ARNAUD MONTEBOURG

«Aujourd’hui, nous avons 63 000 faillites par an»

Interrogé sur France Inter le 8 juin, le candidat à la primaire du PS Arnaud Montebourg a déclaré : « Vous savez, aujourd’hui, nous avons 63 000 faillites par an. C’est-à-dire qu’en fait, nous sommes à un niveau de 20 000 au-dessus de ce qui existait avant la crise. C’est pour ça que ça ne va pas mieux. 63 000 faillites, ce sont des faillites de toutes petites entreprises ». Cette affirmation n’est pas exacte mais elle est très proche de la réalité, rapporte France Info. D’après le dernier indice publié par la Banque de France, les faillites se chiffreraient un peu en deçà de ce que dit Arnaud Montebourg, à 61 092 faillites en moyenne sur une année. En outre, ces faillites concernent bien majoritairement des micro-entreprises (53 000), mais pas seulement.

Pour lire l’article du « Vrai du Faux » sur France Info en intégralité, c’est ici :

 

ALAIN JUPPE

« Titre en minuscule »

Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alioSaepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maximmicitia cogitanti maxime

 

LE CONTEXTE

Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae,

 

L’EXPLICATION

sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium.

Inter en titre 5

Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae,

sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium

Signature article

Les sources à consulter

-->

Pin It on Pinterest

Share This