FRANÇOIS FILLON

« Il est sans exemple dans une affaire de cette importance qu’une convocation aux fins de mise en examen soit lancée quelques jours à peine après la désignation des juges »

François Fillon a annoncé, le 1 mars, sa convocation en vue d’une possible mise en examen le 15 mars prochain. Lors de cette annonce, le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle dénonçait un traitement exceptionnel le concernant de la part des magistrats et des enquêteurs. Pour « Désintox », les attaques du candidat envers la justice sont contestables.

Pour lire l’article de « Désintox » de Libération en intégralité, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest

Share This