François Hollande a remporté l’élection présidentielle, dimanche 6 mai, avec 51,63% des voix contre 48,37% pour le président sortant, Nicolas Sarkozy. Septième président de la Ve République, il est le premier chef de l’Etat socialiste depuis François Mitterrand (1981-1995). La participation au second tour a été très forte, à 80,34% (83,97% en 2007), soit 19,66% d’abstention ; plus de 2,1 millions de bulletins blancs ou nuls ont été glissés dans les urnes.

 

Dès l’annonce des résultats, des centaines de milliers de personnes ont fêté sa victoire dans plusieurs villes, et notamment à Paris (ville remportée pour la première fois par un candidat de gauche avec 55,6% des voix), où ils étaient plusieurs de dizaines de milliers réunis place de la Bastille, haut lieu de la gauche où la victoire de 1981 avait déjà été fêtée. A Tulle, son fief de Corrèze, François Hollande, qui sera investi le 15 mai, a “demandé à être jugé sur deux engagements majeurs : la justice et la jeunesse”. “Je me demanderai : ai-je fait avancer la cause de l’égalité ?”, a-t-il affirmé (voir le discours en intégralité), avant de rejoindre Paris pour remercier ses partisans à la Bastille et exprimer sa “fierté d’être le président de la République de tous les citoyens, égaux en droits et en devoirs”.

 

Peu après 20 heures dimanche, Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite, dont il a endossé la “responsabilité” (voir son discours en intégralité). Il a maintenu le flou sur son avenir mais semble décidé à quitter la politique, comme il l’avait annoncé s’il perdait l’élection, et a annoncé à son parti qu’il ne le conduirait pas pour les élections législatives des 10 et 17 juin.

 

Le résumé du second tour par L'Express.fr

-->

Pin It on Pinterest

Share This