NICOLAS BAY

« 14 859 retours forcés en 2017 contre 32 000 en 2011. Toujours plus d’immigrés, toujours moins d’expulsions »

Nicolas Bay, vice-président du Front national, affirme, dans l’un de ses tweets publié le 16 janvier 2018, que le nombre d’étrangers en situation régulière expulsés en 2017 a baissé de 54% par rapport à 2011. Cette comparaison est fausse puisqu’elle mélange deux types de données. Nicolas Bay avance le chiffre de 14 859 pour les retours forcés en 2017, mais celui-ci correspond en réalité à une portion de l’ensemble des éloignements annuels, la catégorie statistique des « éloignements non aidés forcés ». De même, quand Nicolas Bay évoque 32 000 expulsions en 2011, il fait référence cette fois à l’ensemble des « éloignements » comptabilisés cette année-là (« éloignements non aidés », « éloignements aidés », « départs volontaires aidés » , « départs spontanés » ), plus précisément 32.912. Nicolas Bay cherche donc à montrer qu’en 2017, le nombre total d’éloignements du territoire a baissé par rapport à 2011. En comparant les véritables chiffres pour 2011 et 2017, 32.912 et 27.373, on voit que c’est effectivement le cas, mais dans une proportion nettement moindre: 17%, et non 54%.

Pour lire l’article complet d’« AFP Factuel » c’est ici

Pin It on Pinterest

Share This