(Photo d’archive :  En 2015, les carcasses de viande transitaient par les Halles de Rungis. A l’heure actuelle, les recherches ne permettent pas encore de localiser les 800 kg de viande avariée en provenance de Pologne. Crédits : ADRIEN MORLENT / AFP)

SEMAINE DU 04 FÉVRIER AU 08 FÉVRIER

INTERNATIONAL

La tension monte entre la France et l’Italie. La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour des « consultations », a annoncé jeudi 7 février la porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Agnès von der Mühll. Du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. Le Quai d’Orsay a dénoncé des « attaques sans précédent » ainsi que « accusations répétées » après les propos virulents tenus à l’encontre du pouvoir français. La rencontre entre Luigi Di Maio, vice-président du conseil italien et des représentants de « gilets jaunes » mardi 5 février à Montargis (Loiret) a mis le feu aux poudres. Luigi Di Maio et Matteo Salvini se sont dit disponibles pour dialoguer avec le gouvernement français.

De la viande polonaise avariée exportée en France. Près de 800 kg de viande abattus frauduleusement en Pologne ont été retrouvés en France a annoncé vendredi 1er février Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation. Au total, 2,7 tonnes de viande bovine avariée ont été exportées vers dix pays de l’Union Européenne. Les 800 kg ont pu être localisés dans les jours suivants par les services sanitaires. Le scandale a débuté suite à la diffusion d’un reportage réalisé par un journaliste polonais à l’intérieur d’un abattoir. La FNSEA, syndicat majoritaire dans la profession agricole, s’est dit révoltée par ce scandale et a appelé à « acheter français ».

Venezuela : ultimatum rejeté. Le 4 février, la France a reconnu la « légitimité » de Juan Gaidó, auto-proclamé président par intérim du Venezuela. Cette annonce fait suite à l’expiration de l’ultimatum posé à Nicolas Máduro. Plusieurs pays européens lui avaient donné jusqu’au 3 février pour organiser une élection présidentielle, sans quoi ils reconnaîtraient le statut de son opposant. Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a expliqué que face au « refus du président Máduro d’organiser des élections présidentielles qui seraient de nature à clarifier la situation […] M. Guaidó a la capacité, la légitimité pour organiser ces élections ». Nicolas Máduro n’est pas du même avis : « La politique internationale ne se fait pas avec des ultimatums, ça, c’est l’époque coloniale. »

Visite historique du pape dans la péninsule arabique. Le souverain pontife s’est rendu aux Émirats arabes unis entre le 2 et le 5 février pour promouvoir le dialogue interreligieux. Jamais aucun voyage n’avait été organisé auparavant par un pape dans ce pays. Un « document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » a été signé par le pape François et le grand imam de l’université d’Al-Ahzar, Ahmed el-Tayeb. Ce texte réaffirme notamment la liberté de croyance et rejette l’extrémisme religieux. Pour clore sa visite, le souverain pontife a organisé une messe géante en plein air devant 170 000 personnes, au stade Zayed Sports City à Abou Dhabi.

Trump prononce le traditionnel discours sur l’état de l’Union. Le 5 février, Donald Trump a prononcé un discours d’environ une heure et demie au Capitole à Washington. Il a notamment annoncé qu’il rencontrerait Kim Jong-un les 27 et 28 février au Vietnam, à l’occasion d’un second sommet. Autre annonce : le président américain souhaite éradiquer le VIH aux États-Unis d’ici dix ans. Il a également vanté les résultats économiques du pays : « Le monde envie notre économie. » Fidèle à sa politique migratoire, il a renouvelé ses appels à la construction du mur à la frontière mexicaine, cause du récent shutdown qui a paralysé le pays. Contrairement à ce que beaucoup redoutaient, il n’a cependant pas décrété l’« urgence nationale », une procédure qui lui permettrait de contourner le Congrès pour le vote du budget.

Fusion manquée entre Alstom et Siemens. Le 6 février, la Commission européenne s’est opposée à l’alliance franco-allemande. Selon la Commission, cette fusion aurait placé le groupe en situation de quasi-monopole. Une décision qui indigne Paris et Berlin. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a assuré que la France et l’Allemagne formuleraient d’ici quelques semaines des propositions sur le renforcement de l’industrie européenne face à la concurrence chinoise. Peter Altmaier, le ministre de l’Économie allemand, a également plaidé pour une politique en faveur des regroupements à l’échelle européenne et une « révision du droit européen de la concurrence ».

Nouveau président pour le Sénat brésilien. Davi Alcolumbre a été élu à la tête du Sénat le 2 février au Brésil. L’élection s’est effectuée en un seul tour, avec 42 voix sur 81. Mais elle a engendré de nombreux rebondissements, entre suspension du vote, accusations de fraude et dispute sur le mode de scrutin (secret ou public). Ce nouveau suffrage au Sénat (chambre haute) fait suite à la réélection de Rodrigo Maia à la chambre basse du Congrès brésilien. Davi Alcolumbre, 41 ans, est issu du parti de droite Democratas. Il était, entre 2003 et 2015, sénateur de l’état de l’Amapa dans le nord du pays. Allié de Jair Bolsonaro, il devrait permettre au président d’extrême droite de mettre en œuvre les réformes qu’il souhaite.

Un président « hors-système » pour le Salvador. Victoire pour Nayib Bukele, le candidat d’origine arabo-palestinienne le 3 février au Salvador. Remportant l’élection présidentielle avec 54 % des voix au premier tour, il devient le sixième président salvadorien depuis la fin de la guerre civile qui a ensanglanté le pays en 1992. gé de 37 ans, cet ancien maire antisystème de San Salvador met fin au bipartisme droite-gauche qui dominait le paysage politique depuis trois décennies. Il s’est donné pour mission de lutter contre la corruption et la violence des gangs criminels qui gangrènent le pays. Avec un taux de 51 homicides pour 100 000 habitants, le Salvador est l’un des pays les plus violents au monde.

NATIONAL

La loi “anticasseurs” votée en première session à l’Assemblée nationale. Ce mardi 5 février, les députés ont adopté la proposition de loi Les Républicains contre les “casseurs”. On compte 387 voix pour, 92 contre et 74 abstentions. Cinquante députés de la majorité se sont abstenus pour cette loi très controversée : un record pour un texte soutenu par le gouvernement. Cette loi prévoit, entre autres, de donner la possibilité aux préfets d’interdire de manifester, avec une peine de 6 mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende pour ceux qui n’en tiendraient rigueur. Plusieurs mesures jugées liberticides ont été supprimées du texte voté, comme l’instauration des périmètres de manifestation ou la possibilité pour les forces de l’ordre d’effectuer des palpations de sécurité. La deuxième lecture au Sénat se fera le 12 mars prochain.

Dix morts dans l’incendie d’un immeuble à Paris. Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février, un violent incendie s’est déclaré dans un immeuble du 16e arrondissement de la capitale, rue Erlanger. Il a provoqué la mort de dix personnes et en a blessé quatre-vingt-seize. « La piste criminelle est privilégiée », indique Rémy Heitz, procureur de la République de Paris. La principale suspecte, connue des services de police, est une quadragénaire aux antécédents psychiatriques. Elle a été entendue par les enquêteurs de la police judiciaire après être passée par l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. Il s’agit de l’incendie le plus meurtrier qu’a connu la capitale depuis 14 ans.

La LDH demande à nouveau l’interdiction du LBD. La Ligue des droits de l’homme (LDH) a déposé un nouveau recours auprès du Conseil d’Etat pour interdire l’usage du LBD 40 (lanceur de balles de défense). La LDH a également déposé une question prioritaire de constitutionnalité (une procédure de contrôle de constitutionnalité sur les lois déjà promulguées). Plusieurs cas de blessures graves sont recensés parmi les 9 200 utilisations, notamment aux yeux et au visage. Le Conseil avait été saisi en urgence le 1er février dernier et avait rejeté une première fois l’interdiction du LBD estimant que face aux scènes de violences, il est « nécessaire de permettre aux forces de l’ordre de recourir à ces armes”. Le Conseil d’Etat a trois mois pour se prononcer sur la question.

Tentative de perquisition à Mediapart. Lundi 4 février, deux magistrats du parquet accompagnés d’enquêteurs ont voulu perquisitionner les locaux de Mediapart. L’enquête préliminaire qui justifiait cette perquisition a été ouverte suite aux révélations du média sur l’affaire Benalla pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques » permettant « l’interception de télécommunications ou de conversations ». Les responsables des enquêtes de Mediapart, Fabrice Arfi et Michaël Hajdenberg, s’y sont opposé au nom de la protection des sources. Ils ne sont pas les seuls : une tribune signée par trente-six sociétés de journalistes, rédacteurs et personnels de médias soutient cette position.

Nouvelle bataille judiciaire entre Paul François et Monsanto. Une nouvelle procédure judiciaire a été lancée, le mercredi 6 février devant la Cour d’appel de Lyon, entre le géant américain et le céréalier Paul François. Ce dernier se confronte une quatrième fois à Monsanto pour prouver leur responsabilité dans son intoxication accidentelle à un pesticide. Il aurait été exposé à des vapeurs d’alachlore, un composant de l’herbicide Lasso, qui n’est plus commercialisé. Il réclame « un million d’euros » pour les nombreux troubles neurologiques dont il souffre. Après avoir dénoncé des menaces de Monsanto lors de sa nomination, Nicolas Hulot, l’ancien ministre de la Transition écologique, a affirmé au Journal du dimanche que l’agriculteur ne voulait “pas vengeance, mais justice pour lui et sa profession.”

Denis Baupin attaque ses accusateurs pour diffamation. Le 9 mai 2016, Mediapart et France Inter révèlent les témoignages de huit femmes accusant Denis Baupin d’agressions et de harcèlement sexuel. Le député écologiste est notamment mis en cause pour des messages à caractère sexuel, des gestes violents et déplacés… Il n’a jamais été poursuivi pour ces faits, prescrits, mais n’a pas pour autant voulu se contenter de cela. Lundi, l’accusation s’est retournée contre ces femmes, et contre les journalistes qui ont révélé l’affaire. Parmi eux, douze personnes sont aujourd’hui accusées de diffamation. L’homme, pourtant à l’origine de ces poursuites, ne s’est pas présenté à l’audience.

Hausse des plaintes pour viol en 2018. Un rapport annuel émis par le ministère de l’Intérieur indique que le nombre de plaintes pour violences sexuelles « se poursuit et s’amplifie en 2018 ». Entre 2017 et 2018, les statistiques affichent une augmentation de 16,8 % pour les viols et 20,4 % pour les autres agressions sexuelles. Selon le rapport, cela « procède sans doute à la fois d’une plus grande révélation des faits et d’un abaissement du seuil de tolérance à ce type de violences. » Les signalements de victimes aux services de police et gendarmerie sont effectués dans un cas sur huit. Entre 2011 et 2017, 80 % étaient issus de femmes.

“Non” à la privatisation du groupe Aéroports de Paris. L’État aurait voulu céder l’ensemble ou une partie des parts qu’il détient dans le groupe ADP (Aéroports de Paris), qui gère les aéroports Orly et Paris-Charles de Gaulle. L’enjeu représente 50,63 % des actifs, soit 9,5 milliards d’euros. La question a été posée au Sénat à l’occasion de l’examen en première lecture du projet de loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Rarement autant unis, les sénateurs de droite comme de gauche ont adopté, par 246 voix contre 78, les amendements visant à la suppression de l’article 44. Celui-ci entendait modifier le régime juridique de l’ADP, permettant sa privatisation. Quoi qu’il en soit, la décision finale sera prise par l’Assemblée nationale, qui avait accepté le texte originel en octobre dernier.

Décès de Josette Audin. Josette Audin, militante communiste et anticolonialiste, veuve de Maurice Audin, est décédée à l’âge de 87 ans. Tout comme son mari, elle était mathématicienne. Elle a consacré 60 ans de sa vie à obtenir la vérité sur la mort de celui-ci. Maurice, jeune militant communiste, avait été enlevé, avait été torturé puis tué par l’armée française en 1957 en Algérie. Le 13 septembre dernier, Emmanuel Macron avait rencontré Madame Audin pour lui demander « pardon » . Il lui avait alors remis une déclaration reconnaissant que son mari était mort sous la torture du fait d’un « système légalement institué » en Algérie par la France.

SPORTS

Le corps repêché est celui de Sala. L’épave de l’avion transportant l’ancien canari vers Cardiff et qui s’est écrasé dans la Manche le 21 janvier 2019, a été repéré le dimanche 3 février dans les eaux internationales de la Manche. Un corps a été repêché mercredi 6 et a finalement été identifié dans la soirée du jeudi 7 comme étant celui d’Emiliano Sala. Les hommages sur les réseaux sociaux continuent pour l’ancien canari. Waldemar Kita, président du FC Nantes, et une partie des supporters souhaitent lui en rendre un dernier en lui retirant son numéro comme c’est la tradition dans les sports US. Pour la famille et les proches le deuil va pouvoir commencer.

Super Bowl : comme souvent les Patriots gagnent. Dimanche 3 février 2019, a eu lieu la 53e édition du Super Bowl au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta (Géorgie). Les New England Patriots affrontaient les Los Angeles Rams et l’ont emporté 13-3 grâce notamment à un touchdown à la course de Sony Michel dans le quatrième quart-temps. Dans un match très défensif, c’est seulement la deuxième fois qu’une équipe ne marque que trois points, les Patriots ont fait la différence grâce à leurs hommes forts : Tom Brady, Julian Edelman, MVP du match et Rob Gronkowski. Tom Brady, 41 ans, établi un nouveau record en devenant le premier joueur à remporter six Super Bowl en neuf participations, ajoutant un peu plus à sa légende. L’entraîneur des Patriots, Bill Belichick, égale lui le record pour un entraîneur avec cette sixième victoire.

Résultats mitigés pour les matchs d’ouverture du tournoi des Six Nations. Le Stade de France a vu l’équipe masculine enregistrer une défaite amère 19 à 24 face aux Dragons gallois. Menant 16-0 à la mi-temps, le XV de France a connu une seconde période plus compliquée avec notamment deux grosses erreurs, conduisant à deux essais gallois. Meilleur résultat pour les rugbywomen françaises, qui remportent le match haut la main avec une victoire écrasante 52 à 3. La Bayonnaise Pauline Bourdon, demi de mêlée, a été élue meilleure joueuse du match. Un début de tournoi encourageant pour cette équipe, qui a remporté le Grand Chelem en 2018.

Enduropale du Touquet : Nathan Watson vainqueur. Pour la quarante-cinquième édition de l’Enduropale qui a eu lieu dimanche 3 février c’est Nathan Watson (KTM) qui l’emporte. Au coude à coude avec le français Potisek (Yamaha), Watson a profité de la casse de ce premier dans le dernier tour pour s’adjuger la victoire. C’est la première fois depuis la création de la course qu’un britannique s’impose sur les plages du nord de la France. C’est aussi un renouveau pour son constructeur KTM puisque l’écurie autrichienne n’y avait plus gagné depuis 33 ans. Le Quaduropale, qui se court la veille,, a sacré le français Matthieu Ternynck sur Yamaha.

Trois médailles pour la France aux Mondiaux de ski 2019. La France a remporté trois médailles lors des Mondiaux de ski freestyle et snowboard, à Park City (Utah) aux États-Unis. Alizée Baron a gagné le bronze en skicross, derrière la championne canadienne Marielle Thompson et la Suissesse Fanny Smith. Son homologue masculin, François Place, a décroché une médaille d’or inattendue. Le Savoyard faisait son retour en compétition après une blessure à l’épaule. Il s’impose ainsi devant le champion olympique en titre, le canadien Brady Leman. Enfin, Tess Ledeux s’est démarquée en ramenant l’or en ski big air. Deuxième victoire pour la skieuse de 17 ans, sacrée championne du monde 2017 de slopestyle, en Espagne.

Le PSG n’est plus invaincu. Le dimanche 3 février 2019, le PSG a connu sa première défaite de la saison en championnat. Au Groupama Stadium de Lyon, le PSG a pourtant ouvert la marque par l’intermédiaire d’Angel Di Maria après une perte de balle d’Houssem Aouar dans ses trente mètres (0-1, 7e). Mais les Lyonnais ont su se ressaisir et renverser le match. D’abord en égalisant d’une tête de Moussa Dembélé (1-1, 33e) puis avec un penalty transformé de Fékir (2-1, 49e). L’Olympique Lyonnais peut aussi remercier Anthony Lopes auteur de sept arrêts dans le match. Comme la saison dernière, le PSG chute à Lyon et ne bat pas la série d’invincibilité sur une saison du FC Nantes (32 matchs).

Coupe de France : le PSG accroché, pas de grosse surprise. Pas de grosses surprises en Coupe de France lors des huitièmes de finale si ce n’est que le PSG ait été accroché. Contre Villefranche en Beaujolais, 13e de Nationale 1, a poussé le PSG a disputé les prolongations ce qui n’était plus arrivé au club de la capitale depuis 2013 en Coupe de France. Grâce à ses stars, Cavani et Mbappé, le PSG l’a finalement emporté (0-3 a.p.). Le petit poucet Vitré (N2), s’est qualifié aux termes d’un match fou. Mené 0-2 au bout de 22 minutes, les Vitréens ont renversé Lyon-Duchère (N1) pour finalement l’emporter 3-2 sur un penalty dans les arrêts de jeu. En quart de finale, ils défieront le FC Nantes, le PSG recevra Dijon, Lyon accueillera Caen et Rennes affrontera Orléans (L2).

Le Ballon d’Or a perdu son fondateur. Jacques Ferran, journaliste sportif, s’est éteint le mercredi 7 février 2019, à l’âge de 98 ans. Il avait fait ses armes à l’Équipe, où il est entré en 1948. Rédacteur en chef au sein du journal, il a notamment contribué, en 1955, à la création de la future Ligue des Champions, qui portait, lors de ses débuts le nom de Coupe d’Europe. Il est également à l’origine du titre du Ballon d’Or, plus haute distinction individuelle de football, qui récompense chaque année le meilleur joueur. 

Pin It on Pinterest

Share This