VALÉRIE PÉCRESSE

« 60 000 peines non exécutées chaque année »

Valérie Pécresse était invitée au micro de France Inter lundi 31 août 2020. Elle s’est exprimée sur la gestion des sentences de justice en France. « C’est quoi un juge qui a l’impression de prononcer des peines fictives ? C’est un juge qui condamne, mais la condamnation n’est pas exécutée. Soixante mille peines non exécutées chaque année  », a-t-elle affirmé.

D’après les chiffres publiés par le ministère de la Justice, environ un tiers des condamnés à de la prison ferme exécutent directement leur peine après le jugement. Ces condamnés, qui ont généralement commis des crimes ou des délits graves, sont jugés en comparution immédiate ou étaient déjà en détention provisoire.

Mais une majorité de ces peines de prison (entre 90 000 et 100 000) seront exécutées plus tard. Environ sept condamnations sur dix le sont dans l’année qui suit la décision du tribunal et neuf sur dix dans les trois ans qui suivent. Les propos de Valérie Pécresse sont donc imprécis.

Pour lire l’article « Le vrai du faux » de Franceinfo en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest