FRANÇOIS FILLON

« Ma convocation chez les juges intervient deux jours avant la clôture des parrainages, une date entièrement calculée pour m’empêcher d’être candidat à la présidentielle »

Lors d’une conférence de presse, le 1er mars 2017, François Fillon a annoncé sa convocation en vue d’une possible mise en examen le 15 mars 2017. Pour le candidat de la droite et du centre, il n’est pas « traité comme un justiciable comme les autres » et dénonce cette convocation qui est « entièrement calculée » pour l’« empêcher d’être candidat à la présidentielle ». Si plusieurs candidats se défendent via la « trêve judiciaire », rien juridiquement ne justifie la suspension d’une procédure en cours pour cause de campagne électorale.

Pour lire l’article de « Désintox » de Libération en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This