Marine Le Pen

« Le préfet de Corse a escorté des militants violents jusqu’à mon meeting »

A l’issue de son meeting perturbé à Ajaccio, Marine Le Pen a accusé le préfet de Corse d’avoir escorté les militants nationalistes venus chahuter à son meeting. Elle confond deux manifestations anti-FN. L’une, autorisée et sécurisée par la préfecture, était organisée par la CGT et des partis de gauche, l’autre était l’initiative de militants nationalistes infiltrés au meeting.

Pour lire l’article « Désintox » de Libération, c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This