L’université américaine Georgia Tech a converti en ondes sonores les ondes sismiques enregistrées au large du Japon le 11 mars 2011, lors du séisme qui a ensuite provoqué le tsunami et la catastrophe de Fukushima. Ce tremblement de terre, d’une magnitude de 9, a été le quatrième plus puissant sur la surface du globe depuis 1900.

-->

Pin It on Pinterest

Share This