Philippe Poutou

« Le taux de chômage en Guyane est le double de celui dans l’Hexagone »

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste a réagi à la crise guyanaise en affirmant que le taux de chômage en Guyane était deux fois supérieur à celui de la France métropolitaine. Ce constat est vrai, d’autant plus que ce ratio est constant depuis 2010.

LE CONTEXTE

Invité dans l’émission « Les 4 vérités » sur France 2 ce lundi 3 avril, Philippe Poutou, candidat du NPA à la présidentielle, a réagi à la crise qui touche actuellement la Guyane au lendemain de l’échec des négociations avec l’Etat sur un plan d’urgence immédiat. Le candidat a salué la mobilisation des guyanais « qui se battent pour leur propre intérêt », tout en rappelant que le taux de chômage en Guyane est deux fois supérieur à celui de l’Hexagone.

 

L’EXPLICATION

L’affirmation avancée par Philippe Poutou est exacte si l’on en croit la dernière étude de l’Insee qui date de mars 2017. Pour l’année 2016, 19 000 guyanais étaient au chômage, soit environ 23 % de la population active. Ce taux global représente plus du double de celui de la France métropolitaine qui est d’environ 10 %. Le chômage en Guyane est supérieur à celui d’autres territoires ultra-marins comme Mayotte (19,6 % en 2014 selon l’Insee) et la Martinique (19,4 % en 2014). Des chiffres comparables à 2015 et 2014 si l’on en croit les études de l’Insee pour ces années-là. Depuis deux ans, le nombre de chômeurs, au sens du Bureau international du travail (BIT)*, est resté stable, tout comme le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A inscrits à Pôle emploi.

Philippe Poutou n’exagère rien lorsqu’il déplore le fort taux de chômage en Guyane. Depuis 2010, cette courbe n’a cessé d’augmenter, atteignant plus du double du taux aujourd’hui relevé en France métropolitaine selon l’Insee.

*Selon la définition donnée par l’Insee, une personne qui est en âge de travailler (15 ans ou plus) qui doit être sans emploi, mais en recherche active, disponible sous 15 jours pour prendre un emploi. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire qu’il soit inscrit à Pôle emploi.

Pauline Laforgue

Pin It on Pinterest

Share This