pays, trente cinq, qui n’ont pas voté la résolution.

Le Honduras a désormais un président. Il aura fallu trois semaines au tribunal électoral du Honduras pour donner le résultat officiel de l’élection présidentielle qui a eu lieu le 26 novembre dernier. Le président sortant, le conservateur Juan Orlando Hernández, a été reconduit à la tête de l’État, avec 42,95 % des voix contre 41,24 % pour Salvador Nasralla. Sa victoire est néanmoins contestée par le camp de son adversaire de gauche. L’Organisation des États américains (OEA) a estimé, quant à elle, que les zones d’ombre sont trop nombreuses pour qu’elle soit validée, et a donc appelé à un nouveau scrutin. Au moins 14 personnes sont décédées dans les manifestations ces dernières semaines d’après l’ONG Amnesty International.

Piñera réélu président au Chili. Le second tour des élections présidentielles chiliennes avait lieu dimanche dernier et c’est vers Sebastián Piñera que se sont dirigées les voix, avec une nette majorité (54,6 % contre 45,5 %), au détriment du candidat de la gauche, Alejandro Guillier. Le conservateur milliardaire de 68 ans, dont la fortune est estimée à 2,3 milliards d’euros, avait déjà été à la tête de l’État entre 2010 et 2014 et entame donc son second mandat, en succédant à la socialiste Michelle Bachelet, qui a permis notamment l’adoption du mariage homosexuel. Le nouveau président n’aura cependant pas de majorité au Parlement. Cette victoire a marqué la fin d’un cycle pour une grande partie de la gauche latino-américaine : l’Argentine, le Brésil et le Pérou ont désormais des présidents conservateurs.

Libye : assassinat du maire de Misrata. Après avoir été enlevé à sa sortie de l’aéroport de la ville, Mohamad Eshtewi a été retrouvé mort quelques heures plus tard. Le maire de la troisième plus grande ville de Libye rentrait d’un déplacement officiel en Turquie. Il était accompagné par d’autres membres du conseil municipal. L’hôpital de la ville a confirmé avoir reçu le corps du maire, qui était criblé de balles. Son frère qui se trouvait dans le même véhicule au départ de l’aéroport a lui été blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. La cité portuaire de Misrata compte les groupes armés les plus puissants du pays et avait joué un rôle crucial dans la libération de la ville de Syrte en 2016, qui était alors aux mains de l’État Islamique.

Équateur : six ans de prison ferme pour le vice-président. Jorge Glas, 48 ans et vice-président depuis 2013, a été condamné par la Cour suprême de l’Équateur pour son implication dans le scandale Odebrecht. Il est accusé d’avoir perçu plusieurs millions de dollars de pot-de-vin de la part du groupe de BTP brésilien. M. Glas est le plus haut responsable politique en Amérique Latine à être condamné pour cette affaire. D’anciens chefs d’État ont également été éclaboussés par cette affaire de corruption, comme le brésilien Luiz Inacio Lula da Silva ou encore le péruvien Ollanta Humala.

Au moins 29 morts dans l’incendie d’un immeuble en Corée du Sud. Le feu s’est déclaré dans un bâtiment de huit étages dans le centre de la Corée du Sud, jeudi 21 décembre vers 16 h. Une vingtaine de corps ont été retrouvés dans un sauna. « L’incendie a généré très rapidement des fumées toxiques, et plusieurs personnes ont été incapables d’évacuer » les lieux, selon le porte-parole des pompiers ; plusieurs personnes qui se trouvaient dans le bain public ne se sont pas rendues compte de la situation et ont été prises au piège. Il s’agit du pire incendie en Corée du Sud depuis 2008. Les organisateurs des JO d’hiver de Pyeongchang 2018 ont annulé un passage de relais de la torche olympique, qui devait avoir lieu dans la ville.

Déraillement mortel d’un train aux États-Unis. Un train de la compagnie Amtrak a déraillé, alors qu’il effectuait sa liaison entre Seattle et Portland, lundi 18 décembre. Au moment de l’accident, une partie des wagons sont tombés sur l’interstate 5, l’autoroute qui se situait sous le pont où a déraillé le train. Une centaine de personnes ont été hospitalisées, dont des automobilistes, et trois personnes sont décédées. Selon le Conseil national de la sécurité des transports, le déraillement serait lié à la vitesse trop grande du train, qui aurait roulé à une vitesse 80 mph dans une zone limitée à 30 mph, soit 128 km/h au lieu de 48 km/h, d’après les données fournies par les boîtes noires. Le président Donald Trump a rapidement réagi sur Twitter en affirmant la nécessité de moderniser les infrastructures américaines.

FRANCE

Le principal suspect dans l’affaire Maëlys mis en examen dans une autre affaire d’assassinat. Après 48 heures de garde à vue, Nordahl Lelandais, le principal suspect de la disparition de Maëlys, a été mis en examen, mercredi 20 décembre, pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer disparu en avril 2017. Le parquet a également requis son placement en détention provisoire. Le procureur de la République de Chambéry, Thierry Dran, a fait part de ces décisions lors d’une conférence de presse. Il a également annoncé que le crâne du militaire disparu Arthur Noyer avait été retrouvé et identifié par son ADN.

 

Collision de Millas : la conductrice du car mise en examen. Près d’une semaine après la collision entre un car scolaire et un TER, la conductrice du car a été mise en examen pour « homicides et blessures involontaires » a annoncé mercredi 20 décembre le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux. Alors qu’elle avait été à nouveau placée en garde à vue mardi, elle a maintenu que la barrière du passage à niveau était ouverte lors de la collision. Cet accident a fait six victimes, toutes des enfants. Quatre ont été inhumés jeudi 21 décembre à Saint-Féliu-d’Avall, leur ville d’origine. L’État a par ailleurs annoncé qu’il prendrait en charge les frais des obsèques.

Polémique après un vol Tokyo-Paris à 350 000 euros. En visite officielle en Nouvelle Calédonie, le Premier ministre Édouard Philippe a provoqué une nouvelle polémique. Alors que l’avion affrété par l’armée de l’air devait effectuer une escale technique à Tokyo dans la nuit du 5 au 6 décembre, Matignon a préféré louer un avion privé pour finir le trajet et ce pour la somme de 350 000 euros. La délégation comptait une soixantaine de personnes. Le Premier ministre a assumé ce choix et reconnu qu’un « déplacement de ce type est toujours très coûteux ».

Le Parlement vote le premier budget du quinquennat Macron. Le Parlement français a adopté définitivement l’ensemble du projet de loi de finances 2018, jeudi 21 décembre. Celui-ci prévoit une réforme en profondeur de la fiscalité, conformément aux engagements pris par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Le premier budget du quinquennat a notamment intégré la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF) et son remplacement par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Le gouvernement renonce à une mesure de son projet de loi sur l’immigration et l’asile. Sous la pression d’associations et de membres de la majorité LREM, le projet de loi sur l’immigration et l’asile, porté par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a connu une première correction. Le projet prévoit d’accueillir plus d’étrangers mais en même temps d’expulser ceux en situation irrégulière. La première mouture instaurait la notion de « pays tiers sûr », elle a été retirée du projet. Cette année, 27 000 étrangers ont été reconduits à la frontière, soit 2000 de plus qu’il y a un an. Le gouvernement a souhaité mettre l’accent sur la réduction des délais de traitement des demandes d’asile, ils seront de 6 mois maximum contre 14 actuellement. « Je pense que ceux qui sont déboutés du droit d’asile doivent être expulsés », a déclaré Gérard Collomb. Ces mesures sont contestées par les défenseurs de droits de l’Homme qui ont estimé que cette loi sera trop répressive.

Les députés ont voté la réforme d’accès à l’université. A 361 voix contre 129, l’Assemblée Nationale a adopté la loi établissant la sélection à l’entrée des universités, mardi 19 décembre. Vivement critiquée par la gauche notamment, cette réforme propose de remplacer l’attribution de places en faculté via le tirage au sort, au profit d’une sélection au mérite des étudiants. Tout cela fait suite aux problèmes de facultés surchargées ou d’injustice vécue par certains élèves se retrouvant sans affectation à la rentrée malgré de bons résultats et un bac avec mention.

Lancement de la chaîne Russia Today en France. La chaîne de télévision Russia Today (RT) a commencé à émettre en France, lundi 18 décembre. Diffusée en langue arabe, espagnole et anglaise, elle était déjà connue dans l’Hexagone pour son site d’information lancé en 2015. Les premières émissions ont été diffusées à 19 heures sur les boxes de Free, le satellite et sur son site. À terme, l’équipe comptera 150 journalistes. Son budget de lancement est de 20 millions d’euros selon la chaîne. Russia Today est un média accusé d’être un organe de propagande du pouvoir russe qui le finance entièrement.

NRJ condamné à 1 million d’euros d’amende. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a annoncé dans un communiqué, mercredi 20 décembre, que la chaîne de radio NRJ sera condamnée à verser une amende d’un million d’euros. Cette amende vise à sanctionner les insultes et les propos dégradants tenus à l’encontre d’une femme lors d’un canular téléphonique du 9 décembre 2016 dans l’émission C’ Cauet. Le CSA a considéré que la victime avait été « publiquement humiliée et placée dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifestes », et que la diffusion de la séquence enfreignait un article de la convention de NRJ de 2012. En réponse, la radio a annoncé qu’elle porterait recours devant le conseil d’État, jugeant la sanction injuste et disproportionnée.

Mort de Claude Pierre-Brossolette, ancien secrétaire général de l’Elysée. L’Élysée a annoncé dimanche 17 décembre le décès de Claude Pierre-Brossolette à 89 ans. Il était l’un des jeunes médaillés de la Résistance mais avait également occupé les fonctions de secrétaire général de l’Elysée de 1974 à 1976 sous Valéry Giscard d’Estaing. Diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 1952 il commence une longue carrière en cabinets ministériels sous la IVe puis la Ve République pour ensuite devenir banquier et notamment président du Crédit lyonnais, de la Banque Stern puis de la Banque Worms.

SPORTS

Handball : Les Bleues championnes du monde. Après un combat acharné contre la Norvège, les handballeuses françaises se sont imposées 23-21, dimanche 17 décembre, notamment grâce à des très beaux arrêts de la gardienne Amandine Leynaud. Elles ont remporté leur deuxième titre mondial depuis celui de 2003. Après la médaille d’argent au championnat d’Europe et celle de bronze au Jeux Olympiques, les Bleues sont de retour au meilleur niveau mondial, de bonne augure pour le prochain championnat d’Europe qui aura lieu en 2018, en France.

François Gabart réalise l’exploit. En arrivant à bon port dimanche 17 décembre, le skipper de 34 ans a pulvérisé le record du monde en solitaire à la voile, jusqu’alors détenu par Thomas Coville. Gabart a bouclé son tour de l’hémisphère en 42 jours 16 heures et 40 minutes, soit 6 jours et 10 heures de moins que l’ancien recordman. Des centaines de personnes étaient présentes pour l’accueillir à Brest, après qu’il a passé Ouessant aux alentours de 2h45 dans la nuit. Au-delà de l’aspect sportif, le navigateur a pu observer les conséquences de l’activité humaine sur la mer : « Malheureusement on voit des plastiques proches des côtes, mais aussi, parfois, au milieu des océans », a-t-il expliqué.

Boxe : trois combats, trois victoires pour Tony Yoka. Samedi 16 décembre, le champion olympique français s’est imposé face au Belge Ali Baghouz à Boulogne-Billancourt. Tony Yoka, pour qui la carrière professionnelle débute à peine, n’a eu besoin que d’un peu plus de deux reprises pour battre son concurrent belge, classé 278e mondial. Le Français de la catégorie poids-lourd est quant à lui au 97e rang, un classement qui ne reflète pas tout à fait son niveau du fait de sa jeune carrière. Souleymane Cissokho, qui évolue bien souvent dans l’ombre de Tony Yoka, a également remporté un combat, à la septième reprise d’un combat prévu en huit, face à l’Espagnol José Manuel Clavero. Le Français reste invaincu en Super-Welters en quatre combats.

Biathlon : triomphes pour les français Justine Braisaz et Martin Fourcade. Justine Braisaz et Martin Fourcade ont chacun remporté l’épreuve de Mass start, dimanche 17 décembre, au Grand-Bornand (Haute-Savoie), épreuves comptant pour la coupe du monde. En devançant de 3 secondes le Norvégien Johannes Boe et en obtenant un 20 sur 20 au tir, Martin Fourcade a remporté son 2e succès de la saison, ce qui conforte sa première place au classement général de la Coupe du monde. Justine Braisaz, 21 ans, a quant à elle remporté le premier succès de sa carrière, en ne commettant qu’une seule faute au tir et en devançant de 11 secondes la Biélorusse Iryna Kryuko.

Charlotte Bonnet sacrée championne d’Europe du 200 mètres en petit bassin. La Française Charlotte Bpnnet a remporté l’or européen en finale du 200 mètres en petit bassin, samedi 16 décembre à Copenhague. Elle s’est imposée en 1’52’’19, battant son record personnel de près d’une seconde et a devancé la Néerlandaise Femke Heemskerk (1’53’’41) ainsi que la Russe Veronika Andrusenko (1’53’’75). À 22 ans, Charlotte Bonnet a remporté son premier titre international individuel.

Surf : Jérémy Florès, vainqueur du Pipe Master à Hawaii. Le Réunionnais Jérémy Florès a remporté pour la deuxième fois de sa carrière la prestigieuse étape du circuit pro de surf, le Pipe Master, lundi 18 décembre. Jérémy Florès a décroché la victoire en finale face à l’hawaïen John John Florence, tout juste sacré double champion du monde de surf.  Malgré un score serré, Florès est parvenu à battre le champion 16.23 à 16.16, grâce à une vague salvatrice à 20 seconde de la fin de la compétition. Il avait déjà battu en quart de finale le brésilien Gabriel Medina, champion du monde de surf 2014. Le Réunionnais a terminé l’année à la 15e place du classement mondial.

Tennis : Marion Bartoli de retour sur les courts. Après quatre ans d’arrêt, la tenniswoman Marion Bartoli a annoncé mardi 19 décembre via son compte Instagram qu’elle souhaitait faire son retour sur le circuit professionnel. La joueuse française avait mis prématurément un terme à sa carrière à l’été 2013 à cause de sérieux problèmes de santé, et un mois après avoir gagné le tournoi de Wimbledon. « Je me suis fixé trois objectifs. Le premier c’est remporter la Fed Cup. Mon deuxième, c’est de jouer les Jeux olympiques. Et bien évidemment, essayer de gagner un autre Grand Chelem », a expliqué la championne, ancienne n°7 mondiale.

Pin It on Pinterest

Share This